La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LE POLYHANDICAP UE 2.3 S2 Santé, maladie, handicap, accident de la vie Compétence 1 : Evaluer une situation clinique et établir un diagnostic dans le domaine.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LE POLYHANDICAP UE 2.3 S2 Santé, maladie, handicap, accident de la vie Compétence 1 : Evaluer une situation clinique et établir un diagnostic dans le domaine."— Transcription de la présentation:

1 LE POLYHANDICAP UE 2.3 S2 Santé, maladie, handicap, accident de la vie Compétence 1 : Evaluer une situation clinique et établir un diagnostic dans le domaine infirmier Promotion septembre iv

2 Définition du polyhandicap Les causes Quelques données épidémiologiques Les conséquences De lenfant à ladulte Quelques thérapeutiques Espace Snoezelen Balnéothérapie Conclusion Besoins au quotidien

3 DEFINITIONS Circulaire N°89-19 du 30 octobre 1989 –Les personnes qui sont polyhandicapées sont atteintes dun handicap grave à expressions multiples, chez lesquels un handicap mental sévère et une déficience motrice sont associés à la même cause, entraînant une restriction extrême de lautonomie et des possibilités de perception, dexpression et de relations.

4 DEFINITIONS Elisabeth ZUCMAN : « Le polyhandicap est une association de déficiences graves avec retard mental sévère ou profond (au sens de lOMS : QI <50) entraînant des incapacités diverses et intriquées qui appellent des réponses individualisés. Les personnes polyhandicapées, du fait de leur restriction dautonomie nécessitent des aides humaines proches et permanentes et souvent des aides techniques individuellement adaptées. »

5 DEFINITIONS Polyandicap Plurihandicap Surhandicap #

6 LES CAUSES Postnatales Périnatales Prénatales Inconnues Anomalies chromosomiques Accidents génétiques Maladies maternelles durant la grossesse Autres causes Souffrance cérébrale

7 EPIDEMIOLOGIE Prévalence 0.7 à 1 pour Étiologie inconnue dans 35 % des cas Étiologie anténatale dans environ 60 %des cas

8 LES CONSEQUENCES L.A.M.P.E.S L. Locomotion

9 LOCOMOTION Troubles orthopédiques Scolioses dorsales et lombaires Déficits musculaires –Hypertonie –Hypothonie –Rétraction Mécanismes de luxation Dyspraxie –Bucco faciale….

10 LOCOMOTION Rééducation orthopédique –Mobilisation passive –Étirement Traitement orthopédique –Plâtre, corset, appareillage Éviter ou corriger les positions vicieuses Notion de bénéfices/risques Nécessité dun bilan moteur Prise en compte de la douleur institut-upsa-douleur-echelle-san- salvadour.pdf

11 LOCOMOTION Les 5 niveaux de Palisano (GMF – CS)gmfcs_french.pdfgmfcs_french.pdf Niveau 1: marche sans limitation; difficultés dans les activités plus évoluées Niveau 2: marche sans aide technique; difficultés à lextérieur Niveau 3: marche avec aide technique Niveau 4: déplacement autonome difficile en FRM Niveau 5: pas dautonomie de déplacement

12 LOCOMOTION ET CONSEQUENCES Autres conséquences des troubles orthopédiques Toux Encombrements bronchiques Pneumopathies Déficit ventilatoire TROUBLES RESPIRATOIRES

13 LES CONSEQUENCES L.A.M.P.E.S A.

14 ALIMENTATION Fausses routes fréquentes –Abolition du réflexe de toux Soins dentaires –Troubles gingivaux Suivi staturo pondéral Suivi infectieux Gastrostomie Carences alimentaires fréquentes

15 LES CONSEQUENCES L.A.M.P.E.S M. Mobilité Mobilisation passive Mobilité réduite Respect de lautonomie Douleurs à la mobilisation Principes ergonomiques

16 LES CONSEQUENCES L.A.M.P.E.S P. Risque majeur daltération de létat Cutané troubles sphinctériens bavage Compressions (appareillages…) Dénutrition, déshydratation Photosensibilisation

