La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Points importants du rapport : Un bilan détaillé de linternationalisation du capital des entreprises implantées en Europe, en mettant laccent sur le cas.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Points importants du rapport : Un bilan détaillé de linternationalisation du capital des entreprises implantées en Europe, en mettant laccent sur le cas."— Transcription de la présentation:

1 Points importants du rapport : Un bilan détaillé de linternationalisation du capital des entreprises implantées en Europe, en mettant laccent sur le cas français. Éclairage important quant à la part prépondérante des fusions acquisitions dans les investissements directs. Distingue clairement entre les investissements directs et les investissements de portefeuille qui nont pas les mêmes conséquences économiques. Rapprochement des entreprises européennes sinscrit dans un cadre plus général de mondialisation des mouvements de capitaux. Chiffrage des emplois créés par le biais des IDE Tableau intéressant des différents modes de gouvernance, en opposant le mode de gouvernance anglo-saxon à celui dEurope continentale. Commentaires sur le rapport du Plan : Mondialisation et recomposition du capital des entreprises européennes 5 mai 2004, Séminaire mondialisation de lOFCE

2 Part détenue par les non résidents dans le capital des entreprises cotées et non cotées en France et indice boursier français 5 mai 2004, Séminaire mondialisation de lOFCE Commentaires sur le rapport du Plan : Mondialisation et recomposition du capital des entreprises européennes Partie sur linternationalisation des entreprises françaises

3 Quelle analyse concernant la corrélation entre lévolution de la part des non résidents dans le capital des entreprises cotées en France et la valorisation boursière ? Les non résidents auraient-ils une meilleure vision du marché français ? Les mouvements de capitaux des non résidents sont-ils à lorigine des variations boursières ? Y a til un arbitrage avec les autre places boursières qui ont une meilleure valorisation ? Les parts respectives des actions cotées et non cotées évoluent en sens inverse. Y a t il des effets de report entre les deux ? Est-ce que la part des actions non cotées est indépendante de la conjoncture ? Est-ce que les investissements réalisés par les non résidents dans les capitaux des entreprises seraient plus spéculatifs en Europe continentale quaux Etats-Unis et au Royaume-Uni ? 5 mai 2004, Séminaire mondialisation de lOFCE Commentaires sur le rapport du Plan : Mondialisation et recomposition du capital des entreprises européennes

4 Rentabilité moyenne des entreprises familiales est supérieure à celle des entreprises non familiales. La présence dun groupe familial nimplique pas forcément la fermeture à légard des institutionnels étrangers. Quelle est la part de capitaux détenus par les non résidents dans ces entreprises familiales ? Nest-il pas préférable de comparer les performances économiques des entreprises détenues par les non résidents et les résidents ? Est- ce que ce sont les différences de structure de capital des entreprises (familiales ou non familiales) qui expliquent les écarts de performance économique ? Ny a til pas dautres facteurs qui interviennent (positionnement sectoriel, parts de marché…) ? Commentaires sur le rapport du Plan : Mondialisation et recomposition du capital des entreprises européennes 5 mai 2004, Séminaire mondialisation de lOFCE

5 A propos des conséquences de la fiscalité du patrimoine en Europe sur le rachat et la délocalisation des entreprises : Important de donner des chiffres concernant ce phénomène. Y a-t-il un lien évident entre la taxation du patrimoine qui touche les entreprises familiales en France et la délocalisation des entreprises à létranger ou lexpatriation des français à létranger pour y créer des entreprises ? Est-ce que dautres facteurs nont pas plus de poids sur le choix de la localisation des entreprises (coût du travail, qualité de la main dœuvre, positionnement sur le marché domestique, diminution des coûts de transport…) ? 5 mai 2004, Séminaire mondialisation de lOFCE Commentaires sur le rapport du Plan : Mondialisation et recomposition du capital des entreprises européennes

6 Partie sur linteraction des investissements en portefeuille et des restructurations dentreprises Les fusions-acquisitions sont un moyen de création de valeur pour lactionnaire Les fusions-acquisitions nont pas toujours été créateur de valeur pour lactionnaire. Ex : Télécoms. 5 mai 2004, Séminaire mondialisation de lOFCE Commentaires sur le rapport du Plan : Mondialisation et recomposition du capital des entreprises européennes

