La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Comment séduire les cadres ? Anne-Claire BOUCHER Héloïse CHEVALIER Charlène DUPUIS Lucie HAVET Hélène LAMBLIN Hélène LEGRAIN Charlotte PONCELET Aurélie.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Comment séduire les cadres ? Anne-Claire BOUCHER Héloïse CHEVALIER Charlène DUPUIS Lucie HAVET Hélène LAMBLIN Hélène LEGRAIN Charlotte PONCELET Aurélie."— Transcription de la présentation:

1 Comment séduire les cadres ? Anne-Claire BOUCHER Héloïse CHEVALIER Charlène DUPUIS Lucie HAVET Hélène LAMBLIN Hélène LEGRAIN Charlotte PONCELET Aurélie TROUSSELLE Marketing ciblé IAAL 5 Année

2 Plan de l'exposé I.Présentation des cadres 1. Définition/Segmentation 2. Intérêt de la cible 3. Accessibilité II.Où toucher les cadres ? 1. Lenvironnement des cadres 2. Les circuits de distribution 3. La communication III.Comment toucher les cadres ? 1. Les attentes et les évolutions de consommation 2. Les marques de luxe et la nouvelle technologie: deux créneaux porteurs 3. Les nouvelles tendances 4. Les offres situationnelles

3 Comment séduire les cadres? Qui sont les cibles? Comment communiquer? Où toucher ces cibles? Quels messages leurs faire passer? A quels attentes, besoins répondre? Quels messages?Par quels média? Quels environnements? Quels circuits de distribution? FamilialPersonnelProfessionnel Presse Télévision Radio Internet Téléphonie mobile Clubs Grande surface Epicerie fine Offres situationnelles Créneaux porteurs Tendances actuelles Luxe Nouvelles technologies Bio, naturel Snacking Traiteurs -Livreurs Inexperiencing Internet sexe âge secteur taille de lentreprisediplôme Origine sociale habitat Apéritif dinatoire After-works Cadeaux alimentaires Intérêt de la cible Potentiel Importance stratégique Accessibilité ConcurrencePouvoir dachat Acte dachat

4 I. Présentation des cadres 1. Définition/Segmentation 2. Intérêt de la cible 3. Accessibilité

5 Comment séduire les cadres? Qui sont les cibles? Comment communiquer? Où toucher ces cibles? A quels attentes, besoins répondre? Quels messages? Par quels média? Quels environnements? Quels circuits de distribution? FamilialPersonnelProfessionnel Presse Télévision Radio Internet Téléphonie mobile Clubs Grande surface Epicerie fine Offres situationnelles Créneaux porteurs Tendances actuelles Luxe Nouvelles technologies Bio, naturel Snacking Traiteurs -Livreurs Inexperiencing Internet Apéritif dinatoire After-works Cadeaux alimentaires sexe âge secteur taille de lentreprise diplôme Origine sociale habitat Quels messages leurs faire passer? Intérêt de la cible Potentiel Importance stratégique Accessibilité ConcurrencePouvoir dachat Acte dachat

6 Mariées Célibataires Avec enfants Sans enfants Age Secteur Sexe Diplôme Taille de lentreprise Origine sociale Lieu dhabitat Jeunes cadres (dynamiques, mobiles, flexibles) Cadres expérimentés Cadres de la fonction publique Cadres de catégorie A Cadres de catégorie B Cadres commercial Financier Informatique Industrie Ressources humaines Hommes Femmes Bac +5 Bac +3 Bac Pas de titre Grande école Ecole dingénieurs Master PME De 10 à 50 employés + de 50 employés Grande entreprise Enfant de cadres Issus de classe intermédiaire Issus de classe ouvrière Province Région Parisienne Rurale Urbaine CADRES

7 Personne ayant des responsabilités importantes dans l'entreprise, reconnue pour ses compétences, souvent associée à des fonctions d'encadrement. Le « statut cadre » n'a jamais eu de définition autre que dans la jurisprudence. Classe hétérogène :responsable commercial, ingénieur Qualité, professeur,... Insee - Nomenclatures - PCS Cadres et professions intellectuelles supérieures Entreprise-Responsabilité sociale I.1 Définition / Segmentation Définition

8 3 types de cadres : - Cadre dirigeant - Cadre dirigeant : responsabilités importantes, une grande indépendance dans l'organisation de leur emploi du temps, une large autonomie dans leurs prises de décision et une rémunération parmi les plus élevées de l'entreprise. - Cadre intégré - Cadre intégré : très souvent les chefs de service, les chefs de chantier, les responsables d'agence... Ils travaillent selon l'horaire collectif applicable dans leur service de par la nature-même de leurs fonctions. Ils bénéficient de la réduction du temps de travail comme les autres salariés. Cadre autonome - Cadre autonome : ni dirigeant, ni chef de service et bénéficie de la réduction du temps de travail, sous forme de diminution d'horaires. Insee - Nomenclatures - PCS Cadres et professions intellectuelles supérieures Entreprise-Responsabilité sociale I.1 Définition / Segmentation

9 Segmentation En fonction de l'âge, du sexe, des CSP, rural/urbain,... 2/3 des cadres sont des hommes Près dun cadre sur deux a entre 25 et 49 ans 70 % vivent en province 50% travaillent dans le secteur des services 50% sont des cadres dirigeants I.1 Définition / Segmentation

10 En fonction du diplôme 52% des cadres ont le niveau Bac+5 (dont seulement la moitié un titre d'ingénieur) 30% ont au plus un niveau Baccalauréat Les moins diplômés sont les cadres commerciaux Les plus diplômés sont les ingénieurs « étude et recherche » Segmentation I.1 Définition / Segmentation

11 En fonction de la taille de l'entreprise 69,1% des cadres travaillent en entreprise 61% des cadres travaillent dans les entreprises de moins de 500 personnes; En fonction de l'origine sociale 26% des cadres sont enfants de cadres 19% sont issus de la classe ouvrière Les cadres de promotion se caractérisent par leur âge et leur origine sociale Segmentation I.1 Définition / Segmentation

12 I. Présentation des cadres 1. Définition/Segmentation 2. Intérêt de la cible 3. Accessibilité

13 Comment séduire les cadres? Qui sont les cibles? Comment communiquer? Où toucher ces cibles? A quels attentes, besoins répondre? Quels messages? Par quels média? Quels environnements? Quels circuits de distribution? FamilialPersonnelProfessionnel Presse Télévision Radio Internet Téléphonie mobile Clubs Grande surface Epicerie fine Offres situationnelles Créneaux porteurs Tendances actuelles Luxe Nouvelles technologies Bio, naturel Snacking Traiteurs -Livreurs Inexperiencing Internet Apéritif dinatoire After-works Cadeaux alimentaires sexe âge secteur taille de lentreprise diplôme Origine sociale habitat Quels messages leurs faire passer? Intérêt de la cible Potentiel Importance stratégique Accessibilité ConcurrencePouvoir dachat Acte dachat

