La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les céphalées Casse-tête ou mal de tête? Première partie.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les céphalées Casse-tête ou mal de tête? Première partie."— Transcription de la présentation:

1 Les céphalées Casse-tête ou mal de tête? Première partie

2 Objectifs dapprentissage 1. Diagnostiquer les types de céphalées les plus fréquemment rencontrées en première ligne. 2. Détecter les signes dalarme et procéder à linvestigation appropriée lorsque nécessaire.

3 Cas clinique #1 Femme de 42 ans, se présente à lurgence pour céphalée. Linfirmière note sur la feuille de triage quelle a pris beaucoup dalcool et quelle a vomit. Les signes vitaux sont les suivants: TA 130/85RC 95 par minuteTempérature 36 BRR 22 par minute

4 Cas clinique #2 Marie-Ève, 18 ans, vient à votre bureau parce quelle a souvent mal à la tête et craint davoir une tumeur au cerveau comme son cousin.

5 Cas clinique #3 Monsieur C.Falley, 65 ans, consulte à lurgence parce quil a mal à la tête depuis quelques jours. Il est très souffrant et il a de la difficulté à regarder la lumière.

6 Cas clinique #4 Madame G.Malaubloc, 75 ans, consulte pour une céphalée qui dure depuis quelques mois.

7 La céphalée Démarche diagnostique. Essentiellement, éliminer une céphalée secondaire.

8 En cabinet % de céphalées graves? % de céphalées bénignes? 1% 99%

9 À lurgence % de céphalées graves? % de céphalées bénignes? 3,8% 96,2%

10 La céphalée présente lune des plus fréquentes raisons de consultation médicale.

11 90% de toutes les céphalées bénignes (primaires) sont soit migraineuse, soit de tension, soit céphalée de Horton(dont la prévalence est cependant inférieure à 1% dans la population générale)

12 Erreurs fréquentes dans lévaluation des céphalées chez ladulte 1.Attribuer la céphalée à un problème de réfraction 2.Parler des céphalées vasculaires en parlant de migraine 3.Parler de contraction musculaire en parlant de céphalées de tension (le mécanisme exact de ce type de céphalée étant inconnu) 4.Parler de céphalées dorigine psychogéniques 5.Penser que lhypertension cause des céphalées (vrai seulement si urgence hypertensive)

13 Les céphalées 4% des consultations à lurgence 3,8% des céphalées à lurgence sont graves Ce 3,8% doit être identifié!

14 Diagnostic différentiel des céphalées Migraine (sans aura, avec aura, ophtalmique, ophtalmoplégique) Céphalées de tension Céphalées de Horton Céphalées liées à un traumatisme crânien Troubles vasculaires (ACV, hématome intra- crânien,hémorragie méningée, malformation AV, artérite temporale, dissection carotide ou artère vertébrale, thrombose veineuse, HTA )

15 Diagnostic différentiel des céphalées Céphalées liées à des pathologies intra- crâniennes non vasculaires (hypertension du LCR, hypotension du LCR, infection intra- crânienne, sarcoidose et autres maladies inflammatoires non infectieuses, néoplasie intra-crânienne, injection intrathécales) Céphalées liées aux substances toxiques ou à leur sevrage (exposition aigue ou chronique, céphalées de sevrage)

16 Diagnostic différentiel des céphalées Céphalées liées à des infections non céphaliques (virales, bactériennes, autres) Céphalées liées à des troubles métaboliques (hypoxie, hypercapnie, dialyse, hypoglycémie, autres anomalies métaboliques) Céphalées ou douleur faciale liées à des désordres des structures faciales ou crâniennes (os du crâne, yeux, oreilles, nez, sinus, dents, mâchoire, articulation temporo-mandibulaire)

17 Diagnostic différentiel des céphalées Névralgie crânienne Diverses formes de céphalées sans rapport avec des lésions organiques (céphalée induite par le froid, céphalée bénigne de la toux, céphalée bénigne liée à leffort, céphalée liée à lactivité sexuelle, céphalées attribuable à la compression externe)

18 Le plus important Lhistoire et lexamen physique

19 Histoire Avant tout, se questionner sur les drapeaux rouges pour éliminer une cause secondaire à nos céphalées

20 Histoire 1.Âge au début 2.Présence ou absence dun aura ou dun prodrome 3.La fréquence, lintensité et la durée de la céphalée 4.Le nombre de céphalées par mois 5.Le site, le type de lirradiation de la douleur 6.Symptômes ou anomalies associées: - Sonophobie - Photophobie - Vomissements - Troubles visuels 1.Histoire familiale de la migraine 2.Facteurs précipitants, facteurs qui soulagent 3.Effet de lactivité sur la douleur 4.Relation avec certains aliments, avec lalcool

