La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Mise à jour de l’architecture

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Mise à jour de l’architecture"— Transcription de la présentation:

1 Mise à jour de l’architecture
Mars 2006 Groupe Architecture et Solutions Connexions santé

2 Aperçu Présentation d’Inforoute Portée de l’Architecture SDSÉ Contexte
Architecture des processus de travail cliniques Architecture du système Architecture de l’information Modèles d’intégration et de mise en œuvre Applications potentielles Sommaire et conclusion 2

3 Que fait Inforoute ? Registres des clients, des prestateurs et des établissements 110 M $ Innovation et adoption 60 M $ DSÉ interopérable 175 M $ Systèmes d’information de laboratoire 150 M $ Systèmes d’imagerie diagnostique 220 M $ Systèmes de surveillance de la santé publique 100 M $ Systèmes d’information sur les médicaments 185 M $ Infostructure 25 M $ Télésanté 150 M $ Adoption par les utilisateurs finaux et établissement de l’orientation future Dossier de santé électronique Domaines et applications de gestion des soins de santé Composantes inter-applications de base Infostructure includes the design of solution architecture, the definition of standards, and the development of integration tools needed to ensure the interoperability of systems Registries are required to uniquely identify healthcare providers, clients/patients and locations of care Drug Information Systems enable physicians to view a patient's complete drug profile online, order a prescription electronically and receive notification of drug interactions automatically. Diagnostic Imaging Systems enable authorized health care providers to view online a patient's test images, such as MRI, and reports, regardless of where the test was conducted and from any location Laboratory Information Systems enable secure online viewing of patients' lab test results by authorized providers, regardless of where tests were completed Telehealth is the use of communications and information technology to deliver health care services over large and small distances, including remote and rural areas. Public Health Surveillance Systems will support the management and control of infectious diseases such as SARS. Architecture et normes

4 Portée de l’Architecture SDSÉ
L’ARCHITECTURE SDSÉ V1,0 A ABORDÉ LE CONTEXTE (mission, objectifs, intervenants, avantages) PROCESSUS DE TRAVAIL INFORMATION SYSTÈME TECHNOLOGIE Conceptuelle Architecture V1 Architecture V2 Architecture V2 Architecture V1 Architecture V2 Logique Architecture V2 Architecture V2 Architecture V2 Physique Mises en œuvre du DSÉ dans l’ensemble du Canada

5 Perspectives de l’Architecture
Architecture opérationnelle CONTEXTE Applications potentielles Architecture des processus de travail cliniques Modèles d’intégration et de mise en œuvre Architecture du système Architecture de l’information 5

6 Perspectives de l’Architecture
Architecture opérationnelle CONTEXTE Applications potentielles Architecture des processus de travail cliniques Modèles d’intégration et de mise en œuvre Architecture du système Architecture de l’information 6

7 Contexte 7

8 Secteur de la santé Clients/patients Planification et ressources
Ministère de la Santé Gouvernement élu Planification et ressources Alloue des fonds Planification et ressources Régie de la santé Régie de la santé Régie de la santé Soins à domicile Centre de soins communautaires Services d’urgence Contribuable Prestateurs Clients/patients Clinique spécialisée Pharmacie Urgence de l’hôpital Laboratoire Centre de diagnostic 8

9 Comparaison des dépenses en TI par secteur à l’échelle internationale
Dépenses en TI en % des dépenses totales 12,1 5,7 5,5 4,2 3,3 2,7 2,2 1,9 1,7 1,6 1,4 1,2 SOURCE : Gartner Group – selon le rapport de la Commission de restructuration des services de santé (www.hsrcgov.on.ca) ; plan d’action concernant la gestion de l’information sur la santé en Ontario, Juin 1999.

10 Dépenses moyennes en TI des hôpitaux canadiens < 2 %
Budget des TI en % du budget et total des hôpitaux canadiens Source : 2003 Report on IT in Canadian Hospitals: Top issues, applications and vendors. Canadian Healthcare Technology, CIHI NHex 2002 (dépenses des hôpitaux).