14 Attentifs à la qualité des produits, revendication du goût, de la naturalité CADRES Consommateurs éduqués et impliqués dans actions sociales, =catégorie plus experte Disposés à se déplacer Sensible à lorigine géographique des matières premières Disposés à payer le surplus de prix Les cadres : une cible marketing très intéressante 50 % des consommateurs daliments bios et équitables sont des cadres 63% des cadres ont acheté au moins un produit équitable dans les 12 derniers mois TNS Sofres, « Baromètre du commerce équitable », sondage effectué pour Malongo, réalisé les 22 et 23 mars 2006 Volonté dêtre tendance I.2 Intérêt de la cible

15 Le pouvoir dachat des cadres Le pourcentage de cadres dont le niveau de vie diminue sélevait à 39% en 2005 et 34% en Mais en 2007, il a atteint 50% 1 Cependant, leur salaire aurait progressé, en net, denviron 0,4 % par an depuis lan 2000, une fois linflation déduite, soit près de 3 % sur la période 2 Les cadres ont tendance à devenir pessimistes au fur et à mesure quils prennent de lâge vis à vis de leurs perspectives dévolution professionnelle. 3 1 La Tribune, p1-3, Pascal Junghans, 12/09/2008, Les Echos, p1-4, C. F., 11/09/2008, Les Echos, p.1-3, 15/09/ INSEE 3 APEC I.2 Intérêt de la cible

16 I. Présentation des cadres 1. Définition/Segmentation 2. Intérêt de la cible 3. Accessibilité

17 Comment séduire les cadres? Qui sont les cibles? Comment communiquer? Où toucher ces cibles? A quels attentes, besoins répondre? Quels messages? Par quels média? Quels environnements? Quels circuits de distribution? FamilialPersonnelProfessionnel Presse Télévision Radio Internet Téléphonie mobile Clubs Grande surface Epicerie fine Offres situationnelles Créneaux porteurs Tendances actuelles Luxe Nouvelles technologies Bio, naturel Snacking Traiteurs -Livreurs Inexperiencing Internet Apéritif dinatoire After-works Cadeaux alimentaires sexe âge secteur taille de lentreprise diplôme Origine sociale habitat Quels messages leurs faire passer? Intérêt de la cible Potentiel Importance stratégique Accessibilité ConcurrencePouvoir dachat Acte dachat

18 Lacte dachat des cadres I.3 Accessibilité Choix du lieu dachat: proximité, variétés des produits proposés et convivialité Acte dachat rarement planifié Promotions non prises en compte Attirer par les pubs et les nouveautés Pas de lien direct avec les marques Comportement dachat souvent influencer par les enfants Utilisation fréquente de le-commerce

19 Les freins à lachat forces psychologiques négatives qui empêchent lachat - inhibition : pulsion négatives qui résulte de sentiments dévalorisants, honteux - peur : pulsion négative provenant des difficultés réelles ou imaginaire relatives à lemploi dun produit - risque : incertitudes qui affectent lacte dachat On distingue : - risque financier : peur de faire une mauvaise affaire - risque fonctionnel : être déçu par les performances du produit - risque physique : être blessé par lobjet - risque social : peur du « quen dira-t-on? » - risque psychologique : se sentir coupable par rapport à la tentation I.3 Accessibilité

20 La concurrence De plus en plus dentreprises sintéressent à cette cible, car sa capacité dacheter est forte. De plus, elle très sensible à linnovation. La concurrence va sintensifier durant ces prochaines années sur le marché de lagroalimentaire. Il est nécessaire de séduire cette cible dès maintenant afin de ne pas être suiveur dans quelques années. I.3 Accessibilité

21 II. Où toucher les cadres? 1. Lenvironnement des cadres 2. Les circuits de distribution 3. La communication

22 Comment séduire les cadres? Qui sont les cibles? Comment communiquer? Où toucher ces cibles? A quels attentes, besoins répondre? Quels messages? Par quels média? Quels environnements? Quels circuits de distribution? FamilialPersonnelProfessionnel Presse Télévision Radio Internet Téléphonie mobile Clubs Grande surface Epicerie fine Offres situationnelles Créneaux porteurs Tendances actuelles Luxe Nouvelles technologies Bio, naturel Snacking Traiteurs -Livreurs Inexperiencing Internet Apéritif dinatoire After-works Cadeaux alimentaires sexe âge secteur taille de lentreprise diplôme Origine sociale habitat Quels messages leurs faire passer? Intérêt de la cible Potentiel Importance stratégique Accessibilité ConcurrencePouvoir dachat Acte dachat

23 Répartition des cadres en France (généralités) 7,2 millions de cadres actifs 30% en Ile de France (IdF) 70% en province : 5 pôles Rhône-Alpes Nord Pas-de-Calais PACA Bretagne Aquitaine 1/3 des PDG, DG et gérants habitent lun de ces 5 pôles La France des cadres actifs 2007 – Ipsos Média Focus sur les cadres dans les régions françaises et la lecture de la presse quotidienne régionale, URL : [En ligne], consulté le 23/12/08 II.1 Lenvironnement des cadres

24 Répartition des cadres en France (en terme de statut) En % ProvinceIdF Professions intermédiaires 48,036,1 Cadres hors patron 46,760,4 Dirigeants (PDG, DG et gérants) 5,33,5 Cadres des entreprises >2000 salariés 27,424,7 Cadres des entreprises <50 salariés 21,113,1 Focus sur les cadres dans les régions françaises et la lecture de la presse quotidienne régionale, URL : /spqrdocument /.../at_download, [En ligne], consulté le 23/12/08 II.1 Lenvironnement des cadres

25 Les différents environnements Il est intéressant de définir 3 environnements pour constituer une offre susceptible de séduire les cadres : - lenvironnement familial et amical, ainsi on peut cibler lensemble de la famille du cadre. On parle de cellule d achat. - lenvironnement personnel : le cadre individuellement, ce qui lui fait plaisir (activités, loisirs, voyages…) - lenvironnement professionnel: le séduire au travail. II.1 Lenvironnement des cadres

26 Environnement familial et amical Le cadre cherche à séduire son entourage proche : sa famille proche, ses enfants et ses amis. Le cadre peut donc être prescripteur ou consommateur. Il aime faire plaisir à son entourage notamment en offrant des cadeaux Il existe des marchés dérivés intéressants II.1 Lenvironnement des cadres

27 Sur les 6 millions de ménagères avec enfants, 46% sont des cadres et professions supérieures. Contrairement aux autres classes, celles-ci accordent beaucoup plus de temps à leurs enfants en sorties, loisirs, week-end et vacances. Elles sont plus équipées et plus disposées à la consommation. Leur panier dachat moyen est largement supérieur à celui des autres classes. Elles sont à la recherche de marques, de haut de gamme et de produits de qualité et à forte valeur ajoutée pour leurs enfants. Elles surconsomment et sont des agents économiques très dynamiques. Les enfants des cadres II.1 Lenvironnement des cadres

