La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Enseignement de la construction séminaire de mutualisation des travaux académiques Lycée Ampère, Marseille, le 6 avril 2004 Aix-Marseille Diaporama issu.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Enseignement de la construction séminaire de mutualisation des travaux académiques Lycée Ampère, Marseille, le 6 avril 2004 Aix-Marseille Diaporama issu."— Transcription de la présentation:

1 Enseignement de la construction séminaire de mutualisation des travaux académiques Lycée Ampère, Marseille, le 6 avril 2004 Aix-Marseille Diaporama issu des travaux conduits depuis 1997 par une équipe dinspecteurs sous la direction de Michel Aublin IGEN STI Une situation pratique dapprentissage en Sciences et Techniques Industrielles A) un objectif de formation B) un produit industriel C) un scénario dapprentissage Une situation pratique dapprentissage

2 Enseignement de la construction séminaire de mutualisation des travaux académiques Lycée Ampère, Marseille, le 6 avril 2004 Aix-Marseille Diaporama issu des travaux conduits depuis 1997 par une équipe dinspecteurs sous la direction de Michel Aublin IGEN STI Guide méthodologique de conception dune situation pratique dapprentissage en Sciences et Techniques Industrielles Présentation dune démarche intégrant les fonctionnalités offertes par linformatique

3 Enseignement de la construction séminaire de mutualisation des travaux académiques Lycée Ampère, Marseille, le 6 avril 2004 Aix-Marseille Diaporama issu des travaux conduits depuis 1997 par une équipe dinspecteurs sous la direction de Michel Aublin IGEN STI Situation problème Environnement hypermédia Formalisation des connaissances Produit support Activités dapprentissage de lélève Référentiel et stratégie Objectif de formation Aide méthodologique et technique Base de données générales et spécifiques situation pratique dapprentissage Conception dun scénario dapprentissage Fin

4 Enseignement de la construction séminaire de mutualisation des travaux académiques Lycée Ampère, Marseille, le 6 avril 2004 Aix-Marseille Diaporama issu des travaux conduits depuis 1997 par une équipe dinspecteurs sous la direction de Michel Aublin IGEN STI Référentiel et stratégie Repérage des points du référentiel méritant un traitement par situation pratique dapprentissage (difficulté connue, complexité conceptuelle, nécessité dune confrontation avec le réel …) Choix du modèle « dapprendre »* le plus approprié * Présentation de Michel AUBLIN Présentation de Michel AUBLIN

5 Enseignement de la construction séminaire de mutualisation des travaux académiques Lycée Ampère, Marseille, le 6 avril 2004 Aix-Marseille Diaporama issu des travaux conduits depuis 1997 par une équipe dinspecteurs sous la direction de Michel Aublin IGEN STI Objectif de formation (il est premier ….) La formalisation des objectifs de formation en réponse aux exigences des référentiels constitue lentrée de la réflexion Liste des connaissances (savoirs associés) à retenir et à formaliser, en relation directe avec le vocabulaire nouveau introduit

6 Enseignement de la construction séminaire de mutualisation des travaux académiques Lycée Ampère, Marseille, le 6 avril 2004 Aix-Marseille Diaporama issu des travaux conduits depuis 1997 par une équipe dinspecteurs sous la direction de Michel Aublin IGEN STI Système support des apprentissages Système technique représentatif des technologies actuelles, motivant Système pertinent par rapport au centre dintérêt retenu, à lobjectif de formation visé, et à la dominante technologique ou professionnelle de la formation. Système technique disponible et financièrement accessible

7 Enseignement de la construction séminaire de mutualisation des travaux académiques Lycée Ampère, Marseille, le 6 avril 2004 Aix-Marseille Diaporama issu des travaux conduits depuis 1997 par une équipe dinspecteurs sous la direction de Michel Aublin IGEN STI Système technique adapté et modifié pour répondre aux besoins des manipulations prévues dans les activités de la situation : – Manipulation, mise en œuvre, analyse du fonctionnement et de la structure – Démontage, montage, observations, identification – Prises dinformations, relevés de performances, lois dentrée - sortie… – Sécurisation des personnes et des biens… Support didactisé

8 Enseignement de la construction séminaire de mutualisation des travaux académiques Lycée Ampère, Marseille, le 6 avril 2004 Aix-Marseille Diaporama issu des travaux conduits depuis 1997 par une équipe dinspecteurs sous la direction de Michel Aublin IGEN STI Structurer la séquence autour dune situation problème Une problématique technique réaliste donne du sens aux activités et sert, du point de vue de lélève, de fil conducteur aux apprentissages… Si la situation problème est plus ou moins nécessaire selon le public, elle est cependant toujours indispensable. Cela dautant plus que le niveau de formation est un niveau de début … Exemple : « lopérateur constate une fuite au niveau de larbre de sortie»,pour mobiliser lélève sur le centre dintérêt : létanchéité.