21 Histoire (suite) 11. Réponse aux traitements antérieurs 12. Changement de vision récent 13. Trauma récent associé 14. Changements récents dans les habitudes de vie (sommeil, exercice, poids, diète) 15. État de santé général 16.Changements dans les méthodes de contraception 17.Association possible avec facteurs environnementaux (monoxyde de carbone) 18.Effet du cycle menstruel et de la prise dhormones

22 Caractéristiques des maux de tête bénins les plus fréquents SymptômesMigraineCéphalée de tension Céphalée de Horton Site de la douleurUnilatéral 60-70% Bi frontal ou Globale 30% Bilatéral Toujours unilatérale Commence habituellement autour de lœil ou de la tempe. Caractéristique de la douleur Début graduel, crescendo, pulsatile, intensité modérée à sévère, augmentée par activité physique de routine (ex. faire la vaisselle) Pression ou serrement Début soudain, atteint summum en quelques minutes, douleurs continuelles, intense, excruciante et explosive Apparence du patient Préfère rester dans une pièce fermée, tranquille Peut rester actif ou peut nécessiter du repos Patient demeure actif Durée4 à 72 heuresVariable30 minutes à 3 heures Symptômes associées Nausée, vomissements, photophobie, sonophobie, parfois aura (habituellement visuel mais peut être autre) aucun Larmoiement et rougeur de lœil ipsilatéral à la douleur, congestion nasale, rhinorrée, pâleur, sudation, syndrome de Horner, sensibilité à lalcool, rarement: symptômes neurologiques focaux.

23 Beaucoup de céphalées mixtes ( «Overlap») Exemple: sinusite chronique migraine céphalée de tension surconsommation de médicaments migraine céphalée de tension

24

25 Limportance du calendrier des céphalées pour notre patient

26 Les drapeaux rouges Ou… comment ne pas manquer notre 3,8% de céphalées graves…. Une céphalée soudaine ou une céphalée sévère persistante qui a atteint son paroxysme quelques secondes ou minutes après le début de la douleur, demande une investigation agressive.

27 Diagnostic différentiel de la céphalée intense et soudaine ( thunder clap headache) 1. Hémorragie sous arachnoidienne -Raideur de nuque -État de conscience peut être altéré, sans signes neurofocaux

28 Diagnostic différentiel de la céphalée intense et soudaine ( thunder clap headache) 2. Anévrysme intracrânien non rupturé (céphalée sentinelle) % des patients avant une HSA causée par petite fuite dun petit anévrysme. La douleur peut durer quelques heures ou quelques jours. -Primordial de les identifier pour éviter une HSA -Ponction lombaire est nécessaire si soupçons cliniques et si le scan sans contraste est négatif. -Pas toujours visible au scan!

29 3. Thrombose veineuse cérébrale -2 à 13% des patients présentation initiale est le thunder clap headache -90% des patients avec une TVC ont une céphalée -Aussi: Papilloedème Convulsions Déficits focaux Altération de létat de conscience Diagnostic différentiel de la céphalée intense et soudaine ( thunder clap headache)

30 3. Thrombose veineuse cérébrale (suite) -Diagnostic CT scan cérébral: peut être normal! -Ponction lombaire: peut être normale! -Résonnance magnétique nucléaire Diagnostic différentiel de la céphalée intense et soudaine ( thunder clap headache)

31 4. Dissection artère cervicale Céphalée habituellement présente: 60-95% des patients avec dissection artère carotidienne et 70% des patients avec dissection artère vertébrale. Diagnostic différentiel de la céphalée intense et soudaine ( thunder clap headache)

32 4. Dissection artère cervicale (suite) Céphalée habituellement graduelle mais chez 20% céphalée soudaine et intense. Céphalée ipsilatérale à la dissection Douleur cervicale présente chez 50% avec dissection artère vertébrale et 25 % des patients avec dissection des artères carotides. Diagnostic différentiel de la céphalée intense et soudaine ( thunder clap headache)

33 4. Dissection artère cervicale (suite) La majorité des patients ont cependant dautres symptômes que la céphalée: -Amaurose fugace -Syndrome de Horner -Tinnitus pulsatile -Dysgueusie -Diplopie -Etc. Diagnostic différentiel de la céphalée intense et soudaine ( thunder clap headache)

34 4. Dissection artère cervicale (suite) À lhistoire: manipulation cervicale torsion trauma mineur Diagnostic différentiel de la céphalée intense et soudaine ( thunder clap headache)