28 Pendant la petite enfance, les enfants copient leurs parents Lenvironnement familial joue un rôle très important dans lapprentissage des goûts et des saveurs chez les enfants. Lexemple des saveurs exotiques : - les cadres sont la CSP qui fait le moins la cuisine à la maison. - cependant, les enfants des cadres sont les plus ouverts aux saveurs exotiques (41% contre 23% chez les enfants douvriers) A cause du manque de temps, les cadres (qui ont des moyens financiers suffisants) emmènent régulièrement leurs enfants au restaurant. Cela leur permet de découvrir les nouvelles saveurs. II.1 Lenvironnement des cadres Lenvironnement personnel

29 En grandissant, les enfants imposent leurs idées : - de 4 à 8 ans, ils demandent des produits. - à partir de 8 ans, ils demandent des marques. 61% accompagnent régulièrement leurs parents au supermarché. 90% des cadres cèdent à leurs enfants lorsquils demandent un produit. 20% des enfants obtiennent les 2/3 de ce quils demandent à leurs parents. Les enfants des cadres II.1 Lenvironnement des cadres

30 Les enfants de cadres conseillent leurs parents, à partir de 8 ans, sur les produits dits « techniques » (voiture, hi-fi…) Ce sont des ambassadeurs de marques, des clients à part entière que les distributeurs prennent en compte depuis environ 10 ans. Les enfants de cadres ont en moyenne plus dargent de poche que ceux des autres CSP. Les enfants des cadres II.1 Lenvironnement des cadres

31 Dans le besoin destime, on retrouve les SER (Signes Extérieurs de Richesse), qui permettent de distinguer le statut social du cadre et le besoin dappartenance à un groupe. Le cadre aime intégrer un groupe, une association où tout cela sera réuni. II.1 Lenvironnement des cadres Lenvironnement personnel Les besoins daccomplissement et de réalisation de soi sont importants chez les cadres. Ces besoins se traduisent par lexercice dactivités extra-professionnelles notamment dactivités sportives, où le dépassement de soi est important.

32 Lenvironnement personnel Sport Exemple: barres céréalières Environnement personnel Patrimoine et Habitation Exemple: Terroir Loisirs, associations Exemple: Cours de Cuisine Sorties culturelles Exemple: Visite dune cave à champagne et dégustation Voyages Exemple: Restaurants Saveurs du monde Restaurants Exemple: restaurants 4 étoiles II.1 Lenvironnement des cadres

33 Lenvironnement professionnel Il est possible de séduire le cadre au travail en lui proposant des solutions et des services adaptés à son environnement professionnel. Pour cela il faut connaître ses attentes, ses compétences, faciliter son évolution en interne,… II.1 Lenvironnement des cadres

34 Il faut savoir le séduire puis le fidéliser. Environnement professionnel Possibilité dévolution Comité dentreprise Avantages divers Reconnaissance Rémunération Marketing Ressources Humaines II.1 Lenvironnement des cadres Lenvironnement professionnel

35 II. Où toucher les cadres? 1. Lenvironnement des cadres 2. Les circuits de distribution 3. La communication

36 Comment séduire les cadres? Qui sont les cibles? Comment communiquer? Où toucher ces cibles? A quels attentes, besoins répondre? Quels messages? Par quels média? Quels environnements? Quels circuits de distribution? FamilialPersonnelProfessionnel Presse Télévision Radio Internet Téléphonie mobile Clubs Grande surface Epicerie fine Offres situationnelles Créneaux porteurs Tendances actuelles Luxe Nouvelles technologies Bio, naturel Snacking Traiteurs -Livreurs Inexperiencing Internet Apéritif dinatoire After-works Cadeaux alimentaires sexe âge secteur taille de lentreprise diplôme Origine sociale habitat Quels messages leurs faire passer? Intérêt de la cible Potentiel Importance stratégique Accessibilité ConcurrencePouvoir dachat Acte dachat

37 Les lieux de distribution - Cybermarchés : gain de temps et dénergie (ex. Picard : la livraison coûte cinq euros dès 20 euros dachat) - Commerces de proximité (supérette, commerces spécialisés, épiceries fines) : chefs dentreprise, cadres sont surreprésentés. Sensibilité aux prix faible Allie praticité, convivialité, qualité - Marchés : produits régionaux de qualité. La fréquentation augmente avec lâge. - Magasins de surgelés : large choix de produits de qualité Plats cuisinés : pratiques et rapides Produits de luxe (verrines, Coquilles Saint Jacques cuisinées…) - Hard-discount : les chefs dentreprise, ainsi que les cadres y sont relativement peu présents. - GMS : par habitude, large choix de produits Enquête Commerce 2005, comportements et attitudes des consommateurs à l'égard du commerce alimentaire, Ph. Moati, O. Meublat, L. Pouquet, M. Ranvier, Cahier de recherche n° 211, CRÉDOC, novembre II.2 Les circuits de distribution

38 Internet II.2 Les circuits de distribution

39 Internet : un moyen de distribution

40 II.2 Les circuits de distribution

41 Achat en ligne et livraison à domicile … ou au bureau Les achats en ligne sont en constante évolution, la différence se fait aujourdhui sur le service proposé, ainsi : - la livraison peut se faire à domicile. On choisit le créneau horaire à 30 minutes près, et elle a lieu jusquà tard dans la soirée - les produits frais ou surgelés peuvent également être livrés et les produits périssables disposent dune durée de conservation garantie - la livraison peut se faire au bureau, pratique pour les cadeaux de dernière minute, paquet cadeau compris II.2 Les circuits de distribution

42 En 2006, 45 % des cadres ont adhéré à au moins une association au cours des douze derniers mois. 1 (contre 27% des employés) Les associations sportives et déducation populaire sont plus souvent présidées par des personnes en activité appartenant à des catégories socio-professionnelles supérieures ou moyennes que par des ouvriers ou des personnes inactives, mais dans le sport la part des ouvriers, des employés et des cadres moyens est sensiblement plus importante que dans les autres associations. Les catégories socio-professionnelles supérieures et moyennes représentent 42 % des présidents dassociation 2. 1 Source : Insee, statistiques sur les ressources et les conditions de vie (SRCV) Source: Bulletin des statistiques et détudes, n°05-06, Ministère de la jeunesse, sports et vie associative, octobre Les clubs et réseaux associatifs II.2 Les circuits de distribution

43 SportsEducation populaire SocialTotal Professions libérales, chefs dentreprise 10%9%10%9% Cadres supérieurs7% 9%8% Cadres moyens16%13% 14% Enseignants11% 10%11% Employés19%15%14%16% Ouvriers8%4%3%5% Retraités18%24%27%23% Inactifs7%9%8%9% Autres4%6% 5% Total100% Activité professionnelle des dirigeants d'association, toutes fonctions confondues Près de 22% des cadres ont un rôle important au sein dune association II.2 Les circuits de distribution

44 Les grandes surfaces De nombreux produits dans les linéaires entreprises ont besoin de différencier leurs produits et dadapter son packaging à sa cible Importance des couleurs Importance du packaging Importance de loffre globale II.2 Les circuits de distribution

