La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LE SECTEUR Lhistoire sans fin DR LAVAUD DR LAVAUD Psychiatre des hôpitaux Psychiatre des hôpitaux Chef du pôle 94G10 Chef du pôle 94G10 23 octobre 2012.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LE SECTEUR Lhistoire sans fin DR LAVAUD DR LAVAUD Psychiatre des hôpitaux Psychiatre des hôpitaux Chef du pôle 94G10 Chef du pôle 94G10 23 octobre 2012."— Transcription de la présentation:

1 LE SECTEUR Lhistoire sans fin DR LAVAUD DR LAVAUD Psychiatre des hôpitaux Psychiatre des hôpitaux Chef du pôle 94G10 Chef du pôle 94G10 23 octobre octobre 2012 Groupe 3 Groupe 3 Pacte de confiance Pacte de confiance

2 Le secteur correspond à une aire géographique dont la taille est définie par la population qui y réside. (Environ habitants pour un secteur adulte, un secteur infanto juvénile pour trois secteurs adultes) Il existe 4 critères : Il existe 4 critères : Géographique. Géographique. Nosographique. Nosographique. De politique sanitaire (prévention, soins, postcure). De politique sanitaire (prévention, soins, postcure). Equipe pluridisciplinaire. Equipe pluridisciplinaire. Chaque secteur est placé sous lautorité dun médecin psychiatre à la tête dune équipe pluridisciplinaire. Chaque secteur est placé sous lautorité dun médecin psychiatre à la tête dune équipe pluridisciplinaire. Le secteur assure le dépistage précoce, la prophylaxie, la cure et la postcure des maladies mentales, de lalcoolisme et de la toxicomanie. Le secteur assure le dépistage précoce, la prophylaxie, la cure et la postcure des maladies mentales, de lalcoolisme et de la toxicomanie.

3 La politique de secteur nest pas seulement une forme originale dorganisation sanitaire, elle implique une modification profonde de lattitude de la société à légard des malades mentaux (MIGNOT 1961). La politique de secteur nest pas seulement une forme originale dorganisation sanitaire, elle implique une modification profonde de lattitude de la société à légard des malades mentaux (MIGNOT 1961). Le concept remonte aux débats des journées nationales de la psychiatrie française tenues entre 1945 et Le concept remonte aux débats des journées nationales de la psychiatrie française tenues entre 1945 et Lambiance de la libération a permis dexprimer clairement le caractère de conduite punitive de la mesure dinternement (BONNAFE 1947). Lambiance de la libération a permis dexprimer clairement le caractère de conduite punitive de la mesure dinternement (BONNAFE 1947).

4 A) Lhistoire des asiles PINEL, ESQUIROL et PARCHAPPE sont trois noms qui jalonnent lhistoire et le début des institutions psychiatriques. PINEL, ESQUIROL et PARCHAPPE sont trois noms qui jalonnent lhistoire et le début des institutions psychiatriques. PINEL ( ) a fait reconnaître les malades mentaux (ils étaient auparavant maintenus avec les indigents). « Traité médico philosophique sur laliénation mentale (1800) » PINEL ( ) a fait reconnaître les malades mentaux (ils étaient auparavant maintenus avec les indigents). « Traité médico philosophique sur laliénation mentale (1800) » ESQUIROL ( ) a défendu la valeur des traitements pratiqués dans les maisons de santé authentifiant leur rôle proprement médical. « Des maladies mentales considérées sous les rapports médical, hygiénique et moral (1838) » ESQUIROL ( ) a défendu la valeur des traitements pratiqués dans les maisons de santé authentifiant leur rôle proprement médical. « Des maladies mentales considérées sous les rapports médical, hygiénique et moral (1838) » PARCHAPPE ( ) est plutôt un administrateur. Il a survécu à lhistoire essentiellement en tant quinspecteur général qui organisa les institutions et établissements de santé. PARCHAPPE ( ) est plutôt un administrateur. Il a survécu à lhistoire essentiellement en tant quinspecteur général qui organisa les institutions et établissements de santé.