35 4. Dissection artère cervicale (suite) Diagnostic: CTScan cérébral: négatif (sauf si AVC associé) Ponction lombaire On fait: - doppler CE - angioscan - angiorésonnance - angio conventionnelle Diagnostic différentiel de la céphalée intense et soudaine ( thunder clap headache)

36 4. Dissection artère cervicale (suite) Diagnostic: CTScan cérébral: négatif (sauf si AVC associé) Ponction lombaire On fait: - doppler CE - angioscan - angiorésonnance - angio conventionnelle Diagnostic différentiel de la céphalée intense et soudaine ( thunder clap headache)

37 5. Hypotension intracrânienne spontanée -Une minorité de patients auront une céphalée soudaine et intense habituellement céphalée orthostatique avec ou sans: - nausées, vomissements - étourdissements - diminution de laudition - diplopie - vision embrouillée - douleurs interscapulaire Diagnostic différentiel de la céphalée intense et soudaine ( thunder clap headache)

38 6. Hémorragie ou infarctus de la glande hypophysaire -Souvent secondaire à un adénome hypophysaire -Habituellement céphalée aigue, ophtalmoplégie, diminution de lacuité visuelle, changement dans létat de conscience -CTScan: négatif -PL: négatif -Diagnostic résonnance nucléaire magnétique Diagnostic différentiel de la céphalée intense et soudaine ( thunder clap headache)

39 7. ACV ischémique -Rarement, se présente avec céphalée aigue -Souvent céphalée associée à lACV (25-34% des patients) -Chez 50% de ces patients la céphalée précède lACV Diagnostic différentiel de la céphalée intense et soudaine ( thunder clap headache)

40 8. Crise hypertensive -Céphalée présente chez 20% des patients avec crise hypertensive mais habituellement céphalée non thunder clap. -Autres signes de la crise hypertensive - Lipothymie - Dyspnée - Douleurs thoraciques - Agitation psychomotrice - Déficits neuros focaux - Épistaxis Diagnostic différentiel de la céphalée intense et soudaine ( thunder clap headache)

41 9. Kyste colloïde du 3 ème ventricule Diagnostic CTScan ou résonnance magnétique Diagnostic différentiel de la céphalée intense et soudaine ( thunder clap headache)

42 10.Infections (méningite virale ou bactérienne, sinusite compliquée) Céphalée habituellement présente mais rarement en thunder clap Diagnostic: ponction lombaire

43 Diagnostic différentiel de la céphalée intense et soudaine ( thunder clap headache) 11. Autres - Médicamenteux - Drogues - Primaires -

44 Diagnostic différentiel de la céphalée intense et soudaine ( thunder clap headache) DONC EXCLURE TOUT DANGER CTScan cérébral: si négatif PL Décompte cellulaire et xanthochromie sur PL Si PL négative résonnance magnétique nucléaire Si on suspecte une dissection artère cervicale: - Doppler - Angio résonnance - Angio scan

45 On revient à nos drapeaux rouges! 2. Première céphalée semblable, pire céphalée jamais ressentie,aggravation subaigue en plusieurs jours ou en plusieurs semaines Suggère un processus sérieux -HSA -Infections SNC -Attention patients avec SIDA, cancer Les drapeaux rouges Ou… comment ne pas manquer notre 3,8% de céphalées graves….

46 3. Infection concomitante On peut développer un abcès intra cérébral, ou une méningite, par voie hématogène dun foyer extra crânien (exemple: sinusite, pneumonie.) Les drapeaux rouges Ou… comment ne pas manquer notre 3,8% de céphalées graves….

47 4. Convulsion, altération état de conscience Lipothymie, syncope: penser HSA. Changement de personnalité Les drapeaux rouges Ou… comment ne pas manquer notre 3,8% de céphalées graves….

48 5. Céphalées associées à lexercice de façon rapide (exemple: toux, Valsalva, relations sexuelles) -Hémorragie intra crânienne (en particulier si trauma mineur) -Dissection carotides Les drapeaux rouges Ou… comment ne pas manquer notre 3,8% de céphalées graves….

49 6. Âge de plus de 50 ans -Penser à artérite temporale -Masse intra crânienne Les drapeaux rouges Ou… comment ne pas manquer notre 3,8% de céphalées graves….

50 7. Immunosuppression et HIV -Augmente risque dACV, dabcès intra cérébral, toxoplasmose, méningite, etc. Les drapeaux rouges Ou… comment ne pas manquer notre 3,8% de céphalées graves….

51 8. Problèmes visuels -Glaucome à angle aigu -Penser à prendre la pression oculaire Les drapeaux rouges Ou… comment ne pas manquer notre 3,8% de céphalées graves….

52 9. Localisation de la douleur -Attention aux patients avec irradiation de la douleur au niveau cervical, entre les omoplates Les drapeaux rouges Ou… comment ne pas manquer notre 3,8% de céphalées graves….

