La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La violence. L'usage de violence n'a pas encore été tangiblement prouvé. Il n'y a donc aucun véritablement fondement sur le sujet de la violence. Le mot.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La violence. L'usage de violence n'a pas encore été tangiblement prouvé. Il n'y a donc aucun véritablement fondement sur le sujet de la violence. Le mot."— Transcription de la présentation:

1 La violence

2 L'usage de violence n'a pas encore été tangiblement prouvé. Il n'y a donc aucun véritablement fondement sur le sujet de la violence. Le mot violence vient du latin « vis » qui désigne d'abord la force sans égard à la légitimité de son usage.C'est « la force déréglée qui porte atteinte à lintégrité physique ou psychique pour mettre en cause dans un but de domination ou de destruction lhumanité de lindividu. » La violence est ainsi souvent opposée à un usage contrôlé, légitime et mesuré de la force, la première connaissant moins ses limites et tendant éventuellement à la destruction totale. On distingues plusieurs types de violence, dont les définitions multiples et parfois contradictoires ont varié selon les époques, les milieux et les lieux. violence entre personnes : comportements de domination ou asservissement employant la force, physique (coups, viol, torture...), verbale et psychologiques (injures, injonctions paradoxales, harcèlement, privation de droits ou liberté, abus de position dominante...) ; Ces comportements peuvent être conscients ou non ; Cette catégorie inclue la violence entre sexe (dont le machisme est une des formes) ou de parent à enfant, d'adulte à enfant ou handicapé, et différentes formes d'embrigadement.

3 Le vandalisme désigne tout acte de destruction ou de mutilation gratuite s'attaquant à des biens publics ou privés. Le vandalisme vise le plus souvent des biens immeubles ou mobiliers, des sites naturels, des documents ou œuvres artistiques. Plus récemment, avec l'avènement et le développement du World Wide Web, on assimile à du vandalisme les modifications non autorisées ou non désirées de pages web. Sur un bambou: vandalisme, art contestataire ou graffiti ? Le terme « vandalisme », employé pour la première fois en 1793, désigne alors la destruction de monuments à valeur artistique ou historique méritant d'appartenir au patrimoine national.

4 Le bullying, ou harcèlement, intimidation, vient d'un anglicisme et néologisme anglo-saxon forgé à partir du substantif bully (« brute » ou « tyran ») qui désigne « une violence à long terme, physique ou psychologique, perpétrée par un ou plusieurs agresseurs (bully) à l'encontre d'une victime (bullied) dans une relation de domination». Fréquemment utilisé pour décrire des comportements de harcèlement en milieu scolaire, il est caractérisé par l'usage répété, non seulement de la violence physique, mais également de moqueries et autres humiliations. Dans le milieu scolaire, « bullying » est parfois traduit en français par « harcèlement scolaire », ou encore « harcèlement et brimades ». Les Canadiens francophones utilisent quant à eux fréquemment le mot « intimidation », pour décrire les mêmes phénomènes. Le harcèlement au travail, qui présente des caractéristiques proches, sinon similaires au bullying, est parfois désigné sous le nom de « mobbing ». Le « cyberharcèlement », « cyberintimidation », ou « cyberbullying » est une variante récente reposant sur l'usage d'internet et des nouvelles technologies de communication.

5 Violence dans l´école

6 Profil du harceleur : L'agresseur éprouve un fort besoin de domination et cherche à apparaître comme un « dur » aux yeux des autres enfants. Il est en général impulsif, voire hyperactif. Il est souvent plus fort et plus grand que la moyenne, mais obtient des résultats scolaires relativement faibles. Sans avoir de problème d'estime de soi, il présente des troubles d'anxiété marqués. On peut également signaler une tendance à se sentir « provoqué », une faible culpabilisation et peu d'empathie. Dan Olweus a également mis en évidence le fait que ces enfants sont souvent issus de milieux défavorisés ou de familles violentes, instables ou autoritaires. Le manque d'affection et un modèle parental valorisant l'agressivité seraient donc également des facteurs favorisants. Le bullying est parfois le fait d'un groupe d'élèves. Ce groupe, outre un ou des leaders dont le profil vient d'être décrit, comporte des « agresseurs passifs » qui sont avant tout entraînés par l'effet de groupe et peuvent présenter un profil de personnalité dépendante et manquer d'assurance. Le harceleur est le plus souvent un garçon, notamment pour les violences physiques et le racket. Les filles ont plus souvent une participation indirecte (agresseur passif décrit ci-avant) et qui repose sur la propagation de rumeurs, les insultes ou l'ostracisme.

7 Profil du harcelé : la victime est souvent choisie en fonction d'un handicap, d'une différence physique (origine, couleur de peau ou des cheveux, surpoids) ou autre (homosexualité réelle ou attribuée), tout critère de difference sociale (plus riche, plus pauvre, profession des parents). Les harcelés peuvent également cumuler ces handicaps. Isolés socialement, ayant moins d'amis pour les défendre ces enfants sont des victimes plus faciles. Une étude menée au Royaume Uni a montré que 25 % des adolescents issus de minorités ethniques étaient victimes de harcèlement scolaires contre 12 à 13 % pour la moyenne de l'échantillon. Dans les établissements scolaires difficiles, les bons élèves peuvent aussi être harcelés pour cette raison. Le profil-type par ailleurs est caractérisé par la timidité, l'anxiété ou la soumission.

8 La violence contre les femmes est la violence contre les femmes par sa féminité. Cette violence a de nombreuses facettes allant de la discrimination et de mépris à l'agression physique ou psychologique et assassiner. Se produisent dans des contextes très différents (famille, travail, formation...), est particulièrement spectaculaire dans le domaine de partenaires nationaux et dans lequel les femmes sont tuées chaque année par leurs partenaires dans des dizaines ou des centaines dans les différents pays monde. Au moins une personne sur trois dans le monde des femmes a connu toute sa vie un acte de violence (violence, viol, abus, harcèlement,...) à partir de diverses organisations internationales a souligné que cette violence est le premier année cause de décès et d'invalidité pour les femmes entre 15 et 44. Raquel Osborne

9 la violence de genre

10 Physique ·. La violence physique est celle qui peut être objectivement perçu par les autres, quitte habituellement plus de traces extérieures. Elle se réfère à pousser, mordre, frapper du pied, de poing, etc, causée par la main ou tout autre objet ou une arme. Il est le plus visible, et facilite donc la sensibilisation de la victime, mais a également fait le plus souvent reconnus socialement et juridiquement, principalement liés à la violence psychologique. ·

11 · Psychologique. La violence psychologique se pose inévitablement chaque fois qu'il ya un autre type de violence. Il s'agit de menaces, insultes, humiliation, le mépris pour la femme elle-même, à dévaluer leur travail, leurs opinions... Il s'agit d'une manipulation dans laquelle même l'indifférence ou le silence qu'elle provoque des sentiments de culpabilité et d'impuissance, ce qui augmente le contrôle et la domination de l'agresseur sur la victime, qui est le but ultime de la violence entre les sexes. · Dans cette catégorie peuvent inclure d'autres types de violence impliquant comme ils le font souffrance psychologique pour la victime, et de coercition utilisés, les menaces et les manipulations de parvenir à leurs fins.

12 La violence serait «économique», dans lequel l'auteur met tout en œuvre pour contrôler l'accès de la victime à l'argent, à la fois par la prévention à prendre un travail rémunéré, au besoin de fournir à leurs revenus, ce qui en fait l'usage exclusif des même (pour atteindre dans de nombreux cas de quitter leur emploi et de passer des délinquants payer à la victime de forcer cette irresponsable de demander l'assistance de la famille ou les services sociaux). Est aussi la violence normale "social", dans lequel l'agresseur des contacts sociaux limités et de la famille de votre partenaire, l'isolement de leur environnement et en limitant ainsi un important soutien social dans ces cas. Sexuelle ·. "Il est exercé par des pressions physiques ou psychologiques qui cherchent à imposer une contrainte sexuelle non désirée, d'intimidation ou d'impuissance» (Alberdi et Matas, 2002). Bien qu'il puisse être inclus dans le terme de physique, différent de celui dans lequel l'objet est la liberté sexuelle des femmes, plutôt que de leur intégrité physique. Jusqu'à récemment, les lois et les juges ne considèrent pas ce type d'agression en tant que telle, si elle a eu lieu au sein du mariage.

13

14 Estefanía Raja Hernández Marta Méndez Andreo


Télécharger ppt "La violence. L'usage de violence n'a pas encore été tangiblement prouvé. Il n'y a donc aucun véritablement fondement sur le sujet de la violence. Le mot."

Présentations similaires


Annonces Google