45 Les grandes surfaces - à 10 mètres des produits : la couleur = premier élément visualisé « La couleur est la dimension la plus émotionnelle d'un produit » - à 4 mètres : c'est la forme qui est d'abord vue - à la prise en main : la relation change avec le consommateur jusqu'à enclencher un passage à l'acte (achat) dans 80 % des cas Une étude américaine a montré que les personnes à gros revenus préfèrent le noir, le gris et le bleu foncé, alors que les plus modestes aiment les couleurs vives II.2 Les circuits de distribution

46 Luxe, distinction, rigueur, dimension artistique. Univers de la technologie. Synonyme defficacité (high tech et produits masculins) Pureté, simplicité, propreté, sécurité, fraîcheur, intemporel, futuriste Couleur ambivalente synonyme damour, douceur et sagesse mais aussi infantilisme et mièvrerie Noblesse, puissance, mysticisme. Inconscient, décadence. gris blanc rose bleu noir violet Spiritualité, surnaturel, féminité, justice, rationalité, maturité, sérieux, tranquillité. Secret, apaisant, rafraichissant Les couleurs II.2 Les circuits de distribution

47 rouge orange vert jaune Nature, jeunesse, printemps, vie, espérance, sécurité, satisfaction, repos. Couleur stimulante, synonyme dactivité, dexpansion. Procure impression de chaleur et de plénitude. Soleil, été, or. Couleur chaude, évoque la joie, loptimisme, la gloire, la réussite, ambition, convivialité. Favorise achats dimpulsion. Peut faire bon marché. Passion, dynamisme, vitesse, révolution, désir, amour. Petit code des couleurs (source Carré Noir) Les couleurs II.2 Les circuits de distribution

48 Lessentiel, cest laccessoire Les accessoires et les consommables se développent, finissant par peser aussi lourd, économiquement, que les appareils principaux Lexemple de la cafetière Expresso : > Lessentiel : les dosettes consommables, les pastilles détartrantes, les filtres à eau > Laccessoire : le support à dosettes, les stickers pour personnaliser la machine II.2 Les circuits de distribution

49 Lexemple de Marks et Spencer Contexte : - Clientèle essentiellement cadres qui fréquente de manière habituelle le rayon snack food mais a parfois des obligations (réunions, séminaires…) Stratégie de M&S : - propose la prise de commande, la composition et la livraison de plateaux repas. - touche ses cibles par mail : EDF, SNCF, centre des impôts, banques, assurances, sociétés informatiques… Augmentation de 20% du chiffre daffaires (en 1998) II.2 Les circuits de distribution

50 Les épiceries fines Les catégories de produits proposés: confiserie, thé, épices et condiments produits régionaux vins, champagnes et spiritueux produits frais (caviar, saumon, foie gras, …) Les lieux : - couleur : blanc, doré, rose - luminosité : lieu très clair - simple : style épuré - présentation : telle une bijouterie Fauchon, Paris II.2 Les circuits de distribution

51 II. Où toucher les cadres? 1. Lenvironnement des cadres 2. Les circuits de distribution 3. La communication

52 Comment séduire les cadres? Qui sont les cibles? Comment communiquer? Où toucher ces cibles? A quels attentes, besoins répondre? Quels messages? Par quels média? Quels environnements? Quels circuits de distribution? FamilialPersonnelProfessionnel Presse Télévision Radio Internet Téléphonie mobile Clubs Grande surface Epicerie fine Offres situationnelles Créneaux porteurs Tendances actuelles Luxe Nouvelles technologies Bio, naturel Snacking Traiteurs -Livreurs Inexperiencing Internet Apéritif dinatoire After-works Cadeaux alimentaires sexe âge secteur taille de lentreprise diplôme Origine sociale habitat Quels messages leurs faire passer? Intérêt de la cible Potentiel Importance stratégique Accessibilité ConcurrencePouvoir dachat Acte dachat

53 Les canaux de communication Canaux de communication Télévision Radio Presse Internet - Sponsoring - Mécénat dévénements - Salon - Forum Presse quotidienne nationale et régionale Magazines spécialisés culturels sportifs dinformations II.3 La communication Téléphonie mobile

54 Utilisation des médias par les cadres II.3 La communication

55 Presse quotidienne la plus lue par les cadres en entreprise et hors entreprise : régionale (38.3% de la presse quotidienne) Presse dactualités/culture la plus lue : Le Nouvel Observateur (Hebdomadaire) (11% de la presse dactualités/culture) Presse économique la plus lue : Capital (mensuel) (20.6% de la presse économique) Presse scientifique la plus lue : Sciences et vie (mensuel) (15.5% de la presse scientifique) Presse sportive la plus lue : LEquipe magazine (hebdomadaire) (10.1% de la presse sportive) 25.7% des cadres lisent Plus (magazine de Canal+) et 19.5% lisent Canal Satellite magazine Ipsos Cadres Actifs 2006, URL : [En ligne], consulté le 10/11/08 Focus sur les cadres dans les régions françaises et la lecture de la presse quotidienne régionale, URL : /spqrdocument /.../at_download, [En ligne], consulté le 23/12/08 La presse II.3 La communication

56 Lieux de lecture de la presse La lecture de la presse se fait en majorité au cours des transports quotidiens, dans les transports en commun (métro, tramway, RER, TER,...) ou lors des voyages professionnels (TGV, avion,...) La lecture se fait majoritairement à proximité des entreprises Les entreprises peuvent également souscrire à des abonnements, le cadre lit alors des revues au sein même de son lieu de travail II.3 La communication

57 La radio Les journaux dinformations et les programmes dinformations en continu constituent de loin le premier type de programmes recherchés à la radio par les dirigeants. Les jeunes cadres plébiscitent les programmes musicaux, les émissions de divertissement – jeux, les émissions interactives avec les auditeurs. Par rapport à lensemble des cadres, les cadres ayant écouté régulièrement la radio sur internet sont davantage représentés dans les catégories suivantes : - hommes (68% vs. 64%) - moins de 35 ans (48% vs. 30%) - professions intermédiaires (45% vs. 41%) - fonctions informatique, recherche-développement, administration-juridique, technico-commercial II.3 La communication

58 La radio

59 Certains annonceurs ou éditeurs peuvent également sassocier pour cibler les cadres. Cest le cas des radios et des hebdomadaires. Par exemple, Influence Classique Edito et Influence Classique Radio sont des packages de 5 messages diffusés sur RTL, RTL2, RMC, Sud Radio et Radio Classique. Ils permettent de pister les cadres. Ensuite, Conso News est née, en 2004, de lassociation de LEquipe Magazine, LExpress, Le Figaro, Paris Match et Le Point. Association presse et radio II.3 La communication

60 Cette offre commerciale très puissante vise à séduire « lun des segments de population les plus dynamiques et les plus consommateurs : les cadres». Elle permet aux grandes marques doptimiser leur communication auprès de consommateurs « avisés, décrypteurs de tendance et à fort pouvoir dachat ». Ainsi, le cadre reçoit ces 5 journaux étalés sur les jours de la semaine (les lundis, jeudis et samedis). II.3 La communication Association presse et radio