5 Il ny a jamais eu dâge dor des asiles psychiatriques. Ces institutions publiques ont été imposées aux collectivités départementales (1838) qui furent mises dans lobligation dériger des maisons de santé pour recevoir, traiter et entretenir les aliénés. Il ny a jamais eu dâge dor des asiles psychiatriques. Ces institutions publiques ont été imposées aux collectivités départementales (1838) qui furent mises dans lobligation dériger des maisons de santé pour recevoir, traiter et entretenir les aliénés. La quasi-totalité dentre eux étaient des indigents entièrement à la charge de ces collectivités. La quasi-totalité dentre eux étaient des indigents entièrement à la charge de ces collectivités. Dans la majorité des cas, le confort hôtelier et la prise en charge réadaptative allaient de pair avec la paie lamentable des gardiens qui y travaillaient avec un statut de domestique. Dans la majorité des cas, le confort hôtelier et la prise en charge réadaptative allaient de pair avec la paie lamentable des gardiens qui y travaillaient avec un statut de domestique. Les rapports dinspection générale ont dénoncé les conditions dinstallation et de fonctionnement de ces installations (célèbre rapport de Sérieux en 1903). Les rapports dinspection générale ont dénoncé les conditions dinstallation et de fonctionnement de ces installations (célèbre rapport de Sérieux en 1903). Entre 1870 et 1914, la situation se dégrade en même temps que se développent les thèses mécanicistes, sur la dégénérescence et la biotypologie des malades mentaux. (Thèses à la limite du racisme) Entre 1870 et 1914, la situation se dégrade en même temps que se développent les thèses mécanicistes, sur la dégénérescence et la biotypologie des malades mentaux. (Thèses à la limite du racisme)

6 Avant 1914 : création des premiers dispensaires dhygiène mentale souvent regroupés dans des dispensaires dhygiène sociale (lutte contre les maladies mentales, la tuberculose et les maladies vénériennes) Avant 1914 : création des premiers dispensaires dhygiène mentale souvent regroupés dans des dispensaires dhygiène sociale (lutte contre les maladies mentales, la tuberculose et les maladies vénériennes) 1920 : Création dune nouvelle société scientifique « lévolution psychiatrique » 1920 : Création dune nouvelle société scientifique « lévolution psychiatrique » 1936 : création de la profession dinfirmier psychiatrique 1936 : création de la profession dinfirmier psychiatrique 1938 : les asiles deviennent des hôpitaux 1938 : les asiles deviennent des hôpitaux

7 B) Une évolution devenue obligatoire 1940 : la défaite de 1940 est le coup de grâce pour le système asilaire (les exterminations nazies des juifs avaient été précédées par celles des vieillards dhospice, des incurables et surtout des aliénés) : la défaite de 1940 est le coup de grâce pour le système asilaire (les exterminations nazies des juifs avaient été précédées par celles des vieillards dhospice, des incurables et surtout des aliénés). Lalimentation des pensionnaires des asiles navait pas été prévue dans le système national de rationnement. Lalimentation des pensionnaires des asiles navait pas été prévue dans le système national de rationnement. 40 % de leffectif des aliénés internés mourra avant la fin de la guerre en % de leffectif des aliénés internés mourra avant la fin de la guerre en Après la libération, les médecins des asiles définirent comme but la mise sur pied dun système de rechange à celui de lasile et de linternement, durant les journées nationales de 1945 à 1947 ; ils définissent alors les buts et les méthodes. Après la libération, les médecins des asiles définirent comme but la mise sur pied dun système de rechange à celui de lasile et de linternement, durant les journées nationales de 1945 à 1947 ; ils définissent alors les buts et les méthodes.

8 C) Une longue mise en route Ce qui est remis en cause dès 1945 cest le principe même de linstitution psychiatrique. Ce qui est remis en cause dès 1945 cest le principe même de linstitution psychiatrique. La première résolution : « lunicité et lindivisibilité de la prophylaxie, de la cure et de la post cure ». La première résolution : « lunicité et lindivisibilité de la prophylaxie, de la cure et de la post cure ». Sortir dun système dassistance et passer à une stratégie de projets thérapeutiques individuels. Sortir dun système dassistance et passer à une stratégie de projets thérapeutiques individuels. Refus de la ségrégation, de lexclusion : aider le malade mental à garder sa place dans la communauté des hommes et lui permettre dans la mesure du possible dy restaurer son autonomie. Refus de la ségrégation, de lexclusion : aider le malade mental à garder sa place dans la communauté des hommes et lui permettre dans la mesure du possible dy restaurer son autonomie.

