La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Eric SONZOGNI. Cluses 2008 Le redoublement Permet-il de résoudre les difficultés rencontrées au cours de la scolarité obligatoire ?

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Eric SONZOGNI. Cluses 2008 Le redoublement Permet-il de résoudre les difficultés rencontrées au cours de la scolarité obligatoire ?"— Transcription de la présentation:

1 Eric SONZOGNI. Cluses 2008 Le redoublement Permet-il de résoudre les difficultés rencontrées au cours de la scolarité obligatoire ?

2 Eric SONZOGNI. Cluses 2008 Des enjeux forts Parler de difficulté scolaire, de soutien, de redoublement ( maintien), dorientation revient à sinterroger sur le parcours de chaque élève. Ce parcours ne devrait plus être défini comme une suite de décisions prises chaque année par lenseignant de la classe. La responsabilité du parcours de chaque élève relève de léquipe pédagogique entière: Pour chaque élève qui arrive au CP en difficulté, léquipe entière devrait se mobiliser pour éviter quil ne soit encore en grande difficulté en fin de CM2! Et orienté en SEGPA…

3 Eric SONZOGNI. Cluses 2008 Comment faire ? Les équipes disposent de plusieurs leviers : La différenciation dans la classe Létablissement de PPRE La prise en charge par le RASED Les dispositifs daide personnalisée (soutien dans le cadre des 60h de service) Les stages de remise à niveau CM Le suivi des élèves par le même enseignant sur 2 ans La composition de cours doubles type CP-CE1… Lensemble de ces dispositifs devrait permettre déviter le redoublement…

4 Eric SONZOGNI. Cluses 2008 Pourquoi éviter le redoublement ? Précaution : Question qui prête à polémique car pratique culturelle profondément ancrée dans le système français. Avis du HCE (5 mai 2008) sur les nouveaux programmes : « Le Haut Conseil note que le projet de programmes reprend les trois cycles de lécole primaire. Il souligne toutefois que, si les cycles sont appelés à conserver une réalité pédagogique forte, les progressions annuelles quincluent les programmes pour le français et les mathématiques ne peuvent en aucune façon constituer une norme, les objectifs dapprentissage restant fixés pour la fin du cycle. De tels repères annuels, expressément présentés comme tels, sont en revanche utiles aux professeurs des écoles pour bâtir une progression pédagogique et mettre en place précocement les soutiens dont certains élèves peuvent avoir besoin. » « Le Haut Conseil, rappelant que faire redoubler un élève en cours de cycle est contraire à la notion même de cycle, recommande de proscrire le redoublement en fin de CP, de CE2 et de CM1. Quant au redoublement en fin de cycle, il devrait nêtre prononcé quen dernier recours. »

5 Eric SONZOGNI. Cluses 2008 Mais encore ? Au-delà des préconisations du HCE : De nombreuses études ont montré linefficacité du redoublement précoce Cette pratique a un coût : Psychologique pour les élèves Financier.

6 Eric SONZOGNI. Cluses 2008 Les sources… Avis du Haut Conseil de lEvaluation de lEcole (HCéé) n°14 de décembre 2004 suite au rapport de lIREDU (Paul et Troncin) Les apports de la recherche sur limpact du redoublement comme moyen de traiter les difficultés scolaires au cours de la scolarité obligatoire En complément de lAvis n°13 portant sur « Traitement de la grande difficulté scolaire au collège et à la fin de la scolarité obligatoire » Reprise du rapport de la DEP n°70 décembre 2004 (Education &formation) « Le redoublement au cours de la scolarité obligatoire : nouvelles analyses, mêmes constats »

7 Eric SONZOGNI. Cluses 2008 Une pratique en diminution mais qui reste ancrée profondément dans le système éducatif français Quelques chiffres : Rapport OCDE 2008 France 38% de redoublants à 15ans. (moyenne OCDE 13,4%) Taux de retard à lentrée au collège : –52 % en 1960 dont 18% avec deux années de retard ou plus –37,3 % en 1980 dont 12,5% avec deux années de retard ou plus –19,5 % en 2000 dont 1,2% avec deux années de retard ou plus –15,3% en 2008 dont 0,6% avec deux années de retard ou plus Principale raison : la politique des cycles Lorganisation du système éducatif français : –Un groupe délève reçoit un enseignement simultané et doit suivre de façon aussi homogène que possible un rythme de progression fondé sur une succession de programmes annuels –Pratique ancrée dans la « mentalité éducative française » mais pas universelle : de nombreux pays organisent la promotion automatique dun même groupe tout au long de la scolarité et mettent en place des programmes personnalisés pour les élèves en difficulté –Notre système produit une « filiarisation » de la scolarité dune génération (enquête PISA 2000). Au même âge, en termes de performances, on retrouve 2 grands groupes homogènes Redoublants à performances particulièrement faibles Non redoublants correspondant à lélite scolaire (meilleures performances de lenquête)

8 Eric SONZOGNI. Cluses 2008 Le redoublement est-il une seconde chance pour les élèves ? Contrairement à une idée reçue très répandue chez les parents et les enseignants, le redoublement nest pas une seconde chance. Il est généralement nuisible au point de vue : Des progrès cognitifs De la motivation à légard de lécole De lestime de soi…de lambition De lorientation

9 Eric SONZOGNI. Cluses 2008 Le redoublement est-il efficace du point de vue des progrès de lélève ? Une étude menée entre début CP et début CE2 montre que : A niveau de performances comparables en début de CP, les résultats des élèves 2 ou 3 ans plus tard sont comparables. Un élève faible ayant redoublé le CP nobtient pas de meilleurs résultats – ou obtient des résultats moindres- quun autre ayant le même profil mais nayant pas redoublé. Ce constat signifie pour lélève la « perte » dune année.

