La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Cancer du Rectum les bonnes pratiques en RT adjuvante Arnaud Methlin.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Cancer du Rectum les bonnes pratiques en RT adjuvante Arnaud Methlin."— Transcription de la présentation:

1 Cancer du Rectum les bonnes pratiques en RT adjuvante Arnaud Methlin

2 Intro Chirurgie classique: - T1T2,N0 M0: S 5ans: 85-90% - T3 T4, N0 M0: S 5ans: 50% - N1 tout T, MO: S 5ans: 30% - répartition égales entre RL et méta Discussion RT adjuvante concerne donc: - les T 3 T4, N0 M0 - les N1 tout T, M0

3 Anatomie du rectum 12-14cm S2-S3 plancher pelv (b sup releveurs) 1/3 sup (3-4cm) péritonisé en ant et lat 2/3 inf sous périt ds mésorectum (fascia recti) en avt: - homme: apon de Denonvilliers - femme: mésorectum sinterrompt au nv de cloison recto-vaginale et paramètres

4 anatomopathologie Mésorectum: siège de la plupart des récid Chir mésorectum vs chir classique: récid/2 Cône inversé: chir + diff en bas mésorectum - large, T + proche fascia recti - T rectale en général: tx RL: 0 à 10% - T rectale basse: tx RL: 15 à 30% Importance de la marge radiaire (circonf) cône + étroit en bas - Donc mésorectum = CTV

5 anatomopathologie Récidives locales: axe antéro-post Femmes: cloison recto-vaginale Hommes: concavité sacrée Extension - pariétale dans laxe du rectum: <1cm - circonférencielle dans graisse périrectale: jusquà 5cm

6 Chimio RT post-op ou RT pré-op Chimio RT post-op réduit tx RL et méta standard USA RT pré-op divise par 2 tx RL -schéma court suédois 5x5gy, chir imméd -schéma long 25x1.8gy, chir différée -efficacité équivalente

7 RT pré-op et exérèse mésorectum Essai Hollandais: 2000pts - TME vs RT préop (5x5gy) puis TME: - formation préalable des chirurgiens - tx RL divisé par 2 par la RT - effet RT disparaît qd: marge radiaire<2mm ou T rectum distal - tx RL: TME seule: plateau à 3ans RTE puis TME: courbe continue à monter

8 chimioRT préop: EORTC 4 bras - RT préop seule - chimioRT préop FUFOL sem RT préop et chimio postop - chimioRT préop et chimio postop Tx RL divisé par 2 qd chimioRT: 17% 8% Augm tox aigue sans compromettre chir

9 chimioRT préop: FFCD RT pré-op vs chimio-RT pré-op Ts les patients reçoivent chimio post-op Tx RL diminue de moitié quand chimio-RT

10 chimioRT préop Après chimioRT préop sur 5 évolutions 4 sont des méta: que faire? Intensifier de chimio conco à la RT??? FUFOL FU continu-Xeloda FOLFOX… Chimio dinduction avant la chimioRT?+++ Induction par chimio + thérapie ciblée?

11 Conservation sphinctérienne moment du choix du type de chir Initial: « recommandation », on ne tient pas compte de la réponse au ttt préop Après ttt dinduction mais évaluation diff du downsizing et du downstaging - TR: sous évalue rep T ds 78% des cas et ne prédit RC que ds 21% des T stérilisées - Écho endorectale et IRM pas meilleures

12 Conservation sphinctérienne phases II Phases II encourageantes mais période de prise en charge (année) est un facteur de prédiction de conservation aussi important que la RC: Amélioration - des techniques chirurgicales - de la formation des chirurgiens

13 Conservation sphinctérienne: phases III décevantes Chir vs RT puis chir: - 4 essais récents - seul lessai NSABP diff de tx de conserv

