La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Energie et développement durable en rétrospective Lhistoire comme garde-fou à la prospective Master EDDEE Séance n° 1 Jean-Charles HOURCADE.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Energie et développement durable en rétrospective Lhistoire comme garde-fou à la prospective Master EDDEE Séance n° 1 Jean-Charles HOURCADE."— Transcription de la présentation:

1 Energie et développement durable en rétrospective Lhistoire comme garde-fou à la prospective Master EDDEE Séance n° 1 Jean-Charles HOURCADE

2 Lénergie dans les « affaires » environnementales, une chronologie (1) 1969: Concorde (vraie fausse - affaire ozone) 1970: discours de Nixon sur lEtat de lUnion 1971: Rapport du Club de Rome /- 3: Marées Noires 1972: Stockholm, création du PNUE (UNEP) 1972: Début de laffaire ozone 1973: Premier choc pétrolier 1973 – 80: Controverses sur le nucléaire 1979 – 1980: deuxième choc pétrolier

3 Lénergie dans les « affaires » environnementales, une chronologie (2) : pluies acides et waldsterben : vers le rapport Brundtland 1985: découverte du trou dozone : contre-choc pétrolier 1986: Tchernobyl 1987: Protocole de Montréal (ozone) 1988: Le G7 lancement de laffaire climat 1992: Conférence de Rio, Agenda : Protocole de Kyoto

4 1999: Bannissement provisoire des OGM en Europe 1999: affaire de la vache folle 1998 – 2002: début des catastrophes climatiques 2000: Semi-échec de COP6 à La Haye 2001: Les USA dénoncent Kyoto 2003: Sommet de Johannesburg 2004: Kyoto en vigueur. Ratification de la Russie: 2005 : Conférence du G8 à Gleneagles : Troisième choc pétrolier ? 2006 : Crise avec lIran sur le nucléaire Lénergie dans les « affaires » environnementales, une chronologie (3)

5 Une géopolitique environnementale inexplicable sans les tensions sur lénergie Pourquoi : La « commande » de Stockholm (création du Pnue) en 1969? La « commande » du rapport Brundtland en 1983? La « commande » dune convention climat par le G7 en 1988? Lacceptation de Kyoto par les USA en 1997 Le rejet de Kyoto par les USA en 2001? La déclaration du G8 en 2005?

6 Stockholm (1972): un contexte de montée des tensions Rapports Nord-Sud: –Containment (F.Dulles): le G77 entre « Ouest » et « Est » –les limites du schéma Rostowien et du trickling down (Mc Namara) –Echec des « planismes » mimant la voie soviétique –Critiques du mal-développement (Myrdal, Furtado, Dumont) Les Trente Glorieuses en question: –Coûts sociaux; styles de vie désarticulés (métro-boulot-dodo) –Coûts de lenvironnement au Nord (Mishan, Kapp) et au Sud; La question des ressources énergétiques –Des interdépendances en évolution rapide –Le rapport du Club de Rome et le zégisme Lenvironnement: un contenu possible au multilatéralisme Onusien pour compléter (équilibrer) la dynamique du GATT?

7 Stockholm: un rejet du zégisme …… et de lenvironnementalisme? Le syndrome du « Désolé, cest trop tard ! » La participation du Tiers- Monde est nécessaire pour résoudre les enjeux denvironnement et de ressources. MAIS Le Tiers-Monde ne participera à des politiques denvironnement que si elles ne se traduisent pas par des obstacles additionnels au développement

8 1966 – 1972: lénergie, catalyseur de tensions multiples Lévolution des rapports de force économiques intra OCDE –La montée de lEurope –Le déclin des USA ? –Le système Bretton-Woods en question Des Tiers-Mondes politiquement incertains Un jeu énergétique changeant à fortes conséquences géopolitiques –Une demande en voie dexplosion (x4 en 30 ans?) –Des réserves à coûts croissants et polarisées sur le Moyen-Orient –Lénergie, talon dAchille de léconomie américaine, Sécurité vs compétitivité Sortie de squeeze pour les USA, léconomie politique du choc pétrolier –Plan Independence 80 et discours de Nixon 01/1970 –Fin du système monétaire international –James Akins devant lOpep 1972 –Laccident de la crise du Kippour, vers un dérapage mal contrôlé

9 « The time has come for a new quest – a quest not for a greater quantity of what we have, but for a new quality of life in America (…) The great question of the seventies is, shall we surrender to our surroundings, or shall we make our peace with nature and begin to make reparations for the damage we have done to our air, to our land, and to our water? (…) The automobile is our worst polluter of the air (...) This requires comprehensive new regulations. It also requires that, to the extent possible, the price of goods should be made to include the costs of producing and disposing of them without damage to the environment. » R. Nixon : Annual Message to the Congress on the State of the Union. January 22, 1970

10 R. Nixon : Special message to the Congress on Energy Policy. April 18, 1973 « …Today, with 6 % of the worlds population, we consume almost a third of all the energy used in the world. Our energy demands have grown so rapidly that they now outstrip our available supplies, (…). In the years immediately ahead, we must face up to the possibility of occasional energy shortages and some increase in energy prices. (…) If present trends continue unchecked, we could face a genuine energy crisis. (…) If we are to maintain the vigor of our economy, the health of our environment, and the security of our energy resources, it is essential that we strike the right balance among these priorities (…)

