La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Michelle Lecolle Université Paul Verlaine de Metz-CELTED

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Michelle Lecolle Université Paul Verlaine de Metz-CELTED"— Transcription de la présentation:

1 Michelle Lecolle Université Paul Verlaine de Metz-CELTED
Transversalité de la métonymie :  rhétorique, sémantique, histoire du lexique Michelle Lecolle Université Paul Verlaine de Metz-CELTED

2 Introduction Quelques exemples Le trottoir est dans la rue. (titre Libération, à propos de manifestations de prostituées) Faux cils ambulants ! (Lucky Luke, Insultes échangées entre personnages féminins). Des jupes, dont on ne voyait que le bord, avaient des rires languissants (Zola) Jacques Chirac a toujours une bonne fourchette. (radio, 10/05) [...] les conséquences sanitaires et socio-économiques de Tchernobyl. (Le Monde, 1996) Mais le menu, il est parti sans son dessert ! (oral, restaurant) C’est qui la chèvre ? (oral, restaurant) L’infarctus a appelé toute la nuit. (oral, hôpital) Tout Paris retrouve la maison à la Samaritaine. (Publicité pour la Samaritaine) La France d’en bas. (J. P. Raffarin) Je photocopie Barthes et je te le rends. (oral) Lego Platonem. (grammaires latines)

3 Une définition de la métonymie
Introduction Une définition de la métonymie « [La métonymie] emprunte à des éléments proches ou voisins une expression qui permet de comprendre une chose qui n’est pas désignée par son propre nom. On obtient cette figure en partant du nom de la découverte ou on y parvient en partant du nom de l’inventeur [...]. Ou bien en désignant le possesseur par l’instrument [...]. Ou en désignant l’effet par la cause [...]. Ou la cause par l’effet [...]. Le contenu sera désigné par le contenant [...]. Ou bien la métonymie désignera le contenant par le contenu. » Rhétorique à Herennius (1er siècle avant J.C. Livre IV, 43)

4 Plan de l’exposé La métonymie dans l’édifice rhétorique
La métonymie : un fait sémantique Métonymie et interprétation Métonymie et histoire du lexique

5 La rhétorique : définition
La métonymie dans l’édifice rhétorique La rhétorique : définition « La rhétorique est la faculté de découvrir spéculativement ce qui, dans chaque cas, peut être propre à persuader. Aucun autre art n'a cette fonction. » (Aristote, Rhétorique I, 1355b) 

6 La rhétorique : principes
La métonymie dans l’édifice rhétorique La rhétorique : principes Elle est un art du discours, dans sa finalité persuasive un enseignement une théorie … … qui s ’intéresse : au contexte de l ’énonciation, à la personne de l’orateur, à la nature du public. Le discours est toujours « situé » en rapport au genre : genres textuels : « judiciaire », « délibératif », « épidictique »

7 Les cinq parties de la rhétorique
La métonymie dans l’édifice rhétorique Les cinq parties de la rhétorique Inventio : choix des lieux (ce dont on va parler) Dispositio : organisation, dimension textuelle Elocutio : expression (les mots, la grammaire, les figures) Actio : gestuelle, mimique, voix Mémoire : mémorisation des discours

8 La métonymie dans l’édifice rhétorique
La figure « [...] la figure en tant que forme linguistique isolable, ou du moins repérable, [joue] un rôle déterminé au moment du discours où elle s'insère [...] ». (Morel 1982) Une forme (particulière) Un effet (rhétorique, stylistique …)

9 Elocutio : types de figures
La métonymie dans l’édifice rhétorique Elocutio : types de figures figures du signifiant : Allitération, paronomase ... figures de construction : Ellipse, chiasme, hyperbate (inversion), zeugma, syllepse grammaticale, oxymore ... figures de sens : Tropes. Autres : personnification, syllepse, antanaclase … figures de pensée : Ironie, oxymore, litote, hyperbole, interrogation rhétorique ...

10 Organisation des termes
La métonymie dans l’édifice rhétorique Organisation des termes Les tropes sont des figures (sauf catachrèse) Beaucoup de figures ne sont pas des tropes Figures Tropes chiasme syllepse ... catachrèse La catachrèse : les termes tropiques passent ds la langue. Ne sont plus des figures. métonymie métaphore synecdoque

11 Figure et trope Un trope est un cas particulier de figure
La métonymie dans l’édifice rhétorique Figure et trope T F Un trope est un cas particulier de figure Il y a « forme repérable » La « forme repérable » porte sur une unité (mot) Affecte la dénomination (le rapport au référent) Notion de substitution (« un mot pour un autre ») Le trope porte sur le nom (pas tjrs pour la métaphore). Ce qui est en jeu : réf à Benveniste : « il n'y a pas de catégorisation du monde hors du langage. Nous pensons un univers que notre langue a d'abord modelé. » Réciproquement : Comme dit plus tôt, nommer, c'est catégoriser, mais à sa manière propre. Il y a choix du locuteur. Les tropes sont une manière parmi d'autres de nommer. Notion de substitution : un mot est substitué à un autre mot. Cf la définition de Fontanier p. suivante.

