La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Grippe espagnole de 1918: conséquences démographiques à long terme Michel GARENNE (Ceped, Paris) et Andrew NOYMER (Berkeley)

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Grippe espagnole de 1918: conséquences démographiques à long terme Michel GARENNE (Ceped, Paris) et Andrew NOYMER (Berkeley)"— Transcription de la présentation:

1 Grippe espagnole de 1918: conséquences démographiques à long terme Michel GARENNE (Ceped, Paris) et Andrew NOYMER (Berkeley)

2 Publications (à paraître) in: The Spanish Flu Pandemic of : New perspectives. Edited by Howard Phillips and David Killingray. Routledge, [Actes du colloque du Cap, Septembre 1998] Population and Development Review, Sept 2000, 26(3): BMC Infectious Diseases, 2002 (à paraître)

3 Rappels sur la grippe espagnole Pandémie, pratiquement universelle Durée approximative: 2 ans Trois phases: –Phase 1: mars-juin 1918 –Phase 2: fin août mars 1919 –Phase 3: mars juin 1920 Fin de la première guerre mondiale

4 Mortalité Très forte –Estimée à 21 millions de morts –Dont aux États Unis (population civile) Concentrée chez les jeunes adultes Plus sévère chez les jeunes hommes Causé un défi majeur aux systèmes de santé publique

5 Camp de soins pour les malades de la grippe espagnole, Etats Unis, 1918

6 Virologie Virus Influenza classé selon deux glycoprotéines –Hémaglutinine –Neuramidase Grippe espagnole: H1N1 Nouveau sérotype en 1918 –Épidémies précédentes: H3N2 (1889) –Épidémies suivantes: H2N2 (1957) –Autres épidémies à H1N1 (1977)

7 Objectifs Analyse de limpact démographique à long terme (outre la mortalité immédiate) Analyse des interactions dune maladie infectieuse très létale (la grippe espagnole) avec dautres maladies transmissibles ou non transmissibles. Analyse des réponses différentielles selon le sexe

8 Méthode Analyse des tendances de la mortalité avant et après la grippe espagnole de 1918: –par sexe et âge –par cause de décès

9 Données État civil des États Unis –Décès par sexe et âge –Grandes causes de décès (27 catégories) Périodes: – : tendances générales – : avant et après; détail par cause Sources: –Période : états enregistrant les faits détat civil (Registration States) –Période : ensembles des États Unis –Période de la guerre= décès civils seulement

10 Indicateurs –Espérance de vie à la naissance ( ) –Différences despérance de vie à la naissance entre hommes et femmes –Taux de mortalité standardisés par âge –Taux de mortalité standardisés, par cause –Différences de taux de mortalité standardisés entre hommes et femmes

11 Population type (calcul des taux standardisés) Pour éliminer les effets de structure par âge Données publiées ( ): –même standard de population (américain) –source: Grove et Hetzel, Vital Statistics Rates in the USA, , NCHS, 1968 Données recalculées: –population moyenne américaine de

12 Résultats Globaux Par cause de décès

13 Tendances de lespérance de vie

14 Tendances de lespérance de vie, selon le sexe

15 Tendances de lespérance de vie, sexe masculin ( )

16 Tendances de lespérance de vie, sexe féminin ( )

17 Différence despérance de vie, (femmes - hommes)

18 Différence de taux standardisés, (hommes - femmes)

19 Analyse par cause de décès Grands groupes de causes: –Influenza et pneumonie –Tuberculose –Néphrite et néphrose –Diarrhées –Maladies cardio-vasculaires –Autres causes

20 Taux standardisés, influenza et pneumonie

21 Taux standardisés, tuberculose

22 Taux standardisés, néphrite et néphrose

23 Taux standardisés, maladies diarrhéiques

24 Taux standardisés, maladies cardio-vasculaires

25 Différence des taux standardisés Taux standardisé masculin - taux standardisé féminin Pour montrer les tendances de la mortalité différentielle

26 Différence des taux standardisés, influenza et pneumonie

27 Différence des taux standardisés, tuberculose

28 Différence des taux standardisés, néphrite et néphrose

29 Différence des taux standardisés, maladies diarrhéiques

30 Différence des taux standardisés, maladies cardio-vasculaires

31 Autres maladies analysées sans différence de tendance Maladies infectieuses: Rougeole, Coqueluche, Diphtérie, Typhoïde, Méningite, Syphilis, Poliomyélite Maladies non-transmissibles: Rhumatisme articulaire aigu, Cancers, Diabète, Ulcères Morts violentes: accidents, homicides, suicides

