La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

GRAN TORINO. Expliquez le choix du titre du film. Pourquoi Kowalski est-il pareillement attaché à sa voiture? Tentez d'expliquer la fascination exercée.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "GRAN TORINO. Expliquez le choix du titre du film. Pourquoi Kowalski est-il pareillement attaché à sa voiture? Tentez d'expliquer la fascination exercée."— Transcription de la présentation:

1 GRAN TORINO

2

3 Expliquez le choix du titre du film. Pourquoi Kowalski est-il pareillement attaché à sa voiture? Tentez d'expliquer la fascination exercée par la voiture sur presque tous les personnages du film. Pourquoi forme-t-elle un lien entre Walt et Thao ?

4 GRAN TORINO La Ford Torino est une automobile familiale produite par Ford pour le marché nord- américain entre 1968 et 1976.

5 GRAN TORINO Conçue en 1972 dans le seul but de vendre un véhicule populaire embourgeoisé, la Ford Gran Torino, qui peut sembler énorme aujourd'hui (plus de 5,25 m de long pour 2,02 m de large), était une voiture d'une grande banalité.

6 GRAN TORINO À cette époque, en 1974, les modèles sportifs aux moteurs puissants avaient déjà disparus en raison des mesures antipollution drastiques prises aux USA à partir de 1971.

7 GRAN TORINO Cependant, son design séduisant, avec des ailes arrières rebondies, son interminable capot avec sa grosse calandre verticale entourée de quatre phares « menaçants », son pare-brise incliné, son style à la fois « cossu » et presque sportif qui la rendent désirable aujourd'hui chez les amateurs d'autos mythiques, lui ont permis de rencontrer le succès auprès des acheteurs de son temps.

8 GRAN TORINO La Ford Gran Torino est finalement une bonne représentation de ce que l'on attend d'une « américaine ». Une auto avec une « gueule d'enfer » et équipée d'un gros V8 qui ronronne sous le capot.

9 GRAN TORINO

10 Seat Marbella

11 GRAN TORINO Pourquoi ce modèle n'avait-il aucune chance de résister à la concurrence japonaise ?

12 GRAN TORINO Inadaptée aux contraintes énergétiques du moment et à la concurrence émergente des véhicules Japonais, la Ford Torino était une voiture encombrante (plus encore après 1973 avec l'adoption de pare-chocs plus gros), d'une qualité de construction médiocre et d'une technologie dépassée.

13 GRAN TORINO En quoi la devise de Clint Eastwood ("Je le fais, c'est tout") correspond-elle bien aux leçons données par Kowalski au jeune Thao?

14 GRAN TORINO Moment lumineux où le vieil homme fait retaper à son petit protégé une vieille baraque et lui transmet le goût du travail, de l'action, du « faire » pour le « faire ». C'est bien l'héritage d'Eastwood lui-même, qui, sur les traces des grands pionniers de Hollywood, a souvent formulé ainsi sa devise : « Je le fais, c'est tout. »

15 Quelle est l'importance du briquet de Kowalski tout au long du film?

16

17

18 Souvenir de la guerre de Corée, objet "calmant", puis instrument de la rédemption.

19 GRAN TORINO Quels éléments de la culture hmong apparaissent dans le film? Peut-on dire que l'approche est profonde ?

20

21 GRAN TORINO Pourquoi les Hmongs ont-ils à nouveau fait la une de l'actualité en décembre 2009?

22 GRAN TORINO

23 Kowalski vit dans une banlieue pavillonnaire typique des villes américaines.

24 GRAN TORINO Kowalski vit dans une banlieue pavillonnaire typique des villes américaines.

25 GRAN TORINO Comment expliquer que certains quartiers de Detroit ont été abandonnés par les classes moyennes blanches au profit des minorités ethniques ? Relever les conséquences visibles sur le paysage.

26 GRAN TORINO Walt Kowalski habite un de ces quartiers populaires aux alentours de la capitale du Michigan, Detroit. Peut-être sagit-il de la bourgade de Highland Park, fondée en 1919 pour accueillir lusine emblématique dHenry Ford, dans laquelle les ouvriers avaient les salaires les plus élevés du pays et qui est en 2009 un des territoires les plus pauvres. Ou alors, à Detroit même, est-ce lune de ces banlieues (Maycomb County ou Warren) dans lesquelles les ouvriers blancs ont été installés selon une savante ségrégation urbaine ? On fit en sorte en effet, du temps de la gloire, que, renonçant au centre-ville dévolu aux Noirs démographiquement majoritaires, les ouvriers « caucasiens » vivent « entre soi ».

27 GRAN TORINO

28 Tandis que la population blanche de la ville diminue après 1950, sa population noire continue à se développer. Les noirs pauvres du Sud ont émigré en ville. Le 23 juillet 1967, des émeutes éclatèrent dans la partie est de la ville. Ce sont les émeutes les plus sanglantes et les plus destructrices de l'histoire des États-Unis, avec 43 morts, 467 blessés et plus de bâtiments détruits. La réputation de la ville s'en est ressenti et la population blanche quitte massivement la ville. Au début des années 1970, les Afro-Américains constituent la majorité de la population et en 1973 le premier maire noir de la ville, Coleman Young, est élu. La répartition ethnique de la ville de Détroit se caractérise par une importante population afro-américaine, et une population blanche qui tend à diminuer ; la vaste majorité de la population blanche de la région métropolitaine vit dans la banlieue. En 2000, la population de la ville elle-même représentait 23 % de la population métropolitaine mais concentrait 75 % des Afro-Américain de l'agglomération. Aujourd'hui les Afro-américains forment une communauté très importante (81,6 % du total), en augmentation. Ce groupe se trouve dans tous les secteurs de la ville. La part des Blancs est beaucoup plus faible (12,3 %) que la moyenne nationale ; elle se concentre dans quelques quartiers du nord-ouest (comme Palmer Woods) et de l'est (Indian Village). La proportion des Latinos est plus faible (5,0 %) que dans le reste du pays, mais leur effectif augmente. Cette population se concentre au sud-ouest de la ville, dans le quartier de Mexicantown. La population asio-américaine est minime (1,0 %).

29 GRAN TORINO On sait en 2009 que Detroit se meurt mais son déclin a débuté dès que le pays a renoncé à croire que ses voitures étaient incontestablement les meilleures. Elle a dû accepter à lorée des années 1970 les ravages de son ouverture au monde. Les voitures asiatiques sont venues achever lillusion dans les années 1980, ressuscitant par lépidermique « Japan Bashing » (hostilité affichée face à tout ce qui vient du Japon) une vieille xénophobie. Eastwood nous donne quelques plans furtifs de ce cimetière industriel qui ninspire depuis des décennies que répulsion et désolation. Comme Walt, on ne souhaite guère saventurer au delà de sa maisonnette…

30 L'histoire naît dans le « front yard garden », …

31

32

33 …puis l'intrigue continue dans le « back yard garden ». Quelle est lintention dEastwood? Que veut-il montrer?

34 GRAN TORINO L'histoire naît dans le front yard garden (jardin ouvert sur l'espace public, garage et… nains de jardin !) par le conflit et la rencontre avant que l'intrigue ne continue dans le back yard garden (barbecue) lorsque la confiance s'établit.

35 GRAN TORINO Montrez le parallélisme des visites de famille dans la maison de Walt et de celle de ses voisins.

36 Les uns partent après une collation de funérailles ; la famille de Walt reçoit.

37 Les autres arrivent pour une fête de naissance et amènent des présents.

38 GRAN TORINO Quels sont les éléments de cette scène qui montrent les sentiments anti- asiatiques de Walt ?

39 Lopposition à la voiture japonaise de son fils.

40 Le jugement sur les coutumes hmongs : « Tous des barbares ! »

41 GRAN TORINO Comment se comportent les enfants dans les deux maisons ?

42 Peu dimplication des enfants américains.

43 Sérieux des enfants hmongs.

44 GRAN TORINO Quelle est lutilité du plan large qui montre les deux maisons ?

45 Montre la manie de propreté de Walt et la différence dentretien ; gazons différents.

46 GRAN TORINO Le racisme est-il seulement du côté de Walt ?

47 GRAN TORINO La grand-mère hmong souhaite son départ et linjurie…

48 GRAN TORINO

49 Pourquoi Walt sadresse-t-il au Père Janovich en ces termes : « Pour moi, vous êtes un puceau suréduqué de 27 ans, qui tient la main aux bigotes en leur promettant léternité » ?

50 Na pas envie de se dévoiler en se confessant ; chercher à couper court à tout dialogue.

51 GRAN TORINO Walt en visite chez ses voisins : Dans un premier temps, Walt garde certains de ses vieux réflexes; lesquels ?

52 Remarques racistes, bière à la main.

53 GRAN TORINO Quelles sont les erreurs commises par Walt au sens de la culture hmong ?

54 Regarde les gens dans les yeux, touche la tête d'un enfant.

55 GRAN TORINO En quoi la position de la caméra illustre bien l'état d'esprit de Walt ?

56 Caméra en légère plongée par rapport aux Hmongs.

57

58 GRAN TORINO Quel est l'élément qui va amener Walt à une certaine ouverture ? Montrez ses efforts.

59 1)la cuisine hmong.

60 2)Il veut connaître les erreurs à ne pas commettre, puis accepte de parler au shaman en se plaçant plus bas que lui.

61 GRAN TORINO Pourquoi est-il visiblement troublé par les propos du shaman ?

62 GRAN TORINO Il parle de la vie de Walt comme dun plat sans saveur, puis évoque une erreur commise dans son passé et qu'il ne se pardonne pas.

63 GRAN TORINO Pourquoi Walt cherche-t-il à cacher sa maladie à Sue ?

64 GRAN TORINO Fierté, pudeur, difficultés à communiquer avec une femme…

65 GRAN TORINO En quoi le fait dêtre devant un miroir illustre bien létat desprit de Walt ?

66 Il se retrouve face à lui-même, en plein doute.

67 GRAN TORINO Qualifiez l'attitude de Sue tout au long de l'extrait.

68 GRAN TORINO Impertinente, drôle, dynamique, empathique, etc.

69 GRAN TORINO Walt affirme que Thao et Sue néchapperont jamais aux gangs dans leur quartier. Pensez- vous que cela soit vrai?

70 GRAN TORINO Walt affirme que Thao et Sue néchapperont jamais aux gangs dans leur quartier. Pensez- vous que cela soit vrai?

71 GRAN TORINO Walt affirme que Thao et Sue néchapperont jamais aux gangs dans leur quartier. Pensez- vous que cela soit vrai?

72 GRAN TORINO Walt affirme que Thao et Sue néchapperont jamais aux gangs dans leur quartier. Pensez- vous que cela soit vrai?

73 GRAN TORINO Des situations telles que celles- ci peuvent-elles changer sans lapplication de mesures extrêmes?

74 GRAN TORINO Des situations telles que celles- ci peuvent-elles changer sans lapplication de mesures extrêmes?

75 GRAN TORINO Vers la fin du film, le gang mitraille la maison des hmong et agresse Sue. Thao veut se venger immédiatement, mais Walt lui dit de se calmer et dattendre.

76 GRAN TORINO Comment réagiriez-vous si une telle chose arrivait à votre famille?

77 GRAN TORINO Avez-vous déjà ressenti un tel sentiment de vengeance?

78 GRAN TORINO Comment avez-vous géré ces sentiments?

79 GRAN TORINO Walt enferme Thao à la fin du film. Était-ce une bonne chose à faire?

80 GRAN TORINO Avez-vous déjà protégé quelquun contre lui- même?

81 GRAN TORINO A la fin du film, Walt se sacrifie pour la famille de Thao et pour tout le quartier. Yavait-il une autre façon darriver au même résultat?

82 Walt choisit la justice plutôt que la vengeance. Pensez-vous quil a fait le bon choix, et pourquoi?

83 GRAN TORINO Quest-ce qui fait (ou autorise?) quune personne fasse un tel sacrifice pour quelquun dautre?

84 GRAN TORINO Pourriez-vous citer des exemples de personnes qui se sont sacrifiées pour dautres? Quest-ce qui pousse ces personnes à faire ce genre de sacrifices?

85 GRAN TORINO Les derniers mots de Walt sont « I got a light ». Pensez-vous quil parlait peut-être dautre chose que de son briquet…?

86 GRAN TORINO Walt décide de sacrifier sa vie pour la famille Hmong car il trouve leur vie plus enrichissante que la sienne. Y voyez-vous une allusion religieuse?


Télécharger ppt "GRAN TORINO. Expliquez le choix du titre du film. Pourquoi Kowalski est-il pareillement attaché à sa voiture? Tentez d'expliquer la fascination exercée."

Présentations similaires


Annonces Google