La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LES INFECTIONS DE LA MAIN A.MENADI UNIVERSITE BADJI MOKHTAR-ANNABA FACULTE MEDECINE –ANNABA DEPARTEMENT MEDECINE.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LES INFECTIONS DE LA MAIN A.MENADI UNIVERSITE BADJI MOKHTAR-ANNABA FACULTE MEDECINE –ANNABA DEPARTEMENT MEDECINE."— Transcription de la présentation:

1 LES INFECTIONS DE LA MAIN A.MENADI UNIVERSITE BADJI MOKHTAR-ANNABA FACULTE MEDECINE –ANNABA DEPARTEMENT MEDECINE

2 INTRODUCTION Les infections sont particulièrement fréquentes au niveau des mains et en particulier chez les diabétiques Le panaris est de traitement simple, souvent chirurgical, maisqui peut, sil est inadapté, laisser des séquelles fonctionnelles. Les phlegmons sont toujours graves etimposent un traitement chirurgical dont la rapidité dexécution conditionne le pronostic dautant plus réservéque le stade évolutif est avancé. Elles sont fréquemment contaminées par inoculation directe lors de morsures ou de plaies qui, dès quelles sont en regard dune articulation au niveau de la main, sont synonymes dinfections potentielles et imposent une exploration et un lavage chirurgical immédiats.

3 BACTERIOLOGIE Les infections de la main peuvent avoir pour origine trois principaux mécanismes : 1-linoculation directe+++ à la faveur dune brèche cutanée. 2-la contamination par contiguïté, telle lostéoarthrite satellite dun panaris. 3- plus rarement, la voie hématogène. * la plupart des infections de la main sont dues à deux germes, le staphylocoque doré et le streptocoque bêtahémolytique – Staphylococcus aureus (50 % des cas),.Les autres bactéries en cause sont, par ordre de fréquence :– pasteurellas et bactéries apparentées, rencontrées après morsure féline ou canine streptocoques du groupe milleri qui semblent doués dun pouvoir pathogène important, en particulier chez le sujet immunodéprimé(toxicomane) à Gram négatif – mycobactéries, dont la rareté impose des cultures prolongées sur milieu spécifique, à température variable suivant le type recherché(37 °C pour Mycobacterium tuberculosis, 30 °C pour M. marinum).

4 CYCLE ÉVOLUTIF INFECTIEUX 1- phase dinvasion permettant la sélection, dans la population microbienne introduite sous la peau, des germes pathogènes,privilégiant en règle le staphylocoque doré et le streptocoque bêtahémolytique ; 2-stade phlegmasique de multiplication bactérienne, saccompagnantde signes inflammatoires locaux, témoins de lintensification de la défense de lhôte, phase encore réversible spontanément ou du faitdu traitement médical ; 3-stade de collection, apparaissant après quelques heures ou jours,correspondant à la limitation dans lespace du processus infectieuxet permettant labcédation.

5 LES INFECTIONS DE LA MAIN TERMINOLOGIE PANARIS:extrémité distale des doigts (pulpe appareil unguéal). PHLEGMONS gaines fléchisseurs(palmaire) espace celluleux(dorsale) inter commissurales (E I D)

6 PANARIS Infection aiguë,primitive,évolue en 3stades STADE 1: phlegmosigue(48h),dlrs,rouge, chaude,SG-,SR-,MEDICAL,réversible. STADE2:collection,dlrs,pulsatile,insom,coll,purul ente,t°38c,adp epitroch,irrever,chirurg STADE3:COMPLICATIONS:ostéite p2- p3,ostéoarthrite,phlegmon gaines,nécrose cutanée.

7 PANARIS ANATOMIQUE: cutanée,sous cutanée+++ TOPOGRAPHIQUE: péri et sous unguéal,pulpe,dos p2-p1,palmaire p1-p2. BACTERIOLOGIQUE: staphylo(50%), strepto(15%),pasteurella et mycosique.

8 TRT-PANARIS ABCES INCISE-PANARIS EXCISE+++ STADE1:TRT MEDICAL,PSM ANTIS STADE2:CHIRURGICALE+++,excision large molles et tablette unguéale. STADE3:excision large,lambeau cutanée,fixateur externe…….

9 PHLEGMONS La gaine radiale (digitocarpienne externe) englobe le tendon long fléchisseur du pouce Les gaines digitales concernent les trois doigts médians La gaine cubitale (digitocarpienne interne), contrairement à la gaine

10 PHLEGMONS GAINES FLECHISSEURS GRAVE,séquelles invalidantes,prim,secon (panaris). TROIS STADES+++ S. EXSUDATIVE :dlrs cul sac++,Roug+Tumef….. S.PURULENTE :collection purulente gaine+ NECROSE: cutanée,tendons,amputations.

11 PHLEGMONS GAINES FLECHISSEURS classification-MICHON.SOKOLOV stade I : gaine synoviale distendue, inflammatoire et exsudative, avec un liquide clair ou louche imposant un simple lavage chirurgical ; stade II A : synoviale subnormale sauf en quelques endroits où elle présente un aspect congestif et granulomateux. Le traitement chirurgical repose sur lexcision de toute la synoviale pathologique et le lavage de la gaine restante ; stade II B : la synoviale est pathologique sur toute sa longueur avec un aspect turgescent, hyperhémié et hypertrophique, imposant la synovectomie complète de toute la gaine, mais le tendon reste intact ; stade III : nécrose plus ou moins étendue des tendons qui doivent être réséqués, posant le problème de la reconstruction ultérieure de lappareil fléchisseur. Lévolution de ces phlegmons peut être variable

12 PHLEGMONS GAINES FLECHISSEURS STAPHYLOCOQUE,ACC TRAVAIL TRAITEMENT: stade 1:excision large++. stade2:excision large répétée+++ stade3:excision large,lambeau cutanée (cross finger),amputations.

13 TRAITEMENT CHIRURGICAL PHLEGMONS excision large+LAVAGE

14 PHLEGMONS ESPACES CELLULEUX COLLECTION PURULENTE FACE DORSALE MAIN. Diabétique,corticothérapie….. Chaleur,douleur,collection purulente staphylocoque+++ TRT chirurgicale,excision large,ATB.

15 CONCLUSION INFECTIONS MAIN LESION GRAVE. RETARD DG complications sévères. DIABETE-TUBERCULOSE (osseuse) TRT CHIRURGICALE(excision+++)


Télécharger ppt "LES INFECTIONS DE LA MAIN A.MENADI UNIVERSITE BADJI MOKHTAR-ANNABA FACULTE MEDECINE –ANNABA DEPARTEMENT MEDECINE."

Présentations similaires


Annonces Google