14 Conservation sphinctérienne: phases III décevantes RT vs chimioRT préop: 6 essais - Seul Lyon augm tx conserv (intensif. induction) - Mais seulement:. 4 essais imposaient la TME. 2 essais posaient la question de la conservation sphinctérienne comme objectif premier - Analyse de sous-groupes bonne réponse tumorale corrélée à un plus grand tx de conservation

15 Technique de RT: volume cible anatomoclinique T moyen ou bas rectum mais pôle inf >2cm du sphincter: le mésorectum limite inf 1cm sous jonction ano-rectale T dont pôle inf <2cm du sphincter (TR+++) inclure le périné vers fosses ischiorectales si nécessaire En avant: au delà du mésorectum si T ant

16 Technique de RT: volume cible anatomo-clinique T ht rectum: - Cranio-caudal: mésorectum et 3cm au dessus de la T - Latéralement: 3cm en dh de paroi rectale - En arr: concavité sacrée -En avt: 3cm dvt la paroi rectale: à discuter car: - à ce nv le rectum est libre - pénalise grêle et vessie

17 Technique de RT: volume cible prévisionnel Mobilité du mésorectum Surtout pour sa partie haute Surtout en fonction du remplissage vésical

18 Technique de RT Fractionnement: résultats équivalents du 5x5 et du 25x1.8 mais… RT conformationnelle: dosi +belle que RT classique IMRT: encore + élégant intérêt chez les vasculaires

19 Technique de RT dosimétrie Rectum 2D

20 Définition des faisceaux basée sur les repères osseux

21 3 coupes scanner pour évaluer la dose

22 Technique de RT dosimétrie Rectum 3D

23 Définition du volume tumoral sur scanner

24 Définition des faisceaux à partir des volumes contourés

25 Calculs dosimétriques précis

26 Evaluation précise de la répartition de la dose en 3D

27 Accès aux DVH

28 Technique de RT dosimétrie IMRT

29 Lintensité nest pas la même en tout point du faisceau. MLC dynamique

30 Optimisation de la répartition de la dose

31 Comparaison des 3 techniques 2D 3DIMRT

32 Technique de RT Position: - procubitus: (+) compression, aplati ventre (-) les gros roulent sur leur ventre - décubitus: plus reproductible Réplétion vésicale: - vessie pleine: (+) dosi (-) reproductibilité (irrégulier) - vessie vide: (+) reproductibilité (-) dosi moins bonne ts jours

33 Technique de RT Repositionnement -imagerie portale quotidienne: outil de repositionnement des manips bien avant dêtre un outil de contrôle des médecins -Tenir compte de la dose apportée par ces images -IGRT: repositionnement grâce à un scanner embarqué: + précis

34 surimpression Rationnel (+): petites études non random Résultats meilleurs qd RC ou R majeure Rationnel (-): But de RT préop: sécuriser le futur lit opératoire, ce qui reste après ablation totale du méso- rectum (la T part avec le MR) Cible de RT: la maladie microscopique ds et en périph du MR bien plus que la T macroscopique

35 Surimpression: proposition raisonnable Dose: 3x1.8gy ( on reste ds la fourchette des 45-50gy) Volume: réduction ds sens crânio-caudal conservation des limites antéro-post et lat

36 conclusion chimioRT préop nouveau standard pour les T3T4 résécables Diminue tx récidive locale mais pas dinfluence sur la survie Sophistication des techniques devrait encore réduire la toxicité Importance du contrôle local pour éviter le calvaire de lévolution pelvienne

37 Conclusion: Jacques Brel Linaccessible étoile: le chemin vers le contrôle de la maladie générale risque dêtre encore très long Mourir cela nest rien, mais vieillir! (Brel) mais pourrir!!! (Methlin) Donc importance fondamentale de - prévention - dépistage - contrôle loco-régional


Télécharger ppt "Cancer du Rectum les bonnes pratiques en RT adjuvante Arnaud Methlin."

Présentations similaires


Annonces Google