61 II.3 La communication

62 La télévision Les jeunes cadres (moins de 35 ans) plébiscitent par rapport à lensemble des cadres les films de cinéma, les séries / feuilletons, les programmes de divertissement – téléréalité – jeux, les clips musicaux; Les femmes cadres plébiscitent par rapport à lensemble des cadres les magazines dactualité, les téléfilms, les séries/feuilletons, les programmes de divertissements, les débats de société. Les cadres hors entreprises plébiscitent les débats politiques et les émissions sur des sujets culturels. II.3 La communication

63 Les supports de publicité sont divers et variés : presse, télévision, radio, Internet, affichage, dépliants, homme- sandwich dans la rue, produits placés dans les films ou séries, spam... En 2006, la répartition des investissements publicitaires donne, par ordre d'importance, 43% pour la presse (dont 30% pour les journaux et 13% pour les magazines), 38% pour la télévision, 8% pour la radio, 4% pour internet, moins de 1% pour le cinéma et 6% pour l'affichage (hors-média) Source : La publicité II.3 La communication

64 Comment construire une publicité pour toucher la cible ? - le contenu détermine limpact, le support est une aide - inviter le consommateur à entrer dans un univers : projection - interpeller le consommateur - présenter le produit hors de son emballage, en situation - une mise en page travaillée : produit, personnage au 1er plan, packaging au 2nd plan - travailler la lisibilité : couleurs, police de caractères... - une accroche percutante - un lien évident entre laccroche et le visuel Source : La publicité II.3 La communication

65 Pour comparer les coûts entre les différents médias, il existe le Coût moyen pour 1000 contacts (CMC) : CMC = (Coût de lespace) / (Nb de contacts x Répétition) Ainsi, le découpage suivant peut être obtenu : Inférieur à 2 euros : la Publicité sur Lieu de Vente Entre 2 et 5 euros : La publicité par voie daffichage Entre 5 et 70 euros : La publicité en presse magazine, puis la publicité sur Internet, puis la publicité en presse quotidienne, puis la publicité en radio Supérieur à 70 euros : La publicité en télévision Source : La publicité II.3 La communication

66 Exemple du magazine LEquipe : 9,5% de ses lecteurs sont des cadres Tarifs dune campagne publicitaire : - ¼ de page sur emplacement classique (p7 à 9) lors dune date sportive standard : Panoramique en double page centrale lors dune date sportive exceptionnelle : Source : La publicité II.3 La communication

67 Exemple de coût moyen dune campagne publicitaire sur TF1 : en access prime time pour 30 secondes en prime time pour 30 secondes 1 Source : La publicité II.3 La communication

68 Les coûts dune campagne sur Internet Différents types de coûts : - Achat de lespace publicitaire (50 à 70% du budget total) - Réalisation dune ou plusieurs bannières (10 à 20%) - Rémunération éventuelle dune agence conseil (15 à 25%) Coût moyen dune campagne publicitaire en ligne en France en 1998 : (intervalle allant de à ) Coût moyen journalier dune publicité sur la page daccueil de YouTube : $ Source : La publicité II.3 La communication

69 JC Decaux (leader français de laffichage grand format) propose des offres Puissance (pour le plus grand nombre) et des offres Affinité (pour les CSP+ par exemple). Proposition pour toucher les CSP+ : - 1 semaine daffichage faces en France (surtout en grandes agglomérations) - Format : 8 ou 12 m² (avec 68% des faces éclairées) = Source : La publicité II.3 La communication

70 Les cadres sont une catégorie professionnelle dite « nomade » Intérêt de linternet mobile. En deux ans, son utilisation par les CSP+ est passée de 35% à 40 %1. Lorsquils utilisent linternet mobile, cest essentiellement pour les chats/mails/SMS, les services pratiques (météo, trafic routier…) et la recherche dactualité. Sont consultés dans une moindre mesure les annuaires, les jeux, le téléchargement de logos/sonneries/images, les finances et les blogs. 1 Source : Ipsos, septembre Le téléphone mobile: nouveau canal de distribution II.3 La communication

71 La messagerie mobile % des utilisateurs ont changé leurs habitudes de consommation de la messagerie d'entreprise. Ainsi, 40% des cadres utilisent déjà un système de messagerie mobile. - 31% des cadres interrogés utilisant un système de messagerie mobile se déclarent séduits par la fonction, car elle permet de gérer avec un seul terminal ses courriers professionnels et personnels. Les utilisateurs peuvent ainsi organiser leur temps de manière globale. Le téléphone mobile: nouveau canal de distribution 1 Source : étude menée par Global online panels and Market research services, février II.3 La communication

72 III. Comment toucher les cadres ? 1.Les attentes et les évolutions de consommation 2.Les marques de luxe et la nouvelle technologie: deux créneaux porteurs 3.Les nouvelles tendances 1.Produits biologiques / commerce équitable 2.Snacking et la restauration rapide 3.Les traiteurs 4.Inexperiencing 4.Les offres situationnelles

73 Comment séduire les cadres? Qui sont les cibles? Comment communiquer? Où toucher ces cibles? A quels attentes, besoins répondre? Quels messages? Par quels média? Quels environnements? Quels circuits de distribution? FamilialPersonnelProfessionnel Presse Télévision Radio Internet Téléphonie mobile Clubs Grande surface Epicerie fine Offres situationnelles Créneaux porteurs Tendances actuelles Luxe Nouvelles technologies Bio, naturel Snacking Traiteurs -Livreurs Inexperiencing Internet Apéritif dinatoire After-works Cadeaux alimentaires sexe âge secteur taille de lentreprise diplôme Origine sociale habitat Quels messages leurs faire passer? Intérêt de la cible Potentiel Importance stratégique Accessibilité ConcurrencePouvoir dachat Acte dachat

74 III. Comment toucher les cadres ? 1.Les attentes et les évolutions de consommation 2.Les marques de luxe et la nouvelle technologie: deux créneaux porteurs 3.Les nouvelles tendances 1.Produits biologiques, développement durable et commerce équitable 2.Snacking et la restauration rapide 3.Les traiteurs 4.Inexperiencing 4.Les offres situationnelles

75 Evolution de la consommation Modes alimentaires évoluent Gain de temps - Tendance au snacking - Restauration rapide - Vente à emporter - Vente nomade Un esprit sain dans un corps sain - Nutrition-Santé - Equilibre alimentaire - Produits bio - Commerce équitable III.1 Attentes et évolution

76 Modification du mode de vie : -Le temps de pause déjeuner est passé de 50 à 30 minutes entre 1996 et Le temps cumulé de tous les repas de la journée est passé de 2 heures à 1h20 entre 1966 et Hyperactivité : besoin de mieux gérer son temps - Le stress de la vie urbaine favorise la consommation alimentaire entre les repas. Retour à la nature dû à un mode de vie stressant Causes de lévolution de consommation III.1 Attentes et évolution

77 Rapidité des repas: Formule alimentaire rapide et pratique répondant à ses besoins nutritionnels sans perturber son activité Formule utilisable quotidiennement donc à bon rapport qualité/prix Repas diversifiés, évitant la monotonie Respect de léquilibre alimentaire Respect du PNNS : certains cadres ont des connaissances scientifiques et peuvent sen soucier. Accompagnement du repas par : Un café ou thé issu du commerce équitable Chocolat noir Max Havelaar Quinoa, issu de lagriculture Biologique qui apporte de la variété aux menus Respect de lenvironnement Attentes des cadres III.1 Attentes et évolution

