La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Lutte contre la pauvreté et lexclusion sociale 10 septembre 2012 Albéric de Lavernée Vice-président du conseil général du Rhône.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Lutte contre la pauvreté et lexclusion sociale 10 septembre 2012 Albéric de Lavernée Vice-président du conseil général du Rhône."— Transcription de la présentation:

1 Lutte contre la pauvreté et lexclusion sociale 10 septembre 2012 Albéric de Lavernée Vice-président du conseil général du Rhône

2 Etude de la Mission Régionale dInformation sur lExclusion: limpact du RSA sur la situation de pauvreté

3 Etude MRIE: le cadre Objectifs et périmètre Observer les effets du RSA sur la sortie de la pauvreté Observer les effets du RSA sur la reprise/ laccès à une activité 6 territoires départementaux/ infra-départementaux de la Région Rhône Alpes: Haute Savoie, Isère, Loire, Ain, Drôme, agglomération Lyonnaise 10% des allocataires de ces territoires interrogés(+9000) Méthodologie et calendrier Observation des situations à un instant T et T+18 mois, selon trois modalités combinées: Exploitation des données CAF ( foyers) Enquête par questionnaire courrier (2093 réponses) Entretiens individuels ( 70 interview) Période dobservation: Mars 2010/ septembre 2011 Prise en considération du ressenti des allocataires

4 Etude MRIE: premiers constats et conclusions Les profils La réalité des allocataires recouvre différents profils, aux parcours et besoins différents Un public majoritairement isolé: 8/10 Trois profils prégnants: Les familles monoparentales: 90% de femmes; majoritairement en activité mais le plus souvent à temps partiel; exposition accrue aux difficultés financières Les seniors (15% des répondants): enkystement dans le dispositif en raison dune difficulté accrue daccès à lemploi; découragement Les isolés sans logement personnel: personnes en voie ou en situation de marginalisation Le besoin dun accompagnement adapté Le dispositif: une relative méconnaissance Incompréhension des différentes catégories, notamment le RSA activité Globalement un défaut dinformation, notamment au travers des courriers qui restent très administratifs et peu argumentés Le dispositif: la volatilité des ressources Fragilisation des situations financières Périodes de référence différentes pour les différentes allocations, émission dindus.

5 Etude MRIE: premiers constats et conclusions Le dispositif: RSA socle et minima social Un revenu de survie qui permet difficilement de répondre aux besoins primaires 77% des interrogés ont rencontré des difficultés financières et sont contraints à des arbitrages, essentiellement sur la santé (38% ont rencontré dimportantes difficultés de santé) Le recours aux aides extérieures: 56% des personnes dont 83% aidées par lentourage Le dispositif et son ressenti: solitude et isolement Part importante des isolés dans le public Un fort ressenti de stigmatisation Repli sur soi et sentiment de solitude Un espoir: la participation des usagers

6 Etude MRIE: premiers constats et conclusions Les effets du dispositif: accès à lemploi et sortie du dispositif Un fort attachement au travail: dans la recherche et le maintien 56% des personnes ont travaillé au cours des 18 mois de létude Des emplois difficiles et précaires 72% emplois à temps partiel, dont 50% emplois courts ou aidés Emplois peu rémunérateurs qui ne permettent pas une autonomie financière Les effets du dispositif: lévolution des situations Sortie situation favorable et/ou emploi stable et rémunérateur 42% des allocataires en 03/2010 sont sortis du dispositif en 09/2011 mais 25% restent allocataires CAF peu dinformation sur le motif de la sortie Une amélioration des situations financières faible et qui concerne les plus précaires: 17% des foyers disposent de ressources supérieures au seuil de bas revenus en 09/2011 contre 11% en 03/2010 RSA activité permet le maintien de situations de travail (dignité) mais pas la sortie de la précarité Aspect incitatif non mesuré

7 Le contrat aidé de 7 heures dans le Rhône : premier bilan

8 Les contrats aidés: une politique volontariste du Rhône contrats aidés signés depuis le lancement du volet emploi du plan de cohésion social/2005: secteur non marchand secteur marchand 31/07/2012: contrats aidés cofinancés par le Département en cours. Budget 2012:

9 Les contrats aidés de 7 heures Une offre dinsertion complémentaire Intégrée à loffre dinsertion globale du Département 1 ère étape à lélaboration dun parcours dinsertion professionnelle : mobilisation ou remobilisation ; immersion dans un contexte professionnel ; « SAS » avant SIAE… Un public au début de son parcours dinsertion professionnelle Suivi par un référent social ou socio professionnel Personne éloignée de lemploi, présentant un ou plusieurs freins à la reprise demploi : confiance en soi ; garde denfant ; handicap physique ; savoirs de base… Personne volontaire pour sinscrire dans un parcours dinsertion professionnelle Les postes proposés Suractivité Appuis administratif: Classement, tri; Numérisation, copie de documents; Envois en nombre. Entretien, petite maintenance Distribution du courrier Rangement de salles PMI Véhicules de service…

10 Les contrats aidés de 7 heures Laccompagnement des personnes Maintien du référent social ou socio-professionnel Désignation dun tuteur dans le service daccueil Entretiens tripartites à 3 mois et au terme du contrat Les dispositifs daide au cours du contrat de travail Aide Personnalisée au Retour à lEmploi: forfait de 200 pour faire face aux frais engendrés par une reprise dactivité Mobilisation de lAide Personnalisée au Retour à lEmploi et/ou du Fonds dAide à linsertion (Département) en tant que de besoin, dans le cadre des règlements intérieurs existants: formation, mobilité, garde denfants… Mise en place de parcours de formation

11 Les contrats aidés de 7 heures: données quantitatives Objectif 200 contrats: 160 en interne (services centraux, maisons du Rhône, parcs, médiathèques, archives départementales) 40 en externe (communes, établissements tarifés) Etat des lieux (31/07/2012) Offres diffusées: 106 Contrats signés: 90 en interne : 72 en externe: 14 Contrats renouvelés: 17 Passages en CAE ordinaire: 6

12 Les contrats aidés de 7 heures: 1 er bilan Laccès à lemploi Des recrutements plus longs et pour certains infructueux (notamment sur les territoires ruraux) Un taux de rupture anticipée plus important: 17% contre 12% pour les CAE ordinaires Ces éléments sexpliquent par la spécificité du public visé; plus quune opportunité demploi ce contrat est conçu par le Département comme une offre dinsertion Le parcours dinsertion du salarié Un engagement important sur le poste de travail: Une volonté dintégration à léquipe Une implication et une application dans lexécution des tâches confiées Un enjeu pour la personne Une évolution en termes destime de soi Le sentiment dutilité, de participer à la société


Télécharger ppt "Lutte contre la pauvreté et lexclusion sociale 10 septembre 2012 Albéric de Lavernée Vice-président du conseil général du Rhône."

Présentations similaires


Annonces Google