La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le travail en équipe dans les RAR Angoulême le 6 octobre 2009 Sylvie Lay – IA-IPR Poitiers.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le travail en équipe dans les RAR Angoulême le 6 octobre 2009 Sylvie Lay – IA-IPR Poitiers."— Transcription de la présentation:

1 Le travail en équipe dans les RAR Angoulême le 6 octobre 2009 Sylvie Lay – IA-IPR Poitiers

2 Dans les textes B.O n° 14 du 6 avril 2006 : principes et modalités de la politique de léducation prioritaire Tous (les élèves) doivent acquérir les connaissances et les compétences du socle commun par le développement dun environnement de réussite, en atténuant notamment la rupture entre lécole et le collège. Un comité exécutif, il fédère les établissements scolaires et ses partenaires autour dun projet formalisé par un contrat…. afin dassurer la réussite scolaire de tous les élèves. Des professeurs supplémentaires pour libérer du temps pour le travail en équipe... Il sagit de…. renforcer les équipes pédagogiques… … travailler à la stabilité des équipes pédagogiques… …Les demandes de formation continue présentées par les équipes pédagogiques… …Les équipes des établissements scolaires devront avoir le souci constant de la mesure des effets de leur action en regard des objectifs visés… appel à ….une mobilisation de tous, en conclusion. Cahier des charges de la formation des maîtres (10 compétences) Compétence 9 Travailler en équipe et coopérer avec les parents et les partenaires

3 De lincantation à la pratique « Aucune administration ne peut le faire à la place des intéressés. Elle peut bien, à travers la gestion du personnel, créer des pseudo-équipes pédagogiques et leur enjoindre de travailler de façon coopérative. Si lesprit ny est pas, il sensuivra une mascarade bien connue. » Philippe Perrenoud 1994

4 Rendons à Philippe Perrenoud Gather Thurler, M. et Perrenoud, Ph. (2005), « Coopération entre enseignants : la formation initiale doit-elle devancer les pratiques ? », Recherche et formation, n° 49, p « La pédagogie à lécole des différences ». ESF, 1995 « Travailler en équipe pédagogique : résistances et enjeux », Université de Genève, Faculté de psychologie et des sciences de léducation (1993), repris dans « Enseigner : agir dans lurgence, décider dans lincertitude. Savoirs et compétences dans un métier complexe », Paris, ESF, 1996, chap. 5, p ). Et librement inspiré de : R. Mucchielli « Le travail en équipe ». ESF R. Cousin Daniel Calin francois.muller.free.f ……sur la toile

5 Typologie Les pseudo-équipes. Léquipe largo sensu : environnement stimulant, échanges, courage, aide. Léquipe stricto sensu : des personnes qui agissent véritablement ensemble, se constituent en un système daction collective.

6 Equipe ? Un projet commun Lutter contre léchec scolaire et pour la réussite des élèves. Des résistances On touche au cœur de la relation pédagogique Partager : mise en cause de lidentité, de lautonomie, la sécurité dans un territoire bien délimité Suscite des peurs (révéler ses faiblesses), des méfiances (que vont penser les autres), des stratégies de défense et de fuite. Une véritable équipe : Rôle de lanimation et de la direction : faire partager les objectifs et les stratégies Chacun dans ses rôles et missions, clairement identifiés (lettres de mission), dans une complémentarité. Motivation et cohésion : souvent plus forte en Education prioritaire. Coopération interpersonnelle : Une véritable équipe est plus efficace que laddition des individus.

7 Paradoxes de léquipe Source de lourdeur et de complication. Le travail en équipe est à la fois un cadeau et un fardeau. Mais… il nest pas sûr que léquipe garantisse une pluralité de regards sur lélève. Il se peut au contraire quon lenferme dans une image qui le poursuit de degré en degré et de groupe en groupe, une image partagée par les membres de léquipe et que chacun renforce plutôt que de la nuancer. Les familles, elles aussi, peuvent se trouver face à un acteur collectif fort plutôt quà plusieurs personnes sensibles à des attitudes et valeurs différentes. Doù cet autre paradoxe : plus léquipe sera cohérente, plus sa perception des élèves sera pauvre…

8 Léquipe comme environnement favorable Rompre lisolement, partager des préoccupations, les retrouver chez dautres accroître la confiance en soi, lénergie, la disponibilité profite aux élèves. Favorise la différenciation pédagogique : le soutien dune équipe est une ressource importante. Sensibilise aux différences culturelles et aux difficultés de la communication (acquis en partie transposables aux relations avec les élèves) Met en commun des questions et des pratiques, une réflexion collective sur les élèves Permet une évaluation plus cohérente et partagée notamment sur les compétences transversales. Rend possible lélaboration de nouvelles situations dapprentissage. Permet à chacun de prendre de la distance dans des cas difficiles. Permet un meilleur diagnostic et un meilleur suivi. Met chacun en contact avec dautres modèles dorganisation de la classe, dindividualisation des interventions, de groupements des élèves…

9 Léquipe comme acteur collectif Permet la complémentarité des acteurs et la spécialisation de quelques uns. Multiplie les points de vue sur chaque élève. Comme structure de concertation, elle donne des chances accrues de comprendre ce qui se passe, de trouver de meilleures façons dintervenir et dindividualiser. Rend possible diverses formes daccompagnement et de soutien des élèves, permet dorganiser des groupes : groupes de niveaux, de besoins, de compétences… Donne aux élèves loccasion de circuler, de travailler dans divers types de groupes, avec des camarades et dans des niveaux et climats différents. Accroit la visibilité des normes et des pratiques de chacun, et facilite leur évolution vers plus de tolérance, en matière de discipline, de travail scolaire, dattitudes. Donne le courage et la force dinnover. Favorise louverture sur le quartier et le dialogue avec les parents.

10 Difficultés? Pas de recettes miracles. Partager des objectifs bien identifiés sinon le travail en équipe nest quune forme de solidarité entre adultes, condamnée à navoir que peu deffets directs sur laction didactique. Objectiver, analyser les processus. Prendre en compte lapproche et la parole de chacun. Dédramatiser. Eviter lhéroïsme. et le nombrilisme de léquipe ( une équipe peut absorber lessentiel de son énergie à assurer son propre fonctionnement, à gérer des conflits, des territoires, des pouvoirs, des modes de décisions, des climats, sans plus guère avoir de forces pour se centrer sur la pédagogie et les apprenants.) Mettre les difficultés sur la table, ne pas faire « comme si ». Ne pas chercher la maîtrise absolue. Faire taire les egos.

11 Professionnaliser le travail en équipe Une profession se caractérise par le fait que chacun de ses membres se sent responsable de sa propre action et, dans une certaine mesure, de laction des autres, sans déléguer cette responsabilité à une autorité hiérarchique. Pour exercer une responsabilité plus collective, il ne suffit pas de critiquer, de censurer les pratiques injustes ou inefficaces. Il faut pouvoir les comprendre, aider les collègues en difficulté, ouvrir et maintenir le dialogue. Se donner des outils, des procédures, des médiations : les plus utiles, ceux que léquipe se construit.

12 Concerter les conditions de travail lorganisation générale le rôle des uns et des autres la mise en commun des ressources la définition et le mode de résolution des problèmes le fonctionnement des échanges.

13 vivre avec des différences et rechercher des convergences « Il nest pas nécessaire de saimer pour travailler ensemble » Marcelle Bonjour à ARtRESEAU 2003 « Partager les mêmes élèves, ce nest pas nécessairement avoir la même religion, la même philosophie de lexistence, les mêmes valeurs. Ce nest pas non plus sentendre comme des larrons en foire, tout se dire, être des complices ou des amis dans tous les registres de lexistence. Mais cest au minimum justifier les divergences, et surtout rechercher les convergences qui donnent de la cohérence au parcours éducatif proposé aux élèves. » Philippe Perrenoud

14 Se doter dun fonctionnement pensé et partagé Passer du travail de groupe au travail en équipe : Une équipe ne peut vivre dans la spontanéité ou l intuitif. Pour mener à bien leurs actions, les membres des équipes ont à créer les conditions d une véritable interaction entre tous les partenaires. L équipe est une structure où les interactions entre membres sont basées sur une fonction, avec des rapports de compétence parfois hiérarchisés.

15 La vie d une équipe Choisir un ou des objectifs d action Faire émerger des problèmes Valider le travail effectué Formaliser les bilans Gérer les questionnements Gérer la convivialité Réguler les conflits Internes Appel aux ressources externes Gérer l avancée de l équipe par rapport au projet Réguler la participation de chacun Gérer le fonctionnement Calendriers Modes de communication Réunions Traces écrites Identifier les responsables et les responsabilités

16 Une équipe, des équipes Les équipes disciplinaires. Les équipes pluridisciplinaires. L équipe éducative. Léquipe du réseau…

17 Des équipes pour la réussite des élèves dans les RAR La spécificité des RAR : - Les professeurs référents. - Le comité exécutif. - Le secrétaire du comité exécutif (ex : coordonnateur ) Des champs de collaborations différents : Sur lécole, sur le collège, sur le réseau, sur le quartier. Propres à léducation nationale et en partenariat avec les collectivités territoriales, les parents, les autres administrations…

18 Différents champs de collaboration EQUIPESREUSSITESOBSTACLES COMMENTAIRES( facultatif) de professeurs : - 1er et second degré - référents et autres professeurs Les enseignants et les autres personnels de lEN (assistants déducation, assistants pédagogiques, vie scolaire, assistante sociale, infirmière….) Le comité exécutif (Equipe danimation et de pilotage EN) Sur un quartier Les acteurs du réseau, les familles, les partenaires


Télécharger ppt "Le travail en équipe dans les RAR Angoulême le 6 octobre 2009 Sylvie Lay – IA-IPR Poitiers."

Présentations similaires


Annonces Google