9 A partir des années 1950 : limpact de la psychopharmacologie (Neuroleptiques, puis Anti dépresseurs et tranquillisants) a transformé latmosphère des institutions psychiatriques en reléguant les moyens de contention traditionnelle, les techniques de choc physiques ou chimiques. A partir des années 1950 : limpact de la psychopharmacologie (Neuroleptiques, puis Anti dépresseurs et tranquillisants) a transformé latmosphère des institutions psychiatriques en reléguant les moyens de contention traditionnelle, les techniques de choc physiques ou chimiques. Cet impact a rencontré le désir dhumanisation et abouti au concept dhôpital village (psychothérapie institutionnelle, sociothérapie, promenades, lieux de culte, de travail, culturels, sportifs, clubs, associations…) Cet impact a rencontré le désir dhumanisation et abouti au concept dhôpital village (psychothérapie institutionnelle, sociothérapie, promenades, lieux de culte, de travail, culturels, sportifs, clubs, associations…) Le nombre de malades hospitalisés a diminué, sorties, réinsertions familiales, sociales, professionnelles. Le nombre de malades hospitalisés a diminué, sorties, réinsertions familiales, sociales, professionnelles.

10 Essor considérable des consultations de dispensaire, lhôpital changeait de rythme et redevenait un lieu de soins. Essor considérable des consultations de dispensaire, lhôpital changeait de rythme et redevenait un lieu de soins. Les hospitalisations libres se sont multipliées, lopinion du malade mental devenait recevable, par ex : sortie contre avis médical. Les hospitalisations libres se sont multipliées, lopinion du malade mental devenait recevable, par ex : sortie contre avis médical. La psychothérapie institutionnelle signait lentrée des thèses freudiennes dans les lieux dhospitalisation. La psychothérapie institutionnelle signait lentrée des thèses freudiennes dans les lieux dhospitalisation. Cest la 3ème révolution des hôpitaux psychiatriques : ergo/sociothérapie, pharmacothérapie, psychothérapie. Cest la 3ème révolution des hôpitaux psychiatriques : ergo/sociothérapie, pharmacothérapie, psychothérapie.

11 En 1960 : ladministration centrale prend une première mesure réglementaire (circulaire du 15 mars sur le secteur). La circulaire du 15 mars 1960 est à lorigine de la naissance du secteur. La circulaire du 15 mars 1960 est à lorigine de la naissance du secteur. Principes Principes Organisation de la lutte contre les maladies mentales. Organisation de la lutte contre les maladies mentales. Séparer le moins possible le malade de sa famille et de son milieu. Séparer le moins possible le malade de sa famille et de son milieu. Objectifs Objectifs Assurer des soins de qualités au plus près des personnes. Assurer des soins de qualités au plus près des personnes. Eviter lhospitalisation ou la ré-hospitalisation. Eviter lhospitalisation ou la ré-hospitalisation. Améliorer les conditions dhospitalisation. Améliorer les conditions dhospitalisation.

12 UNE LONGUE MARCHE Entre 1965 – 1967 : le livre blanc de la psychiatrie fait le point. (Sur labsence quasi-totale de réalisation de la sectorisation à part quelques cas isolés.) Entre 1965 – 1967 : le livre blanc de la psychiatrie fait le point. (Sur labsence quasi-totale de réalisation de la sectorisation à part quelques cas isolés.) Après 1968 : les premiers textes réglementaires commencèrent à être rédigés Après 1968 : les premiers textes réglementaires commencèrent à être rédigés

