La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

En France, 19 millions de cyber acheteurs dont 85 % chez les 18 à 25 ans (CREDOC, 2006) et 33 millions dinternautes, soit 61% de la population française.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "En France, 19 millions de cyber acheteurs dont 85 % chez les 18 à 25 ans (CREDOC, 2006) et 33 millions dinternautes, soit 61% de la population française."— Transcription de la présentation:

1 En France, 19 millions de cyber acheteurs dont 85 % chez les 18 à 25 ans (CREDOC, 2006) et 33 millions dinternautes, soit 61% de la population française totale (CREDOC, 2008) En 2008, les investissements en communication et marketing direct sur Internet ont franchi la barre du milliard d'euros (étude 2009 de l'UFMD (Union Française du Marketing Direct) et de France Pub). Les dépenses en MD et marketing relationnel des annonceurs se sont élevées à 1,197 milliard d'euros sur le Web, soit une croissance de 20% par rapport à Utilisé avant tout pour la correspondance (79% des répondants), l' l'est aussi pour les jeux-concours (60%), les newsletters (55%), les promotions de marques dont l'internaute est client (54%)… Disposant en moyenne de 2,4 adresses à usage personnel, les internautes ont, pour la moitié d'entre eux, créé une ou plusieurs adresses pour gérer des usages spécifiques. Ils reçoivent des newsletters pour rester informés des nouveaux produits (56%), bénéficier d'offres promotionnelles (42%) ou recevoir des actualités (41%). C'est d'abord la connaissance de l'expéditeur qui incite les internautes à ouvrir un (6,0 sur une échelle de 1 à 7), devant l'intérêt du sujet (5,7) et le fait d'être déjà client de la marque (4,6). 20% des internautes conservent souvent des messages commerciaux dont l'offre est intéressante et 48% les conservent parfois. Les internautes =marketing viral

2 Par ailleurs, l' viral est une pratique bien acceptée par 76% des internautes. L'augmentation sur un an du nombre d' s adressés par les marques, mais aussi des spams, est clairement ressentie par des internautes qui se désabonnent si les offres ne correspondent pas leurs attentes, si les messages sont trop répétitifs ou si la fréquence est trop importante. Le succès des sites de «ventes privées», dont le recrutement s'appuie sur le parrainage, n'est plus à démontrer et confirme que les logiques d'avantages de parrainage ou de privilèges sont des moteurs puissants de recrutement des proches. Pour les marques qui jouent intelligemment cette partie, Internet et par extension les appareils mobiles représentent l'opportunité de pénétrer ce cercle. Il s'agit pour les marques de proposer à leurs clients de briller dans leurs relations sociales en leur fournissant des avantages substantiels qu'ils pourront distribuer ensuite à leur entourage Le succès des technologies interactives s'explique en premier lieu par les effets qui en découlent (81% des répondants), la réactivité du canal (72%), un meilleur ciblage (37%), une simplicité d'utilisation (35%), la réponse apportée aux exigences du développement durable (33%) ou encore une plus grande réactivité (25%). Ces deux derniers critères sont ceux qui enregistrent la meilleure progression par rapport à 2008, avec respectivement 10 et 12 points d'augmentation.

3 Parmi les outils on line plébiscités, on retrouve l' ing, exploité par 89% des annonceurs (contre 93 % en 2008) ou l'e-newsletter, caractérisée par son aspect récurrent et fidélisant, qui fait un bond de 17 points à 71% d'utilisateurs parmi l'échantillon (voir tableau p. 16). Le catalogue on line, lui, subit un léger recul, passant de 43% à 35% d'annonceurs qui y ont recours. L'e-couponing (17%) et le SMS (15%) sont peu utilisés. Toutefois, le couponnage sur Internet dispose de beaux jours devant lui puisque le rapport révèle que 31 % des entreprises envisagent de l'utiliser à l'avenir (+14 points). Même constat pour le SMS, cité par 20 % des personnes comme un outil a exploiter dans le futur. Quant au MMS, s'il demeure embryonnaire avec 3 % d'entreprises utilisatrices (contre 4% en 2008), il devrait concerner à l'avenir environ 8 % des annonceurs. Cette progression du Web s'explique aussi par le développement des différents outils interactifs, notamment dans la gestion des informations entrantes. Pour permettre aux prospects de prendre contact avec elle, la marque privilégie le Search Engine Marketing (59% en 2009 contre 59% en 2008), le blog d'entreprise (19%), les jeux interactifs (18%), les forums et les flux RSS (12% chacun). Une ventilation amenée à évoluer puisque, dans le futur, 31 % des annonceurs ont l'intention d'exploiter les flux RSS pour privilégier le contact tandis que 30 % souhaitent développer l'exploitation des forums et des blogs d'entreprise.


Télécharger ppt "En France, 19 millions de cyber acheteurs dont 85 % chez les 18 à 25 ans (CREDOC, 2006) et 33 millions dinternautes, soit 61% de la population française."

Présentations similaires


Annonces Google