78 III. Comment toucher les cadres ? 1.Les attentes et les évolutions de consommation 2.Les marques de luxe et la nouvelle technologie: deux créneaux porteurs 3.Les nouvelles tendances 1.Produits biologiques, développement durable et commerce équitable 2.Snacking et la restauration rapide 3.Les traiteurs 4.Inexperiencing 4.Les offres situationnelles

79 Comment séduire les cadres? Qui sont les cibles? Comment communiquer? Où toucher ces cibles? A quels attentes, besoins répondre? Quels messages? Par quels média? Quels environnements? Quels circuits de distribution? FamilialPersonnelProfessionnel Presse Télévision Radio Internet Téléphonie mobile Clubs Grande surface Epicerie fine Offres situationnelles Créneaux porteurs Tendances actuelles Luxe Nouvelles technologies Bio, naturel Snacking Traiteurs -Livreurs Inexperiencing Internet Apéritif dinatoire After-works Cadeaux alimentaires sexe âge secteur taille de lentreprise diplôme Origine sociale habitat Quels messages leurs faire passer? Intérêt de la cible Potentiel Importance stratégique Accessibilité ConcurrencePouvoir dachat Acte dachat

80 Marques à connotation « haut de gamme » ou « luxe » Une certaine catégorie de cadres est attirée par des produits haut de gamme ou de luxe Certaines entreprises communiquent cette notion directement par leur marque : « Senoble, maison gourmande », « Carte dOr » « LOr de maison du café » « Lenôtre » « Côte dor » … Lensemble de ces produits est disponible dans les GMS III.2 Les créneaux porteurs

81 Exemple de « Côte dOr » Quels moyens utilisent-ils pour séduire les cadres ? La marque : Le mot « Or » reflète le produit de luxe. « Côte dOr, cest la certitude dun chocolat de qualité supérieure pur beurre de cacao » Le packaging: Présence dun éléphant voyage, découverte, puissance, liberté Rouge passion, dynamisme, couleur chaude Noire luxe, distinction, rigueur Or luxe, richesse, argent III.2 Les créneaux porteurs

82 Exemple de « Côte dOr » Depuis sa création, Côte dOr na eu de cesse dinnover pour initier tous les amateurs de chocolat à des expériences uniques et authentiques, riches en sensations gourmandes Aujourd'hui encore, Côte d'Or poursuit sa stratégie d'innovation et enrichit sa palette de sensations chocolat avec des alliances audacieuses et inédites pour un plaisir unique et subtil : Chocolat Truffé chic, luxe nouvelle recette qui participe activement à la renommée de la marque Chocolat Figue Amande Chocolat Citron Gingembre III.2 Les créneaux porteurs

83 Exemple de « Côte dOr » Les formats : Plaisir tablettes Plaisir à partager et à offrir Plaisirs nomades Les mignonettes, à déguster et à savourer autour dun café entre amis En tablettes, à partager, à offrir, ou en solitaire, Côte dOr offre un chocolat de qualité supérieure source de plaisirs multiples pour répondre à toutes les envies. III.2 Les créneaux porteurs

84 Exemple de « Côte dOr » Marque mythique, innovante et toujours dans lair du temps. Côte dOr saffirme aujourdhui comme une marque encore plus haut de gamme avec un logo et des emballages revisités, mais aussi et surtout en offrant une gamme toujours plus riche en sensations chocolat pour répondre aux attentes des gourmands comme des gourmets. Pour faire connaître ses produits, Côte dOr utilise les spots publicitaires à la TV, au cinéma et également par la publicité dans la presse III.2 Les créneaux porteurs

85 Innovation Futurisme et modernité attirent les cadres qui veulent être les premiers à posséder les nouveautés. Cela les valorise et conforte leur position de cadre. Linnovation peut être associée à un certain luxe. Un produit innovant a une valeur ajoutée plus élevée ce qui le range dans la catégorie du haut de gamme. Les nouvelles technologies sont autant utilisées dans le milieu professionnel que familial. III.2 Les créneaux porteurs

86 Réfrigérateur américain avec écran tactile numérique Utilisation dans le cadre familial (grand volume) Couleur titanium Innovation technologique III.2 Les créneaux porteurs

87 Appareil réfrigérant ou chauffant utilisable en accessoire dans une voiture de luxe ou familiale - Développement dun emballage double enveloppe qui permettrait de chauffer le produit à lintérieur. - Le consommateur appuie sur un bouton qui déclenche une réaction exothermique réversible. Il s'agit d'une transformation chimique réversible de l'acétate de de sodium hydraté. On provoque la cristallisation de la solution saturée d'acétate de sodium qui donne de l'acétate hydraté (càd lié intimement à 3 molécules d'eau) ce qui dégage de la chaleur. - En plongeant ensuite la poche dans une casserole d'eau chaude, on effectue la transformation inverse. Innovation technologique III.2 Les créneaux porteurs

88 III. Comment toucher les cadres ? 1.Les attentes et les évolutions de consommation 2.Les marques de luxe et la nouvelle technologie: deux créneaux porteurs 3.Les nouvelles tendances 1.Produits biologiques, développement durable et commerce équitable 2.Snacking et la restauration rapide 3.Les traiteurs 4.Inexperiencing 4.Les offres situationnelles

89 Comment séduire les cadres? Qui sont les cibles? Comment communiquer? Où toucher ces cibles? A quels attentes, besoins répondre? Quels messages? Par quels média? Quels environnements? Quels circuits de distribution? FamilialPersonnelProfessionnel Presse Télévision Radio Internet Téléphonie mobile Clubs Grande surface Epicerie fine Offres situationnelles Créneaux porteurs Tendances actuelles Luxe Nouvelles technologies Bio, naturel Snacking Traiteurs -Livreurs Inexperiencing Internet Apéritif dinatoire After-works Cadeaux alimentaires sexe âge secteur taille de lentreprise diplôme Origine sociale habitat Quels messages leurs faire passer? Intérêt de la cible Potentiel Importance stratégique Accessibilité ConcurrencePouvoir dachat Acte dachat

90 Une vision environnementale Le suivi des tendances actuelles : une vision environnementale Plateau repas conçu avec un carton recyclé ou recyclable Packaging allégé Des matières premières moins polluantes Une vaisselle recherchée ex: Une coupelle en fibre de canne à sucre biodégradable Mais tout ceci a un coût et est donc destiné à des personnes ayant les moyens, prêtes à mettre le prix pour la qualité des aliments et le concept du respect de lenvironnement. III.3 Les nouvelles tendances

91 Le packaging et le développement durable Pour être en accord avec la valeur quil véhicule, le packaging dun produit dit « développement durable » possède différentes spécificités. -Il est fabriqué à partir dun matériau recyclable ou réutilisable, à longue durée de vie et limitant toutes formes de pollutions; -Il peut posséder un fond aux motifs colorés et exotiques qui replace le produit dans son contexte de production en associant culture, ethnie et artisanat tout en communiquant plaisir, spontanéité et évasion : la dimension locale du produit; -Il possède une cartouche informative apposée sur le fond qui valorise lassociation de la marque à la valeur de développement durable. III.3 Les nouvelles tendances

