La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Lestime de soi est lévaluation que lindividu fait de lui-même et quil entretient habituellement. Elle exprime une attitude dapprobation ou de désapprobation.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Lestime de soi est lévaluation que lindividu fait de lui-même et quil entretient habituellement. Elle exprime une attitude dapprobation ou de désapprobation."— Transcription de la présentation:

1

2 Lestime de soi est lévaluation que lindividu fait de lui-même et quil entretient habituellement. Elle exprime une attitude dapprobation ou de désapprobation et indique le degré selon lequel il se croit capable, significatif, en pleine réussite, et digne… Lestime de soi est un jugement personnel de mérite qui sexprime dans les attitudes que lindividu véhicule vers les autres par des communications verbales et par dautres comportements expressifs.

3 Lestime est fondée sur la conscience de sa propre valeur et de son importance inaliénable en tant que sujet. Une personne qui sestime se traite avec bienveillance et se sent digne dêtre aimée et dêtre heureuse. Lestime de soi est également fondée sur le sentiment de sécurité que donne la certitude de pouvoir utiliser son libre arbitre, ses capacités et ses facultés dapprentissage pour faire face, de façon responsable et efficace, aux événements et aux défis de la vie.

4 Le concept de soi réfère à la façon dont la personne se perçoit, à un ensemble de caractéristiques (goûts, intérêts, qualités, défauts, etc.), de traits personnels (incluant les caractéristiques corporelles), de rôles et de valeurs etc. que la personne sattribue et reconnaît comme faisant partie delle-même, à lexpérience intime dêtre et de se reconnaître en dépit des changements.

5 Soi actuel Estime de soi = Soi idéal Ce qui compte, ce nest pas simplement si une personne pense quelle est bonne par rapport à une qualité quelconque, mais combien elle veut être bonne.

6 Le concept de soi est essentiellement le sentiment dune identité personnelle. Il implique le sentiment dune continuité fonctionnelle. Il constitue un enjeu majeur de la construction de la personnalité.

7 Il faut se CONNAÎTRE (concept de soi ou identité) avant de se RECONNAÎTRE (estime de soi)

8 Elle prend sa source première dans lattachement Elle est alimentée par les jugements positifs des personnes significatives Elle est déterminée par la qualité du monologue intérieur Elle se nourrit par les succès Elle doit être réactivée régulièrement pour se conserver

9 Elle est à la base de la motivation Elle constitue le principal facteur de prévention des difficultés dadaptation et dapprentissage chez lenfant « Limportant nest pas ce quon a fait de nous mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce quon a fait de nous » Jean-Paul Sartre

10 Estime de soi Engagement et persévérance dans lactivité Sentiment defficacité et de fierté Motivation

11 Sentiment dêtre aimable. Sentiment dêtre compétent.

12 Si je suis conscient de ma valeur personnelle (estime de soi) Affirmation de soi Dexprimer mes besoins, mes désirs, mes sentiments, mes idées et mes opinions. De faire des choix personnels. De prendre ma place dans un groupe. De me faire respecter. Je suis capable

13 Sentiment de confiance Connaissance de soi Sentiment dappartenance Sentiment de compétence

14 Être stable et présent de façon chaleureuse auprès de lenfant Être fiable dans les réponses à ses besoins Valoriser ses gestes positifs et ses succès Souligner ses difficultés en ménageant sa fierté et en lui proposant des moyens de saméliorer Lui proposer des objectifs réalistes

15 Lencourager à faire des choix et à développer son autonomie Encourager sa créativité Respecter son rythme de développement Accorder plus dimportance à la démarche dapprentissage quà ses résultats Accorder le droit à lerreur

16 rassurer: ni seul, ni incompétent; lenfant a besoin de cadre cohérent et de repères verbaliser/expliciter le rejet de lenfant par les tiers changer leur regard et leur comportement vis à vis de l'image négative que leur renvoie l'environnement

