La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

THEME : ACCOMPAGNER, FACILITER LACCES DES ELEVES AUX PERIODES DE FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL Académie de Nancy- Metz 02 février 2011 FORMATION PAF.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "THEME : ACCOMPAGNER, FACILITER LACCES DES ELEVES AUX PERIODES DE FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL Académie de Nancy- Metz 02 février 2011 FORMATION PAF."— Transcription de la présentation:

1 THEME : ACCOMPAGNER, FACILITER LACCES DES ELEVES AUX PERIODES DE FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL Académie de Nancy- Metz 02 février 2011 FORMATION PAF FORMATION PAF

2 Présentation des intervenants. Présentation des intervenants. Mme BECKER Marie-Josèphe IEN Eco-Gestion Mme DELHAYE Odile Chef de travaux Mme MORANDINI Pascale CEE DAET M MULLER Christophe CEE DAET

3 Programme de la journée. Programme de la journée. Matin Temps déchanges « tour de table ». Analyse des besoins. Intervention du corps dinspection. Réglementation et questions diverses. Étude et analyse dune convention. Pause. Présentation globale du tableau dorganisation des PFMP. Définition dune compétence professionnelle. Tutorat en entreprise.

4 Programme de la journée. Programme de la journée. Repas Temps de pause : 11h45 à 13h15. Prix : 6. Mode de paiement : chèques, espèces. Remplir feuille démargement. Au plateau.

5 Programme de la journée. Programme de la journée. Après-midi Présentation de la Banque de stages. Pratiques discriminatoires. Pause. Jeux de rôles. Construire un argumentaire. Synthèse « Qui fait quoi ? Avant, Pendant, Après ». Réponses aux questionnaires de satisfaction

6 Temps déchanges « tour de table ». Temps déchanges « tour de table ». Présentation. Noms – Prénoms, établissements, filières. Analyse des besoins. Dans quel(s) objectif(s) vous êtes vous inscrit à cette formation ? Définir 3 objectifs communs à atteindre.

7 Préparation, suivi et exploitation des PFMP. Préparation, suivi et exploitation des PFMP. Professeurs principaux : Circulaire n° du 21 janvier 1993 sur le rôle du professeur principal dans les collèges et les lycées. En lien avec le chef de travaux, il assure : - la coordination pédagogique, - il participe, au suivi, à lévaluation de ces périodes - et à lintégration des apports de ces périodes dans lenseignement dispensé par chacun.

8 Préparation, suivi et exploitation des PFMP. Préparation, suivi et exploitation des PFMP. Professeurs denseignement général et professionnel : Encadrement de lélève Circulaire n° du 26 juin 2000 sur lencadrement des périodes en entreprise. Les activités d'encadrement concernent donc tous les enseignants. Un élève : 2h par semaine de service dans la limite de trois semaines par séquence de stage ou par séquence de formation en entreprise.

9 Préparation, suivi et exploitation des PFMP. Préparation, suivi et exploitation des PFMP. Professeurs denseignement général et professionnel : Encadrement de lélève L'équipe éducative participe au développement de la relation école-entreprise, laquelle constitue un préalable permettant de faciliter la recherche des entreprises d'accueil et l'organisation des périodes en entreprise.

10 Préparation, suivi et exploitation des PFMP. Préparation, suivi et exploitation des PFMP. Professeurs denseignement général et professionnel : Encadrement de lélève Il appartient aux enseignants d'élaborer une stratégie pédagogique. Elle détermine la fonction et la place assignées aux périodes en entreprise pour atteindre les objectifs de la formation. En début d'année, et notamment lors de la pré-rentrée, l'équipe pédagogique de chaque division, sous l'autorité du chef d'établissement, répartit entre ses membres les tâches liées au suivi des élèves.

11 Préparation, suivi et exploitation des PFMP. Préparation, suivi et exploitation des PFMP. Professeurs denseignement général et professionnel : La recherche des entreprises d'accueil L'établissement doit trouver pour chaque élève un lieu d'accueil pour les périodes en entreprise. La recherche et le choix de l'entreprise relèvent de l'équipe pédagogique qui doit prendre en charge les contacts nécessaires. Sous la responsabilité des enseignants et avec leur accompagnement, les élèves peuvent contribuer à cette recherche.