12 La métonymie dans l’édifice rhétorique
Le trope Fontanier (1821) :  « les Tropes sont certains sens, plus ou moins différents du sens primitif, qu'offrent, dans l'expression de la pensée, les mots appliqués à de nouvelles idées. » Et La notion de substitution me pose problème (pbe de l'objet désigné. Quest-ce qui est désigné ? Quel est le référent ciblé ?) Le mot « objet » est à prendre dans un sens très générique. « Les tropes consistent dans la désignation d'un objet par le nom d'un autre objet. »

13 Les tropes Les trois tropes retenus de la tradition rhétorique :
La métonymie dans l’édifice rhétorique Les tropes Les trois tropes retenus de la tradition rhétorique : Rapports de : ressemblance : la métaphore : Ce type est un ogre ! contiguïté : la métonymie : Proust est sur l'étagère de gauche inclusion : la synecdoque : Ce type est un ventre !

14 Une définition de la métonymie
La métonymie dans l’édifice rhétorique Une définition de la métonymie « [La métonymie] emprunte à des éléments proches ou voisins une expression qui permet de comprendre une chose qui n’est pas désignée par son propre nom. On obtient cette figure en partant du nom de la découverte ou on y parvient en partant du nom de l’inventeur [...]. Ou bien en désignant le possesseur par l’instrument [...]. Ou en désignant l’effet par la cause [...]. Ou la cause par l’effet [...]. Le contenu sera désigné par le contenant [...]. Ou bien la métonymie désignera le contenant par le contenu. » Rhétorique à Herennius (1er siècle avant J.C. Livre IV, 43)

15 La synecdoque : rapport d’inclusion
La métonymie dans l’édifice rhétorique La synecdoque : rapport d’inclusion Partie/tout Ce type est un ventre ! Laissez parler, Seigneur, des bouches si timides. (Racine) Genre/espèce Philippe Meyer, mammifère omnivore (animateur radio, se présentant) Synecdoque d’abstraction Madame Deume le tint serré contre sa mollesse. (Albert Cohen) Autres : tout/partie ; espèce/genre ; singulier/pluriel …

16 Jacques Chirac a toujours une bonne fourchette. (radio, 10/05)
La métonymie dans l’édifice rhétorique Le trottoir est dans la rue. (titre Libération, à propos de manifestations de prostituées) Faux cils ambulants ! (Lucky Luke, Insultes échangées entre personnages féminins). Des jupes, dont on ne voyait que le bord, avaient des rires languissants (Zola) Jacques Chirac a toujours une bonne fourchette. (radio, 10/05) Mais le menu, il est parti sans son dessert ! (oral, restaurant) C’est qui la chèvre ? (oral, restaurant) L’infarctus a appelé toute la nuit. (oral, hôpital) Tout Paris retrouve la maison à la Samaritaine. (Publicité pour la Samaritaine) La France d’en bas. (J. P. Raffarin) Je photocopie Barthes et je te le rends.

17 Catégories de métonymies : un florilège …
Métonymie et sémantique Catégories de métonymies : un florilège … Abstrait/concret : la vengeance à la main (épée) Producteur/produit : Je lis Proust (son œuvre) Cause/effet : Je lis Proust (son œuvre) Effet/cause : tu lui verses l’espoir, la jeunesse et la vie (le vin ) Signe/chose signifiée : cœur (sentiments) ; plume (écriture – style) Partie du corps comme siège des passions ou des qualités : cœur (sentiments) Symbole : le drapeau (la patrie) ; la balance (la justice) But/instrument : la vengeance à la main...(épée) Contenant/contenu : verre (contenu du verre) Instrument/utilisateur : le violon est malade (l’instrumentiste) Lieu/événement : Tchernobyl Lieu/objet : camembert Responsable/exécutant : Bush bombarde l’Irak liste ouverte nombreux recoupements

18 Métonymie : recherche d’une explication linguistique
Métonymie et sémantique Métonymie : recherche d’une explication linguistique Le schéma actanciel 1. Le jury sélectionne des films à Cannes Agent Situation (circonstant) Procès (verbe) Patient 2. L’explosion survient à Tchernobyl

19 Agent sélectionner Patient (produit)
Métonymie et sémantique Métonymie : recherche d’une une explication linguistique La métonymie prend place dans des rapports actanciels ou situationnels : Procès1 Agent sélectionner Patient (produit) Procès2 Agent survenir à Lieu agent du procès le sélectionneur Circonstant lieu du procès : à, sur (lieu) À Tchernobyl, sur la Croisette autres : cause, but, etc. produit du procès Le(s) sélectionné(s) => les films (Cannes)

20 La métonymie bouleverse les rapports actanciels et situationnels
Métonymie et sémantique La métonymie bouleverse les rapports actanciels et situationnels Procès1 Agent sélectionner Patient => la sélection de Patient par Agent Agent du procès - Voilà la véritable affaire de la sélection : retrouver sa crédibilité. Patient (produit) du procès - Sur 854 films, la sélection cannoise n’en compte qu’une cinquantaine. Procès2 Agent avoir lieu, survenir à Lieu (circonstant) Circonstant (lieu) - [...] les conséquences sanitaires et socio-économiques de Tchernobyl. - Outre le film de Jeunet, la Croisette escomptait celui de Rohmer.