7 Partie sur limpact des investissements étrangers sur lemploi en France Les chiffres donnés dans le rapport prennent en compte seulement les investissements directement créateurs demplois, excluant les simples rachats dentreprises ou les opérations purement financières. Pour déceler un lien entre IDE et lemploi, il faudrait comptabiliser les créations nettes (prendre en compte aussi les destructions demplois liées aux IDE). Les rachats dentreprises (qui ne sont pas comptabilisés) et les fusions aquisitions (80% des IDE) sont souvent à lorigine des restructurations, qui se traduisent par des licenciements, en vue de baisser les coûts de production et daméliorer les marges des entreprises. 5 mai 2004, Séminaire mondialisation de lOFCE Commentaires sur le rapport du Plan : Mondialisation et recomposition du capital des entreprises européennes

8 Les chiffres sur limpact des IDE sur lemploi sont calculés comme la somme des impacts micros. Limpact macro doit être inférieur à la somme des impacts micros. Si les entreprises nouvelles prennent des parts de marché, dautres entreprises en perdent. Ces dernières faisant face à une baisse de leur part de marché devront, pour être plus compétitives, inévitablement baisser leur coût de production en licenciant et en se recentrant sur les activités les plus productives. 5 mai 2004, Séminaire mondialisation de lOFCE Commentaires sur le rapport du Plan : Mondialisation et recomposition du capital des entreprises européennes

9 Partie sur leuropéanisation dans la mondialisation Les opérations intra-USA ont augmenté de 132% entre 1997 et Celles intra-européennes ont augmenté de 256%. Dans le même temps, les opérations de F&A dEurope vers les USA ont augmenté de 2000% et réprésentaient la moitié de celles réalisées intra-Europe en 1999 (contre 8% en 1997) et le rapport ne met pas laccent sur ce phénomène. 5 mai 2004, Séminaire mondialisation de lOFCE Commentaires sur le rapport du Plan : Mondialisation et recomposition du capital des entreprises européennes

10 Rôle de lintégration européenne dans les échanges de capitaux en Europe Effectivement, dans les opérations transfrontalières, entre , 56% des cibles européennes étaient achetés par des acquéreurs de lUE et 28% par ceux des USA. Entre , ce chiffre est passé à 12% pour les USA et 76% pour les européens. Ce chiffre est en lien avec lidée quil y a un rapprochement européen. En revanche, les acquéreurs européens ont réalisés, entre , 49 % de leurs opérations transfrontalières dans lUE contre 32% aux USA. Entre , ce chiffre est passé à 45% pour lUE et au contraire et à 40% pour les USA. Les européens investissent de plus en plus aux Etats-Unis au détriment de lEurope, ce qui contredit lidée quil y a un rapprochement européen. 5 mai 2004, Séminaire mondialisation de lOFCE Commentaires sur le rapport du Plan : Mondialisation et recomposition du capital des entreprises européennes

11 LEurope attire de moins en moins de capitaux. Peu de pays hors UE sont prêts à investir dans lUE. La demande de capitaux en Europe est de plus en plus faible (entre 1990 et 1996, 49% des investissements européens couvraient 56% des achats européens. Entre , 45% des investissements européens couvraient 76% des achats européens) et loffre de plus en plus importante. Il semblerait quil y ait un excès dépargne de plus en plus important en Europe au regard du besoin dinvestissement. Les européens investissent de plus en plus aux Etats-Unis où la demande de capitaux est beaucoup plus forte et les perspectives de rentabilité plus élevées. 5 mai 2004, Séminaire mondialisation de lOFCE Commentaires sur le rapport du Plan : Mondialisation et recomposition du capital des entreprises européennes

12 Rentabilité du capital aux Etats-Unis et en France Commentaires sur le rapport du Plan : Mondialisation et recomposition du capital des entreprises européennes 5 mai 2004, Séminaire mondialisation de lOFCE

13 Dans la partie sur le modèle de gouvernance, vous opposez le modèle de gouvernance anglo-saxon à celui dEurope continentale. Le modèle de gouvernance européen serait plus performant en matière de productivité que le modèle anglo-saxon. Cette idée est démentie par les faits (graphique). 5 mai 2004, Séminaire mondialisation de lOFCE Commentaires sur le rapport du Plan : Mondialisation et recomposition du capital des entreprises européennes

14 Productivité apparente marchande 5 mai 2004, Séminaire mondialisation de lOFCE Commentaires sur le rapport du Plan : Mondialisation et recomposition du capital des entreprises européennes


Télécharger ppt "Points importants du rapport : Un bilan détaillé de linternationalisation du capital des entreprises implantées en Europe, en mettant laccent sur le cas."

Présentations similaires


Annonces Google