12 Préparation, suivi et exploitation des PFMP. Préparation, suivi et exploitation des PFMP. Professeurs denseignement général et professionnel : La recherche des entreprises d'accueil L'équipe pédagogique veillera particulièrement à protéger les élèves d'éventuelles pratiques discriminatoires à l'entrée des périodes en entreprise.

13 Préparation, suivi et exploitation des PFMP. Préparation, suivi et exploitation des PFMP. Professeurs denseignement général et professionnel : La préparation de lélève La présentation du milieu professionnel par des moyens variés (visites, exposés, témoignages de professionnels ou d'élèves plus avancés dans leur cursus de formation...), la familiarisation avec le fonctionnement de l'entreprise, sont des préalables à une intégration réussie dans le milieu professionnel.

14 Préparation, suivi et exploitation des PFMP. Préparation, suivi et exploitation des PFMP. Professeurs denseignement général et professionnel : La préparation de la convention de stage Un membre de l'équipe pédagogique informe l'entreprise des finalités des périodes en entreprise, du niveau de l'élève et des caractéristiques du diplôme qu'il prépare. Il fixe avec le responsable de l'entreprise les modalités de suivi de l'élève et de déroulement de la PFMP, à l'aide de fiches d'activités sur la base desquelles l'entreprise précise les activités ou les tâches qu'elle est susceptible de confier à l'élève.

15 Préparation, suivi et exploitation des PFMP. Préparation, suivi et exploitation des PFMP. Professeurs denseignement général et professionnel : Les visites de suivi Elles concernent les professeurs de toutes les disciplines, y compris les professeurs des disciplines générales.

16 Préparation, suivi et exploitation des PFMP. Préparation, suivi et exploitation des PFMP. Professeurs denseignement général et professionnel : Les visites de suivi Enfin, ils parlent de l'élève et de la formation d'un point de vue autre que strictement professionnel. Leur présence en entreprise est le signe de l'interaction voulue entre les différentes disciplines qui, ensemble, contribuent à la formation globale des élèves.

17 Préparation, suivi et exploitation des PFMP. Préparation, suivi et exploitation des PFMP. Professeurs denseignement général et professionnel : Les visites dévaluation Toutes les séquences doivent faire l'objet d'une évaluation formative. Cette évaluation intéresse les professeurs de toutes les disciplines et peut prendre la forme d'un bilan réalisé avec le tuteur et avec l'élève, précédant l'exploitation pédagogique de la période au retour de l'élève au lycée.

18 Préparation, suivi et exploitation des PFMP. Préparation, suivi et exploitation des PFMP. Professeurs denseignement général et professionnel : Les visites dévaluation Lorsque le règlement du diplôme le prévoit, la période de formation en entreprise peut également faire l'objet d'une évaluation certificative. Les modalités et les objectifs de la visite réalisée dans l'objectif de procéder à l'évaluation certificative sont définis avec les corps d'inspection, notamment en ce qui concerne les documents supports de l'évaluation.

19 Préparation, suivi et exploitation des PFMP. Préparation, suivi et exploitation des PFMP. Entreprises : Mise en cohérence le code du travail et la nécessité de la formation professionnelle Circulaire DGT- DEGESCO-DGFAR-DGER N°2007 du 25 octobre 2007 Article 7 de la convention type – Sécurité – travaux interdits aux mineurs.

20 Préparation, suivi et exploitation des PFMP. Préparation, suivi et exploitation des PFMP. Inspecteurs de lEducation Nationale : lexploitation pédagogique des périodes de formation en entreprise. Les aspects organisationnels de cet encadrement amènent également les membres des équipes pédagogiques à travailler ensemble et contribuent de fait à renforcer la notion de solidarité d'équipe au bénéfice de l'élève.