21 Métonymie et « mécanisme » métonymique
Métonymie et sémantique Métonymie et « mécanisme » métonymique La contiguïté Allusion, sous-entendus Inférences diverses Dérivation : citron-citronnier-citronnade Composition lemon-lemon tree Connotation (idées associées) anaphore associative Le trope : la métonymie Trope lexicalisé (catachrèse)

22 « Mécanisme métonymique » : l’anaphore associative
Métonymie et sémantique « Mécanisme métonymique » : l’anaphore associative Hier nous sommes allés au restaurant. Le garçon n’était pas aimable, en plus le menu n’était pas bon et l’addition vraiment salée. Je suis retourné au garage. Ils m'ont dit qu'ils n'avaient pas encore réparé ma voiture. Rapports actanciels dans un « scénario »

23 « Mécanisme métonymique » : la dérivation
Métonymie et sémantique « Mécanisme métonymique » : la dérivation Rapport situationnel : lieu du procès lav(er)  lavoir fum(er)  fumoir Rapport actanciel : agent du procès glace  glacier lav(er)  laveur Rapport de producteur à produit citron  citronnier orange  oranger citron, citronnier, citronnade : même processus que dans café (plante), café (grain), café (boisson)

24 Métonymie et interprétation : la métonymie dans son contexte
Contexte phrastique Vous connaissez François Gorin pour sa plume affûtée. (Télérama, 15/09/05) [...] le livre le plus important de la rentrée que l’on doit à la plume alerte de Jean-Paul Besset. (Politis, le 22/09/05) /écriture/ X est décédé tel jour. Cette grande plume avait collaboré pendant de longues années avec Le Figaro. (inventé) [l’auteur doit rencontrer Robert Fisk, grand reporter] Pressé de rencontrer cette légende vivante, nous redoutons inconsciemment, en débarquant à Beyrouth, de mettre un visage sur la plume renommée. (Télérama 26/10/05) /écrivain/, /auteur/.

25 Métonymie et interprétation : la métonymie dans son contexte
Contexte phrastique Proust est sur la dernière étagère à droite. Des jupes [...] avaient des rires languissants. (Zola) L’infarctus a appelé toute la nuit. Tu lui verses l'espoir, la jeunesse et la vie. (Baudelaire)

26 Contexte socio-culturel, énonciatif, textuel
Métonymie et interprétation Contexte socio-culturel, énonciatif, textuel Mais le menu, il est parti sans son dessert ! (oral, restaurant) Ne vous inquiétez pas, on met les dents ensemble. (oral, hôpital) Outre le film de Jeunet, la Croisette escomptait celui de Rohmer. (presse, festival de Cannes 2001) Le trottoir est dans la rue. (Manifestation de prostituées)

27 Métonymie et double sens
Métonymie et interprétation Métonymie et double sens Le Japon épargne. (Radio, informations) Métonymie et référence Le patinage perdrait-il la tête ? (Radio, informations) Le Tour de France est en deuil. (France Inter, informations 1996) Sartre revient. (Parution du Nouvel Observateur. Cité de mémoire) Substitution ???

28 Contexte textuel : métonymie et autres tropes
Métonymie et interprétation Contexte textuel : métonymie et autres tropes La montagne soupirait (Giono) Métonymie, métaphore ou personnification ? Le chien aboie ; la casquette s’enfuit. casquette/facteur : synecdoque ou métonymie ? Autrement dit : « inclusion » ou « contiguïté » ?

29 Trope lexicalisé : catachrèse
Métonymie et histoire du lexique Trope lexicalisé : catachrèse cadentia (latin : chute de dés) > chance grève (lieu : place de Grève) > (faire) grève bâtiment (action de bâtir) > bâtiment auditoire (endroit où l’on écoute un orateur) > ensemble des auditeurs transistor, poubelle, camembert, cachemire …

30 Trope, catachrèse et polysémie
Métonymie et histoire du lexique Trope, catachrèse et polysémie Bureau : meuble, pièce, occupants du bureau, ensemble de responsables Aide : action d’aider, résultat de l’action Administration : action d’administrer, ce qu’on administre, ceux qui administrent, lieu où l’on administre Sélection, production etc.

31 Conclusion Transversalité de la métonymie
Métonymie : effet et reflet de la plasticité du langage Point de rencontre entre le linguistique et « l’extra-linguistique »


Télécharger ppt "Michelle Lecolle Université Paul Verlaine de Metz-CELTED"

Présentations similaires


Annonces Google