13 La fin des directions médicales La fonction du médecin directeur était, en règle générale, applicable à tous les hôpitaux psychiatriques. En 1970, cette fonction fut considérée comme en voie dextinction, en 1974, il y fut mis fin. La fonction du médecin directeur était, en règle générale, applicable à tous les hôpitaux psychiatriques. En 1970, cette fonction fut considérée comme en voie dextinction, en 1974, il y fut mis fin. Des fonctionnaires dadministration furent nommés directeurs : source ici et là de situations conflictuelles. Des fonctionnaires dadministration furent nommés directeurs : source ici et là de situations conflictuelles. La plupart des pays ont 1 direction médicale ou collégiale médico administrative La plupart des pays ont 1 direction médicale ou collégiale médico administrative La gestion des soins psychiatriques était une affaire trop sérieuse…… La gestion des soins psychiatriques était une affaire trop sérieuse……

14 La doctrine du secteur procède dun double mouvement de réflexion. Le constat critique de la situation des institutions au regard des impératifs de soins. Le constat critique de la situation des institutions au regard des impératifs de soins. La nécessaire continuité des soins aux malades hospitalisés ou non et lorganisation de soins primaires. La nécessaire continuité des soins aux malades hospitalisés ou non et lorganisation de soins primaires. La réforme des hôpitaux impliquait de mettre sur pied dautres formules soignantes institutionnelles extra hospitalières et non institutionnelles. La réforme des hôpitaux impliquait de mettre sur pied dautres formules soignantes institutionnelles extra hospitalières et non institutionnelles. On passait dune pratique dassistance à une pratique de soins. On passait dune pratique dassistance à une pratique de soins. Les problèmes gestionnaires et la logique hospitalocentrique ont ralenti ou modifié des projets de soins. Les problèmes gestionnaires et la logique hospitalocentrique ont ralenti ou modifié des projets de soins.

15 La diminution du taux doccupation des hôpitaux psychiatriques obère lenveloppe consacrée aux soins et à la santé. La diminution du taux doccupation des hôpitaux psychiatriques obère lenveloppe consacrée aux soins et à la santé. On demande au secteur de compenser le manque à gagner et il y a tendance à ériger dans le secteur des structures du type de celles qui rapportent un prix de journée. On demande au secteur de compenser le manque à gagner et il y a tendance à ériger dans le secteur des structures du type de celles qui rapportent un prix de journée. Les patients chroniques prennent une place relative plus importante à lhôpital quand les durées de séjour diminuent et que les prix de journées augmentent. Les patients chroniques prennent une place relative plus importante à lhôpital quand les durées de séjour diminuent et que les prix de journées augmentent. La situation est extraordinairement différente dun secteur à lautre, dun département à lautre. La situation est extraordinairement différente dun secteur à lautre, dun département à lautre. Le secteur et ses activités nouvelles sont gérées par les services déconcentrés de létat cest-à-dire les DASS Le secteur et ses activités nouvelles sont gérées par les services déconcentrés de létat cest-à-dire les DASS

16 Deux logiques antagonistes La gestion de lhôpital dont les taux doccupation baissent et la part de patients « chroniques » augmente. La gestion de lhôpital dont les taux doccupation baissent et la part de patients « chroniques » augmente. La gestion extra hospitalière avec multiplication des consultations, visites à domicile, activités de jour ambulatoires, appartements thérapeutiques, dont lefficacité aggrave la situation de lhôpital. La gestion extra hospitalière avec multiplication des consultations, visites à domicile, activités de jour ambulatoires, appartements thérapeutiques, dont lefficacité aggrave la situation de lhôpital. Un contrôle difficile de cette activité extrahospitalière qui échappe « au regard » et un certain degré de méfiance. Un contrôle difficile de cette activité extrahospitalière qui échappe « au regard » et un certain degré de méfiance.

17 La doctrine du secteur remet en cause linstitution asilaire dont la critique a commencé dès le 19ème siècle. La doctrine du secteur remet en cause linstitution asilaire dont la critique a commencé dès le 19ème siècle. Ce concept a émergé dans un contexte conflictuel du fait de la bureaucratie gestionnaire. Ce concept a émergé dans un contexte conflictuel du fait de la bureaucratie gestionnaire. Linnovation nécessaire est difficile, les métiers changent, les partenaires aussi. Linnovation nécessaire est difficile, les métiers changent, les partenaires aussi.