21 Préparation, suivi et exploitation des PFMP. Préparation, suivi et exploitation des PFMP. Inspecteurs de lEducation Nationale : lexploitation pédagogique des périodes de formations en entreprise.. Animation et conseil auprès des enseignants, pour une harmonisation académique des méthodes et outils pédagogiques à utiliser.

22 Lecture et analyse dune convention. Lecture et analyse dune convention. Extraits Commentaires

23 Lecture et analyse dune convention. Lecture et analyse dune convention. Extraits Commentaires

24 Lecture et analyse dune convention. Lecture et analyse dune convention. Extraits Commentaires

25 Lecture et analyse dune convention. Lecture et analyse dune convention. Extraits Commentaires

26 Lecture et analyse dune convention. Lecture et analyse dune convention. Extraits

27 Lecture et analyse dune convention. Lecture et analyse dune convention. Extraits Commentaires

28 Lecture et analyse dune convention. Lecture et analyse dune convention. Extraits Commentaires

29 Lecture et analyse dune convention. Lecture et analyse dune convention. Extraits Commentaires

30 Lecture et analyse dune convention. Lecture et analyse dune convention. Extraits Commentaires

31 Lecture et analyse dune convention. Lecture et analyse dune convention. Extraits Commentaires

32 Lecture et analyse dune convention. Lecture et analyse dune convention. Extraits Commentaires

33 Lecture et analyse dune convention. Lecture et analyse dune convention. Extraits Commentaires

34 Accompagnement des élèves en PFMP. Accompagnement des élèves en PFMP. Groupe de travail académique. Création du groupe en Composition : Inspecteurs, Proviseurs, Chefs de travaux, Enseignants, Ingénieurs pour lEcole Objectifs : Etablir la procédure de placement en stage. « Qui fait quoi en fonction des textes réglementaires » Production : Tableau dorganisation globale des PFMP « Avant, Pendant, Après ».

35 Accompagnement des élèves en PFMP. Accompagnement des élèves en PFMP. Tableau dorganisation globale des PFMP « Avant, Pendant, Après ».

36 Définition de la notion de compétence professionnelle. Définition de la notion de compétence professionnelle. Compétence professionnelle. Au-delà de toute théorie pédagogique, cest bien autour de la notion de compétences que convergent tous les acteurs de lalternance.

37 Définition de la notion de compétence professionnelle. Définition de la notion de compétence professionnelle. La compétence professionnelle sappuie sur trois notions. La première considère que la compétence est proche dun système intégré de savoirs au sens large (savoir, savoir-faire, savoir-être,…). Cette notion se retrouve en partie dans la définition de R.Wittorski : « La compétence correspond à la mobilisation dans laction dun certain nombre de savoirs combinés de façon spécifique.

38 Définition de la notion de compétence professionnelle. Définition de la notion de compétence professionnelle. La seconde notion considère que la compétence permet daboutir à une performance, laquelle pour certains auteurs ne représente que sa part observable voire mesurable. De plus, cette compétence est mobilisable dans plusieurs contextes professionnels ou familles de situations.

39 Définition de la notion de compétence professionnelle. Définition de la notion de compétence professionnelle. Cependant, pour que les deux notions précédentes prennent effet, il est important dy adjoindre une troisième. Une compétence requiert pour son acquisition et sa mise en œuvre que le professionnel soit en mesure de mener une activité réflexive au cours même de sa réalisation ou après celle- ci.

40 Définition de la notion de compétence professionnelle. Définition de la notion de compétence professionnelle.

41 Le tutorat en entreprise. Le tutorat en entreprise. Constat Le tuteur en entreprise est avant tout un professionnel et sa préoccupation prioritaire n'est pas la formation même s'il s'y implique volontiers. Ses disponibilités sont limitées et il vaut mieux s'attendre à ce que ce soit létablissement scolaire qui aille au-devant de l'entreprise que le contraire. Sources GREP

