La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LE ROLE DE LAGENCEUR DANS UNE DEMARCHE HQE ® 17 septembre 20081IGAE.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LE ROLE DE LAGENCEUR DANS UNE DEMARCHE HQE ® 17 septembre 20081IGAE."— Transcription de la présentation:

1 LE ROLE DE LAGENCEUR DANS UNE DEMARCHE HQE ® 17 septembre 20081IGAE

2 17 septembre 2008IGAE2 Points traités A partir de la démarche HQE ® recherche des cibles possibles lors de la rénovation dun magasin. Pour les cibles présentant un intérêt, nous analyserons ce que peut apporter un agenceur au maitre douvrage. Quelques mots sur les avantages et les inconvénient de la démarche HQE lors dune rénovation Le rôle fondamental du maître d'ouvrage.

3 POLITIQUE DE QUALITE ENVIRONNEMENTALE DANS L'AGENCEMENT DE MAGASINS Cibles HQUE Cible ayant un impact sur le personnel Cible ayant un impact sur le client Cible ayant un impact sur le voisinage ou le propriétaire Cible ayant un impact écologique Surcoût par rapport à démarche non HQE Cible ayant un retour sur investissement N°Type 1 Relation harmonieuse des bâtiments avec leur environnement immédiat NégligeableFaibleOuiNonNon ou faibleNon 2 Choix intégré des procédés et produits de construction Non Oui Oui si l'on veut avoir traçabilité des matériaux Non 3 Chantier à faibles nuisances Non OuiNon 4 Gestion de lénergie Non Oui 5Gestion de leau Non Oui Oui dans le cas de gros utilisateurs (Ex : Coiffeurs), sinon négligeable 6 Gestion des déchets dactivités Non Oui Uniquement sur les m² utilisés Possible 7 Entretien et maintenance OuiNon OuiNonOui 17 septembre 20083IGAE

4 POLITIQUE DE QUALITE ENVIRONNEMENTALE DANS L'AGENCEMENT DE MAGASINS Cibles HQUE Cible ayant un impact sur le personnel Cible ayant un impact sur le client Cible ayant un impact sur le voisinage ou le propriétaire Cible ayant un impact écologique Surcoût par rapport à démarche non HQE Cible ayant un retour sur investissement N°Type 8 Confort hygrothermique Oui dans zones géographiques humides Non Oui Oui dans zones géographiques humides 9Confort acoustique Oui NonOui 10Confort visuel Oui Non Oui 11Confort olfactif Oui Non Oui si il y a traitement de l'air Oui 12 Conditions sanitaires OuiFaibleNonOuiFaiblesOui 13Qualité de lair Oui Non Oui 14Qualité de leau Non Très faible consommation Oui si il y a traitement de l'eau Non sauf cas des gros utilisateurs (Coiffeurs) 17 septembre 20084IGAE

5 QUELQUES IDEES POUR LES CIBLES RETENUES Cible n°2 « Choix intégré des procédés et produits de construction » - Adaptabilité et durabilité des matériaux, - Choix des produits de construction, - Choix des procédés de construction. 17 septembre 20085IGAE

6 Adaptabilité et durabilité des matériaux Les Concepts ont des vies courtes (4 à 5 ans) = La Cellule de base (Sol, plafond, murs, climatisation, électricité, locaux annexes, façade...) doit avoir une vie longue et dentretien « écologique » = Les Mobiliers, Enseignes, décorations, éclairage de mise en valeur, communication peuvent avoir une vie courte, mais avec des matériaux recyclables. 17 septembre 20086IGAE

7 Choix des produits de construction Produit recyclables en fin de vie : (Bois sans adjonctions, plastics, acier ou alu, verre, papier, …) et facilement séparables(Procédés et temps de séparation des matériaux). Produits écologiques : Attention aux préjugés (ex : plâtre, chanvre, …) Produits dapplication non dangereuse et non polluante (Peintures acrylique en phase aqueuse, panneaux sans émission de formaldéhyde), Matériaux répondant aux normes du développement durable et réellement « traçables » (actuellement rares) 17 septembre 20087IGAE

8 Cible n°3 « Chantier à faibles nuisances » Gestion différenciée des déchets de chantier : Problème de place, de formation des compagnons, et de légers coûts supplémentaires. Traçabilité de lélimination des déchets. Chantier respectant scrupuleusement les règles de sécurité, et de droit de travail : Travail en grand nombres sur surface réduite, inconvénient chantier ayant un délai plus long Réduction du bruit et poussières de chantier et réduction des gènes pour le propriétaire et le voisinage : Adaptation des heures de travail à l'environnement, utilisation de matériel « insonorisé » avec aspiration, méthodes de fixation, préfabrication maximum, …. Mais coûts supplémentaires non négligeables Réduction des déchets sur les matériaux par calpinage préalable et optimisation des découpes. 17 septembre 20088IGAE

9 Cible n°4 « Gestion de lénergie » Réduction de la consommation énergétique : Essentiellement éclairage, et déperdition de chaleur ou de froid lors des entrées et sorties des clients. Efficacité des équipements énergétiques : Climatisation, chauffage, froid. Recours à des sources dénergies environnementalement satisfaisantes : Electricité en provenance dune source écologique certifiée. Protections solaires : Films sur vitres, « vitres athermiques », stores, … Il sagit de la seule cible sur laquelle il y a un consensus, car il y a un retour sur investissement admis de tous. 17 septembre 20089IGAE

10 Cible n°7 « Entretien et maintenance » Mise en place de procédés efficaces de gestion technique et de maintenance ; Maîtrise des effets environnementaux des procédés de maintenance. Le rôle du concepteur et de lagenceur porte essentiellement sur le choix des matériaux et produits dont lentretien se fait avec des produits non polluants, et / ou la maintenance est soit facile, soit dune périodicité de longue durée : nettoyage à sec ou à leau savonneuse (laques, stratifié, verre, plastiques,..), rideaux métalliques avec contacteurs ou climatisation à faible entretien, sources déclairage de longue durée de vie, vitrages autonettoyant… 17 septembre IGAE

11 Cible n°9 « Confort acoustique » dexploitation Correction acoustique ; Isolation acoustique ; Affaiblissement des bruits dimpacts et déquipements Le point noir essentiel porte sur la climatisation. Le travail de lagenceur et du climaticien sorientera sur le choix, mais surtout la manière dont on organise lisolation phonique des compresseurs compte tenu du contexte environnemental. Pour les surfaces importantes, cela jouera également sur les matériaux mis aux plafonds et sur les murs, mais aussi sur la disposition du mobilier. Lagenceur a un rôle certain dadaptation du concept aux spécificités du local. Cela nécessite une étude préalable un peu plus longue 17 septembre IGAE

12 Cible n°10 « Confort visuel » Eclairage naturel optimal en termes de confort et de dépenses énergétiques ; Eclairage artificiel satisfaisant et en appoint de léclairage naturel Lagenceur avec son éclairagiste doit privilégier dans limplantation du concept et du mobilier les sources déclairage naturel, et les compléter avec des éclairages « confortables» (Combinaison déclairage dambiance et déclairage daccentuation), avec des dégagements thermiques faibles. Il y a là un retour sur investissement certain. 17 septembre IGAE

13 Cible n°12 « Conditions sanitaires » Création de conditions dhygiène « étudiées » Etude des circulations et des renouvellements dair, Facilitation du nettoyage et de lévacuation des déchets dactivités ; (Exemple : Poussières et débris des opticiens) Création de commodités pour les personnes à capacités réduites ; ( Ce point est en général traité du fait des obligations légales et administratives). Local de repos du personnel « confortable », sans exagération. Il sagit principalement de surface prise sur le magasin. 17 septembre IGAE

14 17 septembre 2008IGAE14 LES AVANTAGES ET LES INCONVENIENTS DE LA DEMARCHE HQE ® INCONVENIENTS : Nécessite un délai de réalisation supérieur, tout particulièrement lors de la conception et de la préparation dun chantier A un coût d'investissement supérieur entre 0 et 10 % Nécessite un temps de formation et d'information très important et permanent des acteurs de la réalisation du chantier et des utilisateurs.

15 17 septembre 2008IGAE15 AVANTAGES : Répond à une déontologie du maitre douvrage Doit permettre des économies substantielles d'exploitation Valorise le bâtiment ou le local (et dans le futur deviendra sans doute indispensable pour une bonne valorisation du local) Intérêt marketing pour le propriétaire du fond de commerce qui peut mettre en avant sa démarche.

16 17 septembre 2008IGAE16 LE ROLE DU MAITRE D'OUVRAGE Il est fondamental car ce ne peut être que lui le leader dans cette démarche. Il ne peut sagir en réalité que dune démarche volontariste de la direction générale du maitre douvrage Sa motivation doit être forte car cela exige beaucoup plus de temps lors de la création du concept et une plus grande anticipation lors de la réalisation des chantiers pour compenser les temps détudes préalables, et des coûts d'investissements plus élevés, mais récupérés lors de l'exploitation.


Télécharger ppt "LE ROLE DE LAGENCEUR DANS UNE DEMARCHE HQE ® 17 septembre 20081IGAE."

Présentations similaires


Annonces Google