La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

TIC, nouveaux métiers et nouveaux dispositifs dapprentissage Lyon, 3 décembre 2003 Emergence dusages de TICE dans la formation et léducation à travers.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "TIC, nouveaux métiers et nouveaux dispositifs dapprentissage Lyon, 3 décembre 2003 Emergence dusages de TICE dans la formation et léducation à travers."— Transcription de la présentation:

1 TIC, nouveaux métiers et nouveaux dispositifs dapprentissage Lyon, 3 décembre 2003 Emergence dusages de TICE dans la formation et léducation à travers la pratique de groupes informels denseignants … sous le signe du bricolage ! Luc-Olivier Pochon, IRDP, Neuchâtel, Suisse

2 TIC, nouveaux métiers et nouveaux dispositifs dapprentissage Lyon, 3 décembre 2003 Déroulement * Prolégomènes * Cadre de la démarche associée au TICE * Étude de cas: le projet Ermitage * Pour conclure … * La conclusion finale est laissée à la discussion

3 TIC, nouveaux métiers et nouveaux dispositifs dapprentissage Lyon, 3 décembre 2003 Prolégomènes Rendre à César Le contexte romand et BEJUNE Enjeux de la recherche Pourquoi ce thème L'IRDP, héritier d'une tradition Démarche générale Le bricolage: un thème récurrent Trois thématiques de recherche liées au rôle du bricolage

4 TIC, nouveaux métiers et nouveaux dispositifs dapprentissage Lyon, 3 décembre 2003 Rendre à César.... sans le responsabiliser IRDP (directeur Matthis Behrens) Institut de psychologie de l'Université de Neuchâtel (Anne- Nelly Perret-Clermont et collaborateurs/trices) HEP-BEJUNE (Anne Maréchal) Michèle Grossen (UNIL) Jean-François Perret (UNISI & UNINE) CPLN (Jean-Pierre Baer), ESNIG (Luc Rochat) Associations RMT, EDUNET, ABORD

5 TIC, nouveaux métiers et nouveaux dispositifs dapprentissage Lyon, 3 décembre 2003 Le contexte romand et BEJUNE Romandie: 1,5 millons d'habitant: 8900 classes de scolarité obligatoire Espace BEJUNE: habitants, 1600 classes de scolarité obligatoire

6 TIC, nouveaux métiers et nouveaux dispositifs dapprentissage Lyon, 3 décembre 2003 Enjeux de la recherche … « penser l'enseignement et l'apprentissage dans la société de l'information »

7 TIC, nouveaux métiers et nouveaux dispositifs dapprentissage Lyon, 3 décembre 2003 Le champ de l'éducation est incapable du progrès cumulatif qui découle de la méthode scientifique, de la collection et de l'usage systématique d'information objective.... en faire un champ fondé sur la preuve... What works Clearinghouse, tirés de Baron-Bruillard, à paraître, RFP décembre 2003

8 TIC, nouveaux métiers et nouveaux dispositifs dapprentissage Lyon, 3 décembre 2003 Combien d'expériences pédagogiques ne sont-elles pas rester des évènement éphémères faute d'avoir été accompagnées d'un processus d'observation permettant de documenter les conditions et les limites de leurs réussites, les raisons de leur échecs et surtout les démarches mises en oeuvre avec leur créativité, leurs ajustements et les leçons à en tirer.... Anne-Nelly Perret-Clermont, préface de "l'envie devant soi", Tania Zittoun

9 TIC, nouveaux métiers et nouveaux dispositifs dapprentissage Lyon, 3 décembre 2003 Pourquoi ce thème? Une aventure sous le signe de l'apprentissage: apprendre à vivre et collaborer avec des machines (partenaires) En amont: La recherche et laction pédagogiques face à de véritables breakdown ou de situations de doubleblind ou d' obstacles épistémologiques un processus d'apprentissage (donc de construction) est en route ! En aval: Bricolage comme ingrédient

10 TIC, nouveaux métiers et nouveaux dispositifs dapprentissage Lyon, 3 décembre 2003 L'IRDP, héritier d'une tradition Importance de l'histoire. Pestalozzi déjà... Découpage et progression tradition Distinguer tactique et stratégie en matière d'éducation S. Roller (Freinet, Piaget et l'EAO) J. Cardinet (EP et évaluation formative)