42 Le tutorat en entreprise. Le tutorat en entreprise. Constat Enfin le tuteur a un langage de professionnel qui n'est pas nécessairement celui du formateur. Il est donc important de se mettre d'accord sur le sens des termes employés ou du moins de repérer les écarts. Sources GREP

43 Le tutorat en entreprise. Le tutorat en entreprise. Constat Dans l'entreprise, le tuteur reste l'interlocuteur privilégié de létablissement. Son rôle auprès du jeune au cours de sa formation en entreprise est essentiel. Il contribue de manière évidente au succès de cette formation et permet de rendre le jeune plus rapidement opérationnel. Sources GREP

44 Le tutorat en entreprise. Le tutorat en entreprise. Positionnement du tuteur. Le tuteur a tendance à lui confier systématiquement les tâches les moins qualifiées, estimant qu'il doit en passer par là. Le dernier arrivé et le plus jeune ont les tâches les moins intéressantes.

45 Le tutorat en entreprise. Le tutorat en entreprise. Positionnement du tuteur. Le tuteur doit veiller à mettre le jeune en relation avec dautres professionnels pouvant lui divulguer un autre savoir.

46 Le tutorat en entreprise. Le tutorat en entreprise. Positionnement du tuteur. Le tuteur estime que le jeune doit participer pleinement à l'activité du service. Ainsi, selon les moments, son travail consiste à faire ce qu'il y a à faire. Il est important que le tuteur suive le plan de formation prévu en collaboration avec lécole.

47 Le tutorat en entreprise. Le tutorat en entreprise. Positionnement du tuteur. Le tuteur considère que le jeune est déjà "qualifié" et il le traite comme un professionnel. L'avantage pour le jeune est qu'il va apprendre plus vite et gagner en maturité, mais il peut tout aussi bien être "bloqué" par cette trop grande et trop nouvelle responsabilité.

48 Le tutorat en entreprise. Le tutorat en entreprise. Référentiel des compétences du tuteur.

49 Le tutorat en entreprise. Le tutorat en entreprise. Référentiel des compétences du tuteur.

50 Le tutorat en entreprise. Le tutorat en entreprise. Référentiel des compétences du tuteur.

51 Le tutorat en entreprise. Le tutorat en entreprise. Référentiel des compétences du tuteur.

52 Le tutorat en entreprise. Le tutorat en entreprise. Référentiel des compétences du tuteur.

53 Evaluation des compétences acquises en PFMP. Evaluation des compétences acquises en PFMP. Le partage de lacte éducatif : Construire une progression pédagogique en relation avec lentreprise daccueil du jeune. Reconnaître à lentreprise une capacité formatrice. Partager la pratique de lévaluation et le statut dévaluateur.

54 BANQUE ACADEMIQUE DE STAGES Académie de Nancy- Metz

55 MISE EN PLACE DE LA BANQUE DE STAGES : Contexte national : volet E.N. du plan « Espoir banlieues » février : Phase dexpérimentation : généralisation des banques de stages (B.O.E.N. N° 36 du 1er octobre 2009) Choix porté sur lapplication dAix Marseille Choix porté sur lapplication dAix Marseille Transfert de lapplication (DSI) Transfert de lapplication (DSI) Printemps 2010: phase expérimentale des établissements et entreprises ajustement / évolutions Printemps 2010: phase expérimentale des établissements et entreprises ajustement / évolutions Septembre 2010: lancement officiel Septembre 2010: lancement officiel

56 Élèves de 3 ème de collèges, de Lycées professionnel ou technologique Étudiants Objectif: Assurer une plus grande équité dans laccès de lensemble des élèves aux PFE et lutter contre toute discrimination

57 Un espace de communication : Un espace de communication : Établissements scolaires : Collèges, LP- LT en formation professionnalisante, en alternance sous statut scolaire Entreprises : Acteur externe, l'entreprise Partenaires: Les branches professionnelles et les grandes entreprises qui ont signé une convention de partenariat avec l'académie de Nancy - Metz.. Permettant d'échanger des offres et des demandes de stage

58 Inscription au dispositif : Inscription au dispositif : Délégation de droits : SCONET Guide des établissements et des entreprises disponibles sur le portail de la DAET.

