La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 « La Route autrement » Étude dopinion réalisée à la demande de la direction générale des routes 9 mars 2006.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 « La Route autrement » Étude dopinion réalisée à la demande de la direction générale des routes 9 mars 2006."— Transcription de la présentation:

1 1 « La Route autrement » Étude dopinion réalisée à la demande de la direction générale des routes 9 mars 2006

2 Février I.LA METHODOLOGIE

3 Février La méthodologie Enquête réalisée par téléphone du 10 au 11 février 2006 Échantillon national de 969 personnes âgées de 18 ans et plus. La représentativité de léchantillon a été assurée par la méthode des quotas appliquée au sexe, à lâge et à la profession du chef de famille et stratifié par région et catégorie dagglomération.

4 Février Les caractéristiques de léchantillon

5 Février II.LES PRINCIPAUX RÉSULTATS

6 Février II-1. Le rapport à la vitesse

7 Février La vitesse perçue avant tout comme un danger Quel est le mot qui vous vient spontanément à lesprit si je vous parle de la vitesse en voiture ? (Question ouverte – Réponses spontanées) Total supérieur à 100% car plusieurs réponses possibles Dune manière générale, rouler vite est-il pour vous plutôt synonyme de danger, de plaisir ou bien de gain de temps ? %

8 Février La vitesse perçue avant tout comme un danger En spontané comme en assisté, la vitesse en voiture évoque avant tout le « danger » : 36% des réponses en spontané et 72% en assisté. Cette association est particulièrement importante auprès des jeunes (75% des ans en assisté) et des femmes (77% en assisté). Les notions de « limitation » et de « prudence » arrivent juste derrière (respectivement 9 et 8% des citations). Viennent ensuite les réponses associées au « contrôle » et à la « sécurité » (5%). Le « plaisir » représente une part marginale des citations spontanées (3%), mais en assisté cest un sentiment partagé par 11% des Français et avant tout par les jeunes conducteurs, ceux ayant perdu des points de permis (en assisté 16% des personnes titulaires du permis depuis moins de 5 ans) et les hommes (14% contre 8% pour les femmes). Des jeunes qui sont plus partagés entre danger et plaisir

9 Février Des dépassements de vitesse souvent involontaires * Base : Personnes conduisant ne serait-ce que rarement (821) 69% des conducteurs dépassent fréquemment la limite de vitesse autorisée et ils sont 65% à devoir faire des efforts pour les respecter. Ces comportements sont particulièrement fréquents parmi : les ans : respectivement 77 et 68% les personnes conduisant souvent : respectivement 73 et 66% celles ayant perdu des points : respectivement 80 et 78% S/T Fréquent 69% 65% Lorsque vous conduisez en dehors des villes, vous arrive-t-il souvent, parfois, rarement ou jamais de vous apercevoir que vous roulez au-delà de la vitesse autorisée ? Généralement, en dehors des villes, devez-vous faire des efforts pour ne pas dépasser la vitesse autorisée ?

10 Février La vitesse, un danger identifié, une réalité mal maîtrisée Les plus jeunes qui conscientisent davantage la dangerosité de la vitesse, sont aussi ceux qui rencontrent plus fortement des difficultés à la maîtriser Au final, tout se passe comme si une majorité de Français manquaient de repères pour être aidés à respecter les limitations de vitesse en vigueur

11 Février II-2. Les réactions aux solutions envisagées pour inciter au respect des limitations

12 Février Les aménagements existants semblent justifiés En ville, il existe des dispositifs de ralentissement tels que les cassis, ou dos dânes, les rétrécissements de voies, les chicanes ou les virages. Ces dispositifs vous paraissent-ils utiles à lamélioration de la sécurité ? En dehors des villes, des ronds-points ont été aménagés à la place de certains carrefours. Ces ronds-points sont-ils à votre avis un bon moyen pour réduire les vitesses pratiquées ?

13 Février Les aménagements existants semblent justifiés Les aménagements des routes mis en place pour inciter les automobilistes à limiter leur vitesse sont bien acceptés par une large majorité des Français : 87% quand il sagit des ronds-points et 71% des dos dânes. Si les jeunes âgés de 18 à 24 sont moins nombreux à penser que les ronds points sont de bons moyens de réduire la vitesse (75%), ils sont en revanche plus nombreux que lensemble des Français à estimer que les dos dânes, les virages,…, sont utiles à lamélioration de la sécurité (80%). Enfin, les conducteurs devant faire des efforts pour respecter les limitations de vitesse et les dépassant régulièrement jugent ces dispositifs existants utiles.

14 Février Indéniablement, les Français acceptent les aménagements réalisés en centres urbains et sur les routes. Même si ces aménagements rendent la route plus contraignante, une large majorité de Français les jugent utiles et non sans impact sur le respect des limitations de vitesse et la sécurité routière

15 Février Des routes jugées bien adaptées aux limitations de vitesse Selon vous, les routes et autoroutes en dehors des villes sont elles adaptées, de par leur tracé, leur revêtement aux limitations de vitesse en vigueur ?

16 Février Une difficulté à envisager des mesures modifiant les routes Afin daider les automobilistes à respecter les limitations de vitesse hors des villes sur les routes et les autoroutes, vous paraît-il justifié de construire des routes permettant des vitesses moins élevées quaujourdhui?

17 Février Une difficulté à envisager des mesures modifiant les routes Selon vous, pour que les automobilistes respectent mieux les limitations de vitesse sur les autoroutes et les routes situées en dehors des villes, pensez vous quil serait utile de… … réduire la largeur des voies ? … rendre les routes plus sinueuses ? … rendre les revêtements des routes plus bruyants au-delà de la vitesse autorisée ? S/T Oui 12% 14% 32% Lidée de modifier les routes pour que les conducteurs respectent mieux les limitations de vitesse nest pas encore acceptée par une très large majorité des Français. Parmi ces mesures impopulaires, la modification du revêtement est celle que les Français jugent le moins négativement (66% ne trouve pas cela utile), tandis que celles ayant directement trait à la modification du tracé des routes sont massivement rejetées. S/T Non 87% 84% 66%

18 Février Conclusion Si les Français semblent avoir besoin daide pour mieux respecter les limitations de vitesse en vigueur… Et sils sont conscients que limiter la vitesse sur route et faire des aménagements améliorent la sécurité des automobilistes … Ils nadhèrent pas spontanément à lidée de rajouter de nouvelles contraintes. Les 2/3 nen perçoivent pas lutilité puisquils pensent que les routes sont très bien adaptées aux limitations de vitesse en vigueur. Rendre la route plus contraignante pour la rendre plus sûre, reste une logique daction « avant-gardiste », en rupture avec le sens commun et les messages jusque là diffusés par les pouvoirs publics.


Télécharger ppt "1 « La Route autrement » Étude dopinion réalisée à la demande de la direction générale des routes 9 mars 2006."

Présentations similaires


Annonces Google