18 Ce nest quà partir des années 1980 que la sectorisation se met en place avec des succès plus ou moins importants selon les établissements et les départements. Ce nest quà partir des années 1980 que la sectorisation se met en place avec des succès plus ou moins importants selon les établissements et les départements. Rappelons le discours de Sotteville les Rouen du ministre Ralite en Rappelons le discours de Sotteville les Rouen du ministre Ralite en En 1985 nouvelle loi et circulaire sur le secteur (légalisation du secteur et organisation des soins confiée aux établissements hospitaliers), donc unicité de gestion intra/extrahospitalier par la direction de lhôpital ( les DASS géraient auparavant lextra hospitalier favorisant ici et là les projets innovants.) En 1985 nouvelle loi et circulaire sur le secteur (légalisation du secteur et organisation des soins confiée aux établissements hospitaliers), donc unicité de gestion intra/extrahospitalier par la direction de lhôpital ( les DASS géraient auparavant lextra hospitalier favorisant ici et là les projets innovants.) La reprise de la gestion par ladministration hospitalière faisait craindre le retour à lhospitalocentrisme ce qui sest souvent avéré exact avec diminution pour les secteurs les plus engagés des moyens de « lextrahospitalier ». La reprise de la gestion par ladministration hospitalière faisait craindre le retour à lhospitalocentrisme ce qui sest souvent avéré exact avec diminution pour les secteurs les plus engagés des moyens de « lextrahospitalier ».

19 Larrêté du 14 Mars 1986 concerne les équipements et services de lutte contre les maladies mentales avec ou non possibilité dhospitalisation. Larrêté du 14 Mars 1986 concerne les équipements et services de lutte contre les maladies mentales avec ou non possibilité dhospitalisation. LArrêté du 14 Octobre 1986 définit les Unités pour Malades Difficiles (U.M.D.). LArrêté du 14 Octobre 1986 définit les Unités pour Malades Difficiles (U.M.D.). La Circulaire du 14 Mars 1990 (Evin) réaffirme les principes de la sectorisation et la coordination des soins avec le personnel soignant ne travaillant pas dans un milieu psychiatrique. La Circulaire du 14 Mars 1990 (Evin) réaffirme les principes de la sectorisation et la coordination des soins avec le personnel soignant ne travaillant pas dans un milieu psychiatrique. Elle détaille les organisations, cest le document le plus détaillé et abouti sur lorganisation des soins ambulatoires et des structures innovantes de soins et de concertation avec les acteurs du médico social.. Elle détaille les organisations, cest le document le plus détaillé et abouti sur lorganisation des soins ambulatoires et des structures innovantes de soins et de concertation avec les acteurs du médico social.. La loi de 1990 qui réforme la loi de 1838 régissant les modalités dhospitalisation (voulue pour le bicentenaire de la révolution de 1789) La loi de 1990 qui réforme la loi de 1838 régissant les modalités dhospitalisation (voulue pour le bicentenaire de la révolution de 1789)

20 La loi HPST 2010 réorganise les hôpitaux et leur gouvernance dans une logique territoriale qui ne prend pas en compte spécifiquement la psychiatrie, la sectorisation et sa logique territoriale propre nest plus affirmée. La loi HPST 2010 réorganise les hôpitaux et leur gouvernance dans une logique territoriale qui ne prend pas en compte spécifiquement la psychiatrie, la sectorisation et sa logique territoriale propre nest plus affirmée. Attente dune loi dorientation sur la santé mentale Attente dune loi dorientation sur la santé mentale Discours dAntony et loi de juillet 2011 régissant les hospitalisations sous contrainte et organisant lobligation de soins ambulatoire Discours dAntony et loi de juillet 2011 régissant les hospitalisations sous contrainte et organisant lobligation de soins ambulatoire

