La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 QUESTIONS 1.Pourquoi seuls certains produits induisent-ils une dépendance ? Que font ces produits sur lactivité cérébrale ? 2.Pourquoi seuls certains.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 QUESTIONS 1.Pourquoi seuls certains produits induisent-ils une dépendance ? Que font ces produits sur lactivité cérébrale ? 2.Pourquoi seuls certains."— Transcription de la présentation:

1 1 QUESTIONS 1.Pourquoi seuls certains produits induisent-ils une dépendance ? Que font ces produits sur lactivité cérébrale ? 2.Pourquoi seuls certains individus deviennent-ils dépendants ? Quelles sont les particularités de leur fonctionnement cérébral, innées ou acquises ?

2 2 DEPENDANCE PSYCHIQUE Besoin irrépressible de consommer Résultant dun processus de renforcement Renforceurs : événements facilitant lacquisition et la pérennisation dun comportement Trois types de renforceurs Positifs Négatifs Secondaires

3 3 DEPENDANCE PHYSIQUE Se manifeste par un "syndrome de sevrage" Résulte du développement dune tolérance Remaniements fonctionnels des circuits neuronaux sollicités par le produit, et réduisant ses effets Démasquage de ces remaniements lors du sevrage

4 4 PREMIERES QUESTIONS Comment : 1.Evaluer le pouvoir addictif des produits 2.Reconnaître les circuits neuronaux impliqués dans les processus de laddiction 3.Evaluer les effets des traitements potentiellement anti-addictifs Chez lanimal : des "modèles" Chez lhomme :la neuroimagerie fonctionnelle

5 5 1.Comportement dauto-administration IV "Puissance addictive" (valeur hédonique) Enregistrements électrophysiologiques Taux de neurotransmetteurs Traitements pharmacologiques METHODES DETUDE CHEZ LE RAT

6 6 2.La préférence de place conditionnée Détection des produits addictifs Traitements pharmacologiques

7 7 METHODES DETUDE CHEZ LE RAT 3.Effets du produit sur le système de récompense Le système de récompense provoque du plaisir lorsquil est activé. Ses deux principales structures sont Laire tegmentale ventrale Le striatum ventral

8 8 METHODES DETUDE CHEZ LHOMME NEUROIMAGERIE FONCTIONNELLE Consommation du produit Evénements associés à sa consommation Craving Sevrage

9 9 DEPENDANCE PSYCHIQUE ET RENFORCEMENT POSITIF Les produits addictifs activent le système de récompense

10 10 TRAITEMENTS PHARMACOLOGIQUES

11 11 LES LIMITES DU RENFORCEMENT POSITIF 1.Lactivation du système ATV-nucleus accumbens nest pas synonyme de plaisir 2.Nombre de produits -nont pas deffets plaisants -ou sont déplaisants 3.Les éventuels effets plaisants passent au second plan, derrière -le besoin de consommer -les conséquences néfastes de la consommation

12 12 RENFORCEMENT NEGATIF 1.Effets pharmacologiques Humeur Nicotine Vigilance, attention Fonctions cognitives Alcool *Anxiété BZDInsomnie BarbituriquesDouleur morale et physique * Tremblement, Humeur OpiacésDouleur physique CannabisDouleur morale 2.Prévention du sevrage

13 13 LES LIMITES DU RENFORCEMENT NEGATIF 1. Tous les patients présentant des troubles psychiatriques ne sont pas des toxicomanes Les troubles psychiatriques sont souvent secondaires à la toxicomanie 2.Dissociation entre consommation et prévention du sevrage Phases de consommation maximum différentes des phases de manque Faible incidence de la prévention du sevrage sur le pronostic Syndromes de sevrage avec des produits non addictifs

14 14 AUTRES FACTEURS Renforcement secondaire (par lappren- tissage) Sensibilisation Ces deux phénomènes, comme la tolé- rance, résultent de remaniements plastiques du SNC Ils se traduisent par des modifications de lefficacité de la transmission synaptique Potentialisation (renforcement, sensibilisation) Réduction (tolérance) Ils sont de très longue durée Abstinence totale et définitive

15 15 ATV ET AMYGDALE Signification émotionnelle des stimulus Mémorisation des événements chargés démotion

16 16 CORTEX PREFRONTAL DORSOLATERAL Attention Mémoire de travail Fonctions exécutivesPlans daction Changements de plan Contrôle a posteriori

17 17 CORTEX ORBITOFRONTAL Sélection des réponses comportementales en fonction de leurs conséquences émotionnelles

18 18 CORTEX CINGULAIRE ANTERIEUR Emotions Détection des "conflits" entre plusieurs actions, évaluation des résultats de laction

19 19 RENFORCEMENT SECONDAIRE PAR LAPPRENTISSAGE Mémoire des effets -du produit -du sevrage Association entre -le produit, son environnement -et le plaisir de la consommation 1.Automatisation du comportement de consommation 2.Conditionnement pavlovien

20 20 CONDITIONNEMENT PAVLOVIEN

21 21 STIMULUS CONDITIONNANTS EFFICACES / CORRELATS CLINIQUES 1.Une petite dose du produit Abstinence totale et définitive 2.Un autre produit addictif Obtenir un sevrage complet 3.Environnement particulier Thérapies cognitives et comportementales

22 22 SENSIBILISATION Augmentation progressive des effets (plaisants, déplaisants ou toxiques) du produit Peut dépendre de facteurs génétiques Peut aussi être facilitée par le stress De longue durée Croisée

23 23 TOLERANCE La tolérance consiste en un épuisement progressif des effets du produit -conduisant à laugmentation des prises et/ou des doses Résultant de processus adaptatifs qui se développent -dans les réseaux du renforcement - mais aussi dans dautres réseaux

24 24 TOLERANCE ENVERS LALCOOL

25 25 DEPENDANCE PHYSIQUE Corollaire de la tolérance Le syndrome de sevrage résulte du démasquage brutal des processus adaptatifs Ambiguïté du terme -symptômes physiques particuliers -symptômes psychiques beaucoup moins spécifiques

26 26


Télécharger ppt "1 QUESTIONS 1.Pourquoi seuls certains produits induisent-ils une dépendance ? Que font ces produits sur lactivité cérébrale ? 2.Pourquoi seuls certains."

Présentations similaires


Annonces Google