La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Thyroïde Marie Hébert R2 UMF Jardins Roussillon 6 juin 2012.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Thyroïde Marie Hébert R2 UMF Jardins Roussillon 6 juin 2012."— Transcription de la présentation:

1 Thyroïde Marie Hébert R2 UMF Jardins Roussillon 6 juin 2012

2

3 Objectifs Quand devons nous faire des analyses sanguines?….Dépistage Révision de lexamen physique de la thyroïde Révision des symptômes, des causes, de lévaluation et du traitement de lhypothyroïdie Révision des symptômes, des causes, de lévaluation et du traitement de lhyperthyroïdie

4 Objectifs Nodules thyroïdiens Hypothyroïdie et hyperthyroïdie chez la femme enceinte

5

6

7 Dépistage

8 American Thyroïde Association TSH q 5 ans à partir de 35 ans American College of Physician Femme > 50 ans

9 Examen physique de la thyroïde Approche antérieure Flexion légère du cou ou rotation légère à lopposé du coté examiné Avec la main g --> déplacé le larynx vers la g du patient et palper le lobe g avec la main d Demander au patient davaler en lui offrant de leau Répéter de lautre côté

10

11 Examen physique de la thyroïde Approche postérieure Se placer derrière le patient Cou en légère extension Main g pousse la trachée vers la droite Main d palpe la lobe d de la thyroïde lorsque le patient avale ( en offrant de leau) Et vice versa

12

13

14

15

16

17 Thyroïdite autoimmune chronique (Hashimoto's) Destruction des tissues thyroïdiens par des cellules (T) et des anticorps Goitre ou atrophique antithyroperoxidase (95%) antithyroglobulin (80 -90%) utilisation limitée

18 Thyroidectomie Traitement radioiodine Radiotherapie externe du cou Lymphome hodgkin (30%) Cancer du cou et de la tête Accident nucléaire Déficit en iodine Cause la plus fréquente au monde (< 100mcg/j) Excess en iodine

19 Medicaments: methimazole and propylthiouracil, Ethionamide (TB) Lithium, amiodarone, interleukine-2, interferon alpha (TSH q 6 à 12 mois) Maladie inflitrative Thyroidite fibrotique (thyroidite de Reidel), hemochromatose, scleroderma, leucemie, sarcoidosis Transitoire: évolution naturelle de la maladie sous-jacente

20 Hypothyroidie secondaire et tertiaire (1%) Secondaire TSH ou N, T4 Déficience en TSH Hypopituitarisme Macroadenoma, nécrose pituitaire en post-partum (Sheehan's syndrome), traumatisme, hypophysitis, tumeur nonpituitaire: craniopharyngiome, maladie infiltrative

21 Hypothyroïdie secondaire et tertiaire 1% Tertiaire TSH ou N, T4 Déficience en TRH Atteinte de lhypothalamus ou interférance avec lapport portal sanguin hypothalamique-pituitaire 2aire tumeur, traumatisme, radiation, maladie infiltrative

22 Hypothyroïdie subclinique TSH Insuffisance légère (4,5 à 10 mUI/L) Insuffisance modérée (> 10 mUI/L) T4 normale

23 Hypothyroïdie subclinique Prévalence 4 à10% Jusquà 20 % chez les femmes et les personnes agées de plus de 60 ans Zone de déficience en iode HypoT4 --> prévalence 4% Tendance hyperT4 Zone de réplétion adéquate en iode HypoT4 --> prévalence 24% Moins tendance à hyperT4

24 Hypothyroïdie subclinique TSH augmente avec lâge Définition adapté pour octogénaire Chaque année 2% à 5% évolueront vers une hypothyroïdie avérée Progression proportionnelle à la concentration initiale de TSH et plus importante si antiTPO + 4,3 % vs 2,6% Même cause que hypothyroïdie avéré Retour à une TSH normal sans traitée dans 30 à 60% des cas

25

26 Traitement de lhypothyroidie Chez les jeunes en santé: 1.6 mcg/kg Chez les gens plus âgés Risques --> décompensation dune maladie cardiaque sous-jacente Faible dose (25 à 50 mcg die) Augmenter de façon progressive q8 sem

27 Valeurs de TSH ciblées < 60 ans1 à 3 mUI/L 60 et 75 ans3 à 4 mUI/L > 75 ans4 à 6 mUI/L

28 Hypert4

29 Hyperthyroidie - évaluation TSH T4 +/- T3 Scintigraphie

30

31

32

33 Causes Maladie de Graves Cause la plus fréquente chez les jeunes femmes Entre 30 et 60 ans 5x chez les femmes que chez les hommes

34 Maladie de Graves Facteurs de risques Prédisposition génétique Stress important Post-partum Tabagisme Apport en iode Certains medicaments: amiodarone, interféron Autre maladie auto-immune eg: anemia pernicieuse…

35 Maladie Graves Sx dhyperthyroïdie Goitre diffus +/- bruit (95%) Ophtalmopathie: proptosis, retraction des paupières, diplopie, regard fixe, érythème conjonctival Dermopathie: myxedema pretibial (épaississment du derme) Clubbing Épaississement des phalanges distales

36

37 Maladie de Graves Doser TRAb si résultat équivoque

38

39 Thyroidite Rappel --> phase hyper suivi par hypo et normalisation Anti-TPO + est un facteur de risque pour la non récupération dans le cas de la thyroidite

40 Diminution thyroglobuline

41 Traitement symptomatique Chez tous les patients Vise Les palpitations Les tremblements Lanxiété Propranolol 10 à 40 mg 2 à 3x / jr Diminue la conversion de T4 à T3 Ninterfère pas avec lévaluation Si contraindiqué BCC

