La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 G. DUFLOS, M.P. ZUNIGA TEAM-CNRS & Paris1-HEC LES DETERMINANTS DE LINNOVATION DANS LINDUSTRIE PHARMACEUTIQUE AMERICAINE:

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 G. DUFLOS, M.P. ZUNIGA TEAM-CNRS & Paris1-HEC LES DETERMINANTS DE LINNOVATION DANS LINDUSTRIE PHARMACEUTIQUE AMERICAINE:"— Transcription de la présentation:

1 1 G. DUFLOS, M.P. ZUNIGA TEAM-CNRS & Paris1-HEC LES DETERMINANTS DE LINNOVATION DANS LINDUSTRIE PHARMACEUTIQUE AMERICAINE: UNE EXPLORATION PAR LES CITATIONS ENTRE BREVETS

2 2 Plan de la Présentation Le Contexte Données et Objectifs Les Résultats

3 3 Un Secteur très Intensif en Recherche… Lindustrie pharmaceutique est un des secteurs investissant le plus en R&D De 12% du CA dans les 80s à 20 % en 1999… Volume/Part des dépenses de R&D qui augmente Coût de développement dun nouveau traitement: De 180 millions USD au milieu des 80s à plus de 800 millions USD en 2000: une augmentation exponentielle (source: the Tufts Center for the Study of Drug Development) Cadre réglementaire: prouver la sécurité et léfficacité Phases de tests coûteuses: ans jusquà lapprobation Complexité technologique croissante Épuisement Technologique?

4 4 Dépenses de R&D: USA

5 5 Évolution des Coûts de Développement dune NCE

6 6... Mais Productivité Décroissante Diminution apparente de la productivité: Le nombre de NCE approuvées par unité de R&D dépensée décroît drastiquement Plus généralement décroissance du « Patent Yield » (Brevet/R&D) = Paradoxe de la R&D Arbitrage Quantité/Qualité? Diminution de lutilisation stratégique du brevet? Problèmes organisationnels: inertie…

7 7 Productivité de la R&D Pharmaceutique: le Déclin Source: PhRMA, FDA; in Reuters Business Insight

8 8 Modification des stratégies de R&D? Passage dune stratégie de sélection aléatoire des molécules à une conception rationnelle des NCE = (Random Screening) VS. (Rational Drug Design) Un changement qui met en avant lémergence des Biotechnologies Genomique: thérapies personnalisées = Multi-Busters v.s Blockbusters Multiplication des réseaux de partenariats avec des Jeunes Pousses, notamment dans le Biotech. Danzon et al., 2005: alliances comme facteur defficience Incapacité des firmes historiques à relever le défi technologique?

9 9 Plan de la Présentation Le contexte Données et objectifs Les résultats

10 10 Questions Étudiées Qui innove et comment? Les leaders du marché ? Les innovateurs persistants ? Les petites firmes? Et limportance des inventions ? Quels impacts sur la performance éco ? Quelles stratégies sont les plus rentables ? Être pionnier ou développer ce qui existe déjà ?

11 11 Une Approche schumpeterienne Creative Accumulation vs. Creative Destruction Pharmacie: processus plutôt cumulatif ou destructif? La littérature reconnaît deux principes opposés sur domination de marché et innovation: L « Effet dEfficience »: avantage comparatif à innover L « Effet de Déplacement »: principe de cannibalisation Lequel des deux effets domine dans lIndustrie Pharma?

12 12 Structure de la Section Données et objectifs Description des données Description des tests effectués

13 13 Les Bases Étudiées Base du NBER recensant les brevets déposés aux USA (USPTO): exhaustif au niveau US Brevets déposées par Assignee Code (firmes) Citations entre brevets via le Patent Number Base COMPUSTAT sur les données comptables Dépenses de R&D, investissement, employés, ventes; (USD constant 1994) Identifiant des firmes: CUSIP (Committee on Uniform Security Identification Procedure) Fichier de matching de B. Hall pour lier CUSIP et ASSIGNEE: forte pertes du nombre de firmes…

14 14 Les Firmes Panel de 77 firmes Cotées sur les marchés US Déposants régulièrement des brevets à lUSPTO Au moins trois fois consécutivement Recensées par COMPUSTAT Période puis restreinte à (troncation…) Près de 10,000 brevets, classes 424 et 514: Drug, Bio-Affecting and Body Treating Composition

15 15 Brevets et Citations (1) Le comptage des brevets: Traditionnellement utilisé dans la littérature pour rendre compte de leffort dinvention… Mais cest une mesure très imparfaite de leffort inventif « réel » des firmes Cela suppose que tous les brevets ont le même valeur Or il est évident que la « qualité » est hétérogène… Comment alors différencier les brevets en terme de « qualité » ou d« importance »?

16 16 Brevets et Citations (2) Les citations de brevets : Permettent de mesurer les externalités technologiques Permettent de détecter la « valeur » des innovations Un brevet largement cité par dautres apparaît donc relativement « important » par rapport aux brevets faiblement cités: valeur technologique Permettent didentifier les Leaders et les Followers CCL: Permettent de lever lhypothèse dhomogénéité des brevets en matière dinventivité et dimportance des innovations

17 17 La Troncation des Citations On ne peut observer que les citations reçues jusquen 1999… Donc les brevets les plus récents reçoivent naturellement moins de citations que les autres car la fenêtre dobservation des citations est plus courte Induit un problème de biais en fin de période… Solution: normalisation des citations reçues Méthodologie de Hall et al., 2001 Par sécurité supplémentaire: raccourcissement du panel à

18 18 Innovations Radicales, Incrémentales et Ajustées Brevets Leader: Ce sont ceux qui ont reçu plus de citations que la moyenne annuelle et qui en ont fait moins CCL: relative faible dépendance et relative forte influence vis-à-vis du sentier technologique Brevets Followers: Ce sont les brevets ayant fait au moins autant de citations et qui en ont reçu au maximum autant que la moyenne annuelle. Brevets Ajustés en « qualité » Nombre de citations reçues par brevet.

19 19 Évolution sur la Période

20 20 Dynamique du Rapport Leader/Follower

21 21 Indicateur d « Originalité » Comment mesurer le Scope de la R&D? i.e: la diversification de la Recherche des firmes Indice de concentration de type Herfindahl des classes technologiques citées par le brevet: = Plus le brevet repose sur un nombre important de classes technologiques différentes, plus le score sera élevé…

22 22 Les Auto-Citations Chaque firme qui dépose un brevet est susceptible de citer des brevets quelle a déposés auparavant… Cela donne une idée des spillovers internes de connaissance qui jouent lorsque la firme innove Quelle est limportance et limpact de ces brevets dans le processus dinnovation de la firme?

23 23 Evolution des Auto-Citations

24 24 Structure de la Section Données et Objectifs Description des Données Description des Tests Effectués

25 25 Test empirique dune Fonction dInnovation Variables dépendantes: Dépots de brevets: Leader, Ajustés et Non-Ajustés par les citations Variables indépendantes: Part de Marché, Chiffre dAffaire, Part dans les Citations Reçues par lIndustrie, Indexe dOriginalité et nombre dAuto-Citations : de lannée précédente Différents Stocks de Brevets Construction par la méthode de l« Inventaire Perpétuel » avec taux de dépréciation annuel de 15% pour chaque type de brevet.

26 26 Test Empirique dune Équation de Performance Économique Variable dépendante: Chiffre dAffaire de lannée en cours (USD 94) Variables indépendantes: Chiffre dAffaire de la période précédente (dynamique), nombre dEmployés, Stock de Capital, Stocks de brevets Leader, Follower, Ajustés et Non-Ajusté Puis Employés, stock de R&D, stock de Capital, stock de Brevets (NA, CA), stock de citations

27 27 Méthodologie Econometrique Fonction dInnovation: Comptage avec Négative Binomiale puis « IV - GMM » (non linéaires) pour les problèmes dendogénéité (Wooldrige 2001) Fonction de Performance: « SYS-GMM » (Windmejier 2001) Tests d Arellano & Bond pour lautocorrélation des résidus et Hansen/Sargan pour lorthogonalité des restrictions Estimations à deux étapes pour robustesse

28 28 Plan de la Présentation Le Contexte Données et Objectifs Les Résultats

29 29 Structure de la Section Résultats FonctiondInnovation Fonction de Performance

30 30 Résultats de la Fonction dInnovation (1) Les Parts de Marché ont un effet négatif sur la « taille » des inventions : Un effet positif très net est observé pour le simple comptage de brevet Mais effet négatif pour les brevets Ajustés; non sign. pour les Leaders CCL: La domination de marché ne conduit pas à de meilleures inventions Le Chiffre dAffaire a un effet positif pour le comptage de brevet: Mais cet effet devient négatif pour le comptage Ajusté et particulièrement pour celui des brevets Leaders… Effet similaire aux parts de marché CCL: Plus la firme à un chiffre daffaire important, moins ses brevets sont technologiquement importants !

31 31 Résultats de la Fonction dInnovation (2) Les Stocks de Brevets (persistance à innover): Effet positif des différents stocks sur les différentes propension à innover, particulièrement pour les brevets Leader CCL: Persistance des comportements dinnovation, particulièrement pour les pionniers Les Dépenses de R&D jouent un rôle positif et significatif : Impact cependant nettement plus large pour les brevets Leader puis pour les brevets Ajustés que pour les Non-Ajustés… CCL: Les dépenses de R&D accroissent la « taille » des inventions

32 32 Résultats de la Fonction dInnovation (3) Lindex dOriginalité (scope de la R&D): Effet toujours significatif et positif de la diversification des sources de la connaissance. Cependant leffet est plus important pour les brevets Non-Ajustés que pour les brevets Ajustés alors quil est maximum pour les brevets Leaders… CCL: effet ambiguë de la diversification des sources de la connaissance Limportance des Auto-Citations (spillover internes): Effet plus important pour les brevets Non-Ajusté et non sign. pour les Leaders CCL: les spillover internes semblent conduire à de petites innovations: développement de produit?

33 33 Résultats de la Fonction dInnovation (4) Les effets dynamiques du comportement dinnovation de la période précédente: Les firmes qui déposent beaucoup de brevet en t continuent à le faire en t+1 Au niveau ajusté leffet est similaire (positif) bien que de moindre amplitude Pour les brevets Leader leffet retroactif est négatif CCL: Effet « one shot » des brevets Leader Il semble que les comportements pionniers soient persistants mais pas dune période à lautre, tandis que le dépôt des autres type de brevets apparaît être plus stable.

34 34 Structure de la Section Résultats FonctiondInnovation Fonction de Performance

35 35 Résultats de lÉquation de Performance Impact négatif du stock de Leader sur la performance et positif du stock de Follower! Coef: -0.3 v.s 0.25 Impacts positifs des stocks de: R&D, Citations, Brevets et Brevets Ajustés Mais Non Ajusté > Ajusté > Stock Citation pour expliquer le CA de la firme… Faire de la « qualité » naccroît pas les ventes !

36 36 Conclusion Le contrôle par « qualité » des innovations passées joue un rôle important sur la propension courante à innover des firmes Les firmes dominantes sont moins pionnières que les autres: la taille limite « linventivité » Les activités pionnières ne sont pas répétitives: effet « un coup »

37 37 Conclusion (2) Les stratégies de développement technologique semblent être les plus efficaces économiquement Les comportements pionniers ne sont pas rentables à moyen terme: création dun marché vs. développements Leffet de « remplacement » domine sans conteste leffet d « efficience » attribué aux larges firmes lorsque lon contrôle pour la qualité des innovations

38 38 Discussion Les Alliances et Partenariats entre firmes de différentes tailles sont probablement un facteur déterminant pour la dynamique technologique du secteur Les Fusions et Acquisitions, les réseaux dalliances… Effets de complémentarité entre firmes Données EPO pour lEurope… Étude au niveau produit: IMS, NDA, FDA…


Télécharger ppt "1 G. DUFLOS, M.P. ZUNIGA TEAM-CNRS & Paris1-HEC LES DETERMINANTS DE LINNOVATION DANS LINDUSTRIE PHARMACEUTIQUE AMERICAINE:"

Présentations similaires


Annonces Google