53 10. Histoire familiale Une histoire dHSA chez un parent du premier ou du second degré augmente le risque dHSA. Les drapeaux rouges Ou… comment ne pas manquer notre 3,8% de céphalées graves….

54 11. Médicaments -Anticoagulants et AINS ( augmente risque de saignement) -Corticostéroïdes -Analgésiques (masque processus plus grave ou peut entrainer céphalée de rebond) Les drapeaux rouges Ou… comment ne pas manquer notre 3,8% de céphalées graves….

55 12. Autres -Trauma -Exposition CO -Cancer -Reins polykystiques ( risque danévrisme) -Connectivite ( risque danévrisme) Les drapeaux rouges Ou… comment ne pas manquer notre 3,8% de céphalées graves….

56 1.Anomalies neurologiques -Convulsions -Ataxie -Perte de vision -Plus subtils: légère asymétrie des pupilles cutané plantaire en extension barré positif -Attention aux déficits neurologiques quon met sur le compte dun migraine Les drapeaux rouges À LEXAMEN PHYSIQUE Ou… comment ne pas manquer notre 3,8% de céphalées graves….

57 2. Diminution de létat de conscience Penser à: -Méningite -Encéphalite -HSA -Lésion intra cérébrale expansive Les drapeaux rouges À LEXAMEN PHYSIQUE Ou… comment ne pas manquer notre 3,8% de céphalées graves….

58 3. Méningisme -Méningite -HSA -Attention peut être subtil (Kernig, Brudzinski) -Peu sensible et peu spécifique si plus de 60 ans. Les drapeaux rouges À LEXAMEN PHYSIQUE Ou… comment ne pas manquer notre 3,8% de céphalées graves….

59 4. Signes vitaux anormaux -Fièvre -Crise hypertensive (rare) Les drapeaux rouges À LEXAMEN PHYSIQUE Ou… comment ne pas manquer notre 3,8% de céphalées graves….

60 5. Apparence toxique -Infection -Maladie systémique Les drapeaux rouges À LEXAMEN PHYSIQUE Ou… comment ne pas manquer notre 3,8% de céphalées graves….

61 6. Anomalies ophtalmique -Papilloedeme -Hémorragie rétinienne (HSA) - vision (artérite temporale ou dissection carotidienne ou glaucome à angle aigu) -Rougeur ciliaire et de réflexe pupillaire (glaucome à angle aigu) Les drapeaux rouges À LEXAMEN PHYSIQUE Ou… comment ne pas manquer notre 3,8% de céphalées graves….

62 7. Signes de trauma -Hémotympan -Ecchymose périorbitaire ou préauriculaire Les drapeaux rouges À LEXAMEN PHYSIQUE Ou… comment ne pas manquer notre 3,8% de céphalées graves….

63 8. Autres -Anomalie de lartère temporale ( du pouls, œdème, sensibilité) -Nausées, vomissements -Souffle carotidien (dissection) -Rhinorrhée, douleur palpation des sinus -Signes dinfection dentaire Les drapeaux rouges À LEXAMEN PHYSIQUE Ou… comment ne pas manquer notre 3,8% de céphalées graves….

64 Donc on sinquiète moins si: -Patient qui se présente à lurgence parce quil na pas répondu à sa médication habituelle et - pas de changement dans le pattern de ses céphalées - pas de nouveaux symptômes dalarme (fièvre, convulsions, trauma, etc.) - absence danomalie à lexamen neurologique Les drapeaux rouges À LEXAMEN PHYSIQUE Ou… comment ne pas manquer notre 3,8% de céphalées graves….

65 On revient à nos cas cliniques

66 Cas clinique #1 Femme de 42 ans, se présente à lurgence pour céphalée. Linfirmière note sur la feuille de triage quelle a pris beaucoup dalcool et quelle a vomit. Les signes vitaux sont les suivants: TA 130/85RC 95 par minuteTempérature 36 BRR 22 par minute

67 Cas clinique #2 Marie-Ève, 18 ans, vient à votre bureau parce quelle a souvent mal à la tête et craint davoir une tumeur au cerveau comme son cousin.

68 Cas clinique #3 Monsieur C.Falley, 65 ans, consulte à lurgence parce quil a mal à la tête depuis quelques jours. Il est très souffrant et il a de la difficulté à regarder la lumière.

69 Cas clinique #4 Madame G.Malaubloc, 75 ans, consulte pour une céphalée qui dure depuis quelques mois.

70 Merci!!!


Télécharger ppt "Les céphalées Casse-tête ou mal de tête? Première partie."

Présentations similaires


Annonces Google