92 La vision environnementale, lobjectif principal pour attirer Exemple: Classcroute III.3 Les nouvelles tendances

93 Relancer la consommation des fruits auprès des enfants S'inscrit dans le "Programme National Nutition Santé". Boîte à fruits Exemple de développement durable : III.3 Les nouvelles tendances

94 Les produits biologiques et le commerce équitable: un marché porteur GMS, boutiques spécialisées, coopératives Peu dallégations, importance accordée au label Informations relatives aux impacts environnementaux Produits Lieux de distribution Matériaux recyclables, couleurs naturelles Packaging Informations relatives à lorigine des matières premières 10 à 15 % plus chers que les marques nationales de qualité équivalente Seulement 10% des cadres pensent que les produits équitables sont trop chers III.3 Les nouvelles tendances

95 La consommation de produits équitables se caractérise par : - son caractère privé, puisquil sagit dun achat personnel, - son caractère volontaire car cest un achat libre, - son caractère éthique car cest un achat moral, - son caractère politique car cest un achat qui a une dimension politique certaine. Les produits biologiques et le commerce équitable: un marché porteur III.3 Les nouvelles tendances

96 Communication type guerilla marketing fondée sur l'idée que « acheter équitable, c'est faire un acte de désobéissance commerciale » (Sébastien, co-fondateur de Veja). Peu de publicité dans les boutiques, beaucoup sur Internet (forum, …) Achat en ligne avec livraison possible « le guide du commerce bio et équitable » Panier bio avec livraison possible Couleurs naturelles (vert…), des rayonnages simples… La communication des produits bios et équitables III.3 Les nouvelles tendances

97 III. Comment toucher les cadres ? 1.Les attentes et les évolutions de consommation 2.Les marques de luxe et la nouvelle technologie: deux créneaux porteurs 3.Les nouvelles tendances 1.Produits biologiques, développement durable et commerce équitable 2.Snacking et la restauration rapide 3.Les traiteurs 4.Inexperiencing 4.Les offres situationnelles

98 Snacking Pourquoi ? Parce que tout est "déjà prêt", "livré à domicile" ou "à emporter", tendance du nomadisme. III.3 Les nouvelles tendances

99 Le snacking en chiffres 113 millions de sandwichs vendus en France en nouveaux snacks sont lancés en moyenne chaque année en France. Le snacking hors domicile représentait un marché de plus de 23 millions deuros en La majorité des snackeurs salimentent en moins de 10 minutes. Le snacking touche en majorité les cadres et employés, avec plus de femmes que dhommes et une tranche dâges comprise entre 30 et 40 ans. Les contraintes liées aux activités non-alimentaires entrent en concurrence ou sont associées aux pratiques alimentaires (pratique dun sport, …) III.3 Les nouvelles tendances

100 Le snacking, restauration rapide Facteurs de développement : -Modes de vie irréguliers : organisation du travail, éloignement entre le lieu de travail et le domicile, développement des activités de loisirs Offres diversifiées : vietnamien, indien, mexicain... -Recettes adaptées par des diététiciens -Nouveaux concepts plus diététiques : Sandwich allégé, aux saveurs exotiques ou Bio... Soupe + salade : soupe transportable comme un café et salade a un pouvoir de satiété avec couverts Innovation dans les boissons daccompagnement : smoothies (plaisir gustatif, apport santé, richesse des produits) III.3 Les nouvelles tendances

101 Comment le snacking cherche à séduire les cadres ? Le snack en kit : avec la salade, se trouvent la fourchette et la serviette Le pack repas : entrée + plat ou plat + dessert ou depuis peu, plat + dessert + boisson Linnovation (nouvelles recettes…) contribue à lanimation du rayon même si souvent les recettes traditionnelles restent leaders (70% des volumes) La proposition dune offre haut de gamme. Par exemple : pâtisseries fraîches à la Française dans lespace « Fresh to Go » dun magasin anglais Magazine trimestriel à recevoir par Internet, tendance nomadisme : Snacking – le magazine de la restauration rapide et nomade III.3 Les nouvelles tendances

102 Lanimation du point de vente : par exemple grâce à un partenaire évènementiel La destructuration des rayons : à terme, les industriels souhaitent attirer les cadres par cette méthode. Une organisation par pôles mixtes, comme au Royaume-Uni, favoriserait la fréquentation de snacks. Comment le snacking cherche à séduire les cadres ? III.3 Les nouvelles tendances

103 Lexemple de Royco Contexte : - Royco (groupe Unilever) est implanté aux Pays-Bas et au Royaume-Uni où la soupe snackée est fortement consommée. - En France, la soupe est surtout consommée le soir. Mais, le produit est en déclin et la cible vieillissante et provinciale. III.3 Les nouvelles tendances

104 Stratégie de Royco pour conquérir le marché français : - Une publicité met en scène sur un ton humoristique un jeune cadre consommant une « Minute Soupe » dans son bureau. Augmentation de 10,3% du chiffre daffaires le trimestre suivant (2000) - Développement de machines à soupe dans les entreprises (type machine à café) Lexemple de Royco III.3 Les nouvelles tendances

105 Les plats préparés Gain de temps, facile à préparer La touche finale de la préparation peut être laissée à la guise du consommateur, ce qui lui donne limpression du « fait maison » Lexemple de Picard surgelés commerce de proximité (définition Picard) commande par téléphone ou internet livraison à domicile ou achat en magasin force de recherche et développement intégrée à lentreprise III.3 Les nouvelles tendances

106 Linnovation vue par Picard plus de 250 nouveaux produits par an identifier et anticiper les attentes du consommateur suivre les exigences de la vie moderne du produit brut à la recette la plus élaborée adapté à chaque consommateur (célibataire, famille, diététique, …) et à chaque instant de consommation (apéritifs, plat, dessert, boulangerie/pâtisserie, …) Quelques exemples: saveurs du monde, évasion réinventer les classiques (sorbet en tube, …) produits surprenants (foie gras prêt à cuire, veloutés glacés de légumes, …) III.3 Les nouvelles tendances

107 Packs multiservices Services associés en pack Repas + presse Repas équilibré par un diététicien + ticket « Bien être » Repas + sortie (club détente pour les managers) III.3 Les nouvelles tendances

108 III. Comment toucher les cadres ? 1.Les attentes et les évolutions de consommation 2.Les marques de luxe et la nouvelle technologie: deux créneaux porteurs 3.Les nouvelles tendances 1.Produits biologiques, développement durable et commerce équitable 2.Snacking et la restauration rapide 3.Les services de livraison des traiteurs 4.Inexperiencing 4.Les offres situationnelles

