La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 Centre du livre et de la lecture Poitou-Charente.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 Centre du livre et de la lecture Poitou-Charente."— Transcription de la présentation:

1 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 Centre du livre et de la lecture Poitou-Charente Les publics au cœur des médiathèques La Rochelle, 14 mai 2009 Réfléchir pour agir La vision dun professionnel des bibliothèques sur les rapports actuels des bibliothèques aux publics et sur la nécessaire évolution des pratiques professionnelles des bibliothécaires Dominique Lahary – |

2 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 Paroles dusagers La bibliothèque, outil du lien social Un colloque à Villiers-le-Bel le 11 décembre 2009 organisé par le Conseil général du Val dOise avec + de 50% délus locaux à la tribune préparé par des visites et des films

3 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 La bibliothèque, outil du lien social Extraits des films Lomme (Nord) habitants, inscrits

4 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 La bibliothèque, outil du lien social

5 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 La bibliothèque, outil du lien social Extraits des films Lomme (Nord) habitants, inscrits « On a essayé de ressembler aux gens tout simplement. Ce qui nous intéresse cest vraiment de voir les parents, les enfants sinstaller confortablement, sallonger sur les tapis, sur les coussins, raconter des histoires, se servir vraiment du lieu comme sils étaient chez eux, cest le leur. » Mario Alonso et Nathalie Bailly, bibliothécaires

6 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 La bibliothèque, outil du lien social Extraits des films Lomme (Nord) habitants, inscrits « Je vous dis cest un échange la bibliothèque, cest un petit peu comme le café de village ou chez le boulanger et les commerçants du quartier. » « Pour moi ça permet de rompre ma solitude, le personnel est très sympa et moi je viens essentiellement pour faire linformatique, Internet et pour lire les magazines. » « Je trouve ça bien dêtre ouvert le dimanche matin, pour moi cest vraiment une volonté douvrir au public. » Des usagers

7 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 La bibliothèque, outil du lien social Extraits des films Signy-lAbbaye (Ardennes) 1360 habitants, 1600 inscrits

8 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 La bibliothèque, outil du lien social Extraits des films

9 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 La bibliothèque, outil du lien social Extraits des films Signy-lAbbaye (Ardennes) 1360 habitants, 1600 inscrits « On entend des rires, des jeunes qui discutent, qui font leurs devoirs parce que la « maison » elle est conçue comme ça, jai envie de dire que cest une bibliothèque où il y a du bruit.. Cest une médiathèque mais cest aussi un centre social. » Xavier Risselin, animateur, directeur de la médiathèque

10 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 La bibliothèque, outil du lien social Extraits des films Signy-lAbbaye (Ardennes) 1360 habitants, 1600 inscrits « Quand on sennuie un peu, on vient voir, on est bien accueilli, on discute, on parle un petit peu de tout et puis après on fait un tour dans la bibliothèque, et donc je trouve ça très sympathique. » « On vient des fois avec pas trop le moral et on ressort on a le sourire. » Des usagers

11 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 La bibliothèque, outil du lien social Extraits des films Usagers du Val dOise « Des lieux de rencontre et des lieux de vie, il ny en a pas tant que ça, cest un point de rencontre rare et on en profite. » Usagers du Val dOise « Je viens plus en bibliothèque car vu que je nai pas internet chez moi, ça permet de me connecter sur le site du lycée, si jai besoin de prendre des documents ou de parler avec des amis. » « Un lieu convivial où toutes les générations se rencontrent, et puis on se voit entre amis, les enfants voient leurs camarades de classe, cest vraiment un lieu très plaisant. »

12 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 La bibliothèque, outil du lien social Extraits des films Usagers du Val dOise « Depuis que je viens ici, je prends des livres, jemprunte des CD, je fais mes exposés. Cest le seul endroit où je viens, en fait, à part le collège. » « Je suis contente dêtre là, ça me fait passer une après-midi dabord et puis je vois du monde, même si je parle pas aux gens ce nest pas grave. » « Aujourdhui je suis venu principalement car jai imaginé quil y avait laccès wifi dans une bibliothèque. »

13 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 La bibliothèque, outil du lien social Extraits des films Usagers du Val dOise « Cest bien davoir ça dans un village de petite taille. Et puis, à force de venir, on rencontre des gens quon ne connaissait pas avant. »

14 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 « Manzoni n' é crivit pas (1) pour plaire au public tel qu'il é tait, mais pour cr é er un public auquel son roman ne pouvait pas ne pas plaire. » Umberto Eco Apostille au Nom de la Rose (1) Son magnifique roman Les fianc é s Jy reviendrai

15 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 Plan Introduction Préambule : quest-ce quun métier ? 1. La répudiation ? 2. Les racines du malentendu 3. Tout est présentation 4. Deux réfutations 5. De quoi lusager est le nom 6. Vive la politique ! Postambules Conclusion ?

