La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les serpents. Les serpents ou les ophidiens sont des reptiles tous dépourvus de patte il en existe de toutes tailles et de toutes couleurs possédant une.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les serpents. Les serpents ou les ophidiens sont des reptiles tous dépourvus de patte il en existe de toutes tailles et de toutes couleurs possédant une."— Transcription de la présentation:

1 Les serpents

2 Les serpents ou les ophidiens sont des reptiles tous dépourvus de patte il en existe de toutes tailles et de toutes couleurs possédant une capacité de mâchoires forte peuvent se désarticuler de telle façon que l'animal peut engloutir des proies plus volumineuses que lui. Les crochets peuvent contenir des glandes à venin selon les espèces, pouvant rendre la morsure mortelle. Le serpent, malgré ce que l'on pense, peut sauter jusqu'à plusieurs mètres de hauteur, ceci ne se produit certes pas beaucoup car il n'utilise cette fonction que pour attaquer une proie plus grande que lui. Les serpents ou les ophidiens sont des reptiles tous dépourvus de patte il en existe de toutes tailles et de toutes couleurs possédant une capacité de mâchoires forte peuvent se désarticuler de telle façon que l'animal peut engloutir des proies plus volumineuses que lui. Les crochets peuvent contenir des glandes à venin selon les espèces, pouvant rendre la morsure mortelle. Le serpent, malgré ce que l'on pense, peut sauter jusqu'à plusieurs mètres de hauteur, ceci ne se produit certes pas beaucoup car il n'utilise cette fonction que pour attaquer une proie plus grande que lui.

3 Il existe 5 catégories de serpents: Aglyphes : serpents qui ne possèdent pas de crochets à venin. Ils sont en général inoffensifs pour l'homme, à l'exception des boïdés, les serpents constricteurs. Opistoglyphes: serpents possédant dans la partie postérieure du maxillaire un ou plusieurs crochets à venin ; l'animal ne peut injecter son venin que si sa victime est déjà partiellement avalée. En théorie, le risque d'envenimation est faible pour l'homme, sauf pour les grands serpents. Opistodonthes: serpents possédant dans la partie postérieure du maxillaire deux dents dépourvues de sillon servant à l'écoulement du venin ; l'animal ne peut injecter son venin directement. Le venin se mélange à la salive du serpent. Il faut qu'il y ait plaie ou mastication pour que le venin pénètre. En théorie, le risque d'envenimation est très faible, voire quasi nul pour l'homme. Protéroglyphes: serpents présentant deux petits crochets fixes, reliés à la glande à venin, à l'avant du maxillaire. Ce crochet est toujours dans la même position, que la gueule soit ouverte ou fermée (par opposition aux Solénoglyphes). Solénoglyphes: serpents présentant deux longs crochets mobiles, reliés à la glande à venin, à l'avant du maxillaire. Ce crochet se replie quand la gueule est fermée, épousant la forme du palais (par opposition aux Protéroglyphes). Lorsque le serpent ouvre la gueule pour mordre ses crochets se redressent. Dans les deux derniers cas le serpent envenime sa proie avant de l'ingérer ; dans tous les cas le venin est expulsé des glandes (qui sont parfois très volumineuses par rapport à l'animal) par la contraction des muscles mandibulaires adducteurs. C'est également une action musculaire qui entraîne lors de la morsure le redressement des crochets horizontaux au repos. La dentition des serpents

4 Il y a 19 famille de serpent: famille Acrochordidae Bonaparte, 1831 famille Aniliidae Stejneger, 1907 famille Anomalepididae Taylor, 1939 (Syn. Anomalepidae) famille Anomochilidae Cundall, Wallach et Rossman, 1993 famille Atractaspididae Günther, 1858 famille Boidae Gray, 1825 famille Bolyeriidae Hoffstetter, 1946 (Syn. Bolyeridae) famille Colubridae Oppel, 1811 famille Cylindrophiidae Fitzinger, 1843 famille Elapidae F. Boie, Cobra, Serpent corail, Vipère de la mort, Mamba, Serpents marins, Bungare... famille Hydrophiidae famille Leptotyphlopidae Stejneger, 1892 famille Loxocemidae Cope, 1861 famille Pythonidae Fitzinger, 1826 famille Tropidophiidae Brongersma, 1951 famille Typhlopidae Merrem, 1820 famille Uropeltidae Müller, 1832 famille Viperidae Oppel, Vipère, Crotale... famille Xenopeltidae Bonaparte, 1845

5 Les serpents, marins ou terrestres se déplacent par reptation, c'est-à-dire qu'ils utilisent l'ensemble de leur corps pour se mouvoir. Les serpents dont le corps est important (comme chez les serpents à sonnettes) peuvent également se déplacer en ligne droite en alternant un mouvement avant de la peau et un ancrage des écailles du ventre qui sont orientées vers l'extrémité postérieure, suivi d'un mouvement vers l'avant de la partie interne du corps. Dans des lieux plus exigus, certaines espèces utilisent des mouvements d'accordéon ou télescopiques : le serpent ancre son extrémité postérieure par quelques courbes horizontales, étend son corps puis ancre à nouveau son extrémité antérieure et tire la partie arrière vers l'avant. il a été attesté que ces serpents atteignent 12 km/h et prétendu de façon moins vérifiable que certains d'entre eux ont été chronométrés à 20 voir 30 km/h) Locomotion

6 Interaction avec les humains Au moins envenimements et morts sont causés par des morsures de serpent chaque année et les nombres pourraient s'élever jusqu'à envenimements et morts. Les régions les plus touchées sont l'Asie du Sud, l'Asie du Sud-Est et l'Afrique subsaharienne. Au moins envenimements et morts sont causés par des morsures de serpent chaque année et les nombres pourraient s'élever jusqu'à envenimements et morts. Les régions les plus touchées sont l'Asie du Sud, l'Asie du Sud-Est et l'Afrique subsaharienne. Dans de nombreux pays, les populations de serpents semblent rapidement et fortement régresser (de nombreuses espèces ont disparu sur une grande partie de leur aire naturelle de répartition. Une étude internationale publiée en juin 2010, ayant porté sur 5 pays, suggère un déclin préoccupant ; sur 17 populations étudiées représentant 8 espèces, en Australie, France, Italie, Nigeria et Royaume-Uni, 11 ont été décimées (jusquà 90 % de régression), ces dernières décennies. Parmi les autres, seules 5 sont restées stables et une a légèrement et localement augmenté. Plusieurs populations semblent avoir connu un effondrement accéléré en 1998 (année la plus chaude depuis la révolution industrielle, ce qui laisse penser aux auteurs que le dérèglement climatique pourrait être une des causes du problème). Dans de nombreux pays, les populations de serpents semblent rapidement et fortement régresser (de nombreuses espèces ont disparu sur une grande partie de leur aire naturelle de répartition. Une étude internationale publiée en juin 2010, ayant porté sur 5 pays, suggère un déclin préoccupant ; sur 17 populations étudiées représentant 8 espèces, en Australie, France, Italie, Nigeria et Royaume-Uni, 11 ont été décimées (jusquà 90 % de régression), ces dernières décennies. Parmi les autres, seules 5 sont restées stables et une a légèrement et localement augmenté. Plusieurs populations semblent avoir connu un effondrement accéléré en 1998 (année la plus chaude depuis la révolution industrielle, ce qui laisse penser aux auteurs que le dérèglement climatique pourrait être une des causes du problème).

7 Le venin On appelle venin toute substance toxique produite par des animaux et destinés à tuer ou paralyser leurs proies. Les venins sont souvent des mélanges complexes de substances chimiques variées, surtout des enzymes qui servaient probablement originellement à faciliter la digestion des proies. Plus ces sucs digestifs sont concentrés, plus le venin est puissant. Le terme "venin" est réservé aux toxines secrétées par les animaux (reptiles) (serpents), mollusques marins, certains poissons, des amphibiens (dendrobates, crapauds, salamandres...), certains insectes (abeilles, guêpes par exemple), certains,arachnides, myriapodes... Il existe quelques rares mammifères venimeux ; solénodons, certaines musaraignes (dont Suncus etruscus) ou encore le mâle de l'ornithorynque (doté d'aiguillons venimeux). Dans le cas de plantes vénéneuses, on préfère ne pas parler de venin mais plutôt parler de toxines ou de poisons.

8 Type ou catégorie de venins Les principaux agents toxiques des venins sont les suivants : Les principaux agents toxiques des venins sont les suivants : des neurotoxines paralysantes dont l'action est comparable à celle du curare (« curare-like ») mais qui ne sont pas contrecarrées par les antagonistes du curare telle l'ésérine (ce produit sera donc inutile dans la trousse de survie) ; des neurotoxines paralysantes dont l'action est comparable à celle du curare (« curare-like ») mais qui ne sont pas contrecarrées par les antagonistes du curare telle l'ésérine (ce produit sera donc inutile dans la trousse de survie) ; des hémorragines, très prononcées chez les vipéridés, causant des hémorragies ; des hémorragines, très prononcées chez les vipéridés, causant des hémorragies ; des cytolysines détruisant les cellules, à l'origine de nécroses cutanées parfois très importantes, allant jusqu'à l'os (mycotoxine des hydrophilidés en particulier) ; des cytolysines détruisant les cellules, à l'origine de nécroses cutanées parfois très importantes, allant jusqu'à l'os (mycotoxine des hydrophilidés en particulier) ; des hémolysines attaquant plus spécifiquement les globules rouges du sang (voir hémolyse), empêchant notamment la phagocytose, expliquant les infections secondaires fréquentes ;des substances histaminiques entraînant des réactions vasomotrices responsables du choc observé après morsure par les vipéridés. Il existe beaucoup d'autres substances aux actions enzymatiques très diverses. des hémolysines attaquant plus spécifiquement les globules rouges du sang (voir hémolyse), empêchant notamment la phagocytose, expliquant les infections secondaires fréquentes ;des substances histaminiques entraînant des réactions vasomotrices responsables du choc observé après morsure par les vipéridés. Il existe beaucoup d'autres substances aux actions enzymatiques très diverses. Et comme tous les venins combinent plusieurs de ces actions, cela rend alors une systématisation des venins impossible. Et comme tous les venins combinent plusieurs de ces actions, cela rend alors une systématisation des venins impossible.

9 Liste des effets et actions des venins sur l'organisme Effets neurotoxiques sur le système nerveux, le cerveau et la moelle épinière, Effets neurotoxiques sur le système nerveux, le cerveau et la moelle épinière, Paralysie du système respiratoire. Paralysie du système respiratoire. Action coagulante sur le sang, Action coagulante sur le sang, Altération des vaisseaux sanguins provoquant des hémorragies, Altération des vaisseaux sanguins provoquant des hémorragies, Action anticoagulante, Action anticoagulante, Destruction des globules rouges, Destruction des globules rouges, Action sur le cœur, baisse de la tension artérielle, Action sur le cœur, baisse de la tension artérielle, Salivation intense pouvant provoquer un étouffement, Salivation intense pouvant provoquer un étouffement, Altération des cellules, des tissus et même d'organes (reins, etc.), Altération des cellules, des tissus et même d'organes (reins, etc.), Œdèmes (provoquent un étouffement si la morsure est faite sur le visage ou le cou), Œdèmes (provoquent un étouffement si la morsure est faite sur le visage ou le cou), Nécroses. Nécroses.

10 Traitement N'est pas facile de déterminer si une morsure d'une espèce de serpent présente ou non un danger vital. Une morsure par une vipère cuivrée sur la cheville provoque habituellement des dommages modérés pour un adulte en bonne santé, mais la morsure du même serpent à l'abdomen ou au visage d'un enfant peut être mortelle. Les résultats de toutes les morsures de serpents dépendent d'une multitude de facteurs ; la taille, l'état physique, la température du serpent, l'âge et l'état physique de la victime, le secteur et le tissu mordus (par exemple, pied, torse, veine ou muscle, etc.), la quantité de venin injectée, et finalement le temps écoulé entre la morsure et le moment où le patient est traité médicalement et la qualité du traitement et des anti venins. N'est pas facile de déterminer si une morsure d'une espèce de serpent présente ou non un danger vital. Une morsure par une vipère cuivrée sur la cheville provoque habituellement des dommages modérés pour un adulte en bonne santé, mais la morsure du même serpent à l'abdomen ou au visage d'un enfant peut être mortelle. Les résultats de toutes les morsures de serpents dépendent d'une multitude de facteurs ; la taille, l'état physique, la température du serpent, l'âge et l'état physique de la victime, le secteur et le tissu mordus (par exemple, pied, torse, veine ou muscle, etc.), la quantité de venin injectée, et finalement le temps écoulé entre la morsure et le moment où le patient est traité médicalement et la qualité du traitement et des anti venins.

11 Les serpent en France Couleuvre à collier (Natrix natrix) Couleuvre à collier (Natrix natrix) Couleuvre à échelons (Rhinechis scalaris) Couleuvre à échelons (Rhinechis scalaris) Couleuvre de Montpellier (Malpolon monspessulanus) Couleuvre de Montpellier (Malpolon monspessulanus) Couleuvre d'Esculape (Zamenis longissimus) Couleuvre d'Esculape (Zamenis longissimus) Couleuvre lisse (Coronella austriaca) Couleuvre lisse (Coronella austriaca) Couleuvre girondine (Coronella girondica) Couleuvre girondine (Coronella girondica) Couleuvre verte et jaune (Hierophis viridiflavus) Couleuvre verte et jaune (Hierophis viridiflavus) Couleuvre vipérine (Natrix maura) Couleuvre vipérine (Natrix maura) Vipère aspic (Vipera aspis) Vipère aspic (Vipera aspis) Vipère péliade (Vipera Berus) Vipère péliade (Vipera Berus)

12 Les anacondas Les anacondas Les anacondas sont des serpents aquatiques constricteurs non venimeux de la famille des boas. Les anacondas sont des serpents aquatiques constricteurs non venimeux de la famille des boas. Ils comprennent quatre espèces que lon trouve dans les marécages et les fleuves des régions tropicales dAmérique du sud ainsi que dans les marécages du sud de lîle de Trinidad. Lanaconda jaune peut être trouver jusquen Argentine. Ils comprennent quatre espèces que lon trouve dans les marécages et les fleuves des régions tropicales dAmérique du sud ainsi que dans les marécages du sud de lîle de Trinidad. Lanaconda jaune peut être trouver jusquen Argentine. Les anacondas peuvent peser au- delà de 200 kilos et avoir un diamètre de 38 cm, les femelles mesure entre 6 et 8 mètre (9max), tandis que les mâles mesure 4 à 6 mètres Les anacondas peuvent peser au- delà de 200 kilos et avoir un diamètre de 38 cm, les femelles mesure entre 6 et 8 mètre (9max), tandis que les mâles mesure 4 à 6 mètres Il se nourrit principalement de gros rongeurs, de tapirs, capybaras, cervidés, pécaris, poissons, tortues, oiseaux, moutons, chiens et de reptiles aquatiques comme les caïmans. Il a été relevé des attaques sur des jaguars. Les jeunes anacondas se nourrissent de souris, rats, poulets, grenouilles et poissons. Il se nourrit principalement de gros rongeurs, de tapirs, capybaras, cervidés, pécaris, poissons, tortues, oiseaux, moutons, chiens et de reptiles aquatiques comme les caïmans. Il a été relevé des attaques sur des jaguars. Les jeunes anacondas se nourrissent de souris, rats, poulets, grenouilles et poissons. Les anacondas ont mauvaise réputation auprès des habitants des zones où ils vivent ; ceux-ci les considèrent comme des mangeurs d'hommes. Les anacondas ont mauvaise réputation auprès des habitants des zones où ils vivent ; ceux-ci les considèrent comme des mangeurs d'hommes. Cependant, le plus souvent, si un anaconda sent la présence d'un humain dans sa zone, il fuira dans la direction opposée. Les morts d'hommes causées par les anacondas ne sont pas prouvées. Cependant, le plus souvent, si un anaconda sent la présence d'un humain dans sa zone, il fuira dans la direction opposée. Les morts d'hommes causées par les anacondas ne sont pas prouvées. Les anacondas ont pour prédateurs les jaguars, les gros caïmans et les autres anacondas. Un anaconda blessé peut aussi être la proie des piranhas. Les anacondas ont pour prédateurs les jaguars, les gros caïmans et les autres anacondas. Un anaconda blessé peut aussi être la proie des piranhas. ils peuvent vivre jusqu'a 50 ou 60 ans, voire 80ans pour certain. ils peuvent vivre jusqu'a 50 ou 60 ans, voire 80ans pour certain.

13 Certificat de capacité pour l'entretien d'animaux d'espèces non domestiques Le certificat de capacité pour l'entretien d'animaux d'espèces non domestiques est une autorisation administrative délivrée par l'administration française, reconnaissant la compétence de son titulaire à élever, vendre, louer, faire transiter ou présenter au public des spécimens vivants d'espèces non domestiques de la « faune locale ou étrangère ». Il est exigé parfois pour la conservation de certains animaux de compagnie qui ne sont pas considérés comme domestiques en France (Nouveaux animaux de compagnie ou NAC). Ce certificat est personnel et est délivrée par le préfet du domicile du candidat, au vu de la compétence de celui-ci pour assurer l'entretien des animaux. Ce certificat n'est pas général : il est limité pour certaines espèces ou groupes d'espèces, et pour un type d'activité. Il peut éventuellement déterminer le nombre d'animaux dont l'entretien est autorisé. Le certificat peut être accordé pour une durée indéterminée ou limitée. Il peut être suspendu ou retiré, après que son détenteur a été mis à même de présenter ses observations. Depuis l'entrée en vigueur de l'arrêté du 2 juillet 2009 le certificat de capacité est délivré sans consultation de la commission départementale de la nature, des paysages et des sites (CDNPS) sur présentation des diplômes requis.

14 Nouveaux animaux de compagnie En France, les NAC seraient présents dans environ 5% des foyers On y trouve principalement : des arthropodes des insectes des amphibiens des oiseaux des poissons des escargots des crustacés des mammifères des rongeurs des carnivores des carnivores des reptiles des serpents des tortues des lézards, etc..

15 les vipères et les serpent géant Les vipères heurtante est le plus meurtrier des serpent en Afrique Les vipères sadapte a toute environnement les plus extrême dans des déserts pouvant atteindre 50 degré le jour et la nuit de -5 a -10 Les serpents géant sont tous des constricteurs et carnivores peuvent exercer un pression 6,3 kilos par centimètre carré léquivalent dun autobus scolaire (4000kilos) pouvant serer leur victime pendant 15 à 20 minutes jusqu'a se que sa victime ne peuvent plus riposter étant des maîtres de lembuscades se déplacent furtivement crase à leur écailles qui le rend silencieux Les serpents constricteurs sont présents dans tout les continents sauf en lAfrique

16 Les serpents, ont mauvaise réputation. Depuis toujours, l'homme ressent une animosité voire une répulsion vis à vis du serpent, symbole du mal dans la plupart des religions Parmi les espèces de serpents, on dénombre près de 10% de serpents venimeux. Les dents de la mer ont transformé les requins en machines à tuer mais les chiffres parlent d'eux-mêmes: 100 attaques de requins contre un million de morsures venimeuses par an.

17 Serpent d'Esculape Un peut dhistoire Esculape, fils dApollon et de Coronis, est souvent représenté avec un serpent. Pour les Grecs, le serpent, fils de la Terre, était doté dun pouvoir de divination et de guérison. Voilà pourquoi en 1798, un arrêté stipula que les boutons des uniformes des officiers de santé de la Marine devaient être ornés dun serpent enlaçant une ancre. Lancre fut ensuite remplacée par une baguette, ainsi naquit le « serpent dEsculape ». Un peut dhistoire Esculape, fils dApollon et de Coronis, est souvent représenté avec un serpent. Pour les Grecs, le serpent, fils de la Terre, était doté dun pouvoir de divination et de guérison. Voilà pourquoi en 1798, un arrêté stipula que les boutons des uniformes des officiers de santé de la Marine devaient être ornés dun serpent enlaçant une ancre. Lancre fut ensuite remplacée par une baguette, ainsi naquit le « serpent dEsculape ».

18 Les espèces menacé Il ya en tout 5 espèces qui sont menacé par lhomme en ravagent leur habita naturel Boa de Maurice Boa de l'île Ronde Boa de Porto Rico Cobra d'Asie centrale Vipère de Schweizer Vipère de Lafiti Il ne fait aucun doute que les serpents ont besoin d'une aide immédiate, si on veut qu'ils survivent. Le souci croissant de sauver et protéger des espèces en voie de disparition doit désormais inclure la protection des serpents.

19 Les serpents corail Avent les serpents corail étais considérer comme une espèce non venimeuse a cause de leur anaux noir signe distinctif dune espèce non venimeuse mais les serpent corail sont extrêmes venimeux Sa tactique est dattirer sait de viser plus la queue que sa tête Le plus grand serpent corail mesure 2 mètres (Maticora bivirgata) Les serpent corail peuvent se présenter de différente couleur mais on les reconnais a leur couleur rouge vif avec plus sieur anneaux de différente couleur

20 Les python réticulé Les python réticulé est le plus grand serpent du monde mesurent dans les 10métres ou voir plus mais sais extrêmes ment rare en dessous il ya un exemple On peut avoir un python réticulé en captivité jai soit mais sait déconseiller pour les novice car il est très agressif, il est très déconseiller entrer seul quand il atteint trois à quatre mètres (pour le terrarium il faut prévoir une pièce) Se serpent est aussi très rechercher pour sa peau pour en faire des bottes donc elle a été classée dans la catégorie de C.I.T.E.S.

21 Le plus grand serpent du monde Le plus grand serpent du monde est un python réticulé en Indonésie mesurent dans les 15 mètres, pèse 450 kilos Le plus grand serpent du monde est un python réticulé en Indonésie mesurent dans les 15 mètres, pèse 450 kilos

22 Le serpent lait Le serpent lait sont très facile pour la captivité on les confonds sauvant au serpent corail car sait un imitateur Le serpent lait sont très facile pour la captivité on les confonds sauvant au serpent corail car sait un imitateur On reconnue les serpent corail a leur couleur rouge/jaune/noir comme le serpent lait appart pour un détail la bande rouge du serpent lait est séparé par une bande noir suivi du jaune, le serpent corail qui est très venimeux on le distingue par les couleurs suivante noir, jaune, rouge sait comme sa c'ont à reconnue le serpent lait qui est un boa constricteur On reconnue les serpent corail a leur couleur rouge/jaune/noir comme le serpent lait appart pour un détail la bande rouge du serpent lait est séparé par une bande noir suivi du jaune, le serpent corail qui est très venimeux on le distingue par les couleurs suivante noir, jaune, rouge sait comme sa c'ont à reconnue le serpent lait qui est un boa constricteur En haut serpent corail, en bas serpent lait En haut serpent corail, en bas serpent lait

23 Les serpents de mer Les serpents de mer sont des monstres aquatiques mythiques proches des dragons européens, qui possèdent généralement des dimensions gigantesques, tels Jörmungand et l'Ouroboros dans les mythes et légendes. La plupart des serpents de mer auraient une peau marron foncée ou noire sur le dos, et un ventre blanc ou jaune. Ils atteindraient jusqu'à soixante mètres de long et six mètres de large. Certains possèderaient une crinière d'algues et leur morsure serait venimeuse. Ils se nourriraient de poissons, de requins, de dauphins et d'êtres humains.


Télécharger ppt "Les serpents. Les serpents ou les ophidiens sont des reptiles tous dépourvus de patte il en existe de toutes tailles et de toutes couleurs possédant une."

Présentations similaires


Annonces Google