11 Pourquoi un DSÉ ? Le système des soins de santé évolue...
Le nouveau système Axé sur le patient et la famille Mieux-être Continuum des soins Gestion de la maladie Gestion de la demande Décisions collectives fondées sur des preuves Efficacité Soins centralisés et spécialisés L’ancien système Axé sur le prestateur Maladie Lieu de traitement Gestion des épisodes Gestion de l’offre Décisions individuelles Efficience Soins décentralisés et généraux Sales Hint #XX: There is a difference between encounter and episode of care and yes, THM is assisting organizations in changing the clinical practice behaviour of its providers Why high cost, high risk - best hit 11

12 Pourquoi un DSÉ ? Le système des soins de santé évolue...
Les changements dans le système des soins de santé requièrent aussi une grande capacité de l’infostructure de la santé, une capacité qui n’est pas entièrement disponible aujourd’hui Sales Hint #XX: There is a difference between encounter and episode of care and yes, THM is assisting organizations in changing the clinical practice behaviour of its providers Why high cost, high risk - best hit 12

13 Le moment n’a jamais été meilleur !
VOLONTÉ FAISABILITÉ CONVERGENCE Le public réclame une plus grande accessibilité Les régies de la santé reconnaissent les avantages La pression financière s’accroît Les professionnels de la santé adoptent les technologies Il y a une volonté de collaboration Meilleure infrastructure Technologies des applications plus matures Will Patients want more accessibility and optimal quality of care; Health authorities recognize the need and benefits; Healthcare organizations are under constant pressures to treat more patients better under fixed budgets; Healthcare professionals grow more attuned to technologies and understand their value-add; Overall, there is a desire and a willingness to collaborate and participate. Capacity Infrastructures are being deployed and increasingly available. Networked application technologies are mature and proven. Capability Infoway is mandated as a catalyst to support the creation of interoperable EHR solutions; Expertise exists in Canada to create and deploy the solutions. CAPACITÉ Volonté politique Financement disponible Inforoute a pour mandat de poursuivre les investissements

14 Architecture SDSÉ : définitions importantes
14

15 DSÉ Un dossier de santé électronique (DSÉ) procure à chaque personne au Canada un dossier sécuritaire, confidentiel et à vie de ses antécédents et soins médicaux importants au sein du système de santé. Les prestateurs de soins autorisés ainsi que le patient ont accès au DSÉ par voie électronique en tout lieu et en tout temps afin d’assurer des soins de grande qualité. 15

16 Solution DSÉ (SDSÉ) La solution de DSÉ est une combinaison de personnes, d’entités organisationnelles, de processus opérationnels, de systèmes, de technologies et de normes qui concourent à l’échange de données cliniques afin de dispenser des soins de santé efficaces et de haute qualité. It is made up of: Mechanisms to find and uniquely identify people, providers and locations Patient-centric Electronic Health Record (EHR) Presentation solutions and intelligent agents Common services and standards to enable integration and interoperability Workflow and case management Decision support services Services to support health surveillance and research Services to ensure privacy and security Physical infrastructure to support reliable and highly available electronic communications 16

17 Infostructure de DSÉ L’infostructure de DSÉ est un ensemble de composantes courantes et réutilisables visant à soutenir un ensemble diversifié d’applications de gestion de l’information sur la santé. Elle est constituée des solutions logicielles du DSÉ, des définitions de données du DSÉ, ainsi que des normes de messagerie du DSÉ. It is made up of: Registry systems to manage and provide peripheral information required to uniquely identify the actors and resources in the EHR. Specifically, these are patient/person, provider, the location, end users of applications, the terminologies used to describe diseases, acts or others. EHR domain repositories that manage and persist subsets of clinical data pertinent to the clinical picture of a client. A diagnostic imaging PACS solution is an example of a Domain Repository. A Longitudinal Record Service to coordinate the patient centric accesses, updates and location of data across multiple domains and registries. Standardized common services and communication services to sustain the privacy, security and overall interoperability of the different components within the infostructure, as well as to sustain interoperability and a high degree of abstraction between the EHR infostructure and the Point of Service (PoS) applications. Standardized information and message structures as well as business transactions to support the exchange of information in and out of the EHR; An EHR viewer as a generic presentation application allowing end-users to access, search and view relevant and authorized clinical data about clients 17

18 Fait autorité, fiable, sécuritaire, privé
Résultats de la SDSÉ Prestateurs Données pertinentes, granulaires Temps réel Accès rapide depuis de nombreux endroits et en tous temps Aide à la décision Données cliniques de référence Directives et protocoles Termes et codes courants Gestion de cas et flux du travail Sécurité Amélioration de la qualité de soins Réglementation et imputabilité Chercheurs et professionnels de la surveillance médicale Données correctement résumées Données anonymes Conçu pour l’analyse : Échantillonnage statistique Tendances Détection des épidémies Analyse des résultats Régional Pancanadien Fait autorité, fiable, sécuritaire, privé Patient/public/clients Accès pratique et pertinent à des données reconnues sur la santé Accès des renseignements personnels pertinents sur la santé Sécurité Amélioration de la qualité de soins Payeur/bénéficiaire Données pertinentes pour statuer sur une demande Gestion des flux de travail Gestionnaires de la santé du secteur public Initiatives et solutions de registres Analyse objective des résultats et des avantages Rapports de gestion Financement et affectation de ressources Politiques

