La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Communicative tool for Teachers Informative management Contents management Platform LMS collaborative approach IT enrichment contents management E-class.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Communicative tool for Teachers Informative management Contents management Platform LMS collaborative approach IT enrichment contents management E-class."— Transcription de la présentation:

1

2 Communicative tool for Teachers Informative management Contents management Platform LMS collaborative approach IT enrichment contents management E-class practices E-learning – remote access Before Training Blended -Face to face / e-learning Face to face Training Enrichment E-learning During and after training Educative weblogs > Groups works – project based pedagogy Learning communauties > Exteriorisation : acting -out > No contents production > BUT Learning Personal environnement Online assessment test Platform LMS

3 à distance Avant la formation Mixte -présentiel/distance -- Enrichissement du présentiel à distance Pendant et après formation Français Langue Étrangère et TICE Blogs éducatifs > Travail de groupes en projet Communautés dapprentissage > Extériorisation > Pas de création de ressources > MAIS Support multimédia de formation DAvid Cordina – -

4 Réflexion sur l'apprentissage de l'écriture sous des formes nouvelles « Pourquoi en matière décriture (et de développement de compétences) faudrait-il ne pas permettre que sexerce aux sus et au vu de tous, une partie des apprentissages? » Mario Asselin, créateur des cyberpofolio dOpossum

5 Callahan Shawn (2006), What are knowledge behaviours?,Traduction : François GuitéWhat are knowledge behaviours? + Formation linguistique + Motivation + Comportements développant lacquisition

6

7 c.f. François Guité un ingénieur des apprentissages Démonstration

8 Laccompagnement pédagogique : il seffectue avec des enseignants en train de se former, des apprenants en ligne ou bien des apprenants en CRL. La qualité principale est alors de savoir et concevoir des situations dans lesquelles les apprenants puissent acquérir et apprendre la langue, sans que lenseignant se trouve au centre. Ce dernier a un triple rôle : sélectionner des ressources et concevoir des tâches, aider à la demande durant la réalisation des tâches et socialiser et évaluer les productions. Il sagit typiquement de compétences en ingénierie pédagogique. Dans cette famille de compétences, la spécificité du tutorat en ligne doit cependant être soulignée, en ce quelle requiert lutilisation doutils de communication en constante évolution, chaque outil ayant ses atouts et ses contraintes en ce qui concerne les interactions pédagogiques. Sélectionner RESSOURCES Aider à la DEMANDE durant réalisation Concevoir des TÂCHES Sociabiliser et évaluer les productions « Quelles compétences, quelles formations, quels métiers liés aux TICE ? » Lidilem, Université Stendhal – Grenoble 3, ASDIFLE, 2005 François Mangenot TUTORAT EN LIGNE – spécificités – liées à lévolution des TIC

9 Valeur ajoutée - étudiants Valeur ajoutée - enseignants Difficultés Besoins Taux dactivités dapprentissage Communautés dapprentissage Présence et visibilité de Lille-I Projets européens de collaboration Ingénieur des apprentissages Transformation – Société de la connaissance Architecture des savoirs – FLE dans les universités à Lille Reconnaissance Formation TIC Temps – Coût - engagement

10 Les modes daccès aux contenus et de consommations se sont multipliés, entraînant une mutation du rapport aux œuvres : quand les frontières entre amateurisme et professionnalisme sont rendues plus oues, cest également la dénition de lœuvre et de lauteur qui sont en jeu (voir les Wiki par exemple). De ce fait, la média- tion culturelle et la compétence spécialisée qui y est rattachée se trouvent questionnées dans des univers qui reconnaissent plus volontiers la communauté, le partage de goût ou de pratique que la hiérarchie du savoir. Pour autant, peut-on parler dhomogénéisation de la culture jeune et du rapport des jeunes aux TIC ? Il nen est rien. Dabord parce que la « fracture numérique » perdure, tant en terme daccès, dusage que déducation aux médias. Car les TIC sont devenus, comme hier la télévision, un objet déducation et de régulation dans les familles (de laccès, du temps passé, de contenus consommés, etc.), sinsérant parfois dans un projet éducatif parental, que les parents soient compétents ou non dans lusage de ces technologies. Cette « fracture » obéit aux lois de la stratication sociale des comportements culturels et éducatifs. Ensuite parce quà lintérieur de la net-génération voisinent des usages variables selon lâge7 : les plus jeunes privilégient les usages ludiques, les plus âgés les usages communicationnels. Loin dêtre tous des utilisateurs polyvalents dInternet, les jeunes favorisent à chaque âge des usages liés aux enjeux de leur socialisation, et la rapidité des mutations technologiques crée des dissemblances Quel sens pour léducation ? Les jeunes et les TIC Ministère de la Culture Département des études, de la prospective et des statistiques du Ministère de la culture

11 Enn, parce que le rapport aux TIC des lles et des garçons est très différent. Les TIC ne réalisent pas – pas plus que les autres pratiques et consommations culturelles – lidéal de mixité qui avait présidé à leur invention. Ces différences garçons/lles interviennent à de multiples niveaux : en matière de stratégies éducatives (quil sagisse de dotation en équipement ou déducation), en matière de normes sociales de comportements, dans loffre de produits et services (le champ du jeu vidéo par exemple est masculin) et dans les modes dappropriation des objets et supports. Loin de produire « une » culture jeune, les TIC permettent « des cultures jeunes », des expérimentations identitaires, des espaces de liberté ou de normativité.

12 Bernard Stiegler > Réflexion sur les espaces didactiques internes et externes à lappareil scolaire > The New Pro-sumers. Nous entrons dans une nouvelle époque qui rompt avec celle des producteurs-émetteurs opposés aux consommateurs-récepteurs. La logique du monde numérique veut que nous transmettions ce que nous recevons, après lavoir lenrichi par exemple dune métadonnée (un nom sur une photo, une modification sur une notice, une ligne de code dans un logiciel libre, etc). Nous nous trouvons dans une économie de la contribution qui sappuie sur des technologies collaboratives. > Crise de lédition : Modification du paysage éditorial > Économie de la contribution Michel Serres > les nouvelles technologies nous ont condamnés à devenir intelligents.


Télécharger ppt "Communicative tool for Teachers Informative management Contents management Platform LMS collaborative approach IT enrichment contents management E-class."

Présentations similaires


Annonces Google