La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Atelier n°11 « Transport, mobilité et TIC » ERIC Cyberbase de Berthe La Seyne sur Mer 28 février 2008.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Atelier n°11 « Transport, mobilité et TIC » ERIC Cyberbase de Berthe La Seyne sur Mer 28 février 2008."— Transcription de la présentation:

1 1 Atelier n°11 « Transport, mobilité et TIC » ERIC Cyberbase de Berthe La Seyne sur Mer 28 février 2008

2 2 14 participants : BEZY PhilippeCommunauté dAgglomération Toulon Provence Méditerranée (CA TPM), responsable des Systèmes dInformation et Techniques Transport (83) BONFILS PhilippeInstitut INGEMEDIA (83) CIAVATTI LaurentIFAPE – ERIC Cyber Base de Berthe (83) BONTEMPELLI Gino Mission Technologies de lInformation et de la Communication– Conseil Régional PACA (Région) DUNAND FlorenceCA Agglopole Provence (13) GEIGER NicolasAssociation pour le Développement en REseau des Territoires et des Services (ADRETS) (05) HORGUE DEBAT Jean Association pour le Développement en REseau des Territoires et des Services (Adrets) (05) JALLIFFIER VERNE Sylvie Communauté dAgglomération Toulon Provence Méditerranée (CA TPM), Direction Système d'Information et Qualité (83) MERAND LEPRETRE Conseil Général des Hautes Alpes, Chef de service Transport (05) NOE Nadège ORSATELLI Pierre Agglopole Provence, Directrice (13) Proposition, en charge plate-forme de services (Région) PARISET Jean-LucChargé de mission T.I.C auprès du Secrétaire Général – Préf du Var (83) REGGIO Marie Christine ROULLEE Jézabel Direction des Transports et des Grands Equipements (DTGE) Conseil Régional PACA (13) Proposition, en charge plate-forme de services (Région)

3 3 Introduction Pierre Orsatelli – Proposition Comment les TIC permettent-elles de mieux gérer nos mobilités, quels que soient les modes de transport utilisés ? Comment peuvent-elles permettre datteindre certains objectifs (efficacité, fluidité, gestion des crises, développement durable, désenclavement etc.)? Afin de capitaliser sur les expériences déjà conduites et de réussir à prendre en compte la diversité des expériences, il est proposé de mener les échanges en 3 temps : Présentation des politiques régionales de transport Quelles sont les priorités en matière de politique de transport ? Comment sont informés les usagers ? comment les TIC peuvent-elles faciliter la mobilité, le transfert de la voiture vers les transports collectifs, une meilleure utilisation des transports collectifs ? TIC et transports urbains Des initiatives existent portées par les acteurs territoriaux pour favoriser la mobilité, en facilitant dune part la préparation des déplacements, et dautre part l'accès à une information en temps réel : comment évaluer limpact de ces chantiers ? Comment faire le lien avec les plans de déplacements dadministrations et dentreprises et dautres initiatives privées : venant dassociations, de collectifs dusagers dentreprises de transport (covoiturage, ….) ? TIC / mobilité(s) et zones rurales Comment les TIC viennent-elles conforter lambition et les besoins de désenclavement de certaines zones rurales ? Comment permettent-elles le lancement de nouveaux services réguliers ou ponctuels/flexibles (transports à la demande)? Comment favorisent-elles une préparation du déplacement ou une information en temps réel ?

4 4 Gino Bontempelli – mission TIC CRPACA En plus des axes de la politique TIC (schéma régional de la société de linformation - SRDSI), volonté de faire des TIC un outil au service de lensemble de la politique régionale, que chaque direction opérationnelle du Conseil Régional sen saisisse pour conforter sa politique. Limplication de la Direction des Transports et des Grands Equipements dans un tel atelier TIC est un des résultats de lannée de travail mené auparavant. Les prochains ateliers tenteront dimpliquer les services de la Formation, du Tourisme, Développement Durable et Agriculture, et autres… Trouver des liens avec les grandes thématiques de la politique régionale, outiller cette politique avec les TIC, faciliter les rencontres avec le personnel du CR PACA. REMARQUES : Cest important davoir une vision claire de la politique régionale, de comprendre et davoir une visibilité du programme. Cela permet daider les territoires dans leur propre politique. Lors de la Rencontre régionale des ERIC et Territoire Numérique du 21 avril, une liste de priorités sera évoquée. À minima : respecter les normes, les standards pour ne pas avoir de système incompatible. Cela serait déjà une façon de ne pas hypothéquer lavenir. Un guide est en cours pour lensemble des acteurs, en fonction des secteurs pour indiquer les normes, données, standards a respecter. Les ateliers et la politique régionale Politique régionale de transport

5 5 Politique régionale en matière de Transport (DTGE) Politique régionale en matière de transport : -rôle darchitecte -rôle dorganisateur Pour servir lobjectif majeur : (loi LOTI sur lOrientation des Transports Intérieur) organiser une mobilité durable et équitable pour tous sur lensemble du territoire régional. Implication des TIC dans la politique de Transport : -Fonction dinformations -Définition de lOffre et la Demande de transport, par le biais denquêtes ménage traitées informatiquement (calculs, croisement des données, extractions…). Etude des différents types de déplacement sur un territoire en fonction des cibles (étudiants, actifs, retraités…).Le traitement des données par les TIC apporte une Valeur Ajoutée, permet de mieux identifier les besoins. Une fois les Besoins définis, identifier tous les services existants qui apportent des réponses. Intégrer la totalité des autres Autorités Organisatrices pour un maillage des services sur le territoire. La Région sengage dans 2 projets : (dici fin 2009) - Centrale de mobilité, qui intègre dans une seule Base de Données dans un 1er temps tous les services régionaux existants (tarifs, horaires…) : - les TER, (Transport Express Régional, service ferroviaire) - les LER (autocar express à vocation régionale), - chemin de fer La Provence. dans un 2d temps : tous les autres services des autres Autorités Organisatrices de la région PACA. - Démarche Billettique : un même titre de transport pour accéder à différent réseau, et où chaque transporteur retrouvera la part qui lui revient. Le support unique donne des informations sur les usagers, le montant des ventes et la fréquentation du réseau. Marie Christine REGGIO - CRPACA Politique régionale de transport

6 6 Il serait intéressant que les résultats des enquêtes ménages soient consultables. Les ruraux sont-il statistiquement enquêtés et représentatifs (département 04 et 05)? La problématique de la mobilité se constate aussi bien en zone rurale ou urbaine, mais les enjeux sont différents. Les enquêtes ménages cibles les zones urbaines, et les résultats seront portés à connaissance à terme. En travaillant sur le tout public, on arrive à trouver des réponses par publics spécifiques. A lissu du Schéma Départemental de Transports, le Conseil Général des Hautes Alpes (05), lance dès septembre 2008 une centrale de mobilité. –Choix dune tarification unique sur le réseau départemental : 2 –Objectif : informer au mieux aussi bien les Hauts Alpins que les touristes des différents modes de transport possible. Pour cela disposer dune centrale dappels. Enjeu majeur : éviter que chacun duplique ses outils La région pourrait investir dans un outil qui serait mis à disposition, pour faciliter linteropérabilité des systèmes. Remarques : Politique régionale de transport

7 7 Réseau Mistral de lAgglomération TPM Philippe BEZY Projet billettique : (3 ans entre lAppel dOffre et la fin de certification du marché régulier) Pour les usagers : - Les supports deviennent inter opérables. (par le biais de convention / accord) : un même support est requis pour lachat dun ticket TER ou LER. - Système proche du porte monnaie électronique rechargeable - dès validation du titre de transport, un réabonnement peut se faire automatiquement, avec débit CB - Billet sans contact, plus de carte à puces - Lancement dune expérimentation : extension de labonnement à un parking relais de 20 places - un support commun, implique un visuel commun avec les enjeux politiques que cela engendre. Pour les gestionnaires / transporteurs : - Équipements nécessaires pour : un site central, agences commerciales, dépôt secondaire, taxi, transporteur, gare maritime, dépôt bus, téléphérique. - Les informations embarquées sur un transport sont débarquées par wifi au dépôt. Possibilité de charger des données (liste noire, carte volées etc.) et de les stoker plusieurs jours. - Le réseau doit être sécurisé pour la confidentialité des données. - Les réabonnements peuvent se faire automatiquement ce qui évite de la gestion de dossier, du temps de présence de terrain. - La communication est un élément très important pour expliquer aux usagers le nouveau fonctionnement, accompagner aux changements. - La formation des agents, transporteurs est souvent sous estimée, mais primordiale. Limites : - Pas de recharge possible de la carte sur internet, ou par téléphone mobile. - constat commun : un touriste manque dinformations sur les moyens de transport, grande difficulté à connaître les services existants, les différents prix, abonnement etc. - Les supports billettiques évoluent tellement vite, au point quune carte peut être très rapidement plus fabriquée par les fournisseurs. - Au regard de la lourdeur administrative dune telle politique (conventions, les avenants, le marché etc…), et des recettes générées, se pose réellement la question de la gratuité. Malgré tout les élus souhaitent maintenir un acte de paiement même si cela est symbolique, un service public nest pas gratuit. Mobilité urbaine et TIC

8 8 TPM et Ingémédia innovent : TIC, Mobilité et Culture. Une expérimentation née à la croisée de chemins : Naissance dun partenariat à linitiative du Conseil Régional PACA (Mission TIC) avec la Fondation Internet Nouvelle Génération (FING), Ingémédia et TPM autour du projet Ville 2.0. Ville 2.0 : réfléchir à une plateforme de services urbains innovants, stimuler linnovation dans les services au public, et au delà des acteurs traditionnels, intégrer des acteurs du Web, les usagers. La ville est complexe, elle doit devenir familière pour ses usagers. Ces derniers doivent être mobiles dans un contexte de développement durable. Mettre les acteurs de la ville et techniciens ensemble, au cœur du système pour préparer la ville de demain. TPM veut placer linnovation au cœur du développement dun territoire numérique après avoir conduit une étude stratégique INGEMEDIA relève le défi de conduire un projet universitaire avec 4 groupes de 20 étudiants, pour abouti à 4 prototypes. Les ERIC ont été des supports de test pour les prototypes. Lenjeu de linnovation TIC : -quand le choix de linnovation est un parti pris, sassurer que les usages sadapteront. La technologie nest pas forcément simple pour tous. Laccompagnement à linnovation est primordial : il apparaît nécessaire davoir avoir une méthode de qualification et de déploiement des innovations -Quels avenirs pour ces prototypes universitaires ? -par une convention de recherche, un chercheur analyserait les éléments viables de chaque projet et pourrait ensuite définir un cahier des charges. -constituer une association détudiants entrepreneurs? -les contraintes de ladministration ne permettent pas de récupérer dans limmédiat les projets (procédure dappel doffre oblige) Sylvie JALLIFFIER VERNE Mobilité urbaine et TIC

9 9 Linnovation TIC développée dans les prototypes : Les 4 prototypes développés par les étudiants dINGEMEDIA (master2), ont fait preuve dun grand professionnalisme, mais sont difficilement exploitables dans limmédiat. Les approches TIC innovantes à retenir (les 4 projets confondus) : - par le biais de second life, visite dune exposition virtuelle pour donner envie dapprocher la vie culturelle de lagglomération - Offres et services accessibles depuis le téléphone mobile - mise à disposition de blogs pour les associations, alimentés par elles-mêmes ou lusager - approche culture via les TIC pour les enfants - Pack Transport/Culture - Utilisation du Flash Code : code barre à 2 dimensions qui permet daccéder à des données (horaires de bus, spectacle, personne à contacter) et denvoyer des commentaires sur le service consommé (citoyen-acteur) Approche TIC et mobilité : - Clef dentrée temporelle, puis géographique : « jai 2h de temps devant moi, que puis-je faire à proximité ? ». - clef dentrée géographique : recherche dun évènement par la proximité géographique, - itinéraire personnalisé avec le choix du moyen de transport : bus, bateau, borne de covoiturage, stations de taxi… - rubrique transport écolo : vélo, marche à pied, rollers, trottinette - rubrique covoiturage : spécifique ou orienté vers le site Autopartage. (problème sous- jacent : porte ouverte aux déviations, intrusion de personnes malintentionnées dans un réseau) (Attention ces sites fonctionnent avec Mozilla Firefox) Mobilité urbaine et TIC

10 10 Mobilité en zone rurale de montagne Constats à partir dune expérience de terrain : les usagers, élus et techniciens nont pas une bonne visibilité et compréhension du monde du Transport. Une enquête de terrain sur le service public en Pays Gapençais et SUD (04-05), fait ressortir une insatisfaction générale sur le service transport (Quels sont les services qui sont essentiels pour la population? en êtes-vous satisfait?) Les Transports sont le noyau dur daccès à dautres services cest-à-dire : le travail, les études, la santé, le loisir... Manque dinformations, méconnaissance globale des services existants. Linteropérabilité nexiste pas entre les différentes sociétés organisatrices. Première contrainte est financière : payer le taxi serait moins cher que le transport à la demande. Le découpage par public facile pas le service public. Il manque une approche globale, un réponse globale en mutualisant les moyens, les outils. Enjeux : -Pouvoir accéder à linformation, 24h/24. -Utiliser le réseau des EREF, ERIC, EPN pour faciliter la consultation de ses services, et délivrer des billets. -Eduquer, former : beaucoup de gens ne savent pas comment faire, où se renseigner... -Condition de réussite : être relié avec des acteurs de terrain Rôle des TIC : - Les TIC sont un relais facilitateur de linformation, attention au « tout TIC » qui risque dexclure certaines populations. -Système permanent dévaluation, avec enquête usagers. -Les TIC peuvent être le prétexte pour coordonner les différents partenaires -Les TIC peuvent aider lanalyse de loffre existante ou lanalyse préalable. En milieu rural, absence doutils pour mesurer les flux. Jean Horgue Debat - ADRETS. Mobilité rurale et TIC

11 11 Préconisations : -une plate-forme téléphonique, avec un numéro de téléphone unique, véritable réseau dinformations permettrait davoir un système dinformation en continu -organiser, mettre en valeur les informations sur les services existants. Savoir où trouver les réponses : un site internet dinformations des services à la mobilité. -ne peut pas compter uniquement sur les TIC, avoir un point daccueil physique, mutualisé pour donner linformation ou délivrer des titres de transports. -mettre en avant lusager, le service doit être facilement utilisable, lusager ne doit pas subir la difficile organisation des transports -efforts nécessaire des grandes collectivités publiques, des sites institutionnels, universitaires, des municipalité pour donner elles aussi de linformation. Interrogations : Les TIC peuvent-elles éviter les déplacements ? En quoi les TIC peuvent éviter certain déplacement : –domicile / travail par le télétravail, –laccès à la santé par du télédiagnostic. Covoiturage peut développé car il engendre des problèmes juridiques, de responsabilité. On retrouve les problèmes des autostoppeurs. Pas de lien entre transport / service public, si ce nest à Paris. Pour accéder à un service public, la ligne de métro est systématiquement indiquée. A Gap, on ne sait pas la ligne de bus qui va à lhôpital, à lANPE, sécurité sociale… Mobilité urbaine et TIC

12 12 Eléments de synthèse Un défi. Les acteurs des transports sont traditionnellement cloisonnés, par mode, par territoire, par métier... Les télécommunications et linformatique peuvent contribuer à surmonter ces obstacles et travailler de façon intermodale. La mise en réseau qui va résulter des nouvelles technologies permet dimaginer de nouveaux services et de faire évoluer les comportements. Elle rend nécessaire, de la part des pouvoirs publics, linstauration de nouvelles règles du jeu. Une stratégie collective est donc nécessaire pour réussir. La méthode. Que ce soit dans le secteur public ou privé, chacun doit intégrer cette dimension nouvelle de linformation numérisée qui se diffuse dans la société. Mais il faut éviter que les efforts se dispersent dans de multiples projets qui signorent et aboutiraient à des solutions incompatibles, alors que lobjectif final est bien la fluidité des communications, la fiabilité et la facilité dusage des services. Dans les domaines qui sont apparus comme prioritaires, il sagit de favoriser : - léchange dinformations et dexpériences - le développement et lintégration de nouvelles applications ou de nouveaux produits dans les systèmes existants - lexpérimentation de nouveaux services issus de la recherche dans un environnement et sur une durée permettant leur évaluation - la mise en place des conditions juridiques assurant la pérennité des services - la création de référentiels communs et la normalisation des interfaces entre les systèmes - la coopération des acteurs du monde des transports entre eux et avec les acteurs de linformatique et des télécommunications.

13 13 Evaluation de latelier Appréciations (voir document à part) – Très majoritairement positives Des attentes satisfaites –Pour la totalité des participants - Des échanges de qualité, riches et constructifs appréciés par lensemble des participants.


Télécharger ppt "1 Atelier n°11 « Transport, mobilité et TIC » ERIC Cyberbase de Berthe La Seyne sur Mer 28 février 2008."

Présentations similaires


Annonces Google