La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

RÉUSSIR AU CYCLE 2 RENFORCÉ ANNÉE 1 : 2009-2010 14 juin 2010.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "RÉUSSIR AU CYCLE 2 RENFORCÉ ANNÉE 1 : 2009-2010 14 juin 2010."— Transcription de la présentation:

1 RÉUSSIR AU CYCLE 2 RENFORCÉ ANNÉE 1 : juin 2010

2 Un seul objectif: trouver des solutions efficaces pour faire réussir tous les élèves

3 les difficultés de bon nombre délèves, qui ont leur source dans le non maniement du langage et de la langue française une proportion trop importante délèves de C2 qui ne maîtrisent pas suffisamment la lecture pour effectuer une scolarité satisfaisante. ( Rapport IGEN/évaluations) au cycle 3, il devient très difficile de combler ces lacunes, a fortiori au collège. Conséquences: Pour prévenir les difficultés dapprentissage, pour éviter que ne sinstallent des retards, pour ouvrir à tous les enfants laccès à une lecture autonome, il convient donc dintervenir très tôt. sur le champ de la structuration des premiers apprentissages de la langue française. sur le champ de lapprentissage de la lecture et de lécriture. Pourquoi cette expérimentation ?

4 Un chantier : « Réussir au cycle 2 Renforcé » Une cible : Les classes de cycle 2 : GS, CP et CE1 (des territoires géographiques déterminés comme prioritaires) Un objectif : Améliorer les résultats des élèves, réduire le nombre de prolongations au cycle 2 améliorer les résultats aux évaluations (CE1/CP/GS) Un enjeu « Trouver des solutions efficaces pour faire réussir les élèves les plus fragiles »

5 Hypothèse de départ : les 3 R Un Renforcement humain + Un Renforcement pédagogique = Une meilleure Réussite Claude Churie-Dupont IEN Papeete/ENMPF- avril 2009

6 développer les mises en œuvre pédagogiques différenciées et adaptées aux difficultés des élèves renforcer les liaisons intra et inter cycles pour assurer la continuité des apprentissages (cf. note de rentrée du Ministre). La nature des renforcements Renforcement du taux dencadrement des élèves

7 aider les enseignants à mieux identifier les compétences en jeu dans lapprentissage de la langue orale, écrite et de la lecture, pour mieux cerner les difficultés des élèves et prévenir les difficultés dapprentissage ancrer les pratiques de la langue orale et écrite dans une culture commune, didactique et pédagogique trouver des solutions concertées efficaces pour former et accompagner les équipes des maîtres trouver des solutions concertées, adaptées au contexte local, efficaces pour aider les élèves les plus fragiles. La nature des renforcements Renforcement de la formation des équipes

8 aider à développer la qualité de la pratique quotidienne des enseignants. faire perdurer la motivation Aider les maîtres à trouver des solutions pertinentes et concrètes pour que chaque élève réussisse son rendez-vous avec la lecture et lécriture Répondre aux attentes des maîtres : zoom sur des éléments particuliers Renforcer la liaison maternelle/élémentaire La nature des renforcements Renforcement de laccompagnement des équipes

9 Stratégie générale Ajustements permanents: pratique/co-intervention et effets constatés au niveau de la classe, au quotidien au niveau de lécole, par semaine au niveau de la circo., par semaine au niveau du pays, par période (Experts) Climat constructif de recherche commune (atouts: extrême richesse du groupe, IEN, CPAIEN, IMF, débutants, expérimentés, formateurs impliqués)

10 2008/2009 En lien avec les résultats des évaluations nationales CE2 de rentrée Prise en compte des résultats CE1. Choisir les classes de GS, CP et CE1 dun ou plusieurs groupes scolaires, en lien avec les IEN concernés Choisir les groupes scolaires concernés en privilégiant les quartiers sensibles ( ambition réussite) et les groupes scolaires volontaires 2009/2010 : Réajustements Sassurer, autant que faire se peut, de la stabilité des équipes le temps de lexpérimentation Rappel : Le choix des terrains dexpérimentation

11 Les terrains dexpérimentation : Le C2R en Polynésie Circo. 10 (Moorea) pour 2 écoles Circo. 1 (Taiarapu), 3 (Pirae), 4 (Papeete), 7 (Paea - Papara) et 8 (Faaa) pour 17 écoles Circo. 1 (Tubuai) pour 1 école Circo. 13 (Marquises) pour les Marquises pour 1 école Circo. 6 (Tuam-Gamb) pour 5 écoles et 5 îles Circo 11 (Bora) et Circo 12 (Raiatea) pour 6 écoles et 3 îles

12 La structure du C2R ( ) 168 ENSEIGNANTS 121 Maîtres titulaires & 24 maîtres surnuméraires22 Maîtres E & G 32 ECOLES PRIMAIRES 30 Directeurs décole 1O CIRCONSCRIPTIONS PEDAGOGIQUES 10 Inspecteurs de léducation nationale30 Conseillers pédagogiques : Réajustements des équipes avec 14 enseignants surnuméraires en plus soit 38 E.S.

13 Les réajustements nécessaires 11 postes plus 3 postes supplémentaires sous réserve des conclusions de la CAP, il faudra compter sur 14 recrutements denseignants surnuméraires supplémentaires…

14 Classes & Personnels C2R EcolesIENCPAIENDirecteursTitulaires de classeSurnumérairesMobiles C2RMaîtres E & G Réajustements rentrée Réajustements rentrée

15 La dynamique du C2R 3 IEN Groupe de pilotage IEN (10) CPAIEN (30) Partenaires (variables) Groupe des Experts Titulaires Maîtres Surnuméraires Maîtres E & G et Ψ Directeurs décoles Professionnels dans les écoles IEN en charge de la mission

16 Il pilote laction dans son école. Il assure la responsabilité du dispositif dans son école. Il inscrit laction dans une dynamique collective. Il informe régulièrement son équipe entière du suivi de lexpérimentation. Il garantit son inscription dans le projet décole. Il garantit la pertinence des choix : cohérences, continuités, qualité. Il assure le suivi et laccompagnement des maîtres. Il assure la constante communication avec lIEN et le conseiller référent. Il pilote les conseils des maîtres du cycle 2 : programmation des réunions, des contenus, des outils construits, etc. Il participe, avec léquipe de circonscription, aux régulations. Il garantit la pertinence des cointerventions.(X3) emplois du temps, etc. Il met en place la mémoire école. Il communique régulièrement à lIEN létat davancement de la réflexion dans son école. Il participe à la formation continue. Le C2R et le directeur décole

17 Laction « réussir au cycle 2 renforcé » fait partie du projet décole. A ce titre, elle suppose : Une information collective, en conseil des maîtres, à lensemble des personnels de léquipe pédagogique ( psychologue, enseignants spécialisés compris). Des fiches actions précisant les modalités de mise en œuvre du dispositif dans votre école. Certaines de ces fiches prévoiront le travail en articulation GS/CP/CE1, les complémentarités daction des enseignants des classes/surnuméraires et spécialisés. Une réflexion didactique et pédagogique qui sera démarrée dans léquipe, accompagnée par la formation continue et les conseillers pédagogiques de circonscription, régulée dans lécole. Une réflexion collective sur les évaluations GS, CP, CE1. Une réflexion collective sur les manières daméliorer les résultats des élèves dans lécole. Une réflexion sur les résultats. Un suivi de cohorte. Une mémoire école de lexpérimentation. Un engagement de léquipe pédagogique dans son ensemble. Le C2R et le projet décole

18 Le maître de la classe reste bien le maître dœuvre de sa pratique pédagogique (relation constructive avec les formateurs). Il enseigne. Il inscrit son action dans la dynamique de lexpérimentation. Il apporte à sa pratique les inflexions indispensables. Il travaille de concert avec lenseignant surnuméraire et lenseignant E.( préparation, séquences, programmations, remédiations, différenciation) Il participe à la formation continue. Il améliore les résultats des élèves. Le C2R et lenseignant titulaire

19 Il enseigne aussi Enseignants Titulaires, basés administrativement dans une école. Obligations de services traditionnelles (26 heures devant élèves, participation aux différents conseils ….) Obligation de participation à la formation continue C2R. Co responsable des enseignements de la maîtrise de la langue orale et écrite, en relation étroite avec le titulaire de la classe : Conception: programmation, projet, séquences dapprentissage, évaluation Mise en œuvre : en co-intervention dans les classes. Evaluation : régulation Nécessité de travailler sur les trois classes du cycle : emploi du temps à concevoir avec les équipes décole et de circonscription. Lenseignant surnuméraire

20 Il enseigne en GS, CP, CE1 selon une palette variée de modalités possibles, à expérimenter ( co intervention, prise en charge des groupes, etc.) Il inscrit son action dans la dynamique de lexpérimentation. Il apporte à sa pratique les inflexions indispensables. Il travaille de concert avec les enseignants des classes où il intervient. (préparation, séquences, programmations, analyse des résultats, remédiations, différenciation) Il participe à la formation continue. Il communique avec léquipe de circonscription Il participe à la rédaction du projet décole en y apportant ses compétences spécifiques. Il aide à lamélioration des résultats des élèves. Le C2R et lenseignant spécialisé

21 Les évaluations C2R

22 Evaluations C2R ( ) : Comparons les effectifs SG, CP et CE1 Les effectifs de la Polynésie Française Les effectifs du C2R

23 Effectif des élèves C2R évalués ( ) : Evaluations daoût 2009Evaluations de novembre 2009Evaluations de février SG-682- CP CE CP : - 35 / CE1 : - 31 Pour , sil sagit dabsences délèves, il faudra penser à leur faire passer les évaluations en différé CP : - 35 / CE1 : - 31 Pour , sil sagit dabsences délèves, il faudra penser à leur faire passer les évaluations en différé

24 Résultats des évaluations SG (novembre 2009)

25 Pourcentage de réussite des évaluations de SG-C2R (novembre 2009) Pour 682 élèves de GS évalués ;

26

27 Les évaluations CP-C2R

28 CP Août 2009Février 2010 Compétences exigibles 62%69% Compétences à développer 48%52% Polynésie C2R 55%60% Pourcentage de réussite aux 2 séries dévaluations CP

29

30

31 Résultats des évaluations CE1

32 Pourcentage de réussite aux 2 séries dévaluations CE1 CE1 Août 2009Mai 2010 Tous les items en français (Epreuve 1) 59%62% Items cibles en français (Epreuve 1) 66%- Polynésie C2R 62%

33

34 Evaluations CE1 (daoût 2009) : Comparons lépreuve 2 La Polynésie FrançaiseLe C2R

35

36 Evaluations : quelques constats du terrain commentaires Nombre de personnes qui ont participé à la passation : préciser leur statut : enseignants, enseignants surnuméraire, enseignants spécialisés, directeurs, mobiles, conseillers pédagogiques, ATICE… - Principalement : les enseignants titulaires et surnuméraires des classes concernées. - Les différences portent sur : limplication des directeurs des enseignants spécialisés : G, E et psychologues Mais aussi des conseillers pédagogiques. Des enseignants retraités Nombre de personnes qui ont participé à la correction : préciser leur statut : enseignants, enseignants surnuméraires, enseignants spécialisés, directeurs, mobiles, conseillers pédagogiques, ATICE… - Lenseignant de la classe et surnuméraire sont concernés par la correction - Les enseignants du palier ensemble, - Les enseignants du cycle ensemble, - Implication des enseignants spécialisés, - Implication des directeurs. Qui a participé à lanalyse ? - Les enseignants du cycle 2 et les surnuméraires - Les enseignants du cycle, enseignants spécialisés et directeurs - Les enseignants et conseillers pédagogiques - Les équipes et léquipe de circonscription

37 Les points travaillés en pendant les stages C2R associés aux nouvelles priorités… Langage oral: Notions de temps et despace récit fictif, récit dexpérience, documentaires acte de langage et situation dinterlocution lexique, champ lexical, définition des mots, compréhension des consignes ( placer les élèves en situation de produire des consignes) Lecture compréhension Récits fictifs et lexique Récit dexpérience et lexique Notions de temps et despace Compréhension des consignes et lexique Reconnaissance des supports Lecture /identification: Codage de syllabes, de mots Conscience des rimes, syllabes complexes Extraire après lecture des informations explicites Production: produire de courts textes Récits fictifs Récit d expérience De consignes Encodage, écrire des syllabes sous la dictée Ecriture: Graphisme /écriture/ écriture cursive Orthographier les petits mots outil et usuels Écrire des syllabes sous la dictée

38 Les points travaillés sur le langage oral Langue / langage / parole / discours Les 3 compétences en langage La nécessité de mettre en place des jeux de langage, Inviter chaque élève à léchange, prises de parole plus longues Rappel dun événement passé (prioritaire) cf compétence de récit Activités de communication (vie de la classe/débat, structuration du langage de chacun, débat/apprentissage) Dialogue didactique Parler sur des images fixes, animées Augmenter et structurer le vocabulaire (discussion sur la compréhension de textes, manipulation ludique) Dire des textes (interprétations collectives) Faire le lien avec les LCP

39 développer la conscience alphabétique et la conscience phonologique. travailler dans trois registres : la dimension linguistique et langagière la dimension culturelle la dimension métacognitive équilibrer quatre domaines : identification et production de mots compréhension de textes production de textes acculturation au monde de lécrit Les points travaillés sur Lorganisation de lapprentissage de la lecture

40 Les points travaillés en Lecture identification & Lecture compréhension Lire et écrire: deux activités à aborder au sein des mêmes séquences dans des alternances rigoureusement pensées. Code (appui sur un manuel scolaire de qualité, activités programmées), cohérence des manuels dans lécole o Avoir compris le principe qui gouverne le codage alphabétique des mots o Savoir segmenter les énoncés écrits et oraux jusquà leurs constituants les plus simples (textes en mots, mots en syllabes/phonèmes) o Deux manières didentifier des mots o Voie directe (lecture courante), mots outils, noms, verbes, adjectifs o Voie indirecte (déchiffrage), révision fréquente o Encodage Compréhension : enseigner la compréhension o Littérature : o listes Ministérielles, liste C2R, œuvres locales… o Textes fonctionnels, documentaires… Travail sur les textes: lecture HV, dialogue, explicite, implicite, interprétation, réseau, parcours littéraire, relation école-famille, BCD, prolongement dans un travail décriture, dictée (point très important )

41 Les points travaillés sur le pôle acculturation Réception des ouvrages C2R La lecture cadeau au quotidien La lecture à voix haute du maître (transmission orale) incite à la lecture tout court (compréhension) Fréquentation assidue dalbums (priorité) et de documentaires Lapprentissage par cœur dun grand nombre de textes de poésie et de prose, et les réciter Le chant et le jeu théâtral sont au service de la compréhension, par lintérieur, des textes littéraires Ecouter, reformuler des textes narratifs (prendre le temps de…) Travail des enseignants sur létude dune œuvre Faire le lien avec les Langues et Cultures Polynésiennes

42 Les points travaillés : Ecriture : un geste normé Des objectifs denseignement à connaître Tenue de loutil scripteur et posture Latéralité Gestion de lespace Formes de base

43 Les points travaillés : la production de texte Lencodage La démarche de chantier décriture Planifier – mettre en texte - réécrire du projet Les activités décrochés Outils daide à lécriture Les types de textes et les types décrits ORL au service de lécriture La dictée à ladulte Trois phases essentielles sont nécessaires à son déroulement : 1) Un temps pour dire, raconter 2) Un temps pour écrire sous la dictée. 3) Un temps pour relire, corriger, valider. Outils des élèves, outils des maîtres Coin écrivain

44 Nous avons aussi pris en compte : lactivité intellectuelle de lélève Voir Livret Lire au CP (maintenant 4 livrets !) Faire entrer lenfant dans un dialogue didactique Lélève a-t-il acquis le goût de leffort et du travail bien fait? Entre-t-il dans les échanges, les débats? Pourquoi? Profite-t-il des temps collectifs? Quand décroche-t-il? Pourquoi? Quels obstacles rencontre-t-il? Comment gère-t-il son autonomie?

45 le travail en Co intervention la prévention, la remédiation mieux connaître les élèves ( profils dapprentissage) les dimensions temps ( emplois du temps) et lieux typologie des groupes analyse des pratiques analyse des évaluations. Nous avons commencé à aborder

46 Nous avons été vigilants à : la régularité des apprentissages Cest en CP que lapprentissage du langage écrit et oral devient systématique 2h ½ au moins par jour de lecture et décriture (+ activités orales) et horaires flexibles (langue 9/10h, déc du monde et math.) Le savoir lire (une heure par jour) Le savoir écrire (une heure par jour) Lectures personnelles (textes lus collectivement), copies (au moins une demi-heure) Lécriture: gammes, exercices indispensables Activités menées de pair: identifier des mots écrits et comprendre la signification

47 Sans oublier : la transversalité de la langue Toutes les disciplines concourent à lapprentissage de la langue française (LCP, mathématiques, histoire, sciences…) Ces disciplines manifestent lobsession des mots et de lécriture (augmenter et structurer le vocabulaire) Donner aux enfants comme aux maîtres la passion de la langue (exemplarité du m.) Tous supports écrits à lire, à comprendre, lecture dimages

48 Bilan et analyse du terrain : Langage Situations de départCe qui a été mis en placeA améliorer -Pauvreté du bagage linguistique -Peu de situations visant des apprentissages (3 compétences) -Disproportion entre temps de parole de lenseignant et celui de lélève - Peu de différenciation - Création doutils (jeux) - Mise en place situation dans les 3 compétences - Mise en place dateliers - Séances de langage filmées - Analyse de pratique - Référentiel champ lexical - Outils enseignants : séquences dapprentissage - Lien avec les LCP (mise en place de scénette) - Mutualisation des pratiques en stage et dans les écoles - Poursuite de la mise en place des ateliers (3 compétences) - Privilégier la prise de parole de lenfant - Développer les règles du travail en autonomie (référentiel consignes) - Lévaluation - Aménagement de coins propices au langage (marionnettes, téléphone) - Développer les TICE (appareil photo numérique, vidéo lors de sorties) - Développer les continuités sur le cycle - Développer les activités type rallye dans le cycle - Continuer à sapproprier les contenus théoriques

49 Bilan et analyse du terrain : Lecture identification de mots Situations de départCe qui a été mis en placeA améliorer - En SG, peu de connaissance dans ce domaine par les enseignants - Les activités sont très souvent limitées au découpage syllabique et à lidentification des lettres de lalphabet - Au CP et au CE1, les enseignants favorisent lapproche analytique (à partir dune image, de mots ou dune phrase) - Utilisation dopérations « nouvelles » : fusionner des syllabes, composer des pseudo mots, des mots… - Utilisation doutil daide personnalisé à la classe - Utilisation de « Phono » - Utilisation de « Catego » - Lactivité devient quotidienne - La phrase cadeau devient une activité nouvelle mais aussi quotidienne - Des jeux sont très souvent utilisés : des devinettes, des jeux du corbrillon, des jeux découte, des productions orales de devinettes… - Des affichages spécifiques à lidentification - Les lectures didactiques et pédagogiques sur ce pôle (cf. travaux de la commission des experts) - Sinvestir dans lutilisation des outils existants : Phono, Catego - Sorganiser par niveau pour la création doutils divers (jeux)

50 Bilan et analyse du terrain : lecture compréhension et acculturation Situations de départCe qui a été mis en placeA améliorer - Une grande diversité, une grande richesse doutils et de pratiques - Des contextes très disparates : BCD, abonnement, centre de lecture, régularité des séances - La compréhension pas réellement enseignée - Des difficultés à appréhender les œuvres - Programmation de cycle inégales en quantité et en qualité - Apports théoriques - Analyse dœuvres - Proposition de séquences - Harmonisation au niveau des maîtres - Systématisation de la lecture cadeau - Utilisation de loutil « la Cigale » - Ouverture dun cahier de compréhension - Mise en place dun stage massé - Travail avec le centre de lecture - Réalisation de fiche de lecture collective par les élèves - Rallye lecture - Développement des BCD - Travail autour des phrases cadeaux - Emprunt dalbum à lire à la maison - Ateliers de questionnement de textes - Appropriation des contenus théoriques en lecture compréhension - Préparation de lenseignant : apprendre à questionner les textes implicites et explicites - Programmation des œuvres à étudier sur le cycle (à varier : pluriculturel, classique…) - Utilisation des éditions « la Cigale » - Emprunt dalbum à lire à la maison - Rallye - Développer les coin livres et BCD - lanalyse des résultats des élèves

51 Bilan et analyse du terrain : La production Situations de départCe qui a été mis en placeA améliorer - Déficit de projets décriture dans les classes - Très peu de situation dencodage dans les classes - Le CE1 soriente trop souvent vers des activités axées sur la chronologie des événements - Les activités se limitent trop souvent au lexique et à la syntaxe -Déséquilibre horaire entre les 4 pôles - Systématiser la dictée à ladulte dès la SG (même avant) - La réalisation dun dictionnaire classe - La valorisation des travaux de groupe - Le chantier décriture - Bilans et analyses des préparations et des pratiques - Ecriture de saynètes (en français et en reo maohi) - Les TICE au service des apprentissages - généralisation de la dictée à ladulte de la SG au CP - Lutilisation dun cahier de vie pour le langage dévocation - Le cahier de production de textes (essais, encodage, copie…) - - Réaliser un dictionnaire de cycle - La prise en compte du niveau des élèves (la différenciation pédagogique) - Mener un chantier décriture à son terme - Les stages qui permettent les validations et les réajustements des préparations et des pratiques - Réalisation dun classeur décrivain pour le cycle (dès la SG) - Les chantiers décriture sur le cycle mais aussi sur le groupe scolaire - Favoriser un espace pour la production dans la classe : le coin écrivain (supports réels, outils élèves, référents) - Lutilisation des TICE notamment pour la production du chef dœuvre dans le chantier décriture

52 Bilan et analyse du terrain : Le suivi de léquipe de circonscription Situations de départCe qui a été mis en placeA améliorer - Démarrage échelonné selon les circonscription, les écoles - Un temps dadaptation plus ou moins long (partager lespace classe, mettre en place un véritable travail déquipe) - Difficulté dans la construction des emplois du temps des enseignants surnuméraires - Constatation de dérives de fonctionnement (élèves hors de la classe, classe C2R pour lenseignant surnuméraire) - Lenseignant de la classe qui propose (même impose) systématiquement les élèves en écart dapprentissage au surnuméraire - Un dysfonctionnement du temps dintervention de lenseignant surnuméraire sur un créneau de 30 minutes - Des classes scindées en 2 groupes avec un enseignant chacun mais utilisant une pédagogie frontale - Mise au point sur les principes de la co intervention - Elaboration de calendrier de travail - Multiplication de réunions (selon les circo.) afin dexpliquer les rôles de chacun - Lorganisation de bilans intermédiaires au niveau des enseignants - Analyser finement les résultats des élèves aux différentes évaluations en profitant des moments de stage - Organisation dun suivi de proximité par les CPAIEN (pendant et hors temps scolaire) - Organisation dun suivi annuel grâce à des réunions - Spécialisation des missions de suivi des CPAIEN (affectation décoles, attribution de champ disciplinaire) - Rayonnement des actions C2R sur les autres cycles - Evolution des emplois du temps sur les périodes - Les différents calendriers de réunion IEN - Limplication des CPAIEN - Les suivis sur le terrain - Laccompagnement des équipes - Laccompagnement des Directeurs - La vigilance quant à la mise en œuvre du dispositif - Etre à lécoute des équipe - Mutualiser les réussites et les difficultés - Diffuser linformation des enseignants à lIEN et inversement

