La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La Vie Quotidienne en Egypte Parti I: LAbris, le transport, la nourriture, M. Bridgeo, WHS.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La Vie Quotidienne en Egypte Parti I: LAbris, le transport, la nourriture, M. Bridgeo, WHS."— Transcription de la présentation:

1 La Vie Quotidienne en Egypte Parti I: LAbris, le transport, la nourriture, M. Bridgeo, WHS

2 La Vie Quotidienne en Egypte Que savons-nous réellement de la vie des anciens Égyptiens? Les peintures des tombes et les textes hiéroglyphiques sacrés nous ouvrent une fenêtre sur le monde de l'élite, mais l'information sur la vie des gens ordinaires demeure peu abondante. Les paysans, qui jouaient un rôle essentiel au sein de la stricte société hiérarchique du pays, constituaient la majorité de la population de l'Égypte ancienne. M. Bridgeo, WHS

3 La Vie Quotidienne en Egypte – Labri La plupart des maisons étaient en brique. Les rives du Nil fournissaient la boue utiliséee pour fabriquer briques. Les paysans égyptiens vivaient dans des maisons toutes simples en briques crues ne contenant que quelques meubles. M. Bridgeo, WHS

4 La Vie Quotidienne en Egypte – Labri Les artisans vivaient dans des habitations en briques crues au toit plat à un ou deux niveaux. Les murs et le toit devaient être recouverts de plâtre et peints. À l'intérieur, il y avait une salle de réception, une salle de séjour, des chambres et un cellier oû l'on entreposait nourriture et boissons. On préparait les repas dans une cuisine extérieure équipée d'un four en briques crues. Un escalier sur l'extérieur de la maison menait à une terrasse sur le toit. M. Bridgeo, WHS

5 La Vie Quotidienne en Egypte – labri Les demeures des riches étaient plus grandes et plus luxueuses. De spacieuses salles de réception et de séjour donnaient sur une cour centrale ornée de plantes à fleurs et d'un étang à poissons. Chaque chambre possédait sa salle de bain privée, et les murs, colonnes et plafonds étaient peints de beaux motifs inspirés par la nature. Les meubles – lits, fauteuils, boîtes et tables – étaient raffinés et très ornés. Dans les demeures des nobles, on trouvait aussi des pots en argile et des vases peints ainsi que des bols et des jarres de calcaire. M. Bridgeo, WHS

6 La Vie Quotidienne en Egypte – Le Transport Le Nil était la voie de communication qui reliait les différentes parties du pays. Jusqu'au XIXe siècle, les déplacements par voie terrestre furent pratiquement inconnus. Les vents dominants soufflaient du nord, poussant les bateaux se dirigeant vers le sud, les bateaux allant vers le nord comptant sur le courant et la force des rames pour se déplacer. M. Bridgeo, WHS

7 La Vie Quotidienne en Egypte – Le Transport Dans l'Égypte ancienne, les routes n'étaient guère plus que des sentiers. Pour se déplacer par voie terrestre, on marchait ou on voyageait à dos d'âne ou en chariot. Les gens transportaient des marchandises sur leur tête, mais ânes et chariots transportaient les charges plus lourdes. Le chameau fut peu connu en Égypte avant la fin de la période pharaonique. La roue fut probablement introduite en Égypte par les Hyskos, un peuple asiatique qui envahit le pays et le dirigea sous les XVe et XVIe dynasties. Les Hyksos disposaient fort probablement de chars tires par des chevaux, qu'ils utilisaient pour la guerre. Les pharaons et les nobles du Nouvel Empire adoptèrent ce moyen de transport pour les expéditions de chasse, mais les gens du peuple ne s'en servaient pas pour voyager. M. Bridgeo, WHS

8 La Vie Quotidienne en Egypte – Le Nil Tous les étés, à partir de juillet, le Nil montait, inondant les plaines basses bordant ses deux rives. Gonflé par les pluies de la mousson en Éthiopie, il déposait sur le sol une couche de terre noire oû abondaient les éléments nutritifs nécessaires aux cultures. Le fleuve montait en moyenne d'environ 8 mètres. M. Bridgeo, WHS

9 La Vie Quotidienne en Egypte – La Cultivation le chadouf Dans les conditions normales, sur les plaines inondables on cultivait des plantes et élevait des animaux très divers assurant lalimentation des anciens Égyptiens. La grande majorité de la population pratiquait lagriculture. Lorsque les eaux commençaient à se retirer à la mi-septembre, les agriculteurs bloquaient les canaux pour retenir les eaux pour lirrigation. Encore utilisé aujourd'hui, le chadouf est un dispositif mécanique d'irrigation servant à déverser l'eau des canaux dans les champs. Une personne peut le faire fonctionner en hissant le seau (bucket) et le dirigeant vers le champ. M. Bridgeo, WHS

10 La Vie Quotidienne en Egypte – les champs Les paysans cultivaient la terre, mais celle-ci était la propriété du roi, de ses fonctionnaires et des temples. Les agriculteurs devaient atteindre des quotas de céréales, qu'ils remettaient aux propriétaires en guise d'impôt. Ils avaient le droit de garder une partie des récoltes à leur propre usage, mais s'ils ne produisaient pas la quantité attendue, ils étaient sévèrement punis. M. Bridgeo, WHS

11 La Vie Quotidienne en Egypte – La Nourriture Le principale culture, l'orge, servaient à fabriquer la bière et le pain, les aliments de base des Égyptiens. Les céréales étaient récoltées et entreposées dans des greniers (graineries) jusqu'à ce qu'on les transforme. Pharaons et nobles participaient à des expéditions de chasse, y compris au gibier à plumes, et de pêche. La pêche permettait à la classe ouvrière de diversifier son alimentation. Les pauvres substituaient le poisson à la viande, qu'ils ne pouvaient se permettre. Le Nil et la Méditerranée leur offraient des espèces très diverses. Pour pêcher, on se servait d'un hameçon et d'une ligne, de harpons, de pièges (traps) et de filets. M. Bridgeo, WHS

12 La Vie Quotidienne en Egypte On cultivait des légumes très divers, dont l'oignon, l'ail (garlic), le poireau (leaks), la fève (beans), la lentille (lentils), le petit pois (peas), le radis (radish), le chou (cabbage), le concombre(cucumber) et la laitue (lettuce), et aussi des fruits : dattes (dates), figues (figs), grenades (pomegranates), melons (melons) et raisins (grapes), par exemple, et on produisait du miel (honey) pour sucrer les desserts. Le régime égyptien était complété par du poisson, de la volaille et de la viande, mais les paysans ne devaient consommer de la viande qu'en des occasions spéciales. On élevait des animaux domestiques pour l'alimentation, dont le porc, le mouton et la chèvre. M. Bridgeo, WHS

13 LInformation, Photographies et les Dessins contenus dans cette présentation Diapositive 1 Diapositive 2 – Diapositive 3 – Diapositive 4 Diapositive 5 – Diapositive 6 – M. Bridgeo, WHS

14 LInformation, Photographies et les Dessins contenus dans cette présentation Diapositive 7 – Diapositive 8 – Diapositive 9 – Diapositive 10 – Diapositive 11 – Diapositive 12 – Information: M. Bridgeo, WHS


Télécharger ppt "La Vie Quotidienne en Egypte Parti I: LAbris, le transport, la nourriture, M. Bridgeo, WHS."

Présentations similaires


Annonces Google