La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Inspection pédagogique régionale / Académie de Poitiers Quelques principes généraux pour accompagner la mise en œuvre des nouveaux programmes dhistoire,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Inspection pédagogique régionale / Académie de Poitiers Quelques principes généraux pour accompagner la mise en œuvre des nouveaux programmes dhistoire,"— Transcription de la présentation:

1 Inspection pédagogique régionale / Académie de Poitiers Quelques principes généraux pour accompagner la mise en œuvre des nouveaux programmes dhistoire, de géographie et déducation civique Programme de Quatrième Laurent Marien, IA-IPR

2 Préambule Ce document est destiné à apporter des réponses aux préoccupations exprimées lors des quatre journées départementales de formation sur les nouveaux programmes de Quatrième. Il a également pour vocation à vous aider à construire votre enseignement en rappelant et suggérant quelques pratiques de plus en plus indispensables.

3 Préoccupations / Pistes et conseils 1) Faire vivre le LPC 2) Pour une démarche inductive en géographie (étude de cas) comme en histoire (approche concrète par un personnage, un événement, un lieu…) 3) Intégrer lhistoire des arts 4) La diversité des situations dapprentissage 5) La question des travaux délèves 6) Un plan annuel de formation 7) Pour un travail déquipe ! 8) Quelques ressources à recommander

4 Articulation du socle avec le programme de Quatrième Pas dopposition entre le programme disciplinaire et le livret personnel de compétences => on couvre lintégralité du programme tout en mettant en œuvre le LPC, pour construire des compétences. Pas dincompatibilité des deux modes dévaluation et de notation. Les deux modes - évaluation classique et évaluation des compétences - peuvent coexister. On pourra tirer profit dune expérience dévaluation sans notation en Sixième, voire en cinquième, si une dynamique existe au sein de létablissement

5 Articulation du socle avec le programme de Quatrième Partager avec les élèves la mise en œuvre du LPC - en explicitant le LPC, les capacités, les compétences. - en affichant les capacités sur les fiches dactivités ou de travail… - en exerçant les élèves aux capacités, aux moyens dactivités variées; en leur laissant le temps de l'entrainement avant toute évaluation - en évaluant la maîtrise des capacités et des compétences dans les évaluations, - en mettant en place un suivi (formatif) par le professeur dune part, mais aussi par les élèves eux- mêmes (par une grille de capacités par niveau et par équipe mise à jour par lélève lui-même )

6 Le volet de la remédiation est aussi lune des finalités ultimes du Socle. - Comment prendre en charge les écarts d'apprentissage ? - Comment gérer les élèves en difficulté ? On peut envisager différentes étapes selon les besoins des élèves : en premier lieu, dans la classe, puis éventuellement dans des dispositifs externes ( accompagnement éducatif, et AP en 6ème...) Articulation du socle avec le programme de Quatrième

7 Létude de cas (EDC) en géographie et les approches concrètes en histoire Une approche concrète : une situation concrète et riche qui permet dévoquer les grandes questions sur le thème traité. en classe Transmettre un contenu disciplinaire mais aussi construire un raisonnement, une démarche géographique. Nécessité de travailler létude de cas en classe ! Une étude de cas donnée à la maison se réduit au mieux à une étude dun ensemble documentaire pour lélève. Une pratique qui permet de confier une partie du travail à lélève accompagné par le professeur. Approche concrète et EDC : lessentiel du volume horaire déterminé. La mise en perspective est limitée dans le temps : du cinquième au tiers du volume horaire.

8 Intégrer lhistoire des arts Deux étapes pour lhistoire des arts : 1) Réinvestir dans son enseignement les champs artistiques et culturels. Lœuvre dart retrouve un statut de source, de document pour lenseignement de lhistoire, mais on peut aller au-delà en sollicitant aussi la sensibilité des élèves confrontés à lœuvre dart. Les premières parties des programmes dhistoire de Quatrième et de Troisième invitent à construire une parcours en sappuyant sur le traitement dautre(s) thème(s) du programme. 2) Construire un projet pluridisciplinaire dans lesprit de lenseignement dhistoire des arts [BO du 27 août 2008]. Des parcours variés, initiés en Sixième. Pour plus de renseignements : arts Pour éviter une inflation de la charge de travail, il paraît prudent dintégrer le parcours au sein de la discipline (1) et le projet pluridisciplinaire dhistoire des arts (2).

