La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

« Information et intelligence collective » Réforme STMG Sciences de gestion Mai 2012.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "« Information et intelligence collective » Réforme STMG Sciences de gestion Mai 2012."— Transcription de la présentation:

1 « Information et intelligence collective » Réforme STMG Sciences de gestion Mai 2012

2 1. Positionnement dans le programme 1/5 de la progression annuelle pour chaque thème

3

4 Prise de décision Mise en œuvre des décisions « Le système dinformation structure lorganisation et prend en charge la diffusion et le partage des informations entre les acteurs ». Système opérationnel Système dinformation Système de pilotage Le SI est un moyen de garantir une information de qualité (sélectionnée, archivée, actualisée, intègre et disponible)

5 « Lenvironnement numérique de travail offre des opportunités nouvelles de collaboration par lintégration des compétences, la production dinformations et de connaissances, constitutives dune véritable intelligence collective ».

6 Définir lintelligence collective « Le problème de l'intelligence collective est de découvrir ou d'inventer un au-delà de l'écriture, un au-delà du langage tel que le traitement de l'information soit partout distribué et partout coordonné, qu'il ne soit plus l'apanage d'organes sociaux séparés, mais s'intègre au contraire naturellement à toutes les activités humaines, revienne entre les mains de chacun ». Pierre Lévy – L'Intelligence Collective L'intelligence collective est donc la capacité d'un groupe de personnes à collaborer pour formuler son propre avenir et y parvenir en contexte complexe.

7 Outils de lintelligence collective LInternet est à l'origine d'une nouvelle intelligence du fait des possibilités de partage des connaissances, des réseaux sociaux, de l'hypertextualité, de la variété des ressources multimédia, de l'interactivité et de la connexion permanente (mobiquité). Ainsi, dans la notion de l'intelligence collective, il y a l'idée de partage, de collectif, de co-création. La notion de «collaboratif» est finalement sous-jacente. A noter : Le site conseilsmarketing.fr évoque dailleurs des utilisations professionnelles pour Facebook fondées sur le fait que : « L'intérêt d'un réseau social c'est avant tout ses membres, et surtout leur implication et leur dynamisme. Un réseau qui n'a pas d'animation est un réseau mort. Or, le plus apporté par Facebook c'est justement un foisonnement de vie : à chaque fois que vous vous connectez vous trouvez de l'actualité sur vos contacts et vos groupes, de l'interactivité avec les autres membres ». 7

8 Comparaison : 8 Linternaute passif (réceptionnant de l'information sur des pages statiques) est devenu « webacteur » (participant à l'élaboration de contenus sur la toile, grâce à des technologies dynamiques et à des mises en réseaux multiples). => Il s'agit davantage d'un changement de pratiques que d'un changement d'outils.

9 9

10 De quoi parlons nous : collaboratif, coopératif ? Dans le travail collaboratif, des idées divergentes s'affrontent. Le collaboratif requiert la capacité des acteurs à faire preuve dempathie et à comprendre le point de vue de l'autre pour progresser. Le travail coopératif met en œuvre une stratégie : chacun sait sa responsabilité et ses tâches et le résultat attendu est connu. 2. Le travail collaboratif

11 Comprendre la question de gestion 3. La démarche technologique

12 Aborder les notions

13 Sens de létude Contexte, situation pédagogique Capacités 1 : la situation permet la construction du questionnement 2 : les réponses durant la situation mobilisent les capacités 3 : les notions sont formalisées

14 4. Une proposition Une trame de séquence pédagogique Une sélection doutils technologiques Un centre de ressources documentaires lien : => Fiche de synthèse Excel à utiliser comme support

15 5. Conclusion « Réfléchir est la véritable ressource de lhumanité. La qualité de notre avenir dépend entièrement de la qualité de notre réflexion ». ( Edward de Bono) Dans une économie du savoir, la création de valeur dépend principalement des idées et de linnovation qui se trouvent dans la tête des gens. On ne peut pas les leur prendre par la force. La performance dune entreprise dépend donc de sa capacité à mobiliser lintelligence collective et les connaissances. Hier, lentreprise était industrielle et commerciale, demain il faudra quelle soit de plus en plus une entreprise intelligente.

16 Lentreprise intelligente repose sur trois piliers – intelligence collective (IC), Knowledge Management (KM) et technologies 2.0, en interactions permanentes et alimentés par une même énergie : les coopérations intellectuelles. Ces coopérations intellectuelles nécessitent : un vouloir coopérer (des valeurs stimulantes), un savoir coopérer (des compétences relationnelles), un pouvoir coopérer (organisation, fonctionnement, environnement favorisant les coopérations).

17 Lintelligence collective représente aujourdhui un défi important pour toutes les entreprises. Cette nouvelle gouvernance permettra dobtenir dans notre société de linformation, une performance collective bien supérieure à la somme de toutes les performances individuelles.

18 6. Les transversalités

19 - Eduscol - Centres de ressources: CRCOM CRCF CRM CERTA - Les sites disciplinaires académiques - Carte heuristique des productions du séminaire - Supports et ressources académiques STMG national - Présentation de la série STMG et les épreuves au bac (avec définition des épreuves) - Programme de la série STMG 7. LIENS


Télécharger ppt "« Information et intelligence collective » Réforme STMG Sciences de gestion Mai 2012."

Présentations similaires


Annonces Google