59 Exemple de Fiche Établissement

60

61 Calendrier des stages

62

63 Formation établissement/académie

64 Fiche diplômes

65 Exemple de fiche Entreprise

66 Exemple doffre de stages

67

68 Pour en Savoir plus :

69 Perspectives …. Travailler au niveau local dans les BEF Vers la création dune banque de stages formation nationale…

70 Accueillir en stage un élève en situation de handicap Handicap Handicap Handicap Handicap visuel mental auditif moteur

71 Un stage dau moins 40h en entreprise, dans le cadre de la formation professionnelle initiale du 2 nd degré présente des avantages pour : Un stage dau moins 40h en entreprise, dans le cadre de la formation professionnelle initiale du 2 nd degré présente des avantages pour : le jeune en situation de handicap le jeune en situation de handicap démontrer et acquérir des compétences professionnelles en vue dune qualification ou dun diplôme. démontrer et acquérir des compétences professionnelles en vue dune qualification ou dun diplôme. lentreprise qui laccueille lentreprise qui laccueille faire évoluer les représentations du handicap. faire évoluer les représentations du handicap. contribuer à sacquitter de lObligation dEmploi de Travailleurs Handicapés (6%). contribuer à sacquitter de lObligation dEmploi de Travailleurs Handicapés (6%). (décret n° du 09/06/09 et circulaire DGEFP n° du 21/10/09 relative au calcul de lobligation demploi des travailleurs handicapés)

72 Pratiques discriminatoires. Pratiques discriminatoires. LA DISCRIMINATION : PARLONS EN !

73 Discrimination : de quoi parle ton ? Discrimination : de quoi parle ton ? Définition et textes. Articles et du code pénal 2004 Acte de sélection ou de traitement préférentiel sur des critères illégaux (explicites ou non).

74 Discrimination : de quoi parle ton ? Discrimination : de quoi parle ton ? Critères illégaux (explicites ou non) : - origine, - sexe, - situation familiale, - apparence physique…

75 Discrimination : de quoi parle ton ? Discrimination : de quoi parle ton ? Dans des contextes ou des registres déterminés : - accès à un bien, - à un service, - accès à l'emploi ou à un stage.

76 Les formes de discrimination. Les formes de discrimination. La loi : la discrimination est un délit. Toute sélection n'est pas discrimination. En situation de choix, les décisions sont justes lorsqu'elles se fondent sur des critères objectifs (compétences et qualifications pour le travail, revenus pour le logement...).

77 Les formes de discrimination. Les formes de discrimination. Discrimination directe. Exemple : choix dun stagiaire en fonction de son nom, de la couleur de sa peau, de son lieu dhabitation… Discrimination indirecte. Exemple : un hôpital qui nembauche que les enfants du personnel.

78 Les formes de discrimination. Les formes de discrimination. La discrimination est dite systémique. Exemple : le professeur qui ne propose pas un stage à un jeune car il soupçonne lemployeur de faire des sélections discriminatoires. Certaines discriminations sont légales.

79 La discrimination, ce nest pas : La discrimination, ce nest pas : Une injure raciale. Un problème de valeur. Une situation culturelle. La discrimination au sens légal ne peut pas concerner les actes des élèves entre eux.

80 Stéréotypes et préjugés. Stéréotypes et préjugés. Le stéréotype. Il renvoie à faire dune chose, dun objet compliqué, une chose, un objet simple. Cest la simplification et lexagération. Le préjugé. « cest juger avant », cest une croyance ou une attitude adoptée à légard dune personne ou dun groupe en particulier.

81 Racisme et discrimination. Racisme et discrimination. Le racisme. La discrimination. - Idéologie,- Acte/fait, - Registre moral,- Registre légal, - Principe du bien et du mal.- Principe commun, « vivre ensemble ». Changer les mentalités.Changer les pratiques.

82 Le stage. Le stage. Un moment de sélection. La discrimination dans lentreprise reconnue : - Rapport annuel de la Halde, - Rapport du BIT (Bureau International du travail) 2007.