11 Intermède : les fondamentaux du jeu pétrolier Limites absolues des ressources? La fausse fenêtre du zégisme et de la soutenabilité forte Une volatilité des prix permise par lécart entre coût dexploitation et coût marginal de développement à long terme Une rente qui représente le PIB français Une polarisation géographique croissante des ressources La permanence de déterminants géopolitiques

12 Réserves et ressources dénergies non renouvelables (diagramme de Mac Kelvey) Degré croissant de certitude géologique Ressources identifiéesRessources non découvertes DémontréesDéduites HypothétiquesSpéculatives Réserves Ressources pour usages non énergétiques Degré croissant de faisabilité économique

13 Source: O&G Journal, USGS 2000, IEA Proven Reserves of conventional oil Estimated reserves of extra-heavy oil (as of 1/1/2005) Oil Resources: Billion barrels Conventional Oil 1100 ~ 600 ~ 650 … en cours de concentration rapide sur le Moyen Orient Extra Heavy Oil ~ 600 Estimated Reserves Former Soviet Union 77 Latin America 99 Asia-Pacific 36 Africa 100 Europe 17 North America 52 Middle East 729 Proven Reserves Reserve growth Undiscovered Reserves Des ressources encore importantes…

14 Coût technique d'un baril de brut

15 $ 2005 /b ou Mb/d Sources : AIE, Bloomberg, Total Trajectoire des prix du pétrole; une volatilité qui ne doit rien aux alea

16 Tarification et rentes pétrolières (1) fiscalité déclinante Pp t QtQt DtDt D t+n Q1Q1 Q2Q2 Q 1 = Q 1 t Q 2 = Q 2 t+n Q = Q P t Surplus du consommateur Rente minière Rente doligopole Transferts fiscaux Q t = conso de pétrole entrant a1 b1 c1 d1 e1 a2 b2 c2 d2 e2 C(Qt) D (Qt)

17 Tarification et rentes pétrolières (2) fiscalité forte Pp t Qt DtDt D t+n Q1Q1 Q2Q2 Q 1 = Q 1 t Q 2 = Q 2 t+n Q = Q P t Surplus du consommateur Rente minière Rente doligopole Transferts fiscaux Q t = conso de pétrole entrant C(Qt) D (Qt)

18 Less than 2 Mb/d Mb/d Capacités de production de lOPEP, tension sur les marchés et hausses de prix

19 Croissance des coûts techniques et du délai exploration – production Majors-5 Technical Costs Notes: Technical costs: consolidated subsidiaries (FAS 69); Wood Mackenzie data on development timescales

20 Retour à lhistoire (Brundtland, Rio 1992) les mêmes enjeux réactualisés Les années quatre–vingt : –Effondrement soviétique –Dualisme économique et risques déclatement social –Moyen-Orient plus instable: Palestine-Israël, Iran, Irak –Baisse des prix pétroliers et dépendance aggravée des USA –Montée des enjeux globaux denvironnement Bush sr et Nixon une même logique? –Hâte paradoxale sur leffet de serre …G –Volonté de maîtriser la transition énergétique

21 Développement Durable, un wishfull thinking? a development which meets the needs of the present without compromising the ability of future generations to meet their own needs a process in which the exploitation of resources, the direction of investments, the orientation of technological development and institutional change are all in harmony, and enhance both current and future potential to meet human needs and aspiration" (Brundtland, 1986)

22 Une notion polysémique Limites à la croissance, rareté des ressources Les coûts environnementaux de la croissance Précaution, risques technologiques (nucléaire, OGM, effet de serre) Coûts sociaux, pauvreté, vulnérabilités Le noeud Gordien Développement- Environnement, Globalisation économique et protection du local

23 Rio 1992 : un retournement stratégique américain « Ce que le peuple américain a retenu de la guerre du Golf, cest quil est extrêmement plus facile et plus drôle daller botter les fesses des gens au Moyen-Orient que de faire des sacrifices pour limiter lindépendance de lAmérique vis-à-vis du pétrole importé… Ceux qui me connaissent savent que je naurais jamais utilisé une phrase comme celle que je viens demployer si elle nétait pas utilisée aux niveaux les plus élevés du gouvernement. » (James Schlesinger, 15 e Congrès du Conseil Mondial de lEnergie, sept. 1992, Madrid) Le mode de vie américaine nest pas négociable (G. Bush Sr.)

24 G8 Declaration, July 2005 We will act with resolve and urgency now to meet our shared and multiple objectives of reducing greenhouse gas emissions, improving the global environment, enhancing energy security and cutting air pollution in conjunction with our vigorous efforts to reduce poverty.

25 Conclusions sur la discipline prospective A vous de jouer ……


Télécharger ppt "Energie et développement durable en rétrospective Lhistoire comme garde-fou à la prospective Master EDDEE Séance n° 1 Jean-Charles HOURCADE."

Présentations similaires


Annonces Google