10 Eric SONZOGNI. Cluses 2008 Le redoublement est-il équitable ? Inéquitable car la décision de redoublement dépend beaucoup de l évaluation des élèves par les enseignants (cf diapositive suivante / Education & Formations n°70 Décembre 2004) Lenseignant ajuste ses critères dévaluation au niveau de sa classe (un élève peut être considéré comme faible dans une classe de bon niveau ou inversement ) mais na pas de repères extérieurs susceptibles daider à situer le niveau des élèves. Inéquitable car le redoublement précoce est fortement corrélé au mois de naissance: On redouble dautant plus quon est né en fin dannée civile Inéquitable car le bilan global montre que des différences non justifiées par le niveau des élèves existent selon les catégories sociales ( au détriment des plus défavorisées ) 47% des enfants dinactifs arrivent en 4 ème à lheure 93% des enfants denseignants ou de cadres arrivent en 4 ème à lheure

11 Eric SONZOGNI. Cluses 2008 Subjectivité du regard de lenseignant En 2003, parallèlement à une évaluation standard portant sur la compréhension orale et écrite, il a été demandé aux enseignants de « noter » sur une échelle de 0 à 10, les résultats généraux des élèves maintenus en CM2

12 Eric SONZOGNI. Cluses 2008 Le redoublement affecte-t-il la motivation et les comportements des élèves ? A niveau de compétence égal, les élèves en retard sont moins motivés et se sous-évaluent. Le redoublement aurait tendance à décourager les élèves dès le plus jeune âge ( au lieu de les encourager à travailler comme les arguments en faveur du redoublement le prétendent) On a mesuré une nette démobilisation des élèves de CP qui redoublent par rapport à ceux qui passent de « justesse » en CE1 Largument du « manque de maturité » : on y apporte une réponse en forçant lenfant « pas assez mûr » à fonctionner avec un groupe plus jeune que lui!

13 Eric SONZOGNI. Cluses 2008 Redoublement et orientation… Stigmatisation : Lenseignant note (implicitement) moins bien les élèves ayant déjà redoublé (à hauteur de 1 point sur 20) Les élèves en retard sont plus souvent orientés en filière professionnelle ( faible ambition, perception biaisée de leur niveau réel) 80 % des élèves admis en BEP ont au moins 1 année de retard 80 % des élèves « à lheure » sont orientés en 2 nde contre 30 % des élèves « en retard » : différentiel de 50 points de taux daccès à la 2 nde A niveau de compétences égaux, les élèves en retard, sous notés, moins ambitieux et plus souvent orientés en filières professionnelles apparaissent comme « triplement pénalisés »

14 Eric SONZOGNI. Cluses 2008 Un argument régulièrement entendu Un argument fréquemment avancé est que le redoublement est nécessaire au bon fonctionnement de lécole, car il sert de menace. En labsence dune telle incitation, les élèves se « relâchent » et le niveau baisse. Si un tel argument était valide, on devrait rencontrer un niveau dacquisition des élèves plus faible dans les pays qui ont renoncé au redoublement. Bien au contraire, les pays qui pratiquent la promotion automatique (assortie daide individualisée) sont en tête des classements internationaux (PIRLS et PISA) (Pour Information taux de redoublement à 15 ans FINLANDE = 2,8%. COREE =0,5% Source OCDE 2008)

15 Eric SONZOGNI. Cluses 2008 Et le poids sur le système éducatif français ? Le redoublement pèse : Au niveau des évaluations internationales –Les pays qui pratiquent la promotion automatique arrivent en tête (la dispersion de leurs résultats est moins élevée quailleurs) –Les pays qui pratiquent le redoublement affichent des résultats moyens plus faibles (la dispersion de leurs résultats est très importante) Au niveau du budget de léducation Chiffrage difficile mais estimation à 2 milliards deuros annuels au minimum

16 Eric SONZOGNI. Cluses 2008 En conclusion… Le redoublement à lidentique est à proscrire Faire redoubler, même avec un projet personnalisé doit rester une mesure exceptionnelle, de dernier recours. On rend plutôt service à un élève faible en ne le faisant pas redoubler : il ne sera sans doute pas parmi les meilleurs en fin de scolarité obligatoire mais il ne sera pas moins compétent –au contraire- que celui qui a redoublé Il ne se verra ni marqué ni stigmatisé par un retard

17 Eric SONZOGNI. Cluses 2008 On ne pourra donc quêtre sensible aux propos de CRAHAY : « Lorsquon a compris, en médecine, que la saignée faisait plus de mal que de bien, on la supprimée sans trouver immédiatement un traitement positif de lanémie. » Merci de votre attention


Télécharger ppt "Eric SONZOGNI. Cluses 2008 Le redoublement Permet-il de résoudre les difficultés rencontrées au cours de la scolarité obligatoire ?"

Présentations similaires


Annonces Google