32 Différence des taux standardisés, autres maladies infectieuses

33 Différence des taux standardisés, autres maladies non transmissibles

34 Différence des taux standardisés, morts violentes

35 Analyse des écarts entre valeurs observées et valeurs attendues Morts naturelles seulement Valeurs observées = différences de taux de mortalité standardisés des hommes - celui des femmes Valeurs attendues = tendances précédentes Trois périodes séparées: 1918 / /

36 Écarts entre valeurs observées et valeurs attendues (morts naturelles)

37 Contribution des causes à lécart observé: année 1918

38 Contribution des causes à lécart observé: années

39 Contribution des causes à la différence: année

40 Conclusions Effet à long terme dune maladie infectieuse –visible sur environ 15 ans –fort sur les 5 premières années Effet différentiel selon le sexe –Effet inversé avant et après lépidémie Seules certaines causes de décès sont impliquées

41 Interprétation Effet moisson (harvesting effect) –Sélection naturelle au cours de lépidemie dindividus susceptibles de décéder dans les années suivant lépidémie –Sélection plus forte sur les jeunes hommes, du fait de la surmortalité masculine pendant lépidémie –Sélection pour certaines maladies chroniques seulement: en particulier tuberculose, néphrite, et certaines maladies cardiovasculaires

42 Documentation des effets « moisson » Rares, sauf pour les maladies respiratoires dans les cas de pics de pollution Difficiles au niveau de la mortalité générale: –nécessite de fortes mortalités –nécessite davoir les données démographiques –pas dinterférence avec dautres phénomènes (guerre en particulier)

43 Interactions des maladies: principales complications de la grippe Pneumonie virale (Influenza) Pneumonies bactériennes (Hémophylus, Streptocoque, Staphylocoque) Laryngite (Croup), bronchite chronique Myocardite, péricardite Néphrite, néphrose Méningite, encéphalite Choc toxique (staphylocoque) Tuberculose pulmonaire Diarrhées chroniques

44 Interactions des maladies: facteurs de risque de la mortalité par grippe Rhumatisme articulaire aigu (Streptocoque) Autres conditions cardiaques Bronchite chronique Asthme Diabète Grossesse Tabac (cigarette) Mal documenté : –Tuberculose –Néphrite chronique

45 Différences par sexe Schéma inattendu de la grippe espagnole –surmortalité masculine –surmortalité des jeunes adultes –non-expliqué jusquici

46 Mortalité par grippe par sexe et âge en et en 1918 (USA)

47 Rapports de masculinité de la mortalité par grippe, USA

48 Interactions attendues avec le sexe (daprès Garenne & Lafon) Linfluenza est une maladie de type Th2, cest à dire que les fortes réponses Th2 sont délétères pour lhôte (modèle animal) Donc, on aurait pu attendre: –Plus forte mortalité chez les jeunes femmes pour la tuberculose –Plus forte mortalité chez les jeunes femmes pour les conséquences des infections à streptocoque (maladies cardiovasculaires et néphrite)

49 Théorie et observations Surmortalité féminine attendue est plutôt contraire aux observations, sauf (observé = attendu) –la surmortalité des femmes enceintes –la surmortalité des filles de 5-14 ans Mais, linteraction avec les maladies de type Th2, tels le streptocoque et la tuberculose, vont dans le sens attendu Donc, il sagit probablement dun facteur externe qui interfère avec les mécanismes de base

50 Hypothèses avancées antérieurement (peu convaincantes) Volume respiratoire des hommes Volume sanguin supérieur chez les hommes Phénomènes de concentration des soldats

51 Hypothèse de travail: tabac / cigarette Industrie de la cigarette sest développée à partir de 1883: phénomène récent en 1918 Avant 1920, ce sont essentiellement les hommes qui fument la cigarette Les hommes ont dû fumer de grandes quantités de cigarettes pendant la première guerre mondiale Quelle qualité de tabac pendant la guerre?

52 Cigarette et causes de décès Le tabac est un facteur de risque de la mortalité par le virus de linfluenza (modèles animaux et chez lhomme) Le tabac est un facteur de risque de la mortalité par tuberculose et maladies cardiovasculaires Pourrait expliquer la plupart des phénomènes démographiques, en supposant une interaction avec le virus H1N1 Les phénomènes biologiques restent inconnus

53 Fin

54 Influenza virus


Télécharger ppt "Grippe espagnole de 1918: conséquences démographiques à long terme Michel GARENNE (Ceped, Paris) et Andrew NOYMER (Berkeley)"

Présentations similaires


Annonces Google