83 Intégration de la discrimination dans les pratiques de lécole. Intégration de la discrimination dans les pratiques de lécole. Intégration anticipée dans les pratiques La passivité Peurs Résistances Conflits Réponse ethnicisée à la discrimination Conditionnement des élèves

84 Les objectifs du plan de lutte contre les discriminations. Les objectifs du plan de lutte contre les discriminations. Comprendre les enjeux de la discrimination par les personnels concernés. Connaître les dispositifs de prévention, de signalement, daccompagnement. Faire évoluer les représentations et les pratiques afin de faciliter linsertion professionnelle des jeunes.

85 Logique daction : inverser la logique Logique daction : inverser la logique La discrimination est : * Cachée, tue * Réduite à quelques individus racistes, xénophobes, sexistes * Le problème des victimes et des témoins * Occultée en tant que délit * Réduite à un problème dentreprise. Il faut quelle soit : Rendue visible, parlée Comprise comme un processus systémique Accueillie collectivement, travaillée politiquement Le lieu dune régulation Révélatrice des difficultés de lécole et de ses acteurs

86 Comment agir contre la discrimination ? (pour le personnel éducatif) Comment agir contre la discrimination ? (pour le personnel éducatif) Rendre visible la discrimination. Prendre en compte la souffrance des jeunes en pratiquant lécoute. Apprendre à qualifier les faits selon la loi (acte de sélection sur des critères illégaux). Le rappel à la loi comme garantie « du vivre ensemble ».

87 Comment agir contre la discrimination ? (pour le personnel éducatif) Comment agir contre la discrimination ? (pour le personnel éducatif) Aider au placement en stage de qualité pour tous les élèves, avoir une exigence de formation plutôt quune logique de placement. Valoriser les compétences des jeunes.

88 Exemples dactions dans un LP : projet détablissement Exemples dactions dans un LP : projet détablissement Un projet pour faciliter laccès aux stages à tous. Construire un partenariat de qualité avec les entreprises. Formation de profs à travailler un argumentaire. Valoriser lentrée compétences. Une écoute individualisée.

89 Des enjeux …. Des enjeux …. MIEUX VIVRE ENSEMBLE. FAVORISER UN ACCES PLUS EGAL AUX STAGES (égalité réelle et non formelle). TENDRE VERS UNE EGALITE DE TRAITEMENT A LECOLE.

90 Jeux de rôles : développer un argumentaire. Jeux de rôles : développer un argumentaire. Déroulement. Un(e) enseignant(e) devra se mettre en situation de négociation dune PFMP avec un tuteur. Commentaires. Les autres participants élaboreront de leur côté leur argumentaire et apporteront à la fin de lintervention leurs précisions et leurs commentaires. Synthèse. A partir des éléments de chacun, nous dégagerons les idées fortes qui permettent de développer un argumentaire dans laccompagnement des élèves dans la recherche des PFMP.

91 Exploitation des compétences acquises en PFMP « APRES ». Exploitation des compétences acquises en PFMP « APRES ». Pistes de réflexion : Quels sont les éléments à prendre en compte pour aider lélève à transférer dans la classe les comportements quil adopte en entreprise ? Quelles sont les différences de milieu, de méthodes entre les deux environnements qui font obstacle à ce transfert ?

92 Exploitation des compétences acquises en PFMP « APRES ». Exploitation des compétences acquises en PFMP « APRES ». L'exploitation pédagogique Le milieu professionnel, s'il est un lieu de production, est aussi un lieu de vie et une source d'information sur des thèmes qui concernent la formation générale et la citoyenneté.

93 Exploitation des compétences acquises en PFMP « APRES ». Exploitation des compétences acquises en PFMP « APRES ». L'exploitation pédagogique Travailler à l'acquisition d'une véritable culture professionnelle. Les élèves doivent échanger, comparer, s'enrichir réciproquement de l'expérience des autres. Ce partage contribue au développement de leurs compétences générales (par exemple en matière de communication orale, d'analyse et de synthèse des expériences).

