La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

6301.5 6151.5 I V Q U Traitement des données MTR: solution pour corriger la cospatialité entre les deux voies G. Molodij & J. Rayrole.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "6301.5 6151.5 I V Q U Traitement des données MTR: solution pour corriger la cospatialité entre les deux voies G. Molodij & J. Rayrole."— Transcription de la présentation:

1 I V Q U Traitement des données MTR: solution pour corriger la cospatialité entre les deux voies G. Molodij & J. Rayrole

2 Position de raies: sélection de photons (le lambdamètre) L 1 2 L - 1 L - 2 L + 2 L + 1 I ( ) d = slit 1slit 2 L : Line position given by the mètre Symmetric profile: L is the gravity center Rayrole J., AnAp, 30, 2, 1967 Semel M., AnAp, 30, 3, 1967

3 Différence Lo - dL Lo + dL

4 Effet Zeeman: Cas d une raie non sensible au champ magnétique (5576 A) Champ faibleChamp fortChamp moyen

5 Position dune raie non sensible au champ magnétique line Ä (I+V) et (I-V) sont identiques

6 Champ faibleChamp fortChamp moyen Effet Zeeman sur une raie sensible au champ magnétique

7 Relation entre le décalage en longueur donde, le champ magnétique et la vitesse Pour un triplet Zeeman à 6000 Ä : H = 59.5 gauss pour un décalage de 1 mÄ V = 50.0 m/s pour un décalage de 1mÄ Ex: FeI line G = 2.5 dH = ± 20 gauss avec un bruit de ± 1 mÄ (1 mÄ --> 0.05 pixel de 20 mÄ)

8 Positions dune raie sensible au champ FeI (Soleil calme) I+V I-V B Pos(I+V) = Lo – K h H + K v V Pos(I-V) = Lo + K h H + K v V

9 Détermination des positions de raies I+S et I-S 1 ère détermination des cartes de champs (magnétique et de vitesse) Analyse des cartes de positions et des champs simultanément (sélections de 51 points pour corrélation glissante (31 pixels) entre les cartes de positions I+S et I-S pour des valeurs faibles du shift Doppler) Destretching à partir de ces positions dune carte de position par rapport à lautre successivement suivant X puis Y car les corrections de co-spatialité et de grandissement ne sont pas indépendantes Itérations avec analyse de la convergence sur le bruit (9 itérations en 1999, 1 en 2005) Etapes de calcul pour la correction de la co-spatialité et du grandissement

10 CORRECTION DU GRANDISSEMENT ET DE LA CO-SPATIALITE PAR CORRELATION GLISSANTE - 17 Août Raie FeI (non sensible à leffet Zeeman) Itération No 0 Itération No 2 Itération No 10 Grandissement Co-spatialité

11 COURBES DE CORRECTION : GRANDISSEMENT ET CO-SPATIALITE 8 Août Raie FeI (sensible à leffet Zeeman) Itération No 0 Itération No 2 Itération No 10

12 COURBES DE CORRECTION : GRANDISSEMENT ET CO-SPATIALITE 17 Août Raies et FeI (sensibles à leffet Zeeman) Raie Raie Grandissement Co-spatialité Les résultats sont les mêmes pour les 2 raies. Ce qui est normal car les spectres pour les 2 raies se trouvent sur le même couple de caméras. La pente des courbes de co-spatialité indique que les 2 fentes en F2 ne sont pas parallèles entre elles. On trouve la même pente que pour la raie Ä, ce qui est également normal car les fentes sont les mêmes pour toutes les raies. Les défauts moyens, 0.22 pixel pour le domaine 5576 et 0.10 pixel pour le domaine 6300 confirment le défaut du réglage dun des prismes correcteurs dans les optiques en F2 en 1999.

13 EFFICACITE DES CORRECTIONS DE GRANDISSEMENT ET DE CO-SPATIALITE Raie FeIRaie FeIRaie FeI Raie FeIRaie FeIRaie FeI Les courbes rouges représentent lévolution relative de lécart type des différences des cartes de la composante B// du champ magnétique entre 2 itérations successives pour une zone de champ faible (la même pour toutes les raies) en fonction du nombre ditération effectuée. Après 15 itérations on a gagner un facteur 1000.


Télécharger ppt "6301.5 6151.5 I V Q U Traitement des données MTR: solution pour corriger la cospatialité entre les deux voies G. Molodij & J. Rayrole."

Présentations similaires


Annonces Google