La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les inégalités du développement De nombreuses nations restent en dehors du processus de développement. Les écarts de revenu et, plus généralement, de niveau.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les inégalités du développement De nombreuses nations restent en dehors du processus de développement. Les écarts de revenu et, plus généralement, de niveau."— Transcription de la présentation:

1 Les inégalités du développement De nombreuses nations restent en dehors du processus de développement. Les écarts de revenu et, plus généralement, de niveau de vie se sont accrus entre les pays moins avancés et les pays développés, comme dailleurs au sein de chacun dentre eux.

2 I - Un développement inégal

3 A) Un monde inégalitaire

4 Selon la Banque Mondiale, les pays riches pesaient 77% de léconomie de la planète en 1980 pour 19 % de la population. De nos jours, ils représentent 83% des richesses alors quils ne comptent plus que 10 % de la population mondiale

5

6 Lobservation de léconomie mondiale montre De fortes inégalitésDes situations différentes de développement Entre pays riches et pauvres Inégalités de revenu : les pays riches représentent 10 % de la population et 83 % des revenus Au cours de ces vingt dernières années, les inégalités entre pays riches et pays en développement se sont accrues La situation des pays les plus pauvres à bas revenus a connu une plus forte dégradation encore

7 Lobservation de léconomie mondiale montre De fortes inégalitésDes situations différentes de développement Inégalités dans les échanges : Les pays riches représentent 70% du commerce mondial et 75 % des IDE Inégalités de sociales : 1.2 milliard de pauvres, mortalité infantile élevée, malnutrition, fort taux danalphabétisme, scolarisation faible, développement des bidonvilles

8 B) Un développement inégal : Pauvreté monétaire et inégalités

9

10 1 % des plus riches de la planète possèderaient 43,6 % de la richesse et les 10 % les plus riches en détiendraient 83 %. Une petite frange de 0,5 % de la population - 24 millions dadultes-, dont la fortune est au moins égale à un million de dollars, détiennent plus de 35 % de la richesse mondiale. Pour appartenir au cercle des 1 % les plus riches au monde, il faut détenir au moins dollars ( euros environ). A lopposé, la moitié des individus les plus pauvres ne détient que 1 % du patrimoine. Cela veut dire quun grand nombre dhabitants de la planète ne possèdent quasiment rien, ou des biens de très faible valeur monétaire : 20 % nont pas plus de 672 dollars. Une répartition géographique inéquitable La richesse mondiale est inégalement répartie selon les régions. LAmérique du Nord et lEurope détiennent 62% du patrimoine monétaire mondial. Les populations dAsie- Pacifique 22 % sans lInde et la Chine. La population chinoise détient à elle seule 8,5 % de cette richesse, tandis que lInde, autre pays émergent en détient 2 %. LAfrique ne dispose que de 1 % du patrimoine mondial. Ces disparités géographiques se retrouvent également dès lors que lon prend en compte la richesse moyenne par adulte : elle est supérieure à dollars en Amérique du Nord et en Europe de lOuest notamment, ainsi que dans certains pays dAsie les plus riches. Elle est inférieure à dollars dans la plupart des pays dAfrique.

11 La pauvreté monétaire est la situation dune personne ou dun groupe dont les revenus sont insuffisants. Elle peut être mesurée dans les pays en développement par la proportion de la population qui vit avec moins de 1,25 par jour. Une autre mesure est donnée par la proportion des personnes qui vivent avec moins de 2 dollars par jour. La grande pauvreté (moins de 1,25 dollar par jour) diminue dans la plupart des régions du monde (Asie de lEst et du Pacifique, Amérique latine et Caraïbes, Moyen-Orient et Afrique du Nord, Asie du Sud). Cependant, en Afrique subsaharienne (elle touche plus de 40 % de la population) et en Europe centrale et de lEst (3,5 % de la population vivent avec moins de un dollar par jour). Un développement inégal : Pauvreté monétaire et inégalités

12 C - La mesure du développement humain : IPH

13

14

15

16

17

18

19

20 Le sigle IPM signifie « indicateur de la pauvreté multidimensionnelle ». Il rend mieux compte des inégalités entre pays quun indicateur uniquement monétaire car cest un indicateur de développement humain qui permet dappréhender létendue de la pauvreté au sein dun pays. Il synthétise plusieurs données : longévité et santé, instruction ou savoir, niveau de vie décent. Sa valeur est comprise entre 0 et 100 %. En 2009 il variait de 1.5 % en République Tchèque (la pauvreté touche 1.5 % de la population) à 55.8 % au Niger.

21 II – Des situations contrastées

22 A - Les déséquilibres qui affectent lAfrique

23 Un pays moins avancé (PMA) est un pays en voie de développement caractérisé par un faible niveau de revenu par habitant : la part de lindustrie y est très faible (moins de 10 % du PNB), celle de lagriculture est très forte, lIDH est particulièrement bas (déficit déducation, maladies, PIB par habitant très bas). Ils conjuguent tous les problèmes liés au sous-développement : carences alimentaires, mortalité infantile importante, analphabétisme… Ce sont les pays de la faim, le PNB ne dépasse pas 500 $ et a tendance à diminuer. Ils ne survivent le plus souvent que grâce à l'aide internationale (Niger, Ethiopie, Somalie, Bangladesh, Rwanda, Tchad, Népal, Cambodge…). Sur les 49 PMA, plus dune trentaine se situent en Afrique.

24 Conclusion : Un fort retard dans les PMA Ils représentent 49 pays, 10 % de la population mondiale, 1% des revenus. Ils se situent essentiellement en Afrique

25 B – Le développement des nouveaux pays industrialisés

26

27

28 Les NPI (nouveaux pays industriels) Ces trente-cinq dernières années, ils ont connu un rythme de croissance très élevé qui sexplique par une forte industrialisation. Les exportations de produits manufacturés représentent une part importante de leurs exportations. Ils ont aujourdhui atteint un niveau de développement élevé, en particulier les Quatre dragons du Sud-Est asiatique ( Corée du Sud, Taïwan, Hong-kong, Singapour). Ils sont localisés en Asie (les quatre dragons et les Petits dragons (Malaisie, Thaïlande, Philippines, Viêt Nam, Indonésie et Chine) et en Amérique latine (Brésil, Mexique). Conclusion : Un dynamisme des pays émergents Des points positifs : Forte croissance, bonne insertion dans le commerce mondial Mais encore des faiblesses : Absence de droits sociaux, fortes inégalités, risque dexplosion social

29 C – Europe : Convergence économique et construction européenne

30

31

32 Les Echos du 21/04/2008 Les Echos du 26/02/08

33 LEurope : Convergence économique et construction européenne LUnion européenne a comme objectif daider les pays les moins développés à rattraper leur retard par rapport aux pays les plus avancés, ce qui correspond à la politique européenne de convergence. Cette politique a permis à certains des pays concernés de rattraper en partie leur retard (Espagne, Grèce et Portugal) et même, à lIrlande, de se situer dorénavant parmi les plus développés de lUE. Une incertitude pour les pays en transition Un passage difficile : Problèmes liés à la transition Inflation, manque de compétitivité Base économique fragile Une réussite pour certains : Lintégration dans lUE ouvre des perspectives de développement Dans les pays riches Déséquilibres économiques : Déficit public, déficit extérieur, risque dinflation Mais aussi des inégalités sociales : Chômage, précarisation, exclusion


Télécharger ppt "Les inégalités du développement De nombreuses nations restent en dehors du processus de développement. Les écarts de revenu et, plus généralement, de niveau."

Présentations similaires


Annonces Google