11 TIC, nouveaux métiers et nouveaux dispositifs dapprentissage Lyon, 3 décembre La tâche [de la commission de pédagogie cybernétique] est d'étudier l'évolution de cette sorte de symbiose qui est en train de s'accomplir entre le pédagogique et l'électronique (S. Roller, 1968)

12 TIC, nouveaux métiers et nouveaux dispositifs dapprentissage Lyon, 3 décembre 2003 Démarche Cadre théorique/multipart Une articulation difficile de différents domaines et dapproches Mendelsohn, P. & Jermann, P. (1997). Les technologies de l'information appliquées à la formation. Rapport de tendances. Berne & Aarau: PNR 33

13 TIC, nouveaux métiers et nouveaux dispositifs dapprentissage Lyon, 3 décembre 2003 L'observation comme point de départ... puis délégation "L'avancée des sciences de l'éducation, se fait non seulement grâce à des savoirs scientifiques et des modèles théoriques mais aussi grâce à l'observation patiente des expériences et du sens qu'elles ont pour leurs acteurs" Anne-Nelly Perret-Clermont, préface de "l'envie devant soi", Tania Zittoun

14 TIC, nouveaux métiers et nouveaux dispositifs dapprentissage Lyon, 3 décembre 2003 Rendre compte de la réalité et participer de manière critique à des expériences en vraie grandeur description pour l'action lancer des "bouchons" recherche participante, d'accompagnement, de développement avec différents degrés d'initiatives introduction de chaos faible : l'exemple du GERME et du "coin" mathématique

15 TIC, nouveaux métiers et nouveaux dispositifs dapprentissage Lyon, 3 décembre 2003 Le bricolage, un thème récurrent La sacralisation et définition Le bricoleur est apte à exécuter un grand nombre de tâche diversifiées; mais, à la différence de l'ingénieur, il ne subordonne pas chacune d'elles à l'obtention de matières premières et d'outils, conçus et procurés à la mesure de son projet : son univers instrumental est clos, et la règle de son enjeu est de toujours s'arranger avec les "moyens du bord", c'est-à-dire un ensemble à chaque instant fini d'outils et de matériaux, hétéroclites au surplus, parce que la composition de l'ensemble n'est pas en rapport avec le projet du moment, ni d'ailleurs avec aucun projet particulier, mais est le résultat contingent de toutes les occasions qui se sont présentées de renouveler ou d'enrichir le stock, ou de l'entretenir avec les résidus de constructions et de destructions antérieures.

16 TIC, nouveaux métiers et nouveaux dispositifs dapprentissage Lyon, 3 décembre 2003 L'ensemble des moyens du bricoleur n'est donc pas définissable par un projet (ce qui supposerait d'ailleurs, comme chez l'ingénieur, l'existence d'autant d'ensembles instrumentaux que de genres de projets, au moins en théorie); il se définit seulement par son instrumentalité, autrement dit et pour employer le langage même du bricoleur, parce que les éléments sont recueillis ou conservés en vertu du principe que "ça peut toujours servir". De tels éléments sont donc à demi particularisés: suffisamment pour que le bricoleur n'ait pas besoin de l'équipement et du savoir de tous les corps d'état mais pas assez pour que chaque élément soit astreint à un emploi précis et déterminé. Chaque élément représente un ensemble de relations, à la fois concrètes et virtuelles; ce sont des opérateurs, mais utilisables en vue d'opérations quelconques au sein d'un type. Lévi-Strauss, C. (1960). la Pensée sauvage. Paris: Ed. Plon.

17 TIC, nouveaux métiers et nouveaux dispositifs dapprentissage Lyon, 3 décembre 2003 Les méthodologies actuelles de « créativité » (ASIT) modifient un peu ce point de vue de lingénieur !

18 TIC, nouveaux métiers et nouveaux dispositifs dapprentissage Lyon, 3 décembre 2003 En didactique « Il apparaît que la question fondamentale, à ce propos, n'est pas tant celles des relations entre discipline et des emprunts que la didactique fait à celles-ci que la question des conditions qui définissent ces relations et ces emprunts … » De Pietro, J.-F. (2001). Emprunter, bricoler, construire... Les relations de la didactique avec les disciplines connexes. In M. Marquillo Larruy [Ed.], Questions d'épistémologie en didactique du français, Journée d'étude de la DFLM, Les Cahiers FORELL, Université de Poitiers,

19 TIC, nouveaux métiers et nouveaux dispositifs dapprentissage Lyon, 3 décembre 2003 Dans l'activité d'enseignante "... le développement de compétences dans le champ de la formation professionnelle dépend certes de circonstances soigneusement agencées (…) mais aussi (…) d'ajustements, de "bricolages" astucieusement élaborés devant l'inattendu.... Anne-Nelly Perret-Clermont, préface de "l'envie devant soi", Tania Zittoun Perret, J.-F. & Runtz-Christian, E. (dir.) (1993). Les manuels font-ils école? Cousset, FR & Neuchâtel: DelVal & IRDP.

20 TIC, nouveaux métiers et nouveaux dispositifs dapprentissage Lyon, 3 décembre 2003 Entre recherche et enseignement Sans pouvoir approfondir ici la description de cette forme particulière de bricolage culturel à des fins didactiques, je voudrais signaler qu'il y a là un point d'entrée privilégié dans la pratique du maître. Non pas à travers des idées générales sur des types d'activités, ni à travers des modèles d'activités livrés "clés en main", prêts à l'emploi comme des repas précuisinés. C'est à un apport intermédiaire qu'il faut penser, du genre de ce qu'offrent (...) les magasins "do-it-yourself"... Peut-être l'authentique bricoleur se passera-t-il de ces matériaux produits en vue du pricolage (...) Ceux qui veulent tout réinventer par eux-mêmes qui en ont l'énergie et le talent peuvent ignorer le "do-it-yourself". Pour les autres, il permet justement de ne pas dépendre complètement de produits finis.

21 TIC, nouveaux métiers et nouveaux dispositifs dapprentissage Lyon, 3 décembre 2003 Il serait... fort intéressant d'en savoir plus sur le matériel accumulé par un enseignant attiré par une pédagogie active... Dans quelle mesure certains résultats de la recherche ne trouveraient pas à s'incarner dans ce type de matériaux beaucoup plus efficacement que dans des discours théoriques ou même des recettes ? Dans la mesure où la recherche en éducation espère transformer l'action pédagogique, elle pourrait investir non seulement dans la conception générale mais dans la réalisation, avec des enseignants, méthodoloques, éditeurs, etc. de matériaux se prêtant au bricolage évoqué. Perrenoud, P. (1983). La pratique pédagogique entre l'improvisation réglée et le bricolage. Education & Recherche, 2,

22 TIC, nouveaux métiers et nouveaux dispositifs dapprentissage Lyon, 3 décembre 2003 Une activité repérée par la théorie Selon R. Gagné la résolution de problèmes représente le niveau supérieur des activités d'apprentissage: "two or more previously acquired rules are somehow combined to produce a new capability that can be shown to depend on a 'higher- order' rule" Gagné, R. M. (1977). The conditions of learning. (4 nd ed.). New York: Holt, Rinehart & Winston, Inc.

23 TIC, nouveaux métiers et nouveaux dispositifs dapprentissage Lyon, 3 décembre 2003 What are the practical advantages of discussing human activity as bricolage in contrast to goal driven planning ? colle mieux à la description des activités coutumières; correspond mieux à l'image d'un esprit contrôlé par la poursuite de plusieurs objectifs que le planning qui se centre sur une seule chaine de décisions; donne l'image d'un esprit en auto-construction exploitant un nombre limité de ressource pour créer du neuf. Lawler, R.W. (1997). Learning with computers. Exeter: Intellect Books.

24 TIC, nouveaux métiers et nouveaux dispositifs dapprentissage Lyon, 3 décembre 2003 Trois thématiques liées au rôle du "bricolage" [0) Quel matériel accumulé et comment ? ] 1) Quel magasin "do-it-yourself" ? 2) Le bricolage dans un environnement social: composante d'un apprentissage social? Limite et dépassement de l'approche de Gagné / Lawler

25 TIC, nouveaux métiers et nouveaux dispositifs dapprentissage Lyon, 3 décembre 2003 Cadre de la démarche associée au TICE Panorama Création de l'ordinateur individuel et du web comme analogie Le modèle de Neuchâtel L'organisation : les groupes, leur dynamique et relation Les acteurs dans leur fonction Les relations aux machines Quelques hypothèses pour l'action

26 TIC, nouveaux métiers et nouveaux dispositifs dapprentissage Lyon, 3 décembre 2003 Le panorama (1) A L'université et dans les HES: campus virtuel, approche rationnel Enseignement professionnel: approche par gestion de projets

27 TIC, nouveaux métiers et nouveaux dispositifs dapprentissage Lyon, 3 décembre 2003 Le panorama (2) Enseignement obligatoire: des opérations officielles et un fort bouillonnement - niveau officiel: PPP-ESN, F3-MITIC, educa.ch (CTIE) - nombreux groupes (organisation cachée) Actions menées dans une situation d'irrésolution; ce ne sont pas les vertus pédagogiques qui fondent l'usage de l'instrument Ambiguité entre visées administratives et pédagogiques

28 TIC, nouveaux métiers et nouveaux dispositifs dapprentissage Lyon, 3 décembre 2003 Création de l'ordinateur individuel et du web comme analogie Aspect émergent à forte composante sociale The strange thing is that all this took so long and then happened so suddenly (Ted Nelson cité dans Freiberger & Swaine, 1984) The Web is more a social creation than a technical one (Tim Berners-Lee, 1999)

29 TIC, nouveaux métiers et nouveaux dispositifs dapprentissage Lyon, 3 décembre 2003 Morphogénèse Tension Emergence dune organisation Dérive tropique Déphasage Aléa Recherche de solutions Stabilité (Méta-)Modèle de Neuchâtel Aspect dynamique

30 TIC, nouveaux métiers et nouveaux dispositifs dapprentissage Lyon, 3 décembre 2003 Plan des objets: ENERGIE Plan du tout. Plan des relations: INFORMATION Les trois plans dun système (figure adaptée de Schwarz, 1994) (Méta-)Modèle de Neuchâtel Constitution dun système

31 TIC, nouveaux métiers et nouveaux dispositifs dapprentissage Lyon, 3 décembre 2003 Les 3 niveaux imbriqués Niveau 3 Groupe dans la société Niveau 2 Lenseignant utilisateur des TICE dans la classe Niveau 1 Les utilisateurs dans « lespace dinteraction »

32 TIC, nouveaux métiers et nouveaux dispositifs dapprentissage Lyon, 3 décembre 2003 Niveau 3 : L'organisation : les groupes, leur dynamique et relation ELMO: le retour au papier diffusé sur Internet, ouverture sur lecture RMT: faciliter lorganisation dun rallye EDUTEX – EDUNET: appropriation inventive de la télématique

33 TIC, nouveaux métiers et nouveaux dispositifs dapprentissage Lyon, 3 décembre 2003 BDLE: à la recherche d'utilisateurs SUMUME: le contraste, on ne peut séparer technique et pédagogie Progetto Poschiavo: de l'EAD aux sites web touristiques AMT: problème des 2 e générations Perret-Clermont, A.-N. & Perret, J.-F. (2001). Apprendre un métier dans un contexte de mutations technologiques. Fribourg: Editions Universitaires, PNR33.

34 TIC, nouveaux métiers et nouveaux dispositifs dapprentissage Lyon, 3 décembre 2003 Remarques conclusives, niveau 3 Une certaine ébulition Des groupes de différentes étendues Pas de séparation entre support technique et classique Importance relative de l'ordinateur, mais des dynamiques liées Relativement peu de niveau technique (usage équilibré) Granularité dans le bricolage

35 TIC, nouveaux métiers et nouveaux dispositifs dapprentissage Lyon, 3 décembre 2003 Remarques conclusives, niveau 3 Branché sur le métier la culture Lusage des auxiliaires pose problème Les expériences officielles prônent plutôt des activités prétexte (cyberdefi, Ouverture sur des modèles d'utilisation

36 TIC, nouveaux métiers et nouveaux dispositifs dapprentissage Lyon, 3 décembre 2003 Niveau 2 : Lenseignant dans lespace classe Lefficacité (valeur ajoutée) Culture technique : lien avec autres techniques et sciences Ambiguité par rapport aux répétiteurs (emploi et fonction)

37 TIC, nouveaux métiers et nouveaux dispositifs dapprentissage Lyon, 3 décembre 2003 La construction de lautonomie « la "prise en charge de l'apprentissage par l'apprenant" n'est pas simple et automatiquement réalisée par la simple utilisation d'outils informatique » Vautier, S. & Guillevic, C. (1996). Hypermédia et difficultés d'apprentissage d'adultes de bas niveaux scolaires. In E. Bruillard, J.-M. Baldner & G.L. Baron (Eds). Hypermédias et Apprentissages, Actes des troisièmes journées scientifiques, Châtenay-Malabry, 9-11 mai 1996,

38 TIC, nouveaux métiers et nouveaux dispositifs dapprentissage Lyon, 3 décembre 2003 Niveau 1: Les relations aux machines Espace restreint de dialogue étendu (tiers absent) Reconstruction d'intentions (Effet Eliza, tricherie, attribution de qualité) Détournements d'usage (QCM) Détournements à retombée

39 TIC, nouveaux métiers et nouveaux dispositifs dapprentissage Lyon, 3 décembre 2003 La mise en relation et la construction de "domaines de conversation" Winograd, T. & Flores, F. (1990). Understanding Computer and Cognition: a new foundation for design. Norwood, NJ: Ablex. Du vocabulaire: « plokta » …au geste: "La frappe c'est magnifique... la balle tu l'a brosse comme ça (geste montrant une combinaison de touche)... avec la touche XX c'est toi qui coordonne la tête par rapport à la balle... c'est trop réaliste... " (d'une conversation d'écolier se rendant à l'école dans les transports publics, septembre 2002).

40 TIC, nouveaux métiers et nouveaux dispositifs dapprentissage Lyon, 3 décembre 2003 Quelques références apparentées Dyson, G. (1997). Darwin among the machines. London: Penguin Books. Alter, N. (2000). L'innovation ordinaire. Paris: PUF, sociologies.

41 TIC, nouveaux métiers et nouveaux dispositifs dapprentissage Lyon, 3 décembre 2003 Quelques hypothèses pour l'action Importance de l'existence des 3 niveaux Ce sont tous des espaces de construction Importance du bon "fonctionnement" du niveau 1 Importance du va-et-vient entre les couches

42 TIC, nouveaux métiers et nouveaux dispositifs dapprentissage Lyon, 3 décembre 2003 Learning by Expanding Modèle de Yrjö Engeström (1987) (…) I shall argue (a) that the conception of creation as inductive combinatorial generalization is fundamentally false; and (b) that the conception of the highest form of learning as inductive combinatorial problem solving or structuring is also fundamentally false. Niveau 1: tremplin (springboard) Niveau 2: modèle Niveau 3: microcosme

43 TIC, nouveaux métiers et nouveaux dispositifs dapprentissage Lyon, 3 décembre 2003

44 TIC, nouveaux métiers et nouveaux dispositifs dapprentissage Lyon, 3 décembre 2003 Pour conclure... «être-jeté-dans-le-monde» L'approche instrumentale

45 TIC, nouveaux métiers et nouveaux dispositifs dapprentissage Lyon, 3 décembre 2003 «être-jeté-dans-le-monde» (Geworfenheit) Pas de conclusion en terme de réussite Construction de domaines transverses de « conversation » à travers le bricolage Phénomène d'expansion : du bricolage aux microcosmes

46 TIC, nouveaux métiers et nouveaux dispositifs dapprentissage Lyon, 3 décembre 2003 Approche instrumentale Contamines, J., George, S. & Hotte, R. (2003). Approche instrumentale de banques de ressources éducatives. Sciences et techniques éducatives, Hors série 2003.

47 TIC, nouveaux métiers et nouveaux dispositifs dapprentissage Lyon, 3 décembre 2003 Niveau 3 (3) :Lier les descriptions des ressources éducatives avec la communauté d'utilisateurs de banques de ressources éducatives … Niveau 2 (1) :... donner plus de places aux individus qui gravitent autour des ressources, c'est-à-dire qui participent à leur conception, leur diffusion, leur prescription et leur utilisation. Niveau 1 (2) : Distinguer la prescription du concepteur de la ressource... et les (descriptions des) usages réels...


Télécharger ppt "TIC, nouveaux métiers et nouveaux dispositifs dapprentissage Lyon, 3 décembre 2003 Emergence dusages de TICE dans la formation et léducation à travers."

Présentations similaires


Annonces Google