La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Complications post-opératoires de la chirurgie vasculaire infectée dans la région Nord Pas de Calais Dr Agnès Meybeck Service de Réanimation et Maladies.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Complications post-opératoires de la chirurgie vasculaire infectée dans la région Nord Pas de Calais Dr Agnès Meybeck Service de Réanimation et Maladies."— Transcription de la présentation:

1 Complications post-opératoires de la chirurgie vasculaire infectée dans la région Nord Pas de Calais Dr Agnès Meybeck Service de Réanimation et Maladies Infectieuses, Hôpital de Tourcoing

2 CONTEXTE Les infections de prothèses vasculaires sont des complications rares. Leur incidence varie entre 0,5 et 4% en fonction du site. Elles sont parmi les complications les plus redoutées en chirurgie vasculaire : –Mortalité évaluée entre 10 et 50%. –Morbidité : amputation dans 10 à 30% des cas.

3 CONTEXTE Elles nécessitent une prise en charge pluri-disciplinaire. Organisation loco-régionale ; Pôle spécifique dédié aux infections de prothèses vasculaires : –Service universitaire régional des Maladies Infectieuses, Tourcoing, –Service de Réanimation et Maladies Infectieuses, Tourcoing, –Service de chirurgie vasculaire, Tourcoing

4 INTRODUCTION ET OBJECTIFS La gravité des infections de prothèses vasculaires motive fréquemment une prise en charge en réanimation. Les données publiées concernent quasiment exclusivement la prise en charge chirurgicale. Objectifs : Décrire la présentation clinique et identifier les facteurs pronostiques des infections de prothèses vasculaires admises en réanimation.

5 PATIENTS ET METHODES Etude de cohorte rétrospective menée de janvier 2006 à juin 2009 dans le service de réanimation de lhôpital de Tourcoing, chez tous les patients ayant présenté une infection de prothèse vasculaire. Définitions des cas : présence de 2 critères parmi les suivants : –Prélèvements microbiologiques peropératoires positifs ; –Signes cliniques: inflammation locale, trajet fistuleux cutané, fistule aortodigestive, collection purulente ou défaut dincorporation du pont ; –Signes biologiques ou radiologiques (collection ± air périprothétique plus de 8 s après la chirurgie initiale). Cas suspect : bactériémie secondaire à un foyer infectieux autre que le site opératoire dans les 2 semaines suivant limplantation prothétique.

6 RESULTATS Au total, 37 patients ont été inclus, dont une majorité dhommes (84%). Le motif dadmission en réanimation le plus fréquent était la prise en charge postopératoire (78%). Délai moyen de survenue de linfection après insertion de la prothèse vasculaire : 2.6 ± 4.8 ans Données microbiologiques : –Les principales bactéries causales étaient Staphylococcus sp. (n=18) et les entérobactéries (n=16). –Linfection était polymicrobienne dans 6 cas (16%). –16 patients présentaient une bactériémie (43%). Les prélèvements peropératoires étaient positifs dans 23 cas (62%).

7 RESULTATS caractéristiques Caractéristiques des patients Age, (ans) Sexe masculin Score IGS II Score SOFA 70 ± 9 31 (84) 45 ± ± 4.11 Caractéristiques de linfection Type de pontage infecté: Aortique Fémoropoplité or iliopoplité Fémorofemoral Iliofémoral Type dinfection : infectionprécoce infection tardive Bactériémie 21 (57) 9 (24) 8 (22) 4 (11) 18 (49) 15 (41) 4 (11)

8 RESULTATS Traitement chirurgical (n=33/37) Excision des tissus infectés et conservation de la prothèse (n=5) Excision des tissus infectés et de la prothèse sans revascularisation (n=1) Excision des tissus infectés et de la prothèse avec revascularisation (n=27) : –Revascularisation par allogreffe artérielle (n=18) –Revascularisation par greffon veineux (n=5), par autogreffe artérielle (n=2) –Revascularisation prothétique (n=7) Revascularisation in situ sauf dans 8 cas de revascularisation extra- anatomique : –par pontage Fémoro-fémoral (n= 7), –par pontage axillo-fémoral (n=1).

9 RESULTATS Morbidité et mortalité en réanimation 22 patients (59,5%) ont présenté un état de choc ; 26 patients (70%) ont bénéficié dune ventilation mécanique pendant une durée moyenne de 7 ± 10 jours ; La mortalité en réanimation était de 32% ; Une ré-intervention chirurgicale a été nécessaire chez 7 patients (19%) après un délai moyen de 6 ± 6 jours.

10 RESULTATS Complications Complications vasculaires Thrombose précoce du pontage Ischémie aiguë Fistule aorto-digestive 3 (8) 3 2 (5) Complicationsseptiques Choc septique Localisation septiquesecondaire: Endocardite Spondylodiscite Arthrite Pneumonie 19 (51) 2 (5) 2 1 (3) 1 Reprise chirurgicale Nouveau pontage Thrombectomie Amputation Re-amputation Drainage 3 (8) 1 (3) 2 (5) 2 2 Causes de décès en réanimation : Choc hemorragique Choc septique Ischémie mésentérique 12/37 (32.4%) 6 (16) 5 (14) 1 (3)

11 RESULTATS Mortalité à J 28 0,2,4,6, Temps Kaplan-Meier Graphe de Survie Cum. pour survie J28 Variable censure : Censure J28 Survie Cum.

12 RESULTATS Antibiothérapie en réanimation Le choix de lantibiothérapie était partiellement guidé par une documentation microbiologique dans 14 cas. Elle était empirique dans 23 cas : –Le traitement empirique initial le plus fréquemment prescrit était lassociation dune bétalactamine et dun glycopeptide (n=17) ; –La gentamicine était associée dans 11 de ces 17 cas. Ladéquation de lantibiothérapie initiale était comparable chez les survivants et les non survivants (88% vs 100%, p=0,5). Mais la prescription daminosides était significativement plus fréquente (62% vs 25%, p=0,04) chez les survivants.

13 RESULTATS Antibiothérapie en réanimation Log rank = 0,04 0,2,4,6, Temps Délais de Survie (1) Survie Cum. (1) Délais de Survie (0) Survie Cum. (0) Kaplan-Meier Graphe de Survie Cum. pour survie rea (jour) Variable censure : censure Facteur : aminosides

14 RESULTATS Autres facteurs pronostiques en réanimation Caractéristiques Décédés n =12 Survivants n = 25 p Caractéristiques du patient Age 75 ± 4 67 ± Prise en charge per-opératoire Score POSSUM Transfusion Culots globulaires (unité) Plasma frais congelé (unité) 52 ± 12 6 ± ± ± 10 3 ± ± Prise en charge en réanimation IGS II Etat dechoc Aminoside 59 ± (92) 3 (25) 39 ± (42) 16 (64)

15 RESULTATS Autres facteurs pronostiques en réanimation Il ny avait pas de différence significative entre les survivants et les non survivants concernant : –le type de pontage infecté, –le délai de survenue de linfection, –la bactérie causale, –la technique chirurgicale employée.

16 DISCUSSION Prise en charge chirurgicale Auteur (année) n Mortalité attribuable n (%) Réinfection n (%) Sauvetage de membre n (%) Reconstruction axillofémorale Yeager (1999) Seeger (2000) Oderich (2005) (18) 7 (19) 9 (26) 6 (10) 1 (3) 5 (15) 82% à 5 ans 80% à 5 ans 88% à 5 ans Reconstruction in situ par un greffon veineux Clagett (1993) Ali (2009) (7) 26 (14) 0 10 (5) 86% à 5 ans 89% à 3 ans Reconstruction in situ par allogreffe artérielle Verhelst (2000) Kieffer (2004) (22) 39 (22) 2 (2) 4 (2) 100% 99% Reconstruction in situ par une prothèse imprégnée (rifampicine) Bandyk (2001) Oderich (2005) (8) 4 (8) 2 (7) 6 (11,5) 100% à 17 mois 100% à 5 ans

17 DISCUSSION Prise en charge chirurgicale Le traitement classique comprend : –un débridement des tissu infectés, –une exérèse complète de la prothèse et de la partie artérielle adjacente, –un pontage extra-anatomique ; Le futur est dans lamélioration des techniques de substitution in situ. Épidémiologie, prévention et traitement des infections de prothèses vasculaires. Cl. Girard, E. Steinmetz Conférences d'actualisation de la SFAR 2003, p

18 DISCUSSION Prise en charge peri-opératoire Facteurs pronostiques rapportés : –pertes sanguines supérieures à 3 litres ; –transfusion plaquettaire périopératoire. Ces paramètres reflètent les difficultés opératoires. Ali et al. J Vasc Surg 2009

19 DISCUSSION Antibiothérapie Association de 2 ou 3 antibiotiques actifs sur les germes isolés ou supposés, et ceci à doses élevées. La durée de l'antibiothérapie dépassera six semaines par voie intraveineuse, suivie de six mois par voie orale. Épidémiologie, prévention et traitement des infections de prothèses vasculaires. Cl. Girard, E. Steinmetz Conférences d'actualisation de la SFAR 2003, p

20 DISCUSSION Antibiothérapie En cas de SAMS, on associera oxacilline et rifampicine. En cas de SARM, on remplacera l'oxacilline par de la vancomycine. Pour les infections à Gram négatif, une C3G ou de l'imipenem pourront être associés à une fluoroquinolone. Pendant les 10 premiers jours de traitement, de l'amikacine pourra être prescrite. En cas dinfections concernant le triangle de Scarpa : vancomycine, rifampicine et céphalosporine. Si l'infection atteint l'aorte intra-abdominale : vancomycine, imipenem ou pipéracilline-tazobactam + fluoroquinolone. Épidémiologie, prévention et traitement des infections de prothèses vasculaires. Cl. Girard, E. Steinmetz Conférences d'actualisation de la SFAR 2003, p

21 DISCUSSION Antibiothérapie Empirical treatment of early graft infections Abdominal aortic grafts –Cefuroxime, plus metronidazole, with or without amoxicillin. –In penicillin-allergic patients : Ciprofloxacin plus clindamycin. Distal limb grafts –Flucloxacillin. –In penicillin-allergic patients : Clindamycin. The antibiotic regimen can be tailored in consultation with your microbiologist once culture and sensitivity results are known. Antibiotic treatment of late-onset infections Treatment of late-onset vascular graft infections requires close liaison with your microbiologist and careful attempts to isolate the pathogen. Antibiotic treatment of late-onset vascular graft infections should be individually tailored in consultation with your microbiologist.

22 CONCLUSION Les infections de prothèses vasculaires sont responsables dune morbidité et dune mortalité élevée en réanimation. Les facteurs de mauvais pronostique identifiés dans notre cohorte sont : –la survenue dun état de choc, –un âge, des besoins transfusionnels per-opératoires, un score de POSSUM, et un score IGS II élevés. Une antibiothérapie initiale contenant un aminoside pourrait avoir un impact pronostic favorable.


Télécharger ppt "Complications post-opératoires de la chirurgie vasculaire infectée dans la région Nord Pas de Calais Dr Agnès Meybeck Service de Réanimation et Maladies."

Présentations similaires


Annonces Google