17 Ces enfants ressentent plus une difficulté de moyens quune difficulté de motivation. Les enfants ont assimilé leur échec et le régularisent. Ils retiennent ce qui est négatif et le généralisent (« je ne suis pas bon »), cela devient systématique : « je ny arriverai pas ». Cette dévalorisation conduit à un blocage. Ces troubles sont une mécanique de base de la souffrance psychique. En reconnaissant la part que cette difficulté joue dans sa vie, on permet à lenfant de clarifier les choses. En résumé

18 Constitue un handicap, toute limitation dactivité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison dune altération substantielle, durable ou définitive dune ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiquesdun polyhandicapé ou dun trouble de santé invalidant.

19 Une fois le diagnostic posé, il faut essayer dexpliquer à lenfant lui-même de quoi il sagit, et y revenir à plusieurs reprises, le plus souvent lors de séances de rééducation, par exemple. Une aide psychologique peut être souhaitable, afin de donner à lenfant la possibilité dexprimer son ressenti, ses inquiétudes et sa souffrance par rapport à ses difficultés et par rapport à ce quil perçoit du diagnostic posé.

20 Regard et jugement sur soi (« comment je me vois ? ») Rapport à soi (« comment je me traite ? ») Positionnement social (« que pense-t-on de moi ? où en suis-je par rapport aux autres ? ») Dimension affective et subjective du « self »

21 Le travail sur lestime de soi se fait dans le temps en expliquant à lenfant comment on comprend sa souffrance. Ceci a pour intérêt de montrer notre propre compréhension sur leur perception et de ne pas émettre de jugements sur leurs difficultés. Cette approche permet un échange pouvant amener lenfant à exprimer ses affects Lautre élément important est de lui montrer de manière sincère toutes les compétences quil a et quil ne perçoit plus en raison de sa souffrance. Quant à lexplication du handicap, souvent les analogies permettent une meilleure compréhension quune explication théorique du trouble. Lui montrer les compensations possibles pour réduire les conséquences des difficultés. Cela peut le rassurer sur ses capacités à mener une scolarité comme les autres, si celle-ci est aménagée.

22 Le handicap de lenfant peut constituer un événement traumatique qui bouleverse toute la vie familiale. Être parent, ou plutôt devenir parent, ne va pas de soi. Être parent dun enfant handicapé constitue une épreuve qui désorganise les repères habituels, mis à mal par cet enfant en écart à la norme. Le handicap rend difficiles les identifications parents-enfant et linvestissement narcissique. Les aspects spécifiques de la relation parentale sont activés par le handicap de lenfant : ambivalence, angoisses, culpabilité, vulnérabilité, isolement...

23 Accepte le handicap : les conversations sont essentiellement autour des progrès ou autour de la vie de lenfant. Naccepte pas le handicap : le rejet du handicap peut devenir pour les parents le rejet de l'enfant donc beaucoup de souffrance De la souffrance pour les frères et sœurs qui, eux, ne sont pas rejetés. De la souffrance pour l'enfant qui ressent le malaise. Les frères et sœurs peuvent seffacer beaucoup, senfuir de la maison à tout prix…..ne pas trouver leur place, car lénergie des parents est centralisée sur lenfant porteur du handicap….

24 Un enfant porteur d'un trouble spécifique des apprentissages ne saurait se réduire à ce "handicap". Il est porteur de ressources qui lui permettent de composer avec le handicap. Le défi consiste donc à construire un projet. D'un point de vue théorique, il convient de ne pas perdre de vue que le développement n'est pas structuré par un ordre total de stades et de sous-stades linéairement hiérarchisés, mais seulement par un ordre partiel. La zone critique de développement dans laquelle le médiateur peut espérer aider l'enfant est variable selon les enfants et les troubles spécifiques dont ils souffrent.


Télécharger ppt "Lestime de soi est lévaluation que lindividu fait de lui-même et quil entretient habituellement. Elle exprime une attitude dapprobation ou de désapprobation."

Présentations similaires


Annonces Google