9 Enseignement de la construction séminaire de mutualisation des travaux académiques Lycée Ampère, Marseille, le 6 avril 2004 Aix-Marseille Diaporama issu des travaux conduits depuis 1997 par une équipe dinspecteurs sous la direction de Michel Aublin IGEN STI Activités de lélève 1/5 Les activités sont les phases daction fondamentales, mobilisant les sens de lélève (toucher, ouïe, vue) ainsi que divers moyens dexpression. Elles sont choisies car elles sont considérées comme porteuses, provocatrices des apprentissages visés, elles permettent : De développer, en termes dactivités délèves, la stratégie pédagogique retenue comme efficace et pertinente (Exemple : démonter pour découvrir une solution constructive, identifier un nouveau composant, comprendre le fonctionnement du système et justifier un matériau …) De structurer les étapes de laction, denrichir les investigations, de proposer, si nécessaire, des détours « remédiateurs »

10 Enseignement de la construction séminaire de mutualisation des travaux académiques Lycée Ampère, Marseille, le 6 avril 2004 Aix-Marseille Diaporama issu des travaux conduits depuis 1997 par une équipe dinspecteurs sous la direction de Michel Aublin IGEN STI Activités de lélève 2/5 Le scénario décrivant les activités proposées à lélève peut relever de 3 catégories : –Parcours imposé, linéaire et séquentiel, actions imposées : pas dinitiative laissée à lapprenant (situation de la majorité des scénarios actuels) –Parcours mixte, alternant guidage précis et phases de recherche libre à partir dune question ouverte (situation peu présente, faute de temps ?) –Parcours libre (mais « piloté » et validé par le professeur) amenant lélève à explorer un environnement, poser des hypothèses, proposer des solutions et, après un arbitrage avec le professeur, à sengager dans « son » parcours (situation trouvée dans les projets, mais non existante dans les situations actuelles)

11 Enseignement de la construction séminaire de mutualisation des travaux académiques Lycée Ampère, Marseille, le 6 avril 2004 Aix-Marseille Diaporama issu des travaux conduits depuis 1997 par une équipe dinspecteurs sous la direction de Michel Aublin IGEN STI Types de scénarios dapprentissage Parcours imposé Départ Arrivée Parcours mixte Départ Arrivée Parcours libre Départ Arrivée Avec des détours possibles …… Activités de lélève 3/5

12 Enseignement de la construction séminaire de mutualisation des travaux académiques Lycée Ampère, Marseille, le 6 avril 2004 Aix-Marseille Diaporama issu des travaux conduits depuis 1997 par une équipe dinspecteurs sous la direction de Michel Aublin IGEN STI Activités de lélève 4/5 Attention : les activités de lélève ne peuvent se réduire à apporter des réponses à une série de questions lui donnant le sentiment que sil ne trouve pas les bonnes réponses il nest pas « bon » et se trouve en situation déchec. Cette observation pose le problème de lévaluation : en apprentissage tous les élèves conduisent les activités à bien et lévaluation est impérativement formative*; Ce qui nempêche pas la notation avec des critères clairs relatifs à la conduite des activités et non aux « bonnes » réponses attendues... Cette observation nous impose de recourir le moins possible au questionnement direct ; Il faut lui préférer la proposition dune activité, considérée par le professeur comme porteuse des apprentissages, et que tous les élèves sont capables de mener à bien. * Celui qui ne comprend pas et qui le dit est celui qui fait le plus évidemment preuve dintelligence, car il a compris quil na pas compris et cest ce qui est le plus difficile à comprendre (R.D. cité par A.J.)

13 Enseignement de la construction séminaire de mutualisation des travaux académiques Lycée Ampère, Marseille, le 6 avril 2004 Aix-Marseille Diaporama issu des travaux conduits depuis 1997 par une équipe dinspecteurs sous la direction de Michel Aublin IGEN STI Activités de lélève 5/5 - Faire - Manipuler -Démonter / remonter - Faire fonctionner - Utiliser - Mesurer - Classer - Arranger - Modifier - Choisir - Reconstituer - Regarder - Comparer - Montrer - reconnaître - identifier - Dire - Décrire - Expliquer - Prédire - Commenter - Écrire - Dessiner - Tracer - Colorier - Barrer - Cocher Appeler une activité plutôt quune réponse : le mode dexpression du professeur détermine le mode dapprentissage de lélève …

14 Enseignement de la construction séminaire de mutualisation des travaux académiques Lycée Ampère, Marseille, le 6 avril 2004 Aix-Marseille Diaporama issu des travaux conduits depuis 1997 par une équipe dinspecteurs sous la direction de Michel Aublin IGEN STI Aide méthodologique Modules daide proposés aux élèves en libre service, accessibles à tout moment au cours de la séquence. Module proposant dassister lélève dans une démarche dordre : –Technique : choisir un composant, définir une solution constructive… –Scientifique : formuler une loi dentrée-sortie dun train épicycloïdal, déterminer la valeur dun courant –Méthodologique (démarche de construction dun schéma,..) –Technico-économique : définir une planification, optimiser une gamme de fabrication

