La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

9/02/10 - 1/40La veille sanitaire et la pratique quotidienne - DDASS 78 La veille sanitaire et la pratique quotidienne Dr Blandine Picon (MISP) Catherine.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "9/02/10 - 1/40La veille sanitaire et la pratique quotidienne - DDASS 78 La veille sanitaire et la pratique quotidienne Dr Blandine Picon (MISP) Catherine."— Transcription de la présentation:

1

2 9/02/10 - 1/40La veille sanitaire et la pratique quotidienne - DDASS 78 La veille sanitaire et la pratique quotidienne Dr Blandine Picon (MISP) Catherine Vogeleisen (IDE) DDASS 78

3 9/02/10 - 2/40La veille sanitaire et la pratique quotidienne - DDASS 78 La cellule de veille à la DDASS 78 : organisation Depuis 2004, une cellule en charge de la veille sanitaire et de la gestion de lalerte et de la crise est formalisée 2 axes principaux : Veille sanitaire (maladies à déclaration obligatoires et autres signalements) Plans de secours (plan vaccination grippe, variole, inondations….)

4 9/02/10 - 3/40La veille sanitaire et la pratique quotidienne - DDASS 78 HISTORIQUE Création des DDASS avec 2 missions : –hygiène du milieu (environnement, pollution…) –hygiène de lespèce (maladies transmissibles, lutte alcoolisme…) sous lautorité du préfet de département Renforcement des missions de veille sanitaire – décrets de 1986 et 1994 –Loi de 2004 relative à l organisation de la santé publique Loi HPST (hôpital, patient, santé, territoire) –création des Agences Régionales de Santé (art.26) –disparition des DDASS, les missions restent (niveau local/régional)

5 9/02/10 - 4/40La veille sanitaire et la pratique quotidienne - DDASS 78 Missions de la cellule en 2009 Veille : assurer une permanence de la réception des signalements sanitaires 24 H /24 H Gestion des signalements et des crises sanitaires + appui à la gestion des signalements environnementaux Préparation à la gestion des crises : plans (pandémie, variole, canicule…plans blancs) Missions d information, et de communication

6 9/02/10 - 5/40La veille sanitaire et la pratique quotidienne - DDASS 78 Veille sanitaire, gestion des signalements sanitaires et environnementaux (1) Les Maladies à Déclaration Obligatoire Lhistoire de la DO commence avec la loi de 1892 (12 maladies dont la divulgation nengage pas le secret professionnel) - Objectif : désinfection Depuis 2006, liste de 30 MDO - Objectifs : –signaler immédiatement les maladies qui nécessitent une intervention urgente pour limiter le nombre de cas – notifier des données utiles à lépidémiologie pour la conduite et lévaluation de la politique de santé publique Article L du code de la santé publique médecins et responsables laboratoires

7 9/02/10 - 6/40La veille sanitaire et la pratique quotidienne - DDASS 78

8 9/02/10 - 7/40La veille sanitaire et la pratique quotidienne - DDASS 78 Veille sanitaire, gestion des signalements sanitaires et environnementaux (3) Les signalements MDO dans le Sur 2009 : –128 cas de tuberculose ou ITL –65 notifications de VIH/SIDA –19 cas de TIAC –17 cas d hépatite A –15 cas de légionellose –10 cas de méningites à méningocoque –2 cas de saturnisme

9 9/02/10 - 8/40La veille sanitaire et la pratique quotidienne - DDASS 78 Veille sanitaire, gestion des signalements sanitaires et environnementaux (3) Les signalements hors MDO Nouvelles maladies à surveiller, notamment cas groupés : –d infections respiratoires aiguës : coqueluche, grippe –de gastroentérites aiguës –de gale, teigne Appui à la gestion des alertes environnementales –agrégats de pathologies cancéreuses ou non –sites et sols pollués avec impact sanitaire (légionelles, pollutions…)

10 9/02/10 - 9/40La veille sanitaire et la pratique quotidienne - DDASS 78 2 exemples de pratiques quotidiennes Cas groupés de gastroentérites aiguës Cas isolé d infection respiratoire : ex. coqueluche dans une crèche ou une maternité Autres ex : rougeole, saturnisme, méningite... Utile : - Guide des Guide des conduites à tenir en cas de maladie transmissible dans une collectivité d'enfants - CSHPF (rubrique santé) -

11 9/02/ /40La veille sanitaire et la pratique quotidienne - DDASS 78 Cas groupés de gastroentérites aiguës 1 - Enquête épidémiologique déterminer lorigine du foyer TIAC - GEA virales - GE toxinogènes 2 - Enquête environnementale, si besoin

12 9/02/ /40La veille sanitaire et la pratique quotidienne - DDASS 78 Courbes épidémiques Toxi-infections alimentaires =TIAC Gastroentérites dorigine virale Infections à clostridium difficile

