La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

CONFÉRENCE INTRODUCTIVE AUX JOURNÉES DE PÉDAGOGIE Professeur Maamar LAOUAR C hef de service des maladies infectieuses PRESIDENT DU CONSEIL SCIENTIFIQUE.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "CONFÉRENCE INTRODUCTIVE AUX JOURNÉES DE PÉDAGOGIE Professeur Maamar LAOUAR C hef de service des maladies infectieuses PRESIDENT DU CONSEIL SCIENTIFIQUE."— Transcription de la présentation:

1 CONFÉRENCE INTRODUCTIVE AUX JOURNÉES DE PÉDAGOGIE Professeur Maamar LAOUAR C hef de service des maladies infectieuses PRESIDENT DU CONSEIL SCIENTIFIQUE 1985/1988/ /2000 Membre de la commission nationale de la réforme des études médicales Membre de la commission nationale de réflexion de la réforme de système de santé 1990 Membre fondateur de la faculté de médecine 1 er et 2 juillet 2002 Faculté de MÉDECINE d ANNABA

2 Innovations pédagogiques pour lannée Une illusion ou un défi ?

3 PREAMBULE: Insatisfaction générale vis à vis du système denseignement actuel LE CONSTAT: Identification des dysfonctionnements pédagogiques LES OBJECTIFS : Enseignement centré sur létudiant,le patient et les besoins de la communauté LES PROPOSITIONS : Apprentissage par problème CONCLUSION

4 Conséquence Génération de médecins mal préparée à bien soigner Enseigner est un métier, non une vocation ou un don Paradoxe Absence de formation pédagogique chez les universitaires

5 (1) guide pédagogique pour les personnels de santé, OMS Si vous nêtes pas sûr de lendroit où vous voulez aller … vous risquer de vous retrouver ailleurs !! Et de ne pas le savoir MAGER(1)

6 L AVENIR

7 Cette dernière décennie la médecine est soumise à des secousses telluriques fréquentes Crise politique : Choix de société Place et rôle du MG Crise institutionnelle: Étudiants Enseignants Responsables :valse Restructuration: statut obsolète USM Crise économique : réduction des moyens Crise sociale : bourse salaire logement … Crise pédagogique : Retard accumulé Évolution rapide du savoir

8 PREAMBULE

9 Médecins généralistes Usagers de la santé Enseignants Étudiants INSATISFACTION GÉNÉRALE vis à vis du système de soins et denseignement

10 LE PRODUIT FINI Le médecin généraliste modèle dhumanité et dhumanisme

11 Absence de pertinence entre les taches professionnelles et lenseignement reçu Mutations sociales et nouvelles exigences de prise en charge qualitative non prises en compte: Psychologie, Communication, Soins palliatifs Économie de santé Partenariat Travail en réseau, Dimension communautaire mal intégrée: Education sanitaire, Dépistage Enquête épidémiologique Populations à risque Secourisme Catastrophes naturelles, Médecine durgence Addiction Grand rassemblements Marches Évolution rapide du savoir Travail en équipe

12 Formation spécifique aux urgences Formation dans certains milieux spécifiques : Hygiène scolaire et universitaire,hygiène du milieu Formation au contrôle des denrées, de leau, de lair Formation à la prévention Formation à léducation sanitaire et à la communication Formation à la gestion de leur stress Auto-apprentissage et formation continue Insatisfaction liée à lidentification par les MG des lacunes dans les compétences acquises

13 Insatisfaction liée à lidentification dun déficit aux taches dappui au diagnostic : FO, ECG, imagerie médicale, frottis cervical, TV, TR Insatisfaction liée à lidentification dun déficit dans la relation interpersonnelle : relation médecin-malade Insatisfaction liée à lidentification dun déficit de connaissances de sciences sociales et de culture générale Insatisfaction liée à lidentification dune impréparation à lexercice médical Insatisfaction liée à lidentification dun déficit en formation pratique:habilité clinique et sémiologie

14 Curative Educative Préventive MG mal préparé 3 missions essentielles : Taches de gestion administrative

15 Les usagers de la santé Partenariat * Confidentialité * Partage du savoir * Dialogue et consentement éclairés * Projet thérapeutique * Education et réinsertion Revendications non prises en compte dans lenseignement Crise de confiance ONG et procès Partenariat:

16 Les Enseignants Carence en nombre et en professeurs Déficit en besoin de formation Formation académique complémentaire : au compte goutte Formation pédagogique Absente Ascenseur social (-) Dégradation des conditions de vie et denseignement Plein temps aménagé bombe à retardement

17 Enseignant : distribution aveugle et indifférenciée des connaissances Educateur : Médiateur du savoir entre lapprenant et le corpus des connaissances Médiateur du groupe ouvert sur la communication et la coopération Formateur : Permet à lapprenant de devenir un acteur du changement social Les Fonctions dun Hospitalo-universitaire

18 Entasser et empiler le savoir en se préoccupant exclusivement du contenu Lhospitalo-universitaire réduit à remplir loutre vide TMF

19 Les Etudiants Niveau linguistique faible Salles pédagogiques inadaptées et insuffisantes Formation passive Documentation de base inadaptée Contact superficiel avec les enseignants Immersion tardive dans le contexte des soins Choix des études : Motivation floue pour le choix des études Conditions de vie et détudes dégradées Pas de numerus clausus « illimité »

20 CONSTATS

21 Documents de réforme des études médicales * CYCLE PRÉ CLINIQUE: Pr. GUEROUI * CYCLE CLINIQUE : Pr. LAOUAR * INTERNAT : Pr. BENALI – Pr. LAOUAR Résistances +++ Noyau éclaté « Lhistoire est une culture contre loubli »

22 Évaluation variable dun module à lautre Horaires de cours non respectés Stage occupationnel Objectifs dapprentissage non définis Corrigé type inexistant Consultation de copies non pédagogique Documentation de base inopérante Dysfonctionnements pédagogiques

23 Cadre administratif rigide opposé à linnovation pédagogique Immersion tardive des apprenants dans le contexte de soins 3 eme année de médecine Année charnière,stage occupationnel Stage clinique externat, hebdomadaire Stage Internat : * Pas dobjectifs dapprentissage * Pas de mise en situation dexercice * Durée insuffisante * Pas dévaluation sanctionnelle Mémoire +++

24 Budgétisation des Activités pédagogiques absente Objectifs dapprentissage par module: * Non définis non réactualisés * Non institutionnalisés Intégration interdisciplinaire: floue Enseignement calqué sur la discipline hospitalière Répétition de cours Surcharge horaire Temps libre pédagogique exclu Connaissances transmises non actualisées Temps consacré à la formation pratique formelle ou réduit

25 Pas de préparation pédagogique Langue des études : niveau faible Enseignants : Anglais Informatique

26 Cours magistral /dictée : Méthode denseignement quasi dominante Attitude passive Effet pervers Connaissances basées exclusivement sur le cours de lenseignant Mémorisation gigantesque ++++

27 Acquisition de connaissances : fragmentaire dirigée par la proximité des tests dévaluation Programme détude : en inadéquation avec lexercice professionnel Transition épidémiologique Émergence de nouvelles maladies

28 Inadéquation : * Place pédagogique/ ressources humaines * Nombre de patients et nombre dapprenants au lit du malade enseignement inhomogène: Inter discipline Inter enseignant

29 Loin du concept « apprendre à apprendre quelque chose » Conséquences Savoir peu réutilisable Létudiant nest pas lacteur de sa formation

30 QUE FAIRE ?

31 OBJECTIFS

32 Premier objectif Centrer lenseignement sur létudiant le patient et les besoins de la communauté

33 Se préoccuper de lapprenant et non de la masse des étudiants Enseigner et former létudiant à partir des problèmes de santé du patient (APP ) Aiguiser le sens du raisonnement clinique (ARP)

34 Développer les compétences cliniques Élaborer les stratégies thérapeutiques Eduquer le patient Insertion du problème dans sa dimension communautaire

35 Insatisfaction liée à lidentification dun déficit aux taches dappui au diagnostic : FO, ECG, imagerie médicale, frottis cervical, TV, TR Insatisfaction liée à lidentification dun déficit dans la relation interpersonnelle : relation médecin-malade Insatisfaction liée à lidentification dun déficit de connaissances de sciences sociales et de culture générale Insatisfaction liée à lidentification dune impréparation à lexercice médical Insatisfaction liée à lidentification dun déficit en formation pratique: habilité clinique et sémiologie

36 Préparer létudiant à des taches professionnelles bien identifiées Deuxième objectif

37 Immersion précoce de létudiant dans le contexte professionnel : * Soins infirmiers * Secourisme * Consultations externes,PMI * Cabinets médicaux * Centre de santé * Centre des urgences médicales, chirurgicales psychiatriques,psycho-sociales Gardes

38 Visites des structures de santé, des laboratoires Rencontres avec des médecins généralistes Jeu de rôle Conséquences Acquisition dhabilités cliniques et de savoir être

39 Développer lintégration des sciences basiques et morpho–fonctionnelles dans les disciplines cliniques Troisième objectif

40 Acteurs externes : ONG Bureau dhygiène Décideurs Intervenants sociaux Médecins généralistes

41 Augmenter le temps que passe les étudiants auprès du patient et diminuer le temps alloué à la théorie Quatrième objectif

42 Développer les documents pédagogiques de base avec objectifs dapprentissage pour remplacer les cours théoriques Apprentissage de la sémiologie dans les structures sanitaires hors CHU

43 Préparer létudiant aux mutations sociétales actuelles Cinquième objectif

44 HJ, HAD, CISSM SAD, SOINS PALLIATIFS, Euthanasie Conseils génétiques Santé et voyage Centre de dépistage : CDAG,Cancers Qualité du milieu :air, eau Santé et précarité sociale Addiction Réseau sentinelle de santé En pratique : Impliquer lapprenant dans ce type dactivité

45 Sixième objectif Rendre létudiant responsable de son apprentissage

46 Auto-apprentissage Temps libre pédagogique APP Auto-évaluation formative Identification des besoins et des lacunes

47 Septième objectif Encourager et développer lenseignement par petits groupes

48 8 à 10 apprenants Participer à une tache collective clairement assignée Coopération argumentaire Dynamique de groupe Développement des habilités relationnelles et sociales

49 PROPOSITIONS

50 1- Former les enseignants en pédagogie

51 A court terme

52 Climat pédagogique convivial Rencontres pédagogiques : * Trois par an * Expériences des enseignants rapportées et capitalisées * Diffusion des contenus des travaux à tous les enseignants * Contenu affiché dans le site de linstitution

53 Journées nationales de pédagogie médicale : * Une fois par an * Conférences de haut niveau * Expérience institutionnelles * Résultats de travaux de recherche Séminaires de formation de courte durée et thématiques : * * Méthodes denseignement * Évaluation * Objectifs dapprentissage

54 A moyen terme

55 Séminaire de formation de moyenne durée : - 1 à 2 mois - Coopération inter-universitaire nationale -Validation internationale - Site de déroulement ANNABA - Complément de formation à létranger - Engagement universitaire - Formation graduelle et continue

56 A long terme

57 Formation de longue durée des enseignants : - Gestion de lunité de pédagogie médicale - Formation à létranger - Obligation de passer par des formations de courte durée - Engagement total à servir linstitution à plein temps

58 2- Développer une coopération inter-universitaire avec les facultés de médecine ayant acquis de grandes expériences pédagogiques (Rouen, Brest, Lausanne, Berne, Genève, Bordeaux…)

59 3- Budgétiser les activités pédagogiques innovantes pour sur la base dun cahier de charge

60 4- Mener quelques expériences pilotes e n clinique et internat

61 5- Associer les leaders dopinion des étudiants à des démarches participatives de rénovation pédagogiques

62 6- définir les objectifs dapprentissage pour chaque discipline et les publier annuellement

63 7- Rendre obligatoire le temps libre pédagogique et les grilles horaires de réception des enseignants (cahier de charge )

64 8-Réaliser le projet d externalisation des stages cliniques

65 * Convention avec les hôpitaux régionaux Cabinets et cliniques privés * participation des Médecins spécialistes et généralistes à lencadrement * Cahier de stage clinique avec objectif dapprentissage et listing des habiletés cliniques à acquérir

66 9- Mettre à la disposition de chaque étudiant des livres de base ou des documents polycopiés préparant la rentrée pédagogique suivante ( sur la base dun cahier de charge)

67 9- Mettre à la disposition de chaque étudiant des livres de base ou des documents polycopiés préparant la rentrée pédagogique suivante ( sur la base dun cahier de charge)

68 10- Créer et publier lannuaire des questions posées par les différentes disciplines et éventuellement commentées (cahier de charge) en graduation, accès au résidanat

69 11- Changer les horaires daccès et de fonctionnement aux bibliothèques et à lInternet

70 12- développer luniversité dété Enseignants facultatif

71 Anglais pour les enseignants Français pour les étudiants Histoire de la médecine et informatique pour tous Initiation à la pédagogie pour les étudiants Rencontre avec : Les étudiants et leurs parents, La société civile, Les ONG des patients Les cadres de santé et décideurs économiques,et les élus…

72 13- Développer une culture institutionnelle basé sur des valeurs universelles

73 Projet détablissement Reconnaissance de l effort pédagogique Engagement réel au changement Création de lieux de convivialité cafétéria, rencontres …. Histoire de la faculté et histoire de la médecine Récompenses non symboliques aux étudiants et enseignants méritants

74 14- Introduire les méthodes denseignement centrées sur le patient et les besoins de la communauté

75 A- Le cours concept ou cours thématique Introduction de thèmes 2 heures

76 Conséquences : Réduction du temps denseignement théorique Exemple en infectiologie : * Infection et situation à risque * MST, MTH * Maladies transmises par le chien

77 Autre exemple : LE CANCER Immunologie Génétique Expression clinique Stratégies thérapeutiques Prise en charge psychologique Soins palliatifs Stress et environnement Registre du cancer Coût

78 B- Lapprentissage par problème (APP)

79 Réunion de groupes d étudiants (8à10) pendant 3heures Discussion des problèmes posées par lintroduction du bloc thématique Analyse de script de dossier de patients réels « réal patient on paper » Cet apprentissage fait suite au cours concept et se déroule en 4 étapes Première étape

80 Formulation dhypothèses pour expliquer la plainte et les observations recueillies Identification des connaissances nécessaires à la compréhension du cas (connaissances physiques, anatomiques, immunologiques, biologie moléculaire, physiopathologique, radiologiques thérapeutiques )

81 Détermination des connaissances à acquérir individuellement Cela motive chaque étudiant à les rechercher Il définit aussi ses propres objectifs dapprentissage

82 Deuxième étape Travail individuel ou auto-apprentissage en moyenne 10 H pour un APP

83 Étape bilan où l on expose les données médicales et linformation recueillie Une confrontation dune durée de 4 H est nécessaire entre les membres du groupe pour correction, Synthèse et finalisation par le TMF présent à la 1 ère et 3 ème étape Ce dernier orientera les débats vers les objectifs dapprentissage Le TMF identifiera les besoins de connaissances additionnels Troisième étape

84 Cours additionnels par des intervenants interdisciplinaires Reproduction du modèle Quatrième étape

85 C- LES TRAVAUX PRATIQUES SPECIFIQUES

86 Les travaux pratiques spécifiques peuvent être réalisés en même temps que lAPP Exemple : Lecture de lames de germes identifiés dans le dossier du malade Observation dun de recherche de lantigène soluble

87 D- Le séminaire de synthèse des travaux de blocs thématiques par groupes ou intergroupes

88 E- La consultation des experts médicaux ou de rang professoral dans le cadre de plages horaires définies Soumission par le groupe des étudiants les problèmes non résolus

89 F- Le cours de réserve Cours magistral réservé à plusieurs groupes se heurtant aux mêmes difficultés

90 Ces méthodes dapprentissage basées sur lapprentissage à partir de la pratiques (practice based learning ) ont plusieurs avantage pour létudiant

91 « Apprendre à apprendre quelques chose » * Lécoute * Le raisonnement clinique * Linvestigation * La décision thérapeutique * Léducation du patient * La prise en charge psychologique * Lintégration de la maladie dans une dimension communautaire

92 Létudiant apprend à identifier ses propres lacunes Assurer son auto-évaluation La recherche de linformation son organisation et ses applications La rédaction médicale La communication du savoir

93 15-Transformer le désir dinnovation en un engagement institutionnel

94 conclusion

95 Bref, lidéal que nous devons nous atteler à construire et laisser à des générations futures denseignants de métier de le reproduire et de le promouvoir

96 Pour nous les fondateurs de cette institution et les initiateurs scientifiques de cette rencontre qui veillent jalousement sur la faculté et le CHU, nous aspirerons alors au repos du guerrier


Télécharger ppt "CONFÉRENCE INTRODUCTIVE AUX JOURNÉES DE PÉDAGOGIE Professeur Maamar LAOUAR C hef de service des maladies infectieuses PRESIDENT DU CONSEIL SCIENTIFIQUE."

Présentations similaires


Annonces Google