16 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 Introduction Le grand paradoxe Baisse des prêts et sentiment de crise du modèle Succès des lieux et poursuite des projets politiques

17 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 Préambule Les trois métiers

18 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 Lentreprise Trois métiers Les 3 métiers

19 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 Lentreprise La GRH Trois métiers Les 3 métiers

20 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 Lentreprise La GRH Lidentité professionnelle Trois métiers Les 3 métiers

21 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 Lentreprise La GRH Lidentité professionnelle Là, ça coince ! Trois métiers Les 3 métiers

22 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 Lentreprise La GRH Lidentité professionnelle Le statut Quatre métiers ? Les 3 métiers

23 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 Lentreprise La GRH Lidentité professionnelle Le statut Les 3 métiers Là, ça coince énormément ! Quatre métiers ?

24 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai La répudiation ?

25 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 Biblio-fr, 6 janvier 2006 Objet: Je craque, ou le non-métier Plus ç a va plus mon m é tier de biblioth é caire s'apparente à celui de garde-chiourme ! Je me balade en permanence avec un trousseau de cl é s sur moi (toilettes, caissons de bureau etc.nombre de nos effets personnels ayant é t é d é rob é s), et à la moindre inattention, le moindre relâchement : c'est le bazar !

26 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 Biblio-fr, 6 janvier 2006 Objet: Je craque, ou le non-métier Je passe plus de temps à faire de la discipline qu' à renseigner ou orienter le lecteur lambda, j'ai davantage l'impression d'être caissi è re de supermarch é à qui on "balance" nonchalamment sa carte de lecteur sans un mot, ou bien encore de faire du baby -sitting : "tu restes l à...je vais faire les courses..je reviens" ( le plus souvent 2 voire 3 heures apr è s !!)...

27 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 Biblio-fr, 6 janvier 2006 Objet: Je craque, ou le non-métier A l'occasion (pas si rare) on devient é galement technicien de surface (papiers divers, chouine- gomme, mouchoirs) à ramasser apr è s le passage des lecteurs qui disposent pourtant de nombre de poubelles.

28 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 Biblio-fr, 6 janvier 2006 Objet: Je craque, ou le non-métier Caissi è re, Baby-sitter, surveillante g é n é rale, technicienne de surface...y'a pas ! Le m é tier est vari é ! Mais bon quand on entre dans la profession on se doute que ce genre d'incidents vont arriver ce dont on se doute moins c'est qu'on ne va plus faire que cela ! Rassurez-moi, chez vous aussi c'est comme ça ou bien il subsiste quelque havre de paix ?

29 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 Je craque : les mots-clés Plus ç a va plus mon métier de biblioth é caire s'apparente à celui de garde-chiourme ! Je me balade en permanence avec un trousseau de cl é s sur moi (toilettes, caissons de bureau etc.nombre de nos effets personnels ayant é t é d é rob é s), et à la moindre inattention, le moindre relâchement : c'est le bazar ! Caissière, Baby-sitter, surveillante générale, technicienne de surface...y'a pas ! Le m é tier est vari é ! Mais bon quand on entre dans la profession on se doute que ce genre d'incidents vont arriver ce dont on se doute moins c'est qu'on ne va plus faire que cela ! Rassurez-moi, chez vous aussi c'est comme ça ou bien il subsiste quelque havre de paix ?

30 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 Je craque : le vécu bibliothécaire usager souhaitésubi baby-sitter renseigner orienter surveillant caissière gens de ménage sans un mot balance sa carte Jette hors de la poubelle havre de paix bazar mon métier

31 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 Je craque : le positionnement bibliothécaire usager souhaitésubi Rassurez-moi !

32 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 A bas le consommateur ! « Les bibliothécaires déplorent ce comportement de consommateurs des personnes venant à la bibliothèque comme au supermarché. » Les bibliothèques et leurs publics, enquête dans le Rhône, à Arles et à Chambéry, Enssib, s.d.

