La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Faire un état des lieux des collections en BU : nécessités et outils Damien Belvèze 17 janvier 2011.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Faire un état des lieux des collections en BU : nécessités et outils Damien Belvèze 17 janvier 2011."— Transcription de la présentation:

1 Faire un état des lieux des collections en BU : nécessités et outils Damien Belvèze 17 janvier 2011

2 La Poldoc : un enjeu de légitimité

3 Dans les négociations avec les usagers

4 …et aux USA ? Sexe ou nudité : Langage grossier : Inadapté au public cible : 897 Violence : 514 Homosexualité : 344 Caractère « anti-familial » : 109 Critique de la religion : 269

5 …dans les négociations avec les tutelles

6 Préparation des contrats quadriennaux Une charte des collections décline les axes du contrat Un plan de développement précise les axes de la charte et les modalités de développement par discipline

7 La Charte Contexte, publics, partenaires, budgets Pluri / disciplinaire /supports /lingue Formation / recherche Papier / électronique Axes privilégiés par l'université (ex : aide à la réussite en licence – insertion professionnelle Soutien à la recherche …

8 Acquisitions (d'après la charte) Quelle organisation ? Quels critères d'acquisitions (> PDC) ? Quels critères d'élimination (>PDC) + modes d'élimination Traitement des dons, suggestions Missions patrimoniales Quels indicateurs (>PDC)

9 Les axes dun PDC Les acquisitions : combien (par domaines, par niveaux, par sites) ? quels publics ? quelles sources de sélection ? (avec un Netvibes associé, réalisé par lacquéreur)Netvibes objectivation de la notion de niveaux par corpus déditeurs, de collections, dauteurs quels interlocuteurs spécialisés extérieurs ? La conservation Quelle durée de conservation par sous-domaines ? par types de documents (biographies, parascolaires…) ? Quelles procédures de désherbage ? Lorganisation / la valorisation Quelles cotes validées ? Quelle médiation (tables) ?

10 Prendre conscience de son travail dacquéreur Pérénniser les orientations documentaires

11 1. Quest ce qui sort qui intéresserait mes lecteurs ? 2. Est-ce quon ne la pas déjà ?

12 3. Comment je fais le lien entre les notices en ligne et mes paniers ? 4. Comment je réalise mes paniers de commande ?

13 La poldoc : une question dindicateurs et dévaluation Evaluations quantitatives Evaluations qualitatives Evaluations des usages Lh

14 Evaluations quantitatives par domaines Nombre de titres papier / électroniques / audio- visuels Nombre d'exemplaires Nombre d'ouvrages en libre-accès / magasins Nombre d'acquisitions par an Nombre d'abonnements papier / électroniques Nombre d'abonnements vivants / morts

15 Evaluations qualitatives Niveau (L, MD / 1, 2, 3, Conspectus) Langues (français, langues étrangères) Âge médian / âge moyen

16 Niveau des collections, Conspectus 0 : hors collection 1 : Niveau minimal d'information 2 : Niveau d'information de base (collège, lycée)3 3 : Niveau étude ou contribution à l'enseignement (terminales, premier et deuxiéme cycle) 4 : Niveau recherche (DEA, doctorats) 5 : Niveau complet d'information (recherche d'exhaustivité)

17 Evaluation des usages Degré de rotation Nombre de consultations par an Nombre de communications (ouvrages en magasin) Nombre de suggestions / prescriptions Ressources électroniques : -Nombre de sessions ouvertes -Nombre de requêtes -Nombre de téléchargements

18 Evaluer la consultation des abonnements électroniques baseTotal Usagers ciblés Prix Rennes 2 sessionsArticlesCoût par Article / session Coût par Usager potentiel Moyenn e Francis ,080, PsychAr ticles ,037,414,72 Sport Discus ,7212,777,24 Sciences Direct ,593,032,31 CAIRN ,442,071,26

19 indicateurChamp disponible dans la notice dexemplaire Acquisitions de lannée passée[date de création] attention aux destructions et recréations de notices Taux de rotationSassurer un an à lavance que le calcul de prêt par année est bien paramétré Ouvrages en magasinComment fait-on lorsque les ouvrages ont perdu leur rattachement à la Dewey ? Prescriptions / suggestions[réservation] + champ [notes] Bien définir chaque indicateur Niveau détude[niveau] : veiller à ce que tout le monde le remplisse Consultation sur placePouvoir bipper les ouvrages laissés sur la table, RFID ?

20 Bien cerner le fonds que lon analyse Utiliser les cotes validées Exclure au moins dans un premier temps, ce qui nest pas en Dewey Exclure les ouvrages en recotation/rétroconversion

21 Combiner plusieurs indicateurs pour saisir lutilisation de la collection sous ses différents aspects Taux de rotation Taux de consultation Disponibilité des titres demandés Documents en prêt par personne de la population à desservir (Pierre Carbone, norme IFLA 11620)

22 « Le bonheur nest pas dans le prêt » Lindice de prêt (en baisse partout) est de plus en plus contesté en tant quindice favorisé pour mesurer lutilisation dune collection ou lactivité dune bibliothèque Introduction du taux de consultation dans lESGBU en 2007 Affinement des statistiques dutilisation obtenues sur COUNTER ou grâce aux fournisseurs Compter aussi le nombre dinteractions (référence) usagers – personnels autour des collections

23 Taux de consultation / communication Difficulté : contrarier pendant trois semaines par an les bonnes habitudes des étudiants Informatiser la communication avec le magasin (passer par le SIGB) Possible avec la RFID ?

24 Comment synthétiser les résultats? La carte documentaire de lUEB :

25 PDC Rennes 2 : répartition par disciplines Collection APS

26 Lexistant, cest aussi les habitudes des collègues. Quest-ce quils achètent ? Quest-ce quils jettent ? -> Protocole de sélection -> Protocole de désélection -> Politique dexemplaire -> Contacts avec les prescripteurs

27 Protocole de sélection Principes dacquisition liés aux éditeurs Principes dacquisition liés au fonctionnement en réseau (fonds connexes, propositions pour éviter les angles-morts ou les doublons non raisonnés) Sources dacquisition Revues consultées (Livre Hebdo…), agrégateurs de flux (http://www.netvibes.com/natbenchehida1#sante)

28 Protocole de désélection Méthode IOUPI (Incorrect, Ordinaire, Usé, Périmé, Inadéquat) Degré dobsolescence (3/10, 2/5, 4/15, etc.) Extrait du plan doccupation des magasins Objectifs en terme de désherbage Conventions entre établissements

29 Mettre en rapport taux de rotation, taux dacquisition, taux de désherbage

30 Contacts avec les prescripteurs Les « fiches experts » Tenir les enseignants informés du devenir de leurs suggestions Intéresser les enseignants en leur envoyant la liste des nouveautés (RSS) Recenser les bibliographies en ligne Autres liens : conseils de la documentation (rôle des interlocuteurs documentaires)

31 Ne pas oublier les questions liées à laccès Les ressources électroniques nous amènent à voir nos collections sous un jour nouveau : A côté dun plan de développement des collections, il faut concevoir un plan de développement des accès. -comment fonctionne lintranet ? -combien de licences ? -combien de connexions simultanées -quel mode de consultation pour les livres électroniques (prêt ? Consultation libre après acquisition) Les acquisition s : combien (par domaines, par niveaux, par sites) ? quels publics ? quelles sources de sélection ? (avec un Netvibes associé, réalisé par lacquéreur) Netvibes objectivatio n de la notion de niveaux par corpus déditeurs, de collections, dauteurs quels interlocuteu rs spécialisés extérieurs ? … La conservati on Quelle durée de conservatio n par sous- domaines ? par types de documents (biographie s, parascolair es…) ? Quelles procédures de désherbage ? Lorganisat ion / la valorisatio n Quelles cotes validées ? Quelle médiation (tables) ?

32 Ne pas oublier les questions liées à la médiation La médiation type reste -la suggestion rapide liée au compte-lecteur -la mise en ligne de bibliographies

33 Conclusion Une multiplicité dindicateurs existent : choisir ceux qui répondent aux préoccupations du moment et ceux que le SIGB ou les collègues peuvent gérer facilement Tout résultat est sujet à interprétation ; prendre la mesure du contexte Faire valider autant que possible les PDC par les enseignants et la collectivité en général Essayer déquilibrer études menées sur les monographies et études menées sur les périodiques, notamment électroniques Prévoir un plan de développement des accès et articuler politique documentaire et plan de médiation

34 Des « petits calculs » permettent souvent de faire lire plus


Télécharger ppt "Faire un état des lieux des collections en BU : nécessités et outils Damien Belvèze 17 janvier 2011."

Présentations similaires


Annonces Google