17 LES CONSEQUENCES L.A.M.P.E.S E. Élimination Troubles vésico- sphinctériens –Incontinence urinaire et fécale diurne et nocturne

18 LES CONSEQUENCES L.A.M.P.E.S E. Élimination Risque majeur de constipation –Atteinte musculaire/neurologique –Immobilisation –Hydratation insuffisante –Déséquilibre alimentaire –Difficultés dinstallation –Déséquilibre flore intestinale (ATB)

19 LES CONSEQUENCES L.A.M.P.E.S S. Sexualité HANDICAP ET SEXUALITE.pdf Texte de la revue Sciences Humaines : « ils veulent faire lamour » polyhandicap_et_sexualite.pdf

20 AUTRES TROUBLES ÉpilepsieFréquente Difficultés de traitements Répercussions générales et neuro cognitive

21 AUTRES TROUBLES Etat endocrinien –Retard de croissance –Anomalies de déclenchement de la puberté –Anomalies thyroïdienne Troubles de la minéralisation osseuse –Déficit nutritionnel en vitamine, calcium Risque de fracture spontannée

22 AUTRES TROUBLES Troubles de la vision –Cécité –Strabisme –…. Troubles de laudition

23 AUTRES TROUBLES Déficit neurocognitifLa communication –Verbale ou non verbale –Code oui/non –Indispensable Intérêt de la domotique dans la communication Risque dévolution vers une Pathologie psychotique

24 LE CODE OUI / NON

25 DE LENFANT A LADULTE Vieillissement précoce Suivi indispensable Complications Nouvelles pathologies Parents vieillissants Manque de structure adapté

26 QUELQUES THERAPEUTIQUES Espace snoezelen : indications et contre indications Piscine : indications et contre indications jeux

27 ESPACE SNOEZELEN

28 Écueils possibles Risques de crises dépilepsie Si répétition, recrudescence de stéréotypies Univers onirique

29 Retentissement familial Blessure narcissique Besoin dune personne en permanence Retentissement sur la vie professionnelle des parents Retentissement sur la vie sociale Problématique économique Impact sur la fratrie –Parfois phénomène de parentisation

30 LES SOIGNANTS Lobservation : un outil de soins –Domaine affectif –Domaine sociale –Domaine du quotidien Repas Habillage Toilette Propreté –Domaine moteur Manipulations fines Aspects sensoriels –Domaine cognitif Langage Expression Mémoire Mode dexpression des besoins,des désirs –Domaine « ludique » Jeux, participation Intérêts, curiosité

31 LES SOIGNANTS Le portage Les soins du corps –Etre vigilant aux gestes routiniers –Corps objet/corps sujet –Repas Quels regards ? Technicité, affectivité, relationnel, Appareillage Participatif ou non Repas long

32 LES SOIGNANTS Les examens et interventions Les appareillages Quels regards ? Agression ou intrusion Soins Savoir faire Lappareillage –Un carcan –Un soin

33 CONCLUSION Intérêt dune prise en charge pluridisciplinaire : kinésithérapeute, ergothérapeute, psychomotricien, infirmiers, aide médico psychologique, aide soignant, … Intérêt du projet de vie Réflexion médicale, éthique, philosophique Notion de qualité de vie

34 BIBLIOGRAPHIE Lenfant déficient mental polyhandicapé : quelle réalité, quels projets – C. Barat … - Edition ESF Linfirmière magasine N°140 Soins psychiatrie N° 139/213 Santé Mentale N°52 La nouvelle revue de ladaptation et de la scolarisation – hors série N°6 Centre technique national détudes et de recherches sur les handicaps et les inadaptations Site (collège français des enseignements universitaires de médecine physique et de réadaptation)www.cofemer.fr


Télécharger ppt "LE POLYHANDICAP UE 2.3 S2 Santé, maladie, handicap, accident de la vie Compétence 1 : Evaluer une situation clinique et établir un diagnostic dans le domaine."

Présentations similaires


Annonces Google