La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

CSG 14 lits (+ 4 lits dédiés SP) depuis 1an Pas de SSR LS/EHPAD 170 lits Consultation et HDJ mémoire (5 gériatres, 3 neurologues) Consultation gérontologique.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "CSG 14 lits (+ 4 lits dédiés SP) depuis 1an Pas de SSR LS/EHPAD 170 lits Consultation et HDJ mémoire (5 gériatres, 3 neurologues) Consultation gérontologique."— Transcription de la présentation:

1

2 CSG 14 lits (+ 4 lits dédiés SP) depuis 1an Pas de SSR LS/EHPAD 170 lits Consultation et HDJ mémoire (5 gériatres, 3 neurologues) Consultation gérontologique (5 gériatres) UMG Composition: 80% ETP IDE, 100% secrétariat (consultation et HDJ),25% Assistante sociale, 50% ETP médecin

3 Stress, souffrance et violence en milieu hospitalier Collection MNH Hirrlay

4 Dans des locaux exigus Avec un aval restreint Narbonne 259 lits MCO Béziers: passages 450 lits MCO Ales: passages 292 lits MCO + 40 lits médecine Lezignan CH NarbonnePoints de Comparaison ( 48 établissements) Nombre de passages annuels Nombre de box712 Nombre de lits (UHCD)99 Ratio m²/ passages Superficie totale, dont surface dédiée au secteur soins Stress, souffrance et violence en milieu hospitalier Collection MNH Hirrlay

5 19.4% des passages avec 29% dhospitalisation Tps moyen de passage 56.35% des PA hospitalisés au CH Narbonne passe par les urgences Temps de passage moyen2h25Moyenne : 3h10 Min : 1h49 Max : 5h55 Temps de passage moyen sans examens complémentaires 2h02 (2h43 pour les personnes de 75 ans et plus) Moyenne : 1h53 (min 1h01, max 3h30) Temps de passage moyen des plus de 75 ans 3h23Moyenne 4h53 (min 2h18 ; max :6h18)

6 Le ressenti Invasion de PA PA consommateur de temps PA considérée comme Bedbloqueurs

7 Un recours à lUMG confidentiel 11 à 12% de lactivité

8 Augmentation taux hospitalisation Augmentation temps aux urgences appel le matin évaluation lAPM car mi temps médical UMG Durée de lévaluation / demande dex complémentaire Etiquette gériatrique sur le patient et donc refus dans les services dits de spécialités

9

10 un temps de passage plus long > 70 ans : 3 h 40 (15 % > 6 h) vs 2 h 30 (20 – 50 ans) (Drees Janvier 2003) 28 % de diagnostics « ratés » (J Accid Emerg Med 1996 ; 13 : 256 – 257) Symptômes aspécifiques, communs à plrs pathologies (confusion/chute/ AEG) Confusion entre trouble de la vigilance, cognitifs, du comportement et troubles confusionnels Problème de communication / absence de référents (présence dun référent diminue avec lâge, absence de contact préalable avec le MT augmente avec lâge (70%des plus de 80ans))

11 Le passage aux urgences =perte de chance? Perte de repère / milieu très stressant/ maintien autonomie impossible/ Diagnostics méconnus Après un passage dans un SAU, les patients de plus de 65 ans ont un risque élevé de réhospitalisation précoce (10 à 45 %) et de décès (10 %). Stress, souffrance et violence en milieu hospitalier Collection MNH Hirrlay

12 LEGS (dont le dépistage de la fragilité) diminue le risque de perte dautonomie, déclin fonctionnel rehospitalisation précoce, mortalité,

13 UrgentisteGériatre actionType de PECréflexion rapideTemps évaluationapprofondie Centrée sur lorganePrise en chargeglobale Pronostic vitalObjectif 1Qualité de vie Le « juste » soin Une placeObjectif 2 trouver La bonne place Stress, souffrance et violence en milieu hospitalier Collection MNH Hirrlay

14 Attaque multi frontale Stress, souffrance et violence en milieu hospitalier Collection MNH Hirrlay

15 Directe aux urgences Une EGS adaptée Détournement des malades par une meilleure connaissance de la filière La diffusion dune culture gériatrique aux urgences Le court-circuit des urgences

16 Directe aux urgences Une EGS adaptée Détournement des malades par une meilleure connaissance de la filière La diffusion dune culture gériatrique aux urgences Le court-circuit des urgences

17 Enquête de satisfaction des urgentistes / UMG Rapprochement urgentistes gériatres Sensibilisation sur les critères de fragilité Sensibilisation sur les facteurs décisionnels de la non hospitalisation Grille de dépistage

18

19 Directe aux urgences Une EGS adaptée Détournement des malades par une meilleure connaissance de la filière La diffusion dune culture gériatrique aux urgences Le court-circuit des urgences

20 Repérer la PA à risque de décompensation (et donc ses facteurs de fragilité) Statut cognitif / confusion État thymique Baisse des capacités musculaires Difficultés dans la gestion de la vie quotidienne et relationnelle Dénutrition Définir un projet de soins cohérent avec état de fragilité (éviter obstination déraisonnable ou labandon thérapeutique) Grille de fragilité sur le modèle de léquipe dAnger ->Meilleure communication avec les urgentistes

21

22 Réorganisation de lUMG (problème de lintervention tardive) Mobilisation du GIGN -> intervention des 5 gériatres Intervention rapide +++

23 Directe aux urgences Une EGS adaptée Détournement des malades par une meilleure connaissance de la filière La diffusion dune culture gériatrique aux urgences Le court-circuit des urgences

24 Consultation places gardées systématiquement dans la semaine pour les urgences Hospitalisation différée en CSG

25 Directe aux urgences Une EGS adaptée Détournement des malades par une meilleure connaissance de la filière La diffusion dune culture gériatrique aux urgences Le court-circuit des urgences

26 Stress, souffrance et violence en milieu hospitalier Collection MNH Hirrlay

27 Eviter

28 Directe aux urgences Une EGS adaptée Détournement des malades par une meilleure connaissance de la filière La diffusion dune culture gériatrique aux urgences Le court-circuit des urgences

29 Informations pour admissions directes en CSG auprès des MT, EHPAD Car 20% des admissions via les urgences sont le fait dune pathologie qui aurait pu se passer de la filière urgence Sur CSG (portable pour accès directe aux deux gériatre) Délai dadmission 2/3 jours (mais parfois trop long pour le MT…!) Mise en place dune fiche dadmission pour cibler les problématiques, équilibrer le service par rapport à la charge en soins (escarres, trouble du comportement, problèmes sociaux) démarche plus compliquée que denvoyer aux urgences pour « AEG »

30

31

32 Plaquette dinformation sur la filière gériatrique MT/ EHPAD/ CLIC…

33 Stress, souffrance et violence en milieu hospitalier Collection MNH Hirrlay La filière gériatrique nabsorbe pas lensemble des PA polypathologiques LUMG a donc un rôle fondamental La PA fragile doit pouvoir en bénéficier lors de son passage SAU Lurgentiste est demandeur de cette aide mais subit des contraintes importantes structurelles La plus grande difficulté se situe en ville (MT)


Télécharger ppt "CSG 14 lits (+ 4 lits dédiés SP) depuis 1an Pas de SSR LS/EHPAD 170 lits Consultation et HDJ mémoire (5 gériatres, 3 neurologues) Consultation gérontologique."

Présentations similaires


Annonces Google