La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LA REGION : UN TERRITOIRE EN DEVENIR EN France ET EN EUROPE.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LA REGION : UN TERRITOIRE EN DEVENIR EN France ET EN EUROPE."— Transcription de la présentation:

1 LA REGION : UN TERRITOIRE EN DEVENIR EN France ET EN EUROPE.

2 A. LA SINGULARITE DE LA REGION LANGUEDOC ROUSSILLON.

3 Objectifs : A l’aide du diaporama et des 14 questions qui suivent montrez sur un croquis de synthèse en quoi la région du Languedoc Roussillon est originale Mise en œuvre : Répondre aux 14 questions qui suivent puis classer les réponses et donc les documents dans le plan ci-dessous : I. Un espace de transit qui cherche à s’affirmer. Comment caractériser la place du Languedoc Roussillon dans l’espace français et européen ? Quelle est l’importance actuelle et à venir de l’ouverture vers l’Espagne ? II. Une région structurée par un axe littoral et une métropole ambitieuse. Sur quelles différents éléments la ville de Montpellier peut-elle s’appuyer pour devenir une métropole régionale importante? Montrez que les disparités régionales sont fortes en Languedoc Roussillon. III. La région, un acteur spatial aux compétences grandissantes. Par quels moyens la région cherche t elle à résorber les disparités spatiales de l’espace régional et à garantir un développement durable ? Montrez que la région agit sur l’échelle locale, nationale et européenne.

4 1. En quoi le Languedoc-Roussillon est-il devenu un axe de circulation majeur à l’échelle européenne ? Doc.1 Le Languedoc-Roussillon, espace de transit

5 2. Sur quelles bases se fonde cette coopération interrégionale
2. Sur quelles bases se fonde cette coopération interrégionale ? Qu’apporte-t-elle à la région ? Doc. 2 Le programme Interreg III B Medocc, un exemple de coopération interrégionale européenne

6 L’espace Méditerranée Occidentale est constitué par des régions européennes appartenant à sept Etats: L’Espagne, la France, l’Italie, le Portugal, le Royaume-Uni (Gibraltar), la Grèce et Malte. Il définit ainsi sa raison d’être : « L’appartenance à une même zone géographique et les ressemblances culturelles doivent permettre la mise en place d’une solidarité vouée à pallier les disparités économiques. » Le projet européen sur les voies romaines en Méditerranée  s’insère dans l’Axe 4, mesure 1 du programme Interreg IIIB Medocc (dotation de 190 millions d'euros pour la région entre ) « Pour la cohésion des territoires de l’Europe du Sud. Cet axe est consacré à l’environnement, la valorisation du patrimoine et au développement durable. La mesure 4.1. se préoccupe plus particulièrement de la protection et de la valorisation du patrimoine naturel et culturel, de la gestion de la biodiversité, des territoires et des paysages. Source :   http://www.interreg-medocc.org/

7 3. Quels sont les objectifs du projet européen d’Arc méditerranéen
3.Quels sont les objectifs du projet européen d’Arc méditerranéen ? Quelles sont les limites de ce projet ? Doc. 3 Un Arc méditerranéen ?

8 L’arc méditerranéen selon l’Union Européenne :
« Nouveau Sun belt de l'Europe, terre d'élection d'un modèle de développement postindustriel et des hautes technologies, ou, au contraire, espace récréatif » Publications de l’Union européenne, … et selon un géographe : On peut (…) se demander dans quelle mesure l'Europe, et plus particulièrement la politique régionale européenne, ne joue pas en négatif dans l'émergence de la notion d'Arc méditerranéen. Le programme INTERREG est doté pour de quelques 5 milliards  d'euros tous programmes confondus, ce qui est à comparer aux 127 milliards qui vont à l'Objectif 1, priorité absolue de la politique européenne1 (…) La Méditerranée elle-même est appelée à jouer un rôle majeur dans l'avenir. Toutefois, il faut être prudent : l'idée d'« autoroute des mers » qui relancerait le cabotage et délesterait les autoroutes italiennes – et au-delà européennes – d’une partie de leur trafic, est défendue au niveau européen (…) mais elle reste pour l'heure sur le papier. (…) La mer, comme d'ailleurs le chemin de fer sont très loin derrière la route. 1 L’Objectif 1 est le programme européen qui a pour but de venir en aide aux régions de l’UE victimes de retards économiques Dominique Rivière, Actes du Festival International de Géographie de Saint-Dié, 2005