94 Exploitation des compétences acquises en PFMP « APRES ». Exploitation des compétences acquises en PFMP « APRES ». L'exploitation pédagogique Fixer des objectifs précis avant le départ en entreprise. Construire des outils simples d'observation et de recherche. Travailler dans un cadre pluridisciplinaire. Travailler dans un cadre disciplinaire.

95 Exploitation des compétences acquises en PFMP « APRES ». Exploitation des compétences acquises en PFMP « APRES ». L'exploitation pédagogique Les aspects organisationnels de cet encadrement amènent également les membres des équipes pédagogiques à travailler ensemble et contribuent de fait à renforcer la notion de solidarité d'équipe au bénéfice de l'élève.

96 Accompagnement des élèves en PFMP. Accompagnement des élèves en PFMP. Groupe de travail académique. Création du groupe en Composition : Inspecteurs, Proviseurs, Chefs de travaux, Enseignants, Ingénieurs pour lEcole Objectifs : Etablir la procédure de placement en stage. « Qui fait quoi en fonction des textes réglementaires » Production : Tableau dorganisation globale des PFMP « Avant, Pendant, Après ».

97 Accompagnement des élèves en PFMP « AVANT ». Accompagnement des élèves en PFMP « AVANT ». Calendrier des stages : mars-avril n -1 Extrait du tableau dorganisation globale des PFMP.

98 Accompagnement des élèves en PFMP « AVANT ». Accompagnement des élèves en PFMP « AVANT ». Base de données et assurance n -1 Extrait du tableau dorganisation globale des PFMP.

99 Accompagnement des élèves en PFMP « AVANT ». Accompagnement des élèves en PFMP « AVANT ». Organisation pédagogique : pré-rentrée. Extrait du tableau dorganisation globale des PFMP.

100 Accompagnement des élèves en PFMP « AVANT ». Accompagnement des élèves en PFMP « AVANT ». Préparation des élèves : dès la rentrée. Extrait du tableau dorganisation globale des PFMP.

101 Accompagnement des élèves en PFMP « AVANT ». Accompagnement des élèves en PFMP « AVANT ». Sécurité et conformité. Le chef de travaux doit contrôler que les horaires et mesures de sécurité sont respectés dans lentreprise et prendre toutes les dispositions pour les élèves mineurs.

102 Accompagnement des élèves en PFMP « AVANT ». Accompagnement des élèves en PFMP « AVANT ». Validation et contractualisation. Extrait du tableau dorganisation globale des PFMP.

103 Accompagnement des élèves en PFMP « AVANT ». Accompagnement des élèves en PFMP « AVANT ». Préparation des élèves : dès la rentrée. Extrait du tableau dorganisation globale des PFMP.

104 Suivi des élèves en PFMP « PENDANT ». Suivi des élèves en PFMP « PENDANT ». Arrivée du stagiaire et prise de rendez-vous. Extrait du tableau dorganisation globale des PFMP.

105 Suivi des élèves en PFMP « PENDANT ». Suivi des élèves en PFMP « PENDANT ». Evaluation. Extrait du tableau dorganisation globale des PFMP.

106 Suivi des élèves en PFMP « PENDANT ». Suivi des élèves en PFMP « PENDANT ». Gestion des absences et des déplacements. Extrait du tableau dorganisation globale des PFMP.

107 Exploitation des compétences acquises en PFMP « APRES ». Exploitation des compétences acquises en PFMP « APRES ». Bilan individuel au lycée. Extrait du tableau dorganisation globale des PFMP.

108 Exploitation des compétences acquises en PFMP « APRES ». Exploitation des compétences acquises en PFMP « APRES ». Remerciements et sollicitation. Extrait du tableau dorganisation globale des PFMP.


Télécharger ppt "THEME : ACCOMPAGNER, FACILITER LACCES DES ELEVES AUX PERIODES DE FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL Académie de Nancy- Metz 02 février 2011 FORMATION PAF."

Présentations similaires


Annonces Google