21 Des logiques médicales et gestionnaires souvent antagonistes Le développement des activités de secteur réduit la part de lhospitalisation les patients « aigus » restent moins longtemps, les patients au long cours sont orientés vers des structures médico sociales qui se créent avec les médecins et souvent à leur initiative. Le développement des activités de secteur réduit la part de lhospitalisation les patients « aigus » restent moins longtemps, les patients au long cours sont orientés vers des structures médico sociales qui se créent avec les médecins et souvent à leur initiative. Les partenariats se nouent avec dautres interlocuteurs institutionnels ou associatifs MAS, FAM, Résidences accueils, maisons relais, SAVS,SAMSAH, conseils locaux de santé mentale…. Les partenariats se nouent avec dautres interlocuteurs institutionnels ou associatifs MAS, FAM, Résidences accueils, maisons relais, SAVS,SAMSAH, conseils locaux de santé mentale…. Le développement de lactivité de liaison, larticulation avec le médicosocial, la prise en compte des parcours de soins, les unités mobiles, la prise en charge de la précarité, les relations avec les élus, les familles et usagers pour la création de structures adaptées se font dans le cadre des activités sectorielles souvent dans lindifférence ou la méconnaissance des équipes gestionnaires hospitalières. Le développement de lactivité de liaison, larticulation avec le médicosocial, la prise en compte des parcours de soins, les unités mobiles, la prise en charge de la précarité, les relations avec les élus, les familles et usagers pour la création de structures adaptées se font dans le cadre des activités sectorielles souvent dans lindifférence ou la méconnaissance des équipes gestionnaires hospitalières. Il faut noter que ces projets se construisent pas à pas sur plusieurs années et que le temps médical et administratif nest pas le même la rotation rapide des uns explique sans doute en partie les difficultés de travail commun Il faut noter que ces projets se construisent pas à pas sur plusieurs années et que le temps médical et administratif nest pas le même la rotation rapide des uns explique sans doute en partie les difficultés de travail commun

22 Des incompréhensions Lactivité se déplace hors des murs de lhôpital sans que les moyens et les redéploiements ne suivent. Lactivité se déplace hors des murs de lhôpital sans que les moyens et les redéploiements ne suivent. La lourdeur de linstitution hospitalière ne permet pas la souplesse et ladaptation nécessaires. La lourdeur de linstitution hospitalière ne permet pas la souplesse et ladaptation nécessaires. La part relative des services généraux et administratifs augmente avec de nouveaux métiers, chargés de communication, sécurité…. La part relative des services généraux et administratifs augmente avec de nouveaux métiers, chargés de communication, sécurité…. La logique sécuritaire aboutit à développer les moyens de lhôpital avec renforcement du renfermement, unités fermées qui deviennent la règle pour tous les patients restriction de la liberté daller et venir contrôle des entrées pour les visiteurs, agents de surveillance….. La logique sécuritaire aboutit à développer les moyens de lhôpital avec renforcement du renfermement, unités fermées qui deviennent la règle pour tous les patients restriction de la liberté daller et venir contrôle des entrées pour les visiteurs, agents de surveillance….. Cest le retour à la stigmatisation régulièrement dénoncée, le terme de schizophrénie devient synonyme de dangerosité Cest le retour à la stigmatisation régulièrement dénoncée, le terme de schizophrénie devient synonyme de dangerosité Des logiques nouvelles de communauté hospitalières avec gestion des repas et du linge de plusieurs établissements orientant les investissements vers une logique qui nest pas que soignante mais de lhôpital entreprise… Des logiques nouvelles de communauté hospitalières avec gestion des repas et du linge de plusieurs établissements orientant les investissements vers une logique qui nest pas que soignante mais de lhôpital entreprise…

23 La psychiatrie représente environ un tiers des lits dhospitalisation en France La situation est différente entre les secteurs de psychiatrie des établissements publics de santé (les anciens CHS ou asiles) et les secteurs de psychiatrie implantés progressivement depuis les années à lhôpital général. La situation est différente entre les secteurs de psychiatrie des établissements publics de santé (les anciens CHS ou asiles) et les secteurs de psychiatrie implantés progressivement depuis les années à lhôpital général. Les secteurs de psychiatrie à lhôpital général représentent actuellement environ un tiers de lensemble. Les secteurs de psychiatrie à lhôpital général représentent actuellement environ un tiers de lensemble. Il y a environ 1000 secteurs en France (adultes/infanto juvéniles) Il y a environ 1000 secteurs en France (adultes/infanto juvéniles) La situation des CHU est à part tous les services ne sont pas sectorisés La situation des CHU est à part tous les services ne sont pas sectorisés