13 9/02/ /40La veille sanitaire et la pratique quotidienne - DDASS 78 Gastroentérites aiguës Symptômes gastrointestinaux –Nausées, vomissements, diarrhée, fièvre Délai dincubation variable 48 H Durée des symptômes variable –Quelques H à > 1 semaine

14 9/02/ /40La veille sanitaire et la pratique quotidienne - DDASS 78 Toxi-infections alimentaires TIAC MDO depuis 1987 TIAC = au moins 2 cas similaires avec une même origine alimentaire Enquêtes DDASS/Services vétérinaires Spécificité de la TIAC chez les enfants : –hospitalisations fréquentes (déshydratation) –collectivité (nombreux cas) –difficultés liées à linterrogatoire

15 9/02/ /40La veille sanitaire et la pratique quotidienne - DDASS 78

16 9/02/ /40La veille sanitaire et la pratique quotidienne - DDASS 78 TIAC enquête épidémiologique Objectifs –valider le signalement –trouver laliment suspect –orienter les prélèvements des services vétérinaires –prendre les mesures nécessaires Enquête cas-témoins si collectivité : –questionnaire individuel (malades/non malades) Algorithme dorientation étiologique Coprocultures à visée étiologique

17 9/02/ /40La veille sanitaire et la pratique quotidienne - DDASS 78 TIAC (3)

18 9/02/ /40La veille sanitaire et la pratique quotidienne - DDASS 78

19 9/02/ /40La veille sanitaire et la pratique quotidienne - DDASS 78 TIAC / Services vétérinaires Objectifs de lenquête environnementale Evaluer le niveau dhygiène générale Identifier les conditions de préparation/distribution des aliments Réaliser les prélèvements pertinents pour confirmer l origine alimentaire de la TIAC –Plats témoins –Matière première utilisée Mesures préventives ou correctives

20 9/02/ /40La veille sanitaire et la pratique quotidienne - DDASS 78 TIAC / Services vétérinaires Intérêts de lenquête environnementale Améliorer le niveau dhygiène de la cuisine Déterminer la contamination éventuelle de la matière première Peut déboucher sur une alerte nationale -Traçabilité -Fournisseur -Retrait/rappel

21 9/02/ /40La veille sanitaire et la pratique quotidienne - DDASS 78 Gastroentérites aiguës dorigine virale Courbe épidémique Etiologie : coprocultures –calicivirus (norovirus/ sapovirus) CNR –adénovirus (labo de ville, CNR) –rotavirus (labo de ville, CNR) Mesures de contrôle : –lavage des mains –désinfection des surfaces –information

22 9/02/ /40La veille sanitaire et la pratique quotidienne - DDASS 78

23 9/02/ /40La veille sanitaire et la pratique quotidienne - DDASS 78

24 9/02/ /40La veille sanitaire et la pratique quotidienne - DDASS 78

25 9/02/ /40La veille sanitaire et la pratique quotidienne - DDASS 78 Infections à Clostridium difficile Emergence de cas groupés nosocomiaux O27 en France Diagnostic : fièvre, douleurs abdominales, diarrhée –présence de toxines (labo de ville) –identification souche épidémique O27 : CNR Prévention : –bon usage des antibiotiques –mesures dhygiène Si cas groupés, décès EOH / DDASS

26 9/02/ /40La veille sanitaire et la pratique quotidienne - DDASS 78 Gastro-entérites aiguës Conclusion si suspicion de TIAC, signalement sans délai à la DDASS/DSV, pour mise en œuvre investigations si suspicion de GEA virale ou ICD, mise en place de mesures de contrôle et signalement si cas groupés ou sévérité

27 9/02/ /40La veille sanitaire et la pratique quotidienne - DDASS 78 Coqueluche - Rappel Infection contagieuse de larbre respiratoire (Bordetella pertussis) Contamination au contact dun malade qui tousse Période dincubation de 10 jours (7-21) Grave chez sujets à risque : –NNés, NRR non protégés par la vaccination –Maladies respiratoires chroniques, femmes enceintes Diagnostic clinique, sérologique, PCR, culture

28 9/02/ /40La veille sanitaire et la pratique quotidienne - DDASS 78 Coqueluche - Clinique Accès de toux violents et persistants sans fièvre Traitement par macrolides + éviction 5 jours Prévention par la vaccination (généralisation en 1966) –Primovaccination = 3 injections + 1 rappel –Rappel entre 11 et 13 ans –1 seul rappel à lâge adulte Ce nest pas une MDO mais notification des cas groupés ou survenant dans des collectivités à risque 11 cas notifiés en 2009, dont 1 en crèche

29 9/02/ /40La veille sanitaire et la pratique quotidienne - DDASS 78 Coqueluche : (1) Cas isolé dans une crèche Appel de la DDASS le 8/10/08 par mairie Suspicion de coqueluche chez adulte de la crèche. Capacité : –60 enfants de 10 mois à 3 ans –10 personnels Cas clinique traité par macrolides depuis le 6/10, sérologie en attente

30 9/02/ /40La veille sanitaire et la pratique quotidienne - DDASS 78 Coqueluche : (1) Cas isolé dans une crèche Objectifs de la DDASS/crèche : –repérer les autres cas suspects (toux) –éviter la transmission –protéger les sujets à risque –informer les familles et le personnel –mise à jour des vaccinations

31 9/02/ /40La veille sanitaire et la pratique quotidienne - DDASS 78 Coqueluche : (1) Cas isolé dans une crèche CAT pour les enfants* : la DDASS contacte le médecin de la crèche qui : –vérifie léviction de la collectivité –identifie les autres cas (toux) –vérifie les vaccinations et recommande une antibioprophylaxie pour les NRR non ou insuffisamment protégés –signe une note pour les parents : surveillance pendant 3 semaines des enfants et mise à jour vaccinations enfants + parents *HCSP 2008 : CAT devant 1 ou plusieurs cas de coqueluche

32 9/02/ /40La veille sanitaire et la pratique quotidienne - DDASS 78 CAT pour les enfants* : la DDASS contacte le médecin de la crèche qui : –vérifie léviction de la collectivité –identifie les autres cas (toux) –vérifie les vaccinations et recommande une antibioprophylaxie pour les NRR non ou insuffisamment protégés –signe une note pour les parents : surveillance pendant 3 semaines des enfants et mise à jour vaccinations enfants + parents *HCSP 2008 : CAT devant 1 ou plusieurs cas de coqueluche

33 9/02/ /40La veille sanitaire et la pratique quotidienne - DDASS 78 Coqueluche : (1) Cas isolé dans une crèche CAT pour les enfants CAT pour les personnelsCAT pour les personnels : la DDASS contacte le médecin du travail qui : –propose une prophylaxie aux femmes enceintes (3 e trimestre), asthmatiques … –ou la DDASS signe une note dinformation : mise à jour des vaccinations si besoin et consultation si toux dans les 3 semaines

34 9/02/ /40La veille sanitaire et la pratique quotidienne - DDASS 78 CAT pour les enfants CAT pour les personnelsCAT pour les personnels : la DDASS contacte le médecin du travail qui : –propose une prophylaxie aux femmes enceintes (3 e trimestre), asthmatiques … –ou la DDASS signe une note dinformation : mise à jour des vaccinations si besoin et consultation si toux dans les 3 semaines

35 9/02/ /40La veille sanitaire et la pratique quotidienne - DDASS 78 Coqueluche : (2) Cas isolé dans une maternité Notification le 1/06/06 dun cas avéré chez un interne dobstétrique –clinique évocatrice depuis le 6 mai –sérologie positive le 1 er juin Traitement par macrolides à partir du 20/05/06 Période de contagiosité du 6 au 25/05/06 Activité : consultations, accouchements Pas de masque

36 9/02/ /40La veille sanitaire et la pratique quotidienne - DDASS 78 Coqueluche : (2) Cas isolé dans une maternité CLIN/ EOH –Constitue une cellule de crise –Informe DDASS, C-CLIN –La DDASS demande lintervention de lInVS Personnels –Information par affichage –Identification des cas secondaires (consultation si toux puis PCR)

37 9/02/ /40La veille sanitaire et la pratique quotidienne - DDASS 78 Coqueluche : (2) Cas isolé dans une maternité Patientes –Liste des patientes exposées en consultation entre le 6/05 et le 25/05 (350 patientes) : contact par tél si > 35 sem (25) + lettre Nourrissons –Liste des NRR (accouchements) : contact des familles par tél + courrier : consultation des NRR aux urgences +/- prophylaxie –Commande de Josacine NRR (PCH)

38 9/02/ /40La veille sanitaire et la pratique quotidienne - DDASS 78 Coqueluche : (2) Cas isolé dans une maternité Bilan : –2 mois de travail (CLIN – EOH) –Personnel : 10 cas secondaires certains 293 consultations par la médecine du travail 208 vaccinations + 76 traitements préventifs ou curatifs –Patientes : 664 contactées par tél ou lettre 27 ont été traitées préventivement 28 ont consulté aux urgences –Nourrissons : 109 NRR concernés 63 revus en consultation par les pédiatres 96 traités préventivement Conclusion : portez un masque !!!!!

39 9/02/ /40La veille sanitaire et la pratique quotidienne - DDASS 78 Mesures d hygiène Infections respiratoires

40 9/02/ /40La veille sanitaire et la pratique quotidienne - DDASS 78 Mesures d hygiène Infections respiratoires

41 9/02/ /40La veille sanitaire et la pratique quotidienne - DDASS 78 Mesures d hygiène Infections respiratoires


Télécharger ppt "9/02/10 - 1/40La veille sanitaire et la pratique quotidienne - DDASS 78 La veille sanitaire et la pratique quotidienne Dr Blandine Picon (MISP) Catherine."

Présentations similaires


Annonces Google