La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Christine RAYMOND - Module 3 - rôle de l'AS en neurologie Sclérose en plaque - EPIDEMIOLOGIE - 60 à 80M pers en France : 1 M dans le monde - Surtout dans.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Christine RAYMOND - Module 3 - rôle de l'AS en neurologie Sclérose en plaque - EPIDEMIOLOGIE - 60 à 80M pers en France : 1 M dans le monde - Surtout dans."— Transcription de la présentation:

1 Christine RAYMOND - Module 3 - rôle de l'AS en neurologie Sclérose en plaque - EPIDEMIOLOGIE - 60 à 80M pers en France : 1 M dans le monde - Surtout dans pays tempérés - Surtout les femmes - Entre 20 et 40 ans : début pathologie

2 Christine RAYMOND - Module 3 - rôle de l'AS en neurologie Sclérose en plaque FACTEURS DE RISQUES - environnementaux - agents infectieux, viraux - génétiques (même famille, groupe HLA)

3 Christine RAYMOND - Module 3 - rôle de l'AS en neurologie Sclérose en plaque DEFINITION maladie auto-immune (le syndrome immunitaire défectueuse se retourne contre la substance blanche du cerveau, de la moelle épinière de lindividu), touche la myéline du SNC

4 Christine RAYMOND - Module 3 - rôle de l'AS en neurologie Sclérose en plaque CLINIQUE atteinte démyélinisante de la substance blanche du système nerveux central Atteinte motrice : - faiblesse motrice (paraplégie, parésie, hémiplégie) - hypertonie, spasticité (raideur) - augmentation des réflexes -

5 Christine RAYMOND - Module 3 - rôle de l'AS en neurologie Sclérose en plaque CLINIQUE - Atteinte cérébelleuse : - problème déquilibre (démarche ébrieuse) - problème de coordination - dysarthrie (trouble de lélocution)

6 Christine RAYMOND - Module 3 - rôle de l'AS en neurologie Sclérose en plaque CLINIQUE -Atteinte du tronc cérébral : - trouble de loculomotricité (diplopie) - trouble de léquilibre (vertiges) - douleur (neuralgie du trijumeau) - paralysie faciale

7 Christine RAYMOND - Module 3 - rôle de l'AS en neurologie Sclérose en plaque CLINIQUE -Troubles sensitifs - paresthésie (manif sensitive anormale) - hypoesthésie (hyposensibilité) - dysesthésie (paresthésie douloureuse)

8 Christine RAYMOND - Module 3 - rôle de l'AS en neurologie Sclérose en plaque CLINIQUE Troubles visuels : - névrite optique rétro-bulbaire (NORB) - acuité visuelle + douloureuse à la mobilisation oculaire - dyschromatopsie (trouble de la perception des couleurs)

9 Christine RAYMOND - Module 3 - rôle de l'AS en neurologie Sclérose en plaque CLINIQUE Troubles sphinctériens : - fuites (troubles sphinctériens) - dysurie - troubles génito-sexuels

10 Christine RAYMOND - Module 3 - rôle de l'AS en neurologie Sclérose en plaque CLINIQUE Troubles cognitif : - attention - mémoire - raisonnement et conceptualisation

11 Christine RAYMOND - Module 3 - rôle de l'AS en neurologie Sclérose en plaque CLINIQUE Autres : - fatigue - douleur, hyperémotivité - douleur aiguë ou paroxystique - + rare : épilepsie, trouble du langage

12 Christine RAYMOND - Module 3 - rôle de l'AS en neurologie Sclérose en plaque DIAGNOSTIC 1- clinique dissémination spatiale et temporelle : plusieurs sur lensemble de lorganisme qui apparaissent et évoluent dans le temps 2- IRM 3- analyse du LCR par PL : augmentation leucocytes et des protéinorachis, syndrome inflammatoire

13 Christine RAYMOND - Module 3 - rôle de l'AS en neurologie Sclérose en plaque EVOLUTION 1- par poussée SEP rémittente secondairement : aggravation progressive entre les poussées SEP progressive : + aggravation continue sur au – 6 mois

14 Christine RAYMOND - Module 3 - rôle de l'AS en neurologie Sclérose en plaque SEP ET VIE QUOTIDIENNE reprise des poussées après accouchement, grossesse normale, pas de problème oestroprogestatif, contraception normale par rapport au stress, le patient ne doit pas être surprotégé, encourager à la vie la + normale qui soit vaccination : déclenchement ou aggravation de la SEP (différentes causes), vaccination autorisée infection virale augmente risque de poussées

15 Christine RAYMOND - Module 3 - rôle de l'AS en neurologie Sclérose en plaque Traitement 1- des poussées corticoïdes : IV, fortes doses, cure brève : amélioration qualité de vie, baisse période dhandicap dû à la poussée - effets secondaires : bouffées de chaleur, excitation, insomnie, hyperglycémie, gastralgie -précautions : régime désodé, BU,CRP, NFS, kaliémie, ECG préalable

16 Christine RAYMOND - Module 3 - rôle de l'AS en neurologie Sclérose en plaque Traitement de fond interféron B (IM, SC) : diminue fréquence des poussées et lhandicap - effets secondaires : - syndrome pseudogrippal - hypersensibilité - cytolyse hépatique - leucopénie - syndrome dépressif Contre Indication : - désir de grossesse - diarrhée sévère - épilepsie non traitée

17 Christine RAYMOND - Module 3 - rôle de l'AS en neurologie Sclérose en plaque Rôle de lAS : Essentiellement éducatif et relationnel, pour aider à vivre avec le handicap majeur dans tous les gestes de la vie quotidienne ; il est essentiel de laisser faire le patient à son rythme malgré son handicap pour la toilette, lhabillage, les repas, les déplacements, en proposant des aménagements.


Télécharger ppt "Christine RAYMOND - Module 3 - rôle de l'AS en neurologie Sclérose en plaque - EPIDEMIOLOGIE - 60 à 80M pers en France : 1 M dans le monde - Surtout dans."

Présentations similaires


Annonces Google