24 Dans les hôpitaux généraux la situation est pire Le secteur na jamais pu vraiment se développer et les moyens sont orientés vers dautres disciplines. Le secteur na jamais pu vraiment se développer et les moyens sont orientés vers dautres disciplines. Labsence de structures extrahospitalières est souvent la règle. Labsence de structures extrahospitalières est souvent la règle. La dé stigmatisation souhaitée et la banalisation des soins trouvent leurs limites dans la pauvreté des alternatives à lhospitalisation limitées bien souvent à un CMP La dé stigmatisation souhaitée et la banalisation des soins trouvent leurs limites dans la pauvreté des alternatives à lhospitalisation limitées bien souvent à un CMP

25 Dans ce contexte la loi HPST est vécue comme aggravante par les médecins Déresponsabilisation (budgets, choix stratégiques et médicaux, gestion des personnels) Déresponsabilisation (budgets, choix stratégiques et médicaux, gestion des personnels) Problème pôle /secteur. Problème pôle /secteur. Laffirmation récurrente « du nécessaire regroupement des secteurs » en pôle est vécue comme une négation du secteur dont lactivité est méconnue dans son aspect institutionnel et relationnel aux détriments dune logique purement hospitalière ou hospitalocentrée. Laffirmation récurrente « du nécessaire regroupement des secteurs » en pôle est vécue comme une négation du secteur dont lactivité est méconnue dans son aspect institutionnel et relationnel aux détriments dune logique purement hospitalière ou hospitalocentrée. Dautant que les délégations de gestion sont quasi inexistantes quelle que soit la taille du pôle (mais pourquoi un médecin qui serait incompétent pour gérer un hôpital le serait il pour gérer un pôle et ce dautant plus que la taille du pôle serait importante regroupant parfois presque tous les secteurs!) Dautant que les délégations de gestion sont quasi inexistantes quelle que soit la taille du pôle (mais pourquoi un médecin qui serait incompétent pour gérer un hôpital le serait il pour gérer un pôle et ce dautant plus que la taille du pôle serait importante regroupant parfois presque tous les secteurs!) Les querelle stériles sont chronophages et démobilisatrices. Les querelle stériles sont chronophages et démobilisatrices. Dans un contexte de grandes difficultés de recrutement liées à leffondrement de la démographie médicale, ces querelles et problèmes font leffet dun repoussoir chez les jeunes collègues que nous accueillons et qui manifestent le souci de pouvoir travailler et développer les modes de soins les plus adaptées dans un climat de sérénité où lactivité soignante serait lessentiel de leur préoccupation (comme pour les infirmiers dailleurs qui ont maintenant un diplôme unique). Dans un contexte de grandes difficultés de recrutement liées à leffondrement de la démographie médicale, ces querelles et problèmes font leffet dun repoussoir chez les jeunes collègues que nous accueillons et qui manifestent le souci de pouvoir travailler et développer les modes de soins les plus adaptées dans un climat de sérénité où lactivité soignante serait lessentiel de leur préoccupation (comme pour les infirmiers dailleurs qui ont maintenant un diplôme unique).

26 Une charge et lourdeur administrative de plus en plus importante Le travail administratif est mal vécu par le personnel soignant : intrusif et chronophage, il lempêche de se consacrer à son cœur de métier, la relation au patient. Pour les participants au colloque « Prendre soin du travail » organisé le 12 octobre par lEHESP, il est temps de traiter sérieusement ce sujet. Le travail administratif est mal vécu par le personnel soignant : intrusif et chronophage, il lempêche de se consacrer à son cœur de métier, la relation au patient. Pour les participants au colloque « Prendre soin du travail » organisé le 12 octobre par lEHESP, il est temps de traiter sérieusement ce sujet. Multiplication des groupes, comités, dossier patient informatisé, transmissions, visites de certification….Alors que les effectifs ne cessent de baisser et lactivité augmenter, le lien avec la formation se distend et le fossé se creuse entre les aspirations professionnelles et le travail de terrain. Multiplication des groupes, comités, dossier patient informatisé, transmissions, visites de certification….Alors que les effectifs ne cessent de baisser et lactivité augmenter, le lien avec la formation se distend et le fossé se creuse entre les aspirations professionnelles et le travail de terrain. La finalité et lefficacité de ce travail bureaucratique napparaissent pas clairement on névalue plus la qualité et son amélioration mais léchelle de qualité et le protocole! La finalité et lefficacité de ce travail bureaucratique napparaissent pas clairement on névalue plus la qualité et son amélioration mais léchelle de qualité et le protocole!