9 Doc. 4 Une région menacée par le poids de ses voisines
4. Pourquoi les régions voisines peuvent-elles êtres perçues comme menaçantes pour la région Languedoc- Roussillon ? PIB régional 2004 en milliards d'euros; source: INSEE. Doc. 4 Une région menacée par le poids de ses voisines

10 « Depuis dix ans nous assistons à une véritable fuite des centres de décision, une fuite des cerveaux, remarque Régis Fabre, analyste et conseiller juridique montpelliérain. Dès que les entreprises atteignent une certaine taille tout en étant rentables, elles sont absorbées. Les cadres supérieurs des PME rachetées montent à Paris ». Sabaté, la célèbre fabrique des bouchons de vin de Céret, dans les Pyrénées-Orientales, est devenue espagnole. A Narbonne, SM Entreprises (BTP) a été acquise en 2005 par GTM Construction, et dépend de la direction régionale de Marseille. Dans le secteur public, l’Agence Entreprises de France Telecom Languedoc-Roussillon est depuis 2004 sous la tutelle de Toulouse. En 2004 également, c’est à Marseille qu’Air France a transféré sa direction commerciale. La Gazette de Montpellier - Février 2007.

11 Doc.5 Une région attractive
5. Quelle est la particularité du solde migratoire de la région ? Solde migratoire annuel moyen entre 1999 et 2004 Doc.5 Une région attractive

12 6. Quelles sont les caractéristiques de l’évolution démographique de l’agglomération de Montpellier ? Doc. 6 L’agglomération montpelliéraine : une croissance démographique record

13 Un projet ambitieux d’extension territoriale :
« Pour exister, affirme Georges Frêche [président de Montpellier-Agglomération et de la Région Languedoc-Roussillon], je veux fusionner Montpellier Agglomération avec Sète et Mèze après les prochaines élections municipales, pour créer une communauté urbaine de plus de habitants ». Frêche veut ensuite l’étendre à « Lunel, Nîmes et Alès, pour devenir, à l’horizon 2010, la quatrième communauté urbaine de France derrière Lille, Lyon et marseille. » Cette entité « permettra de fédérer les énergies et de tenir tête à Barcelone, Lyon, Toulouse et Marseille. » La Gazette de Montpellier - Février 2007.

14 Doc. 7 Montpellier Agglomération : un pôle ambitieux
7. Dans quels domaines d’activité l’agglomération montpelliéraine cherche-t-elle à se spécialiser ? Quelles sont les différentes images de l’agglomération que la campagne de promotion met en valeur ? Doc. 7 Montpellier Agglomération : un pôle ambitieux

15 Le projet Montpellier Technopole :
Formation – Recherche étudiants dont à Montpellier - 3e région française pour la densité de la recherche publique (nombre de chercheurs par rapport au nombre d'habitants) - Les principaux centres de recherche nationaux : BRGM, CEMAGREF, CIRAD, CNRS, IFREMER, INRA, INSERM, IRD laboratoires de recherche dont 120 dans les Sciences de la vie à Montpellier - 4e CHU de France avec salariés personnes en centres de recherche et développement dédiés aux Technologies de l'Information et de la Communication (TIC) Immobilier et foncier d'entreprises - 18 parcs d'activités industrielles, technologiques, scientifiques et ludico-commerciales - 2 pépinières d'entreprises : Cap Alpha à Clapiers pour les Sciences du vivant (3 500 m2) et Cap Omega à Montpellier pour les TIC (5 300 m2) - 3 hôtels d'entreprises à Montpellier : Cap Gamma et Cap Delta (biopharmacie :  m2) et Millénaire (TIC : 4000 m2) Source : Montpellier Agglomération

16 8. Quel effet produit la présence de l’axe de circulation littoral sur les activités de la région ?
Doc.8 L’axe littoral : un espace convoité

