La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Dr B. Loddé, Dr D. Jegaden, Pr JD. Dewitte, SFMM, UBO, CPEP CHU Morvan Les risques métaboliques du marin face à une alimentation déséquilibrée en horaires.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Dr B. Loddé, Dr D. Jegaden, Pr JD. Dewitte, SFMM, UBO, CPEP CHU Morvan Les risques métaboliques du marin face à une alimentation déséquilibrée en horaires."— Transcription de la présentation:

1 Dr B. Loddé, Dr D. Jegaden, Pr JD. Dewitte, SFMM, UBO, CPEP CHU Morvan Les risques métaboliques du marin face à une alimentation déséquilibrée en horaires alternés 14èmes Journées de médecine des gens de mer Paris, les 14 et 15 mai 2009

2 La théorie Nutriments énergétiques : Ration alimentaire comportant 55% de glucides, 15% de protéines, 30% de lipides 25 à 30 kcal/kg de poids corporel pour le métabolisme de base chez lhomme 20 à 25 chez la femme Nutriments non énergétiques Minéraux (Ca2+, Na+, Mg2+, Fe2+) Fibres Vitamines (liposolubles, hydrosolubles) Eau Dr B. Loddé, Dr D. Jegaden, Pr JD. Dewitte, SFMM, UBO, CPEP CHU Morvan Les risques métaboliques du marin face à une alimentation déséquilibrée en horaires alternés

3 La ration standard Elle comprend la ration pour permettre le fonctionnement du métabolisme de base (DER) et lactivité professionnelle La répartition doit se faire sur toute la journée en général en 3 à 4 repas Éviter le grignotage Dr B. Loddé, Dr D. Jegaden, Pr JD. Dewitte, SFMM, UBO, CPEP CHU Morvan Les risques métaboliques du marin face à une alimentation déséquilibrée en horaires alternés

4

5 Dr B. Loddé, Dr D. Jegaden, Pr JD. Dewitte, SFMM, UBO, CPEP CHU Morvan Quelques notions Le marin professionnel en mer est plutôt un sédentaire, un travailleur isolé Il mange beaucoup, à des horaires variables, parfois en cours de nuit Il mange ce quil y a à manger à bord et le repas est un moment primordial comptant comme une pause de lactivité professionnelle sur le bateau Les risques métaboliques du marin face à une alimentation déséquilibrée en horaires alternés

6 A titre dexemple (daprès Gilles Dourmap) Bouchées à la reine Carré dagneau Frites Glaces Jambon macédoine Steak Frites Tarte aux pommes Avocats mayo Porc P de terre sautées Mousse au chocolat Crevettes mayo Porc Frites Gâteau au chocolat Charcuterie Couscous Ile flottante Tomates farcies Bœuf au lard Riz Gâteau au chocolat Crevettes Omelettes bacon Frites Poire belle hélène Charcuterie Thon rôti Patates sautées Fruits au sirop Les risques métaboliques du marin face à une alimentation déséquilibrée en horaires alternés

7 Quelques notions Les quarts de nuit et du petit matin provoquent une privation chronique de sommeil. La prise des repas est un point de repère fondamental. Lintolérance au travail posté se traduit par : troubles du sommeil, somnolence, troubles de lhumeur, de la vigilance, de lattention,troubles digestifs, prise de poids, troubles métaboliques Dr B. Loddé, Dr D. Jegaden, Pr JD. Dewitte, SFMM, UBO, CPEP CHU Morvan Les risques métaboliques du marin face à une alimentation déséquilibrée en horaires alternés

8 Quelques notions augmentation du risque de morbi-mortalité chez les marins travaillant par quart ou de nuit (notamment sur le plan cardio- vasculaire) augmentation du risque de morbi-mortalité chez les marins travaillant par quart ou de nuit (notamment sur le plan cardio- vasculaire) (Challet, Cah nutr diet, 2005) Prise alimentaire nocturne entraîne : perturbation du cycle glycémique, du métabolisme hépatique, influence sur la T° interne, pas sur mélatonine Prise alimentaire nocturne entraîne : perturbation du cycle glycémique, du métabolisme hépatique, influence sur la T° interne, pas sur mélatonine (Hara, iraki, Krauchi) Privation de nourriture : augmentation de la veille, diminution du sommeil lent profond et SP Privation de nourriture : augmentation de la veille, diminution du sommeil lent profond et SP (Dewasmes, physiol Behav, 1989) Dr B. Loddé, Dr D. Jegaden, Pr JD. Dewitte, SFMM, UBO, CPEP CHU Morvan Les risques métaboliques du marin face à une alimentation déséquilibrée en horaires alternés

9 Le marin de nuit Repas nocturne Retard à la vidange gastrique Stockage facilité Insulinorésistance Intolérance aux glucides Dette partielle de sommeil (augmentation du taux diurne de ghréline, Diminution du taux de leptine) Protéines : augmentation de la vigilance Glucides : légère sédation Dr B. Loddé, Dr D. Jegaden, Pr JD. Dewitte, SFMM, UBO, CPEP CHU Morvan Les risques métaboliques du marin face à une alimentation déséquilibrée en horaires alternés