27 Des paradoxes Des médecins directeurs et une lenteur au démarrage de la sectorisation en rapport avec des moyens insuffisants, temps médicaux notamment. Des médecins directeurs et une lenteur au démarrage de la sectorisation en rapport avec des moyens insuffisants, temps médicaux notamment. Des directeurs administratifs et une politique de secteur difficile à accompagner dans sa logique puisquà terme cest la disparition ou en tout cas la forte réduction du périmètre hospitalier qui était en germe dans la logique du secteur. Des directeurs administratifs et une politique de secteur difficile à accompagner dans sa logique puisquà terme cest la disparition ou en tout cas la forte réduction du périmètre hospitalier qui était en germe dans la logique du secteur.

28 HPST Contrairement à son intitulé qui fait référence à une logique de territoire, la psychiatrie nest pas au programme! Seule discipline à avoir intégré une logique de territoire de longue date. Contrairement à son intitulé qui fait référence à une logique de territoire, la psychiatrie nest pas au programme! Seule discipline à avoir intégré une logique de territoire de longue date. La logique de santé publique non plus qui permet dorganiser loffre de soins sur un territoire en complémentarité public/privé/associatif et permettrait éventuellement de réorienter loffre en tenant compte de ces critères, de la démographie, de la situation sociale… La logique de santé publique non plus qui permet dorganiser loffre de soins sur un territoire en complémentarité public/privé/associatif et permettrait éventuellement de réorienter loffre en tenant compte de ces critères, de la démographie, de la situation sociale… Des logiques de contournement: utiliser les PRS et leur déclinaison départementale pour faire avancer les projets de développement sectoriels ou de liaisons avec le médicosocial et les parcours de soins… Des logiques de contournement: utiliser les PRS et leur déclinaison départementale pour faire avancer les projets de développement sectoriels ou de liaisons avec le médicosocial et les parcours de soins…

29 Pacte de confiance Des acteurs condamnés à sentendre. Des acteurs condamnés à sentendre. Des rivalités qui nauraient pas lieu dêtre. Des rivalités qui nauraient pas lieu dêtre. Des compétences différentes Des compétences différentes Un respect mutuel des prérogatives de chacun Un respect mutuel des prérogatives de chacun Des luttes de pouvoir et dinfluence anciennes qui devraient être dépassées Des luttes de pouvoir et dinfluence anciennes qui devraient être dépassées Des modifications doivent être apportées qui rétablissent cette confiance indispensable en rééquilibrant les pouvoirs comme cest le cas dans toutes les institutions et qui ne devraient pas reposer sur la bonne volonté des uns ou des autres comme cest le cas dans les établissements qui fonctionnent bien. Des modifications doivent être apportées qui rétablissent cette confiance indispensable en rééquilibrant les pouvoirs comme cest le cas dans toutes les institutions et qui ne devraient pas reposer sur la bonne volonté des uns ou des autres comme cest le cas dans les établissements qui fonctionnent bien. Lhôpital sans médecin « ça va marcher beaucoup moins bien » 40% des psychiatres partiront en retraite dans les 5 ans en Ile de France Lhôpital sans médecin « ça va marcher beaucoup moins bien » 40% des psychiatres partiront en retraite dans les 5 ans en Ile de France


Télécharger ppt "LE SECTEUR Lhistoire sans fin DR LAVAUD DR LAVAUD Psychiatre des hôpitaux Psychiatre des hôpitaux Chef du pôle 94G10 Chef du pôle 94G10 23 octobre 2012."

Présentations similaires


Annonces Google