19 Principaux concepts de l’Architecture SDSÉ
SOLUTION DE DSÉ (SDSÉ) INFOSTRUCTURE de DSÉ (iDSÉ) Visualiseur de DSÉ Application de point de service Localisateur SDSÉ Services de dossiers longitudinaux Couche d’accès à l’information sur la santé Données et services auxiliaires Entrepôt de données sur la santé Données et services de DSÉ Données et services de registres How does data get into the EHR? Data is pushed or published into EHR From source systems Viewing data in the EHR Generally from the applications the providers use in their daily context E.g. primary care doctor EPR applications have means to view and navigate the EHR Emergency room doctor from the hospital CDR and EHR

20 Approche recommandée de l’Architecture SDSÉ : un service de DSÉ pancanadien
SOLUTION DE DSÉ (SDSÉ) INFOSTRUCTURE DE DSÉ (iDSÉ) Visualiseur de DSÉ Application de point de service Données et services auxiliaires Entrepôt de données sur la santé Données et services de DSÉ Données et services de registres Services de dossiers longitudinaux Couche d’accès à l’information sur la santé Speed Real-time on read requests: response time under 2 seconds Near real-time on updates Legal Assumption - Exchanges of clinical patient information between systems will be achievable at reasonable speeds while applying consent policies as part of privacy and confidentiality rules and regulations Scalable From growth in number of source systems From growth in point-of-care usage From growth in territory coverage From growth in surveillance usage From growth in administrative usage Reliable (High Availability) Redundancy: Power, Network, Servers (Application & Database), Disks Healthy economic balance in HIS vendor industry It is possible to maintain healthy business dynamics in the HIS vendor industry while insuring the uptake of a central source of EHR data in all provinces; SDSÉ SDSÉ SDSÉ SDSÉ SDSÉ SDSÉ SDSÉ

21 Infostructure de DSÉ : Architecture conceptuelle
INFOSTRUCTURE DE L’ADMINISTRATION Données et services auxiliaires Données et services de registres Données et services de DSÉ Entrepôt de données Gestion des épidémies Signalement de SSP Dossier de santé partagé Information sur les médicaments Imagerie diagnostique Information de laboratoire Données sur la santé POINT DE SERVICE Hôpital, SLD, CCC, DEP Bureau de médecin DME Visualiseur de DSÉ Médecin/ prestateur Règles opérationnelles Répertoire DSÉ Structures des messages Règles de normalisation Système de laboratoire (SIL) Clinicien de laboratoire Centre de radiologie PACS/RIS Radiologiste Système de pharmacie Pharmacien Services de santé publique Prestateur en santé publique Services de dossiers longitudinaux CAIS Bus de communications Registre des clients Registre des prestateurs Registre des établissements Registre de terminologie Données gestion sécurité Données de protection de la vie privée Configuration Services communs

22 Principes directeurs de la SDSÉ
Centrée sur le patient Modes personnalisés d’accès aux renseignements cliniques Valeur ajoutée pour le prestateur Renseignements précis et en temps opportun Partage à tous les niveaux (local, régional, inter-administration) Interopérabilité et intégration Fondée sur des normes Reproductible – conception et composantes Tirer parti des systèmes et solutions déjà en place Conçue pour une implantation par étapes, avec des résultats à court terme Évolutive Extensible pour permettre la croissance Rentable Sécuritaire et privée Favoriser l’innovation et la concurrence Complète

23 Générations des capacités de DSÉ
Gen 5 Le mentor Complet Gen 4 Le collègue Fonctionnalité Gen 3 L’assistant Gen 2 Le Documentaliste Gen 1 L’assise Minimal Fin de 2009 Source: Gartner (décembre 2005) Disponibilité des produits

24 Quelques idées fausses sur les solutions de DSÉ
Idée fausse Les données sur la santé d’une personne se trouvent dans un seul DSÉ physique Toutes les données concernant une personne doivent se trouver dans le DSÉ pour avoir de la valeur et favoriser l’adoption Une administration est une province ou un territoire Le DSÉ est un entrepôt de données visant à soutenir la recherche et la surveillance Réalité Le DSÉ est un service intégré faisant appel à toutes les solutions de DSÉ disponibles. Le dossier d’un client est vu comme provenant d’un seul DSÉ intégré La qualité, la sécurité et l’efficacité sont accrues car seuls des sous-ensembles regroupant les données pertinentes sur le plan clinique sont partagés Toute entité géopolitique qui a reçu le mandat de gérer l’exploitation d’une solution de DSÉ Le DSÉ est un service de soutien informationnel mis à la disposition des soignants dans le cadre de leurs activités quotidiennes de prestation des soins