17 Doc 9 .Un espace périphérique : la Lozère
9.Quels sont les différents facteurs qui font de la Lozère un espace marginal dans la région Languedoc- Roussillon ? A - Un territoire rural dont la géographie difficile est facteur d’enclavement Situé au sud du Massif Central, soumise l’hiver à un climat rude malgré sa position méridionale, la Lozère est intégralement classée en zone de montagne. Le département présente en effet une géographie difficile avec un relief montagneux, une altitude moyenne (plus de 1000 m) la plus élevée du territoire français, des vallées étroites et profondes, des plateaux désertiques. La Lozère est par ailleurs le département français où la densité de population est la plus faible (14 habitants/km2 contre 106 habitants/km² au niveau national). Le réseau routier de la Lozère n’est pas encore de nature à ouvrir suffisamment le département aux flux des personnes et des biens. Atout important, l'A 75, autoroute non concédée et gratuite, qui, en traversant la frange Ouest de la Lozère, assure depuis l'été 1998 une liaison continue vers Clermont-Ferrand et Paris. B - Un territoire soumis à des aléas naturels dont l’équilibre environnemental et patrimonial doit être préservé Le département est exposé à d’importants risques naturels : risques de feux de forêts, d’inondations, de coulées de boue, de chutes de blocs de pierre et de tempêtes. La préservation et la mise en valeur du patrimoine doit rester une priorité forte. Au-delà de la zone centrale du parc national des Cévennes qui s'étend sur 719 km2 en Lozère (14 % du département), une extension des surfaces couvertes par des mesures de protection semble nécessaire. C - Un département confronté à l’évasion de ses forces vives et à une tendance au vieillissement de sa population Le taux de natalité (9,8 pour mille) est en effet le plus faible de la région (11,6 pour mille).Cette caractéristique s’explique par un déficit de population dans la tranche d’âges ans et par le départ du département d’une partie de la jeunesse. Par ailleurs, la population lozérienne compte une proportion de personnes âgées supérieure à la moyenne nationale (26,7% de plus de 60 ans contre 20,3 % au niveau national). source: Préfecture de région. Doc 9 .Un espace périphérique : la Lozère

18 Doc 10. Les dépenses de la Région
10.Quels sont les principaux domaines d’intervention de la Région ? Doc 10. Les dépenses de la Région

19 Entreprendre en Région : développement économique et création d’emplois, aide au secteur touristique, aide à l’économie rurale, Enseignement supérieur et Recherche. Vivre en Région : aménagement du territoire et lutte contre la désertification rurale, prévention santé, jeunesse et sports. Ouvrir les territoires :développement du réseau ferroviaire TER, rénovation des infrastructures portuaires de Sète et Port-la-Nouvelle, prise en charge des aéroports de Carcassonne et Perpignan. Construire son avenir en Région :construction, entretien et réhabilitation des lycées, développement de la formation professionnelle. Source : Conseil régional

20 Extraits du Contrat de Projets État-Région 2007-2013
11. Qu’envisage le contrat État-Région en matières de transports concernant l’axe littoral ? Et concernant les espaces de l’intérieur ? Projet 1 : - Le territoire régional est un couloir historique, maillon de l’un des grands itinéraires européens reliant l’Espagne au reste de l’Europe, emprunté par des flux massifs de marchandises et de voyageurs de nature très différente(…) Il est primordial «d’accrocher» le territoire au réseau ferroviaire à grande vitesse national et européen (…) Projet 2 : - Structurer le fonctionnement de l’aire métropolitaine Nîmes-Lunel-Montpellier-Sète autour d’une offre TER (…) à la hauteur des besoins de mobilité quotidienne - Accrocher les territoires de piémont et de montagne en favorisant le maintien d’une offre TER vers les pôles situés en dehors de l’axe méditerranéen (…) Projet 3 : - aménagements (remise à niveau et développement) des plates-formes portuaires visant à intégrer les ports régionaux dans une stratégie concertée de développement des activités logistiques sur la façade méditerranéenne . - développement de l’intermodalité fer/mer au droit du Port de Sète Extraits du Contrat de Projets État-Région Doc.11 Transports : les trois grands projets du contrat État-Région

21 12.Quelle précaution doit prendre la Région dans le développement du tourisme littoral ? Quels avantages y a t- il à développer le tourisme rural ? Doc.12 La Région, acteur du développement touristique

22 Le Languedoc-Roussillon est la quatrième région touristique française, la troisième hors Ile-de-France. L’économie touristique, avec 4,7 milliards de chiffre d’affaires, est l’une des premières contributrices au Produit Intérieur Brut Régional (10,4 % du PIB). Elle génère 8 % de l’emploi régional avec près de salariés. En 2005, 2/3 des nuitées ont été assurées par la clientèle française. La fréquentation touristique est fortement orientée vers le littoral qui concentre 60 % de l’offre d’hébergement. Le tourisme balnéaire est l’incontournable « fonds de commerce » de la région. Il est nécessaire de préciser qu’au delà de la stratégie du tourisme, la Région conduit une politique en matière d’environnement sur l’ensemble du cordon littoral. S’agissant des pôles touristiques littoraux, la Région pourra privilégier : - la requalification des espaces publics littoraux et l’équipement des plages, - l’augmentation du nombre d’anneaux dans les ports, - le développement d’une offre de qualité concernant l’hébergement marchand Le tourisme rural : Ce volet du tourisme régional est en retard sur d’autres régions viticoles et touristiques Certaines initiatives locales existent en particulier autour de l’œnotourisme mais la promotion reste limitée et ne permet pas de faire évoluer l’image de la région Actions spécifiques : - consolider les hébergements ruraux - aider au développement des grands sites patrimoniaux, - valoriser l’offre d’agrotourisme (circuits courts et produits touristiques spécifiques) - inciter à la création de produits touristiques spécifiques. Extraits du SRDT (Schéma Régional de Développement Touristique), juin 2006