42 Traitements curatifs Antithyroïdiens de synthèse Iode 131 Intervention chirurgicale

43 Traitement - Interfère avec la captation de liode par la thyroïde - T4, T3 q4 à 6 sem -TSH dernière à se normaliser Dose : 100 à 400 mg en 2 ou 3 dosesDose : 5 à 20 mg en une ou 2 doses

44 Si on décide dinclure la captation de liode par la thyroïde, il faut reporter le début de ladministration des antithyroïdien à après lexamen

45 Facteurs de bon pronostic Hyperthyroïdie légère Goitre de petite taille Jeune âge Femme

46 du taux de rechute si concentration en anticorps anti- récepteurs de la TSH à la fin du tx

47 Taux de rémission Entre 20 à 30% Si sélection de cas --> 40 à 50% Si maladie de Graves --> doser les Antirecepteur de la TSH x 12 à 18 mois --> si neg chances de rémission Pas de rémission dans les cas dadénomes toxiques ou de goitres multinodulaires

48 Traitement par Iode radioactive Détruit la thyroïde ou les zones hyperactives Chance de rémission dans les cas de maladie de Graves (80% vs 50%) Risque dhypot4 (75 à 80%) Dose dépasse rarement 15 mCi

49 Traitement par Iode radioactive Adénome de < 3cm Goitres multinodulaires --> dose plus forte non recommandé pour une correction rapide de la maladie Effet définitif vu plusieurs semaines voir mois plus tard Échec si hyperthyroidie persiste après 6 mois

50 Prétraitement Par des antithyroïdiens de synthèse Tolérance cardiaque diminué Disponibilité du traitement Bcp de sx Taux dhormone > 3 à 4 x la normale MAIS, cesser 4 à 5 jours avant tx I 131

51 Contre-indications Grossesse Allaitement Non recommandé si atteinte ophtalmique de Graves modéré ou grave

52 Effets secondaires Hypothyroïdie Thyroïdite radique inflammatoire Pas de risque de cancérisation secondaire

53 Thyroïdectomie Goitre compressif Ophtalmopathie Graves modéré à sevère Intolérance aux antithyroïdiens de synthèse Refuse tx à liode radioactive Adénome toxique > 3 cm Prétraitement avec anti-thyroïdien souhaitable

54 Thyroïdectomie Effets secondaires Atteinte parathyroidienne Lésion du nerf récurrent laryngé

55 Hyperthyroïdie subclinique Progression à hypert4 avéré chez 4,3% Touche surtout : lappareil cardiovasculaire: FA les os: résorption osseuse, fracture Traité si : TSH <0,1 TSH entre 0,01 et 0,5 et densité minérale osseuse est basse ou si maladie cardiovasculaire Suivi q 6 mois

56 Nodule thyroïdien Facteurs de risque à rechercher à lhx Irradiation au cou ou à la tête Exposition à une source de radioactivité dans le passé Atcds familiaux de cancer de la thyroïde Syndrome familial: syndrome des néoplasie endocriniennes multiples de type 2 Évolution rapide de la masse ou dune dysphonie Sex masculin < 20 ans > 70 ans

57 Examen physique Paralysie des cordes vocales Adénopathie cervicale ipsilatérale Nodule fixe ou ferme à la palpation

58

59 Peu de chance dêtre malin si - kystique - spongiform

60 Cytoponction

61 Sensibilité 83% Spécificité 92% Valeur prédictive positive 75% Faux positifs et faux négatifs : 5%

62 Cytoponction Bénin --> cellules folliculaires (0 à 3%) Maligne --> cellularité, inclusion intranucléaire, sillon (97-99%) Atypie --> (5 à 15 %) Néoplasie folliculaire --> (15 à30%) Néoplasie évocatrice de malignité --> (60 à 75%)

63 Suivi Écographie dans 6 à 18 mois Si volume --> re bx Si stable au suivi Echo q 3 à 5 ans TSH et examen physique q an

64 Dosage de la calcitonine… Controverse comme moyen de dépistage chez la population avec nodule nécessaire si atcds familiaux de cancer médullaire ou syndrome des néoplasie endocriniennes multiples dans le cas dun cancer médullaire Utile comme marqueur de récidive

65 Grossesse Hypothyroïdie subclinique 2 à 3 % des femmes enceintes + de fausses couches et davortement spontané Lévothyroxine bénéfique

66 Grossesse Hypothyroïdie avérée Répercussion importante sur le cerveau du foetus Si connu avant la grossesse la dose de 30%

67

68 Grossesse Si atcd de Graves Mesurer anticorps antirécepteur à TSH Ces anticorps peuvent traverser le placenta Et il peuvent entraîner un hyperthyroïdie néonatale

69 A noter Lorsque la T4 est dosée dans les 4 heures suivants lingestion de lévothyroxine, le résultat peut-être faussement élevé, jusquà 25% Levothyroxine peut être pris au coucher Le plus important cest quil soit pris de façon régulière sur un estomac vide

70

71 Références La thyroïde un vrai chef dorchestre! Le médecin du Québec, Volume 47, numéro 2, février 2012 Swartz M. Text book of physical diagnosis, 5th edition, Saunders & Elsevier, USA, 2006 Harrison, Principals of Internal Medicine, Chapter 341, online acces trhough mcgill library Douglas, R, Disorders that cause hypothyroidism, updated: Jul 19,2011, Uptodate

72


Télécharger ppt "Thyroïde Marie Hébert R2 UMF Jardins Roussillon 6 juin 2012."

Présentations similaires


Annonces Google