25 Portée opérationnelle/clinique
25

26 La SDSÉ au service de la prestation des services de santé
SOLUTION DE DSÉ (SDSÉ) INFOSTRUCTURE DE DSÉ (iDSÉ) Visualiseur de DSÉ Application de point de service Données et services auxiliaires Entrepôt de données sur la santé Données et services de DSÉ Données et services de registres Services de dossiers longitudinaux CAIS SOLUTION DE DSÉ (SDSÉ) INFOSTRUCTURE DE DSÉ (iDSÉ) Données et services auxiliaires Entrepôt de données sur la santé Services de dossiers longitudinaux CAIS Données et services de DSÉ Données et services de registres Application de point de service Application de point de service Visualiseur de DSÉ Centre de diagnostic Urgence de l’hôpital Clinique spécialisée Soins à domicile Clients/patients Centre de soins communautaires Services d’urgence Pharmacie Laboratoire Centre de diagnostic Urgence de l’hôpital Clinique spécialisée Soins à domicile Clients/patients Centre de soins communautaires Services d’urgence Pharmacie Laboratoire

27 Exigences opérationnelles en matière de santé publique
La santé publique porte sur l’état de santé de populations par opposition à celui d’une seule personne La gestion de la santé publique est assurée par un réseau complexe d’organisations publiques et privées, agissant à différents niveaux du système de santé : fédéral, provincial/territorial, régional, local, individuel La santé publique englobe : la recherche et l’analyse afin de cerner les besoins et de définir les programmes en matière de santé de la population la surveillance afin de détecter les problèmes potentiels en qui a trait à la santé de la population et de réagir de manière proactive l’application des programmes de santé afin de prévenir l’apparition et (ou) la transmission de maladies pouvant être prévenues la gestion active des épidémies de maladies transmissibles la gestion active de la prestation des services de santé aux individus dans le contexte des programmes liées à la santé publique L’accent mis actuellement sur la santé publique se limite à : la surveillance et la détection (des maladies humaines) la gestion des épidémies la gestion des alertes de santé publique la diffusion de renseignements sur les maladies la gestion de la vaccination la gestion des cas de maladies transmissibles

28 Intégration de la santé publique dans l’architecture
De nouveaux services sont nécessaires pour soutenir les éléments suivants : Surveillance et détection : impliquent un besoin opérationnel quant à l’entrepôt de données sur la santé incorporé dans la version 2 Gestion des épidémies : nécessite l’ajout d’une nouvelle catégorie de services – les services auxiliaires – dont l’un d’eux assurera spécifiquement la gestion des épidémies Diffusion de renseignements sur les maladies: rend nécessaire la mise en place d’un système de registre de terminologie afin de prendre en charge la terminologie relative aux renseignements sur les maladies et les autres terminologies nécessaires à de nombreux services de l’iDSÉ Le registre de terminologie devrait aller au-delà de la prise en charge de la terminologie et permettre la mise à jour et la diffusion de matériels éducatifs ainsi que d’autres informations relatives aux maladies Gestion des alertes de santé publique Le signalement des maladies touchant la santé publique implique le recours à des applications spécifiques entrant dans la catégorie des services auxiliaires La diffusion des alertes de santé publique s’appuie sur le registre de terminologie et le service de notification et d’alerte de la CAIS Gestion de la vaccination Les programmes de vaccination et leur gestion nécessitent une application spécifique entrant dans la catégorie des services auxiliaires La vaccination ferait l’objet d’un suivi par le domaine d’information sur les médicaments dans le cadre du DSÉ Gestion des cas de maladies transmissibles La prestation de services de santé en relation avec le traitement d’un cas de MT ferait l’objet d’un suivi grâce au dossier de santé partagé et les autres dépôts de domaines dans le cadre du DSÉ Du point de vue des spécialistes de la santé publique participant à la détection et au suivi, la gestion d’un cas de MT nécessiterait une application spécifique entrant dans la catégorie des services auxiliaires

29 Intégration de la santé publique dans l’architecture
Les services actuels de l’infostructure de DSÉ peuvent remplir certaines des exigences opérationnelles en matière de santé publique Gestion des alertes de santé publique : la CAIS et les services de dossiers longitudinaux (SDL) fourniront le mécanisme permettant la détection et le signalement des maladies transmissibles Gestion de la vaccination : le domaine d’information sur les médicaments héberge l’information sur les vaccinations qui fait partie des données cliniques de base du dossier de santé des clients. La CAIS et les SDL fourniront les mécanismes permettant la communication des données et la coordination de leur emplacement et de leur accès au sein de l’iDSÉ Gestion des cas de maladies transmissibles : en ce qui concerne le DSÉ, les cas de MT sont traités comme tous les autres événements de prestation de soins