9 De la diversité des situations dapprentissage Cette diversité est essentielle à plus dun titre : - Donner du rythme à une leçon, - Respecter les volumes horaires indiqués dans les programmes, - Construire les capacités de tous les élèves et les exercer par des parties de le leçon qui leurs sont confiés dans le cadre dune autonomie, encadrée par lenseignant. - Tenter de motiver les élèves, les amener à sinvestir davantage dans la leçon

10 Diversifier et alterner les situations dapprentissage : - Travail oral / travail écrit - Travail individuel, travail en groupe ou en classe entière Il ny a pas dobligation à faire tout avec tous ! Dans le cadre (ou pas) de la différenciation pédagogique, on peut proposer des exercices différents aux élèves dune classe. De la diversité des situations dapprentissage (2)

11 De la question des travaux des élèves Proposer des travaux abordant des moments différents dune même leçon permet à tous les élèves : - de mettre en œuvre le LPC : tous les élèves construisent ou exercent des capacités, identiques ou différentes dailleurs. - de travailler une partie différente de la leçon : construction de notions… la mutualisation (par les élèves) est une nécessité pour que tous partagent les contenus disciplinaires abordés par les différents groupes. Une stratégie qui peut permettre une couverture plus rapide des programmes tout en plaçant les élèves au cœur du projet.

12 Un plan annuel de formation Un outil au service des apprentissages Une planification annuelle indispensable - pour la mise en œuvre des programmes disciplinaires et de léducation civique - pour la construction des capacités [première approche, apprentissages, remobilisation, remédiation…] et la mise en œuvre du LPC, - pour le volet dHG du projet dhistoire des arts, un plan annuel de formation au service dun parcours des apprentissages

13 Ce plan annuel de formation reprend de manière synthétique : - des éléments de programmation : volume horaire, ordre des questions traitées, calendrier prévisionnel de lannée, - des éléments dapprentissage : construction des notions, problématiques et pistes détude (avec un adéquation du nombre de pistes détude et du nombre de séances), construction des capacités… Il sagit de couvrir intégralement les programmes, de mettre en œuvre le LPC et le versant du projet dhistoire des arts. Un plan de formation annuel Un outil au service des apprentissages

14 Pour accompagner la construction dun plan annuel de formation Un ou deux exemples, couvrant une partie de lannée seulement, seront mis en ligne sur Odyssée pour aider les collègues. Par ce biais, il sagit dapporter une aide dans la construction de cet outil… et non de livrer un plan annuel de formation qui recèle forcément des multiples choix de son auteur tant sur les volumes horaires, les stratégies didactiques que sur les apprentissages. Cest un outil quil convient de construire en équipe pour être plus cohérent et efficace !

15 Pour un travail déquipe… La mise en œuvre des nouveaux programmes, de lenseignement de lhistoire des arts comme du LPC rend incontournable aujourdhui ce travail déquipe. Il sagit de senrichir du regard des collègues, de mutualiser des connaissances, mais aussi des stratégies didactiques et des pratiques pédagogiques. Cest aussi un moyen de se répartir le travail !

16 Des ressources pour accompagner la mise en œuvre des programmes Accompagnement académique : pistes et enjeux des nouveaux programmes, balayage des nouveaux programmes thème par thème (histoire, géographie, éducation civique), travaux du groupe de production de ressources, mutualisation sur Odyssée. Aux cotés du programme officiel, des fiches « Ressources pour faire la classe », pilotées par lInspection générale et publiées sur Eduscol. Un portail national dhistoire-géographie (DGESCO- IGEN) pour la rentrée 2011.

17 Inspection pédagogique régionale / Académie de Poitiers Précaution – Point de vigilance Le manuel scolaire est à lévidence un instrument de travail indispensable, en particulier par les ressources quil propose, pour construire des activités notamment. Il nest cependant pas inutile de rappeler quun manuel est déjà une lecture du programme officiel, qui tend à lexhaustivité pour répondre aux attentes les plus variées du plus grand nombre des enseignants. Seul le programme officiel demeure la référence qui doit orienter lenseignant dans la construction de sa progression dans le cadre de la liberté pédagogique.


Télécharger ppt "Inspection pédagogique régionale / Académie de Poitiers Quelques principes généraux pour accompagner la mise en œuvre des nouveaux programmes dhistoire,"

Présentations similaires


Annonces Google