33 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 « Ce n'est pas en transformant nos établissements en temples de la consommation culturelle ouverts 7 jours sur 7 ("Fnac gratuites") que l'on rendra le public plus cultivé. » Message à biblio-fr, 21 décembre 2005 (débat « Ouverture le dimanche ») A bas le consommateur !

34 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 A bas le consommateur ! « Les nouveaux usagers font, dit-on, un usage consumériste de la médiathèque. Or, dune part, ils sont comme on les a faits, comme sont les étudiants de luniversité, leurs parents quand ils font leurs courses, les téléspectateurs devant leur poste ; dautre part, la média- thèque, ce faisant, nest pas utilisée selon une conception si différente de celle qui a présidé à sa réalisation. Il est un peu contradictoire dexciter lappétit, surtout de ceux qui ont faim, et de leur faire grief de dévorer 1.» Jean-Luc Gautier-Gentès, La fréquentation des bibliothèques municipales, BBF 2003 n°2

35 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 A bas le consommateur ! « Comme beaucoup dentre nous, jentends et je lis souvent des remarques désabusées sur les usagers qui se comportent comme des consommateurs, privilégiant leur intérêt privé à lintérêt collectif, réclamant des best-sellers et délaissant les œuvres de création, exigeant toujours plus de DVD et de musique et ignorant la richesse des collections imprimées, refusant de quitter leur connexion Internet alors que le temps qui leur est imparti est échu. » Dominique Peignet, La bibliothèque peut-elle survivre à ses consommateurs ? BBF 2005 n°1

36 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 Mais ne serait-il Pas pourtant plus simple que le gouvernement Dissolve le Peuple et En désigne un autre ? Bertold Brecht

37 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai Les racines du malentendu

38 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai Les racines du malentendu La collection au coeur La collection locale au coeur la logique de lappropriation symbolique

39 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 La collection au coeur Textes statutaires Bibliothéconomie Bâtiments Tout ramène à la collection !

40 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 Textes statutaires Conservateurs constituent, organisent, enrichissent, évaluent et exploitent les collections de toute nature des bibliothèques. sont responsables de ce patrimoine organisent laccès du public aux collections et la diffusion des documents à des fins de recherche, dinformation ou de culture Les catalogues des collections sont établis sous leur responsabilité peuvent participer à la formation des professionnels et du public

41 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 Textes statutaires Bibliothécaires participent à la constitution, à lorganisation, à lenrichissement, à lévaluation, à lexploitation et à la communication au public des collections de toute nature des bibliothèques. concourent aux tâches danimation et de formation

42 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 Textes statutaires AQC responsabilités particulières dans le traitement, la mise en valeur, la conservation des collections, la recherche documentaire et la promotion de la lecture publique

43 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 Textes statutaires Assistants (FPT) assurent les travaux courants dans les établissements ou services où ils sont affectés

44 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 Textes statutaires Adjoints du patrimoine sont chargés de participer à la mise en place et au classement des collections et dassurer leur équipement, leur entretien matériel ainsi que celui des rayonnages

45 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 Une vision culturelle et éducative La prescription Lacquisition La mise en ordre classement indexation Un idéal encyclopédique La collection au coeur

46 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 Écart avec dautres traditions nationales Politique de la demande Vision sociale Centre dinformation communautaire La collection au coeur

47 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 La collection locale au coeur Lencyclopédisme en poupée russe Tout avoir à la maison Ne demandez pas ce qui nest pas en rayon La plus belle bibliothèque ne veut offrir que ce quelle a

48 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 La collection locale au cœur ? Répondre à chaque demande, ou à défaut la réorienter Code de déontologie du bibliothécaire, ABF, 2003

49 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 Lappropriation symbolique Nexiste Nest légitime Nest proposé que ce que le bibliothécaire a identifié sélectionné décrit équipé

50 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 Lappropriation symbolique Na de sens que celui exprimé par le bibliothécaire Doù le tatouage des documents linouïe persistance du catalogage local le temps passé à indexer localement

51 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai Tout est représentation

52 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai Tout est représentation Élus Bibliothécaires Population

53 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 Représentations des élus Révérence pour la culture lettrée ? Vision éducative : laccès au savoir ? Vision urbaine ? Vision sociale ?