53 Bilan et analyse du terrain : La place et le rôle de lIEN Situations de départCe qui a été mis en placeA améliorer - Organisation ordinaire du fonctionnement de la circo. - Réunions en circonscription (équipe de circo + Directeurs) - Mobilisation de toute léquipe des CPAIEN - Application des décisions du groupe des experts - Définition de protocoles daction par école C2R - Traitement, suivi et analyse des résultats des évaluations - systématiser les inspections de co intervention - La participation active des IEN lors des stages C2R - Lintervention de collègues IEN dans les stages C2R de circo - Inscription systématique de sujets C2R sur lordre du jour des réunions de directeurs - Intervention au cas par cas pour remotiver et accompagner des enseignants - Conception et diffusion de notes de service relatives au C2R - Réunions en circonscription (équipe de circo + Directeurs) - La participation aux réunions des experts - La participation aux différentes commissions des experts - Le cadrage au niveau : IEN, CPAIEN, Directeurs et enseignants (titulaires, surnuméraires et spécialisés)

54 Bilan et analyse du terrain : Les collaborations; les liaisons et les continuités Situations de départCe qui a été mis en placeA améliorer - Les réunions institutionnelles plus ou moins espacées dans le temps : conseil décole, conseil de cycle, conseil des maîtres et réunion par niveau A tous les niveaux : - Réunion de cadrage Au niveau de la circo : - Recueil de données - Création de supports cadre pour les enseignants : programmation, séquence, fiche et grille dévaluation - Affectation dun CPAIEN par groupe scolaire Au niveau des Directeurs : - Analyse des résultats des évaluations - Définition des axes prioritaires - Réalisation dordre du jour commun Au niveau de lécole : - Implication des autres cycles dans le dispositif (plus le C1 que le C3) - Analyse de pratiques de classe (films et témoignages) - Analyse des temps de co intervention - Matinées pédagogiques avec des intervenants appartenant à dautres circo (IEN & CPAIEN), médecins… - Limplication de tous les directeurs - Liaison avec les C1 et C3 - Lintégration des TICE dans les pratiques - Lexpansion des pratiques vers les LCP - La mise en place doutils élèves et doutils enseignants

55 Bilan et analyse du terrain : Les innovations issues des réajustements Le partage de « sa » classe Des séances filmées Lutilisation du vidéo projecteur Le besoin de différents niveaux de concertation Lutilisation dun cahier décrivain Un dispositif innovant : le stage massé pour les élèves La prise en charge de groupes délèves par les directeurs

56 Début du suivi de cohorte et « feuille » de route à ce jour SGCPCE1CE2 TOTAL ELEVES Nombre d'élèves avec une année de retard Nombre de d'élèves avec deux années de retard Nombre de maintiens prévus en fin d'année Nombre d'élèves en retard à l'entrée du CE Un objectif à poursuivre : Améliorer les résultats des élèves, réduire le nombre de prolongations au cycle 2 améliorer les résultats aux évaluations (CE1/CP/GS) Un enjeu pour tous : « Trouver des solutions efficaces pour faire réussir les élèves les plus fragiles »

57 Notre stage de fin dannée

58 Objectifs de ce stage Continuer à sinvestir dans une dynamique collective Faire le point sur les avancées effectives et les difficultés Poursuite des apports théoriques Cibler les perspectives daction pour lannée scolaire

59

60 TRÈS BON STAGE À TOUTES ET À TOUS On commence tout de suite avec vos témoignages…


Télécharger ppt "RÉUSSIR AU CYCLE 2 RENFORCÉ ANNÉE 1 : 2009-2010 14 juin 2010."

Présentations similaires


Annonces Google