10 Dr B. Loddé Le marin de nuit et/ou en horaires atypiques -Nécessité dune alimentation régulière équilibrée (1 repas avant travail,1 collation hypolipidique, hypoglycémique, protéinique, eau plusieurs heures après le début dactivité, 1 repas au retour du travail) -Éviter grignotage -Risques de prise poids, hyperglycémie, hyperlipidémie, FdR cardio-vasculaires -Limiter le temps du travail de nuit Les risques métaboliques du marin face à une alimentation déséquilibrée en horaires alternés

11 Les groupes daliments et leurs rôles Viandes, poissons, œufs et produits de la mer Rôles : - fournir des acides aminés nécessaires pour la synthèse des protéines de structure et fonctionnelle - oxygénation du sang - évite lagrégation plaquettaire - synthèse des globules rouges Frais, en conserve ou surgelés 1- 2 /jour Apports : -Protéines - Fer -Oméga 3 - Vitamine B12 Sur la semaine: - 4 œufs - 2 à 3 fois du poisson

12 Produits laitiers Lait, yaourt, fromage, petits suisses, fromage blanc, entremets maison, riz ou semoule au lait Apports : -Calcium - Protéines Rôles : -Construction et renouvellement osseux - Fournir des acides aminés nécessaires pour la synthèse des protéines de structure et fonctionnelle 3- 4 /jour Consommer au moins une fois du fromage par jour Les groupes daliments et leurs rôles

13 Fruits et légumes Rôles : - réguler le transit - prévention des maladies cardiovasculaires - renforcer les défenses immunitaires - synthèse tissulaire - antioxydants - apport dénergie (surplus: stockage) Frais, en conserve ou surgelés Crus, cuits 5 parts /jour dont 1 crudité/ repas Les groupes daliments et leurs rôles Apports : -Fibres -vitamine C - sucres simples

14 Apports: -Glucides complexes - Fibres (céréales complètes et légumes secs) - Protéines végétales (légumes secs) Féculents Pain, pommes de terre, légumes secs, riz, pâtes, blé, tapioca, céréales du petit- déjeuner peu sucrées… À chaque repas Les groupes daliments et leurs rôles Rôles: - Apport dénergie à plus ou moins long terme ( variable selon lindex glycémique) - Régulation du transit - Prévention des maladies cardiovasculaires - Fournir des acides aminés nécessaires pour la synthèse des protéines de structure et fonctionnelle

15 Matières grasses Rôles : - apport en énergie - prévention des maladies cardiovasculaires - vision - différenciation cellulaire (croissance, renouvellement cellulaire) - lutte contre le vieillissement cellulaire Huile, margarine, beurre, crème fraîche Ne pas éliminer les matières grasses lors de maladies cardiovasculaires en quantité recommandée et de qualité Les groupes daliments et leurs rôles Apports : -Lipides - Vitamine A (beurre) - Vitamine E (huiles)

16 Boissons Apports : eau, minéraux et oligo-éléments Rôle : hydratation du corps Au moins 1,5 L/jour Eau plate ou gazeuse, thé, café, tisane, jus de fruits, potage… Les groupes daliments et leurs rôles

17 Produits sucrés, gras et salés Apports: - Glucides simples - Matières grasses - Sel Glace, bonbons, chocolat, confiture, viennoiserie, pâtisserie sucrée et salée, sodas, crème dessert, frites, charcuterie, … En quantité modérée Autres recommandations

18 Répartition sur la journée Petit- déjeuner ( 6h-9h) : % de lAEJ (apport énergétique journalier) Déjeuner (12h-14h) : environ 40 % de lAEJ Collation si nécessaire (16h-17h) : maximum 10 % de lAEJ Dîner ( 19h-21h) : % de lAEJ Quelque soit lhoraire de travail, Ne pas sauter un des 3 repas principaux (petit-déjeuner, déjeuner, dîner) Horaires de repas aussi réguliers que possible (même si tranches horaires décalés) Minimum 3 heures entre chaque prise alimentaire Repas équilibrés et complets Bouger quotidiennement Dans le but: - couvrir les besoins nutritionnels - éviter le grignotage Répartition énergétique sur la journée

19 Répartition sur la journée Petit déjeuner: un vrai repas Déjeuner et Dîner 1 boisson 1 féculent 1 produit laitier 1 fruit 1 matière grasse et/ou 1 produit sucré 0,5 à 1 part de VPO 1 Féculent Au moins 1 Fruit ou légume (dont au moins 1 crudité, légumes et/ou fruits) 1 produit laitier MG ( 2 c. à soupe max) Pain Eau

20 Répartition sur la journée Petit déjeuner Déjeuner 1 café Pain / beurre 1 fromage blanc Sucré 1 verre de jus dorange 100% pur jus Filet de colin et pâtes aux petits légumes 1 pomme cuite Carotte râpée aux raisins secs Eau 1 part de comté Pain Fricassée de volaille à la basquaise Riz / légumes basquaise Eau Velouté de potiron 1 poire Pain 1 Yaourt Sucre Dîner


Télécharger ppt "Dr B. Loddé, Dr D. Jegaden, Pr JD. Dewitte, SFMM, UBO, CPEP CHU Morvan Les risques métaboliques du marin face à une alimentation déséquilibrée en horaires."

Présentations similaires


Annonces Google