109 La restauration rapide à destination des cadres en entreprise Entreprises spécialisées dans la restauration rapide livrée en entreprise (ex: Room Saveurs, ClassCroute…) Noms recherchés évoquant des produits haut de gamme (class) et de bons goûts (saveurs) soutenus par un « slogan »: - « Cest bon, ça change et cest livré au bureau! » - « Avec Room saveurs, place aux goûts! » Situées dans des grandes villes (beaucoup se trouvent en Ile de France) III.3 Les nouvelles tendances

110 Méthodes employées pour attirer les cadres - Proposition de plateaux repas aux saveurs innovantes pouvant être formulés par des diététitiens. ClassCroute propose un coffret Club genre « Pain surprise » avec des pains au citron, à la tomate et au blé malté. Saveurs innovantes et coffrets basés sur la variété De nouveaux coffrets sont proposés tous les 2 mois de manière à faire découvrir de nouvelles saveurs - Lassociation avec des noms haut de gamme: Room Saveurs sest associé à Fauchon pour proposer un plateau repas laqué III.3 Les nouvelles tendances

111 Les nouveaux traiteurs Afin de recevoir en toute liberté et de profiter de lévénement dans se soucier de lorganisation ou de laspect technique Quelles prestations ? traiteur événementiel (cocktails, petits-déjeuners de travail, séminaires, mariages, …) cuisine à domicile : le confort dun service (table dressée, chef en cuisine, maitre dhôtel, …) au sein de votre domicile plateaux repas avec livraison à domicile prestations à thèmes (tapas, fontaine à chocolat, cuisine du monde, …) III.3 Les nouvelles tendances

112 Les nouveaux traiteurs Le service en plus Ces traiteurs sont aussi organisateurs dévénements puisquils proposent une sélection de partenaires pour les lieux de réception, la décoration florale ou la mise en scène (spectacles, sonorisation, …) Il existe un réseau national de traiteurs organisateurs de réception Un gage de qualité Le bureau Veritas peut certifier les traiteurs sous le référentiel Qualitraiteur III.3 Les nouvelles tendances

113 III. Comment toucher les cadres ? 1.Les attentes et les évolutions de consommation 2.Les marques de luxe et la nouvelle technologie: deux créneaux porteurs 3.Les nouvelles tendances 1.Produits biologiques, développement durable et commerce équitable 2.Snacking et la restauration rapide 3.Les traiteurs 4.Inexperiencing 4.Les offres situationnelles

114 Inexperiencing Solution professionnelle chez soi Convivialité à domicile Exemple : - pompe à bière : tireuse à bière domestique qui permet de conserver la bière à une température de 3°C, et un fût entamé se conserve durant environ un mois. III.3 Les nouvelles tendances

115 Innovation technologique Machine à café type Nespresso : Spot publicitaire engageant Georges Clooney, symbole délégance et connu de tous. III.3 Les nouvelles tendances

116 III. Comment toucher les cadres ? 1.Les attentes et les évolutions de consommation 2.Les marques de luxe et la nouvelle technologie: deux créneaux porteurs 3.Les nouvelles tendances 1.Produits biologiques, développement durable et commerce équitable 2.Snacking et la restauration rapide 3.Les traiteurs 4.Inexperiencing 4.Les offres situationnelles

117 Comment séduire les cadres? Qui sont les cibles? Comment communiquer? Où toucher ces cibles? A quels attentes, besoins répondre? Quels messages? Par quels média? Quels environnements? Quels circuits de distribution? FamilialPersonnelProfessionnel Presse Télévision Radio Internet Téléphonie mobile Clubs Grande surface Epicerie fine Offres situationnelles Créneaux porteurs Tendances actuelles Luxe Nouvelles technologies Bio, naturel Snacking Traiteurs -Livreurs Inexperiencing Internet Apéritif dinatoire After-works Cadeaux alimentaires sexe âge secteur taille de lentreprise diplôme Origine sociale habitat Quels messages leurs faire passer? Intérêt de la cible Potentiel Importance stratégique Accessibilité ConcurrencePouvoir dachat Acte dachat

118 Les after-work Attirer et faire sortir les cadres entre 25 et 35 ans pour : Évacuer le stress Soirée 2 en 1 ayant pour régle de base: « Ne pas se coucher tard pour être opérationnel le lendemain matin » Soirées avec buffet Visites privatives dans les musées Coktails branchés dans les galeries Débats dans des cafés littéraires Ateliers créatifs nocturnes dans des restaurants branchés III.4 Les offres situationnelles

119 Lapéritif dinatoire Lapéritif dinatoire : inviter ses amis ou ses voisins pour l'apéritif fait partie des grands plaisirs de la vie en société. En période estivale, l'envie est encore plus forte. Permet le partage et la convivialité. Bouchées, petites tartines, verrines, mini- sandwichs ou tartelettes, les idées ne manquent pas pour faire de l'apéritif un vrai festin, loin des éternelles chips et cacahuètes. III.4 Les offres situationnelles

120 Lapéritif dinatoire En effet, lune des grandes tendances du moment sont les verrines. Elles étaient d'abord l'apanage des grands restaurants. Depuis, on a vu les verrines fleurir chez tous les traiteurs pour arriver aujourd'hui dans nos maisons. Ce sont des recettes (sucrées ou salées) préparées dans des petits verres moyen très agréable de découvrir un mets en petite quantité. Ils permettent également de jouer sur la couleur, le mélange des saveurs et des textures. Souvent très simples à réaliser, les verrines peuvent se préparer à l'avance et attendre sagement l'arrivée de vos invités. III.4 Les offres situationnelles

121 Cadeaux alimentaires Offre de corbeilles et de coffrets alimentaires haut de gamme accroître la vente des produits à forte valeur ajoutée diversification vers une clientèle dentreprises III.4 Les offres situationnelles

122 Offre cadeaux en libre-service : saisonnalité mais doit rester présente toute lannée par des références permanentes Confection sur mesure en magasin : réalisation dassortiments et demballage cadeaux AVEC le client Logique de service Facteur positif dimage Fidélisation de la clientèle Vente de cadeaux sur Internet Ethiquable 37,20 Fauchon 150 Exemple de cadeaux dans les boutique en ligne : Cadeaux alimentaires III.4 Les offres situationnelles

123 Cadeaux alimentaires Segment qui semble offrir des opportunités de développement. Son exploitation impose une double réflexion en termes de produits offerts et de canal de distribution mais aussi des frais engendrés. Cas des épiceries fines : offre sur mesure = moyen de renforcer leur positionnement haut de gamme/luxe. Cas des GMS : proposer services liés à thématique du cadeau alimentaire peut être un service apprécié par les cadres. III.4 Les offres situationnelles

124 Le fait de pouvoir séduire les cadres par ces offres, permet à lentreprise en question dobtenir une image de marque (moyens de communication, publicité…). Valorisation du cadre lui-même par ses biens, ses possibilités dachats, son accès à des produits spécifiques, de luxe… Conclusion


Télécharger ppt "Comment séduire les cadres ? Anne-Claire BOUCHER Héloïse CHEVALIER Charlène DUPUIS Lucie HAVET Hélène LAMBLIN Hélène LEGRAIN Charlotte PONCELET Aurélie."

Présentations similaires


Annonces Google