30 La SDSÉ au service de la prestation des services de santé publique
« Registre » de vaccination INFOSTRUCTURE DE L’ADMINISTRATION Données et services auxiliaires Données et services de registres Données et services de DSÉ Entrepôt de données Gestion des épidémies Signalement de SSP Dossier de santé partagé Information sur les médicaments Imagerie diagnostique Information de laboratoire Données sur la santé Règles opérationnelles Répertoire DSÉ Structures des messages Règles de normalisation Services de dossiers longitudinaux Registre des clients Registre des prestateurs Registre des établissements Registre de terminologie Données gestion sécurité CAIS Données de protection de la vie privée Configuration Services communs Bus de communications Gestion des cas Gestion des références Services d’entrepôt de données de SSP Services d’alertes et de notification Messagerie Gestion du contenu et du savoir Services protect. vie privée et sécurité Systèmes de SSP Données opérationnelles GC GA GV* ASSP Autres systèmes de SP Système de pharmacie Système de radiologie PACS/RIS Système de laboratoire (SIL) Hôpital, communauté, etc., DEP Bureau de médecin DME Visualiseur de DSÉ Portail de surveillance de la santé publique Pharmacien Radiologiste Clinicien de laboratoire Médecin/ Prestateur Médecin/ Prestateur Médecin/ Prestateur POINT DE SERVICE Prestateurs en santé publique

31 Exigences opérationnelles de la télésanté
La télésanté consiste à utiliser les technologies de l’information et des communications pour fournir des services de santé dans des situations où les prestateurs et les clients se trouvent dans des endroits distincts La télésanté implique l’existence d’une infrastructure de télécommunications Les solutions de télésanté permettent la prestation de services de santé par l’entremise de divers canaux dont : Les téléconsultations La téléformation Les télésoins à domicile La télétriage Utilisation de postes de visioconférence et de dispositifs médicaux capables de communiquer Utilisation de postes de visioconférence au fins de formation et d’enseignement Suivi actif ou passif de patients éloignés dans le cadre du soutien préopératoire ou postopératoire, de la gestion des maladies chroniques, etc Prestation de services de première ligne par des centres d’appels centralisés, dans le cadre des soins primaires et des interventions d’urgence Les solutions de programmation des activités sont des éléments clés de l’utilisation efficace des services de télésanté Les infostructures de DSÉ prennent en charge les applications de télésanté tout comme les autres applications de point de service

32 La SDSÉ au service de la télésanté
Services de dossiers longitudinaux Services communs La SDSÉ au service de la télésanté Bus de communications INFOSTRUCTURE DE L’ADMINISTRATION Données et services de registres Données et services auxiliaires Données et services de DSÉ Entrepôt de données Registre des clients Gestion des épidémies Signalement de SSP Dossier de santé partagé Information sur les médicaments Imagerie diagnostique Information de laboratoire Données sur la santé Registre des prestateurs Registre des établissements Règles opérationnelles Répertoire DSÉ Structures des messages Règles de normalisation Registre de terminologie Données gestion sécurité Données de protection de la vie privée Configuration CAIS Info sur le patient Info sur l’utilisateur Histoire des évenéments Profil clinique Programmation Séance vidéó Site du médecin orienteur Site du médecin traitant Base de données TSA Médecin/ Prestateur Médecin/ Prestateur POINT DE SERVICE APPLICATION TSA

33 Architecture SDSÉ : Téléconsultation
INFOSTRUCTURE DE DSÉ (iDSÉ) Données et services auxiliaires Entrepôt de données sur la santé Données et services de DSÉ Données et services de registres Services de dossiers longitudinaux CAIS Dossier médical électronique local Application de télésanté Visioconférence en direct Données des appareils de téléconsultation Application de télésanté Dossier patient électronique local Telehealth consultation applications typically involve two or more locations connecting dynamically so that multiple caregivers located in different places can interact through the use of ICTs (Information and Communication Technologies) to provide health services to a client. Telehealth consultation applications come in many different flavors and are all consider eligible from a technology perspective for Infoway funding. Telehealth applications will typically include: Basic multimedia computer hardware including casing, processor, RAM, large capacity hard disk, audio soundcard, microphone, screen, graphics adapters, backup devices, camera, second screen (optional) Specialized medical devices to conduct remote telehealth based delivery of service (vital signs, ECGs, diagnostic testing, etc…) Operating system and basic video conferencing software as well as software to interconnect specialized devices and computer Any case or medical record management software to help caregivers record telehealth session events and any relevant clinical data associated to them Internet browser for access to Integrated EHR Clinical Viewer Link to EHR: As EHR Infostructures get built, caregivers acting in remote locations will be able to access the health records of patients they care for from the remote community health centers where they practice. In the early days of the EHR, caregivers will be able to access health records information namely for patients that are provided acute and/or specialized care. Namely the patients traveling to access specialized care or testing procedures. Since the information available in EHR Infostructures in the beginning will mostly come from acute care settings as well as private and public labs and diagnostic centers, it is mostly the patients accessing these services that will have valuable information available for viewing. Telehealth applications, especially the software components as part of a telehealth workstation that handle records keeping, are likely candidates for integration to the EHR infostructure. This would allow telehealth based service delivery events to be recognized as part of the health event index maintained by an EHR for each patient and would also allow any relevant clinical information generated in these telehealth sessions to be recorded and available from the EHR of a patient. Lutselk’e, Territoires du Nord-Ouest Edmonton, Alberta 33