23 Doc. 13 Entre économie et identité : défense de la viticulture
13.Comment la Région justifie-t-elle la nécessité de défendre la viticulture ? Quelles initiatives la Région prend elle pour y parvenir ? Doc. 13 Entre économie et identité : défense de la viticulture

24 Cet été, personne ne pourra passer à côté des actions de promotion, pour le lancement des deux marques que la Région crée aux côtés des professionnels : Sud de France South of France pour promouvoir les vins du Languedoc-Roussillon, et Sud et Saveurs de France pour valoriser l’ensemble des produits régionaux (produits de la mer, fruits et légumes, fromages, etc.). Dans un contexte de crise aiguë de la viticulture nationale, la région Languedoc-Roussillon, premier vignoble du monde en production de cépages avec 18 millions d’hectolitres et deuxième région de France productrice d’AOC, n’échappe pas à la remise en cause profonde de toute sa filière viticole. Dès le 23 décembre dernier, elle réagit en prononçant un vœu de soutien pour toute la filière viticole. La promotion des vins du Languedoc Roussillon en France mais aussi à l’échelle internationale apparaît être le levier incontournable pour sortir de la crise. Pour cela, la Région a réussi un exploit : fédérer l’ensemble des interprofessions autour d’une seule et même bannière: Sud de France South of France. Vivre en Languedoc-Roussillon, juillet-août 2006 Iconographie: pétition lancée par le Conseil Régional

25 Doc. 14 Une priorité : le logement social
14. Pourquoi la création de logements sociaux est-elle une urgence dans la région ? En quoi cette création de logements sociaux peut-elle être un outil d’aménagement du territoire ? Doc. 14 Une priorité : le logement social

26 Pas obligatoire, mais nécessaire
Pas obligatoire, mais nécessaire. Le Conseil régional ne détient pas de compétence obligatoire en matière de logement social, comme toutes les Régions de France. Mais le Languedoc-Roussillon compte moins de 11 % de logements sociaux contre une moyenne nationale de 17 %. Cette problématique doit répondre avant tout à quatre enjeux majeurs: combler les retards du passé, juguler la flambée des prix du foncier, faire face à la croissance démographique, rééquilibrer l’accès au logement sur tous les territoires nouveaux habitants sont attendus d’ici à 2015, plus de à l’horizon Pour loger tous ces habitants supplémentaires, il faut rapidement augmenter la production de logements, de tout type (appartements, maisons, etc.) et, par conséquent, de logements sociaux. Sur la période , la Région prévoit de construire plus de logements dont un quart de logements sociaux, soit 5240 par an. Le Conseil régional a mis en place parallèlement des mesures pour favoriser l’accessibilité de tous au logement et développer les énergies renouvelables – eau chaude solaire, bois-énergie - afin de diminuer les charges des locataires. Le Conseil régional a souhaité aussi, dès la fin 2006, s’engager pour le développement d’un parc privé conventionné. Car le quatrième enjeu de la problématique du logement est de répondre aux demandes à travers tout le territoire régional: urbain et rural, littoral ou de montagne. Les interventions dans des territoires reculés ou des petites communes permettent ainsi de lutter contre la désertification rurale. Vivre en Languedoc-Roussillon, n°28 - Mars 2007.

27 Croquis de synthese de la region languedoc roussillon
Recopier ce croquis et répondre aux questions suivantes : - Qu’est ce qui caractérise la région Languedoc Roussillon comme un espace naturel ? (relief et climat) - En quoi l’idée d’une unité culturelle et historique de la région est elle contestable ? - Qu’est ce qui caractérise l’identité économique de la région Languedoc Roussillon ? - La région bénéficie t elle aujourd’hui d’une situation favorable dans l’Union Européenne ?


Télécharger ppt "LA REGION : UN TERRITOIRE EN DEVENIR EN France ET EN EUROPE."

Présentations similaires


Annonces Google