54 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 Représentations des bibliothécaires Les contenus au centre Le bibliothécaire au centre

55 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 Représentations de la population La culture lettrée pour moi pas pour moi Le livre La modernité Lutilité

56 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 Bonus Représentation du/de la bibliothécaire

57 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 Cancer

58 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 Capricorne

59 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 Au total… La bibliothèque est saturée de représentations La bibliothèque est lobjet (la victime ?) dune distillation la bibliothèque la lecture la lecture sur papier la lecture de livres la lecture de livres de fiction la lecture de littérature légitime

60 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai Deux réfutations

61 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai Deux réfutations La bibliothèque est dans la même posture que le créateur La bibliothèque est hors marché

62 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 « Manzoni n' é crivit pas (1) pour plaire au public tel qu'il é tait, mais pour cr é er un public auquel son roman ne pouvait pas ne pas plaire. » Umberto Eco Apostille au Nom de la Rose (1) Son magnifique roman Les fianc é s

63 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 La bibliothèque est dans la même posture que le créateur Le créateur impose ou lindustrie culturelle cherche à vendre La bibliothèque propose et répond à la demande Elle est dans une posture exceptionnelle dans le champ de laction culturelle publique

64 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 La bibliothèque est dans la même posture que le créateur Le créateur impose ou lindustrie culturelle cherche à vendre La bibliothèque propose et répond à la demande Elle est dans une posture modeste dans le champ de laction culturelle publique

65 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 La bibliothèque est hors marché La bibliothèque nest pas un service marchand du point de vue de loffre Mais elle est dans un univers de concurrence du point de vue de la demande

66 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 La bibliothèque est hors marché Le public met en concurrence Commodité Rapidité Exhastivité Coût La médiathèque à lépreuve de la concurrence Logiques dusage et sources dapprovisionnement

67 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai De quoi lusager est le nom

68 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 Le lecteur Vision culturelle / livresque Acteur de sa pratique individuelle Nommer lusager

69 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 Le lecteur Vision administrative Administré Nommer lusager Linscrit

70 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 Le lecteur Vision de service public Administré Nommer lusager Linscrit Lusager

71 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 Le lecteur Vision associative Fidèle Nommer lusager Linscrit Lusager Ladhérent

72 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 Le lecteur Vision consumériste Roi Nommer lusager Linscrit Lusager Ladhérent Le client

73 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 Le consommateur ! Nest pas sujet de la collection mais acteur de ses demandes Perturbe le bibliothécaire collectionneur par ses désirs impérieux Veux tout, tout de suite

74 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 Le consommateur veut tout, tout de suite Tout ce qui lintéresse lui en ce moment précis Tout de suite sinon il va ailleurs

75 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 Qui dit primat de la collection… … dit « secondat » de lusager Lusager est le produit de la collection Figures de lusager

76 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 Lusager, produit de la collection… Les bibliothèques attirent le public qui leur ressemble Figures de lusager

77 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 Lusager, produit de la collection… Les bibliothécaires attirent le public qui leur ressemble Figures de lusager Refus de la segmentation au profit du sujet abstrait

78 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 « à stigmatiser le "refus de la segmentation" des biblioth é caires de lecture publique, on oublie que la biblioth è que publique est - devrait être - un espace public de partag é ; que, dans son principe même, elle ne segmente pas, s'adressant autant à l'individu dans son exception singuli è re qu' à des masses homog é n é is é es par une analyse typologique. » Dominique Lahary, Marketing des biblioth è ques et des centres de documentation par Jean-Michel Sala ü n : note de lecture, Bulletin d informations de l ABF n o 158, 1 er trimestre 1993 : Je renie ce texte !

79 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 Déconstruire lusager Les cercles concentriques Lindividualisation La médiation Que font les vrais gens des bibliothèques ? La segmentation

80 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 Sadresser à des cibles Classes dâges Quartiers Catégories socio-professionnelles Personnes handicapées … La segmentation Viser la population

81 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 Lindividu réel, non le sujet abstrait … tant que le service public est en mesure dassumer légitime Lindividualisation Tendance sociologique lourde Individualisation du service…

82 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 La simple mise à disposition ne suffit pas Médiation de la collection La médiation Lire, écouter, voir nécessitent des compétences « Littéracie »

83 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 Libre parcours On na jamais « toute » « sa » population Complémentarité et dialectique entre bibliothèques de proximité et bibliothèques attractives Les territoires

84 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai Vive la politique !

85 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 La ronde de laction publique Objectifs Impact AnalyseExécution

86 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 La ronde de la politique publique Vision Impact Analyse Exécution Objectif opérationnel Aide à la décision Professionnel Politique

87 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 Postambule a) sentences

88 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 On ne saurait se satisfaire dusagers satisfaits

89 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 On ne va pas à la bibliothèque par obligation

90 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 Plus il y a dinfidèles… plus il y a de mécontents… plus cest bon signe

91 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 Si quiconque entrant dans une bibliothèque ny découvre rien qui ne lui soit déjà familier…

92 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 … alors il lui est signifié, jose dire avec violence, que cet endroit nest pas pour lui

93 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 « D é sormais, il n'est plus important qu'un document ne figure pas dans la biblioth è que, é tant donn é qu'on peut l'obtenir ais é ment l'information. » Maurice B. Line « Acc é der ou acqu é rir: une v é ritable alternative pour les biblioth è ques ? », BBF, 1996, n°1

94 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 Postambule b) images

95 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 uniforme Le personnel de la bibliothèque cenrale dAmsterdam chargé de renseigner le public porte un uniforme

96 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 affichemystère Qui communique avec cette affiche ?

97 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 affichemystère2 La banque postale (abribus parisien, mai 2009)

98 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 Postambule c) Je ne craque pas

99 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 Biblio-fr, 11 janvier 2006 Re: Je craque, ou le non-métier Quel drôle de message que voil à... Effectivement, ce que vous d é crivez l à est un des aspects du m é tier de biblioth é caire, enfin, en tout cas, à mon humble avis. Je ne pense pas que faire respecter la discipline dans ses locaux soit garde-chiourmesque. Je trouve même ce terme un peu insultant pour le public que vous accueillez dans vos murs. Mais ayant travaill é dans des quartiers tr è s durs, (vraiment tr è s durs) je peux comprendre votre agacement. Cela dit, même au comble de la fatigue physique et morale, je ne me suis jamais fait la r é flexion que ç a n' é tait pas mon m é tier.

100 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 Biblio-fr, 11 janvier 2006 Re: Je craque, ou le non-métier Donner des limites, des repères, un mode d'emploi, le sens du respect des autres fait partie de notre métier, à mon sens, et relève même, plus largement, de la fonction de l'adulte. Et c'est aussi la fonction que je trouve la plus valorisante. Après tout, nous gérons un espace de rencontres et de brassage. Il faut faire prendre l'alchimie.

101 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 Biblio-fr, 11 janvier 2006 Re: Je craque, ou le non-métier En ce qui concerne l'attitude de certains lecteurs qui nous considèrent comme des caissières de supermarché, là encore, ça fait partie de notre métier. Et si je fais appel à mes souvenirs, je crois bien que je fréquentais la bibliothèque municipale de cette façon là. Ou en tous cas d'une façon qui pouvait laisser penser ce que vous pensez. En même temps, j'avais autant de respect pour la caissière de mon supermarché que pour la bibliothécaire.

102 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 Biblio-fr, 11 janvier 2006 Re: Je craque, ou le non-métier Et même si nos conversations se limitaient à : "bonjour-voilà je veux ça-merci-au revoir", c'est le droit de tout lecteur et de tout consommateur de ne pas avoir envie de conseils, de ne pas être dans son jour, de ne pas se greffer un sourire permanent au visage. On ne connaît pas l'histoire des gens. Je pense que tout le monde a droit à l'impersonnalité. Et qu'un bibliothécaire ne vaut ni plus ni moins de sourire qu'un caissier de supermarché.

103 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 Biblio-fr, 11 janvier 2006 Re: Je craque, ou le non-métier Quant à ceux qui manquent carrément d'amabilité (en 10 ans et beaucoup de bibliothèques différentes, j'en ai rencontré très peu), je suis toujours plus aimable qu'eux. C'est aussi un aspect du service public en général. Je ne suis pas en train de dire qu'il faut jouer la carpette et se laisser marcher dessus, mais garder le calme en toutes circonstances. Et en ce qui concerne le troisième point que vous évoquez, et bien oui... on fait le ménage. Etant donné qu'il n'est pas fait 3 fois par jour par des gens dont c'est le métier, et que, oui, le public que vous accueillez n'a pas forcément le respect des lieux.

104 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 Biblio-fr, 11 janvier 2006 Re: Je craque, ou le non-métier Alors oui, on ramasse les papiers, on décolle les chewing-gum de sous les tables, on fais sécher les chaises pleines de pipi de bébé, on nettoie les livres d'autres sécrétions et résidus non identifiés, on passe l'aspirateur si nécessaire... Bref, on met les deux mains dedans. Et là encore, c'est une question de respect, quand on gère un équipement, d'offrir au public un endroit digne.

105 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 Biblio-fr, 11 janvier 2006 Re: Je craque, ou le non-métier Et ben non. Les bibliothèques municipales, contrairement à l'imaginaire populaire, ne sont pas des havres de paix, avec des vieilles dames en chignons vissées sur leurs chaises en train de rentrer des signes cabalistiques dans leurs ordinateurs, en jetant un oeil courroucé de temps en temps à trois pauvres étudiants dont les stylos grattent trop fort le papier. Bon, là d'accord, j'exagère, mais avouez que je ne suis pas loin.

106 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 Biblio-fr, 11 janvier 2006 Re: Je craque, ou le non-métier Eh ben oui. Les bibliothèques municipales accueillent tous et toutes, sans distinction, et personne n'utilise le lieu de la même façon, ne s'adresse à nous de la même façon, ni ne cherche la même chose. Et je vais vous dire un truc... C'est ça qu'est bien. Finalement, si je fais ce métier, je crois que c'est, bien sûr parce que j'aime les livres, mais que je préfère les gens.

107 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 Biblio-fr, 11 janvier 2006 Re: Je craque, ou le non-métier Maintenant, ne désespérez pas... Il y a sûrement des endroits (du type bibliothèques d'étude ou ce genre de choses) qui correspondent à vos attentes ! Comme vous l'avez dit très justement, le métier est varié et chaque professionnel peut trouver sa place au gré de ses envies et de son évolution. Mais ce que vous avez décrit, avec un peu d'amertume, c'est bien le métier de bibliothécaire, le plus chouette du monde et c'est mon métier. Mon oui-métier. Bon courage à vous ! Amicalement, Caroline.

108 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 Je ne craque pas : les mots-clés Donner des limites, des repères, un mode d'emploi, le sens du respect des autres fait partie de notre métier, à mon sens, et relève même, plus largement, de la fonction de l'adulte. Et c'est aussi la fonction que je trouve la plus valorisante. Après tout, nous gérons un espace de rencontres et de brassage. Il faut faire prendre l'alchimie. Et même si nos conversations se limitaient à : "bonjour-voilà je veux ça-merci-au revoir", c'est le droit de tout lecteur et de tout consommateur de ne pas avoir envie de conseils, de ne pas être dans son jour, de ne pas se greffer un sourire permanent au visage. On ne connaît pas l'histoire des gens. Je pense que tout le monde a droit à l'impersonnalité. Et qu'un bibliothécaire ne vaut ni plus ni moins de sourire qu'un caissier de supermarché.

109 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 Je ne craque pas : les mots-clés Quant à ceux qui manquent carrément d'amabilité (en 10 ans et beaucoup de bibliothèques différentes, j'en ai rencontré très peu), je suis toujours plus aimable qu'eux. C'est aussi un aspect du service public en général. Je ne suis pas en train de dire qu'il faut jouer la carpette et se laisser marcher dessus, mais garder le calme en toutes circonstances. Et en ce qui concerne le troisième point que vous évoquez, et bien oui... on fait le ménage. Etant donné qu'il n'est pas fait 3 fois par jour par des gens dont c'est le métier, et que, oui, le public que vous accueillez n'a pas forcément le respect des lieux. Alors oui, on ramasse les papiers, on décolle les chewing-gum de sous les tables, on fais sécher les chaises pleines de pipi de bébé, on nettoie les livres d'autres sécrétions et résidus non identifiés, on passe l'aspirateur si nécessaire... Bref, on met les deux mains dedans. Et là encore, c'est une question de respect, quand on gère un équipement, d offrir au public un endroit digne.

110 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 Je ne craque pas : le vécu bibliothécaire usager mon oui-métier Droit à limpersonnalité Espace de rencontre Offrir un endroit digne Donner des limites Personne nutilise de la même façon souhaitésubi

111 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 Je ne craque pas : le vécu bibliothécaire usager mon oui-métier Droit à limpersonnalité Espace de rencontre Offrir un endroit digne Donner des limites Personne nutilise de la même façon

112 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 Je ne craque pas : le positionnement bibliothécaire usager

113 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 Je ne craque pas : le positionnement bibliothécaireusager Cest ça qui est bien !

114 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 Conclusion

115 Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 Une transplantation cardiaque pour le métier ?


Télécharger ppt "Réfléchir pour agir / Dominique Lahary. Les publics au cœur des médiathèques, La Rochelle, 14 mai 2009 Centre du livre et de la lecture Poitou-Charente."

Présentations similaires


Annonces Google