34 Architecture SDSÉ : Télésoins à domicile
INFOSTRUCTURE DE DSÉ (iDSÉ) Données et services auxiliaires Entrepôt données sur la santé Données et services de DSÉ Données et services de registres Services de dossiers longitudinaux CAIS Dossier médical électronique local Serveur d’applications de télésoins à domicile Données des télésoins à domicile Appareils de téléconsultation Application client de télésoins à domicile Montréal, Québec Telehealth consultation applications typically involve two or more locations connecting dynamically so that multiple caregivers located in different places can interact through the use of ICTs (Information and Communication Technologies) to provide health services to a client. Telehealth consultation applications come in many different flavors and are all consider eligible from a technology perspective for Infoway funding. Telehealth applications will typically include: Basic multimedia computer hardware including casing, processor, RAM, large capacity hard disk, audio soundcard, microphone, screen, graphics adapters, backup devices, camera, second screen (optional) Specialized medical devices to conduct remote telehealth based delivery of service (vital signs, ECGs, diagnostic testing, etc…) Operating system and basic video conferencing software as well as software to interconnect specialized devices and computer Any case or medical record management software to help caregivers record telehealth session events and any relevant clinical data associated to them Internet browser for access to Integrated EHR Clinical Viewer Link to EHR: As EHR Infostructures get built, caregivers acting in remote locations will be able to access the health records of patients they care for from the remote community health centers where they practice. In the early days of the EHR, caregivers will be able to access health records information namely for patients that are provided acute and/or specialized care. Namely the patients traveling to access specialized care or testing procedures. Since the information available in EHR Infostructures in the beginning will mostly come from acute care settings as well as private and public labs and diagnostic centers, it is mostly the patients accessing these services that will have valuable information available for viewing. Telehealth applications, especially the software components as part of a telehealth workstation that handle records keeping, are likely candidates for integration to the EHR infostructure. This would allow telehealth based service delivery events to be recognized as part of the health event index maintained by an EHR for each patient and would also allow any relevant clinical information generated in these telehealth sessions to be recorded and available from the EHR of a patient. Dieppe, Nouveau Brunswick 34

35 Architecture SDSÉ : Télétriage
INFOSTRUCTURE DE DSÉ (iDSÉ) Données et services auxiliaires Entrepôt de données sur la santé Données et services de DSÉ Données et services de registres Services de dossiers longitudinaux CAIS Application de télétriage Application de dossier de santé personnel Info sur le patient Info sur l’utilisation final Histoire des évenéments Profil clinique Programmation Séance vidéó Visualiseur de DSÉ Telehealth consultation applications typically involve two or more locations connecting dynamically so that multiple caregivers located in different places can interact through the use of ICTs (Information and Communication Technologies) to provide health services to a client. Telehealth consultation applications come in many different flavors and are all consider eligible from a technology perspective for Infoway funding. Telehealth applications will typically include: Basic multimedia computer hardware including casing, processor, RAM, large capacity hard disk, audio soundcard, microphone, screen, graphics adapters, backup devices, camera, second screen (optional) Specialized medical devices to conduct remote telehealth based delivery of service (vital signs, ECGs, diagnostic testing, etc…) Operating system and basic video conferencing software as well as software to interconnect specialized devices and computer Any case or medical record management software to help caregivers record telehealth session events and any relevant clinical data associated to them Internet browser for access to Integrated EHR Clinical Viewer Link to EHR: As EHR Infostructures get built, caregivers acting in remote locations will be able to access the health records of patients they care for from the remote community health centers where they practice. In the early days of the EHR, caregivers will be able to access health records information namely for patients that are provided acute and/or specialized care. Namely the patients traveling to access specialized care or testing procedures. Since the information available in EHR Infostructures in the beginning will mostly come from acute care settings as well as private and public labs and diagnostic centers, it is mostly the patients accessing these services that will have valuable information available for viewing. Telehealth applications, especially the software components as part of a telehealth workstation that handle records keeping, are likely candidates for integration to the EHR infostructure. This would allow telehealth based service delivery events to be recognized as part of the health event index maintained by an EHR for each patient and would also allow any relevant clinical information generated in these telehealth sessions to be recorded and available from the EHR of a patient. Kingston, Ontario Sault Ste-Marie, Ontario London, Ontario Oshawa, Ontario Toronto, Ontario 35