15 Enseignement de la construction séminaire de mutualisation des travaux académiques Lycée Ampère, Marseille, le 6 avril 2004 Aix-Marseille Diaporama issu des travaux conduits depuis 1997 par une équipe dinspecteurs sous la direction de Michel Aublin IGEN STI Aide technique Aide relative à lutilisation dun outil, … Exemples : –Identifier un composant dans une base de données techniques –Réaliser la mise à plat dune pièce de tôlerie formée avec un module métier en CAO –Déclarer une macro étape dans un logiciel de programmation –Aide logiciel ou outil informatique

16 Enseignement de la construction séminaire de mutualisation des travaux académiques Lycée Ampère, Marseille, le 6 avril 2004 Aix-Marseille Diaporama issu des travaux conduits depuis 1997 par une équipe dinspecteurs sous la direction de Michel Aublin IGEN STI Base de données générales Bases de données relatives à un champ scientifique ou technique donné : génie mécanique, génie électrique, génie civil, optique, électricité, … –Réunit des renseignements de type scientifiques et techniques du niveau de formation considéré –Réalise un premier tri entre les informations brutes et innombrables disponibles sur Internet et les informations utiles et adaptées au niveau de lapprenant –Permet daugmenter librement la culture technique de lapprenant en lui proposant un accès libre à des informations diverses… –Devrait être mise au point, pour un cycle donné, au niveau dune équipe de professeurs, voire dun établissement ou dune académie. Exemple en seconde ISI : –Lois et principes scientifiques –Les matériaux –Les procédés de transformation mécaniques –Les unités

17 Enseignement de la construction séminaire de mutualisation des travaux académiques Lycée Ampère, Marseille, le 6 avril 2004 Aix-Marseille Diaporama issu des travaux conduits depuis 1997 par une équipe dinspecteurs sous la direction de Michel Aublin IGEN STI Base de données spécifiques Bases de données relatives au produit industriel support de formation et aux objectifs de formation visés, comme : – la maquette numérique – les modes demploi, notice de maintenance du produit – une bibliothèque dimages et de films vidéo relatifs au produit et à son utilisation – des caractéristiques technico-économiques du produit – des catalogues et notices techniques relatifs à certains composants présents dans le produit –…

18 Enseignement de la construction séminaire de mutualisation des travaux académiques Lycée Ampère, Marseille, le 6 avril 2004 Aix-Marseille Diaporama issu des travaux conduits depuis 1997 par une équipe dinspecteurs sous la direction de Michel Aublin IGEN STI Dans tous les cas, cette fiche de formalisation des connaissance (essentiel à retenir) doit être rédigée complètement par le professeur dès le début de la préparation de la situation dapprentissage car elle ne peut quêtre déduite des objectifs de formation et en complète cohérence avec ceux ci. La fiche de formalisation permet à lélève (et au professeur) de conclure la séance en revenant à lessentiel, elle concourt de façon significative à la consolidation des apprentissages Formalisation des connaissances Document spécifique, gardé par lélève, résumant ce quil doit retenir et qui sera susceptible de faire lobjet dune évaluation sommative. Ce document de synthèse peut être : – Réalisé par le professeur et remis en fin de situation… avec le risque potentiel daccumulation dune « information » de plus, sans que lélève en comprenne limportance et fasse un lien avec le travail en cours. – Réalisé par lélève, soit au fur et à mesure du travail, soit en bilan de la situation… avec validation OBLIGATOIRE du professeur et le risque de devoir reformuler et corriger de nombreuse propositions… à réserver aux objectifs simples… – – Réalisé par lélève qui complète une trame proposée par le professeur (ce nest pas un document à trous). Cette méthode qui allie un minimum de directivité dans la formalisation des connaissances à retenir (lesquelles, dans quel ordre) et un minimum dinitiative permet à lélève de sapproprier les connaissances identifiées comme importantes.

19 Enseignement de la construction séminaire de mutualisation des travaux académiques Lycée Ampère, Marseille, le 6 avril 2004 Aix-Marseille Diaporama issu des travaux conduits depuis 1997 par une équipe dinspecteurs sous la direction de Michel Aublin IGEN STI Une situation pratique dapprentissage en Sciences et Techniques Industrielles A) un objectif de formation B) un produit industriel C) un scénario dapprentissage Une situation pratique dapprentissage Merci pour votre attention


Télécharger ppt "Enseignement de la construction séminaire de mutualisation des travaux académiques Lycée Ampère, Marseille, le 6 avril 2004 Aix-Marseille Diaporama issu."

Présentations similaires


Annonces Google