36 Solutions de DSÉ : facteurs cliniques, opérationnels et socioéconomiqes
36

37 Quelle est la valeur d’un DSÉ ?
Les professionnels des soins de santé prennent des décisions cliniques en connaissance de cause Une meilleure information se traduit par de meilleurs soins Des renseignements cliniques exacts et pertinents sont indispensables à la connaissance Le DSÉ permet le partage de renseignements cliniques pertinents Les cinq B du DSÉ : bonne information le bon client la bonne personne bon endroit bon moment La concernant à la disposition de au au

38 Comment la valeur d’un DSÉ se concrétise-t-elle ?
La valeur du DSÉ pour les patients, les familles et les prestateurs croît avec l’exhaustivité de l’information qu’il contient, ainsi qu’avec le degré de normalisation des données. Valeur maximale du DSÉ Degré d’utilisation dans le continuum de soins (bureau du médecin de première ligne, hôpital, soins de longue durée, soins à domicile, etc.) Zone naturelle de référence Value Drivers: The settings along that continuum that contribute clinical information. The number of data domains included. The extent to which the information is accessible across the referral area. The referral area is determined by the unique characteristics and needs of the patient. The extent to which the data is normalized to a shared and agreed upon set of standards. Zone locale de soins Nombre de domaines inclus (sommaires des consultations, laboratoire, imagerie diagnostique, médicaments, etc.)

39 Poursuivre dans la voie du DSÉ : La boucle des services de santé
Soins à domicile Clinique Services d’urgence Centre de soins communautaires Pharmacie Clinique spécialisée Laboratoire Urgence de l’hôpital Centre de diagnostic

40 Poursuivre dans la voie du DSÉ : les avantages qu’il comporte
Soins à domicile Clinique Services d’urgence QUALITÉ SECURITÉ ACCESSIBILITÉ Centre de soins communautaires Pharmacie Clinique spécialisée Laboratoire Urgence de l’hôpital Centre de diagnostic

41 Le DSÉ : la clé d’un système de santé renouvelé !
Les solutions de DSÉ : améliorent la qualité, la sécurité et l’accessibilité des soins de santé pour les canadiens permettent une prise de décision, des recherches et une gestion plus éclairées en matière de santé accroissent l’efficacité du système de santé et réduisent les dédoublements coûteux optimisent le rendement des investissements en TI stimulent l’élaboration de normes communes et d’interopérabilité 41

42 Principales exigences cliniques et opérationnelles du DSÉ
Un dossier longitudinal de données cliniques portant sur la vie entière Permet un accès privé et sécurisé aux données rendues disponibles par le DSÉ Centré sur les données pertinentes sur le plan clinique partagées entre organisations Permet l’accès en temps opportun à des renseignements complets et exacts Partagé entre de multiples organisations et administrations Adapté à l’évolution de la prestation des soins de santé au XXIe siècle Nécessite une gouvernance et une gestion des opérations constante, avec un service de haute disponibilité (24 heures sur 24, 7 jours sur 7) Abordable compte tenu de la complexité et de l’ampleur des travaux d’intégration (connexion d’un grand nombre de points de service) Évolutif pour permettre la croissance constante et extensible avec un bon rendement des investissements sur les plans clinique et financier Plus d’applications de PDS transmettant des données au DSÉ Plus d’utilisateurs accédant aux données du DSÉ et les utilisant Permet la croissance naturelles des capacités vers des systèmes de génération 3 et au-delà Longitudinal View Assumptions Care provider professionals recognize high value in having access to the longitudinal view of the clinical picture of a patient. Enough so to accept changes towards their use of HIS in every day practice of care. The foremosts benefits must be: Better information equal better decisions Saves time – more patient can benefit from care Reduces potential for error Reduces costs Value is tangible and high enough to enable change Care professionals Care organizations management and board of directors Shared across territories Assumptions Legal - Provincial policies towards privacy and confidentiality (i.e. HIA) will be written in a way that does not prohibit cross-jurisdictional use of clinical data; Adaptive to future - Assumptions Net new – Nation wide, province or state wide EHRS do not currently exist in Canada or elsewhere in industrialized countries. Healthcare delivery constantly evolving: The future of healthcare in Canada incorporates more specialty care centres in large cities while maintaining high levels of service for rural populations. Expected growth of travelling patients, across regions, across provinces. Specialty care centres – localized expertise in specific domains Maintain high level of service for rural populations State of readiness of care providers varies greatly Internal interoperability enabled and evolving CDR in early adoption cycle The state of readiness towards integration and interfaces with a provincial EHR varies greatly. We expect system interfacing solutions to be omnipresent and CDR solutions to still be in early adoption cycles by the time EHR is ready for mainstream deployment.

43 Différentes approches à la concrétisation du DSÉ
43

44 DSÉ : comment faire ? En partageant l’information de multiples systèmes
Soins à domicile Clients/patients Clinique Services d’urgence VUE INTÉGRÉE Centre de soins communautaires Pharmacie Clinique spécialisée Laboratoire Urgence de l’hôpital Centre de diagnostic

45 Méthodes de partage de l’information du DSÉ
La « grande base des données » Tous les systèmes de point de service (PDS) partagent le même Entrepôt de données Diffusion à un ou à tous les sous ensembles logiques de systèmes Réplication des données d’un système à tous les autres systèmes de PDS concernés/ participants Chaque système de PDS contient la même information Le « grand répertoire » Un répertoire DSÉ (ou service de localisation) qui contient les liens vers tous les systèmes de PDS où réside l’information Chaque système de PDS interface avec d’autres systèmes Une source d’information de référence partagée Les systèmes de PDS l’alimentent Les systèmes de PDS ou les visualiseurs y font référence Elle est distincte du magasin «opérationnel»

46 Facteurs clés affectant la méthode de partage
Le partage donne lieu à de sérieuses questions et exigences : identifier sans équivoque les clients, les prestateurs, les lieux de prestation de soins, etc. protéger la vie privée et la confidentialité des patients et des prestateurs, tout en ne restreignant pas la capacité à fournir des services appropriés veiller à ce que l’information soit stockée et partagée de manière sécuritaire s’assurer de la cohérence de la compréhension et de l’interprétation des données Il est intéressant de constater que peu importe la méthode choisie pour partager des renseignements identifiant les patients, les questions demeureront les mêmes Selon le modèle de gouvernance du système de santé canadien, ces questions relèvent des administrations fédérale, provinciales et territoriales et les exigences varient La population est de plus en plus mobile, surtout si l’on considère de longues périodes de temps La confiance des prestateurs dans les mécanismes de partage est cruciale

47 Le défi de l’intégration des solutions de DSÉ
47

48 Intégration de systèmes hétérogènes
Soins à domicile Clinique Clients/patients Services d’urgence Centre de soins communautaires Pharmacie Clinique spécialisée Laboratoire Urgence de l’hôpital Centre de diagnostic

49 Intégration de systèmes hétérogènes : hôpitaux
ADT Requêtes/ résultats Dossier électronique du patient Soins specialisés Pharmacie Planification des activités Laboratoire Dépôt de données cliniques Radiologie PACS Urgence Ressources humaines Urgence de l’hôpital Soins à domicile Clinique Clients/patients Services d’urgence Finance, stocks, paie Centre de soins communautaires Pharmacie Clinique spécialisée Laboratoire Urgence de l’hôpital Centre de diagnostic

50 Intégration de systèmes hétérogènes : cliniques
Planification des activités Comptabilité/ faxturation Dossier médical électronique Soins à domicile Clinique Clients/patients Services d’urgence Centre de soins communautaires Pharmacie Clinique spécialisée Laboratoire Urgence de l’hôpital Centre de diagnostic

51 Environ 40 000 systèmes au Canada
Emplacement des données cliniques électroniques aujourd’hui : nombre de systèmes à intégrer Soins à domicile Clinique Clients/patients Services d’urgence Environ systèmes au Canada Centre de soins communautaires Pharmacie Clinique spécialisée Laboratoire Urgence de l’hôpital Centre de diagnostic

52 Intégration des systèmes d’information sur la santé : principaux défis
Protection de la vie privée Gouvernance, imputabilité et responsabilité fiduciaire quant aux données Contrôle d’accès Gestion et application des dispositions de consentement Contrôle des transmissions et des interrogations sur les données Relations de confiance et ententes Existence et disponibilité des données Capacité de recherche Disponibilité en format électronique Caractère opportun Harmonisation Structures des données (format) Vocabulaires (encodage, normalisation) Sémantique Environnements technologiques hétérogènes Nombre d’organisations, de points de connexion et de systèmes Coûts inhérents à l’intégration

53 Approche recommandée dans le cadre de l’Architecture SDSÉ : le coût de l’intégration – un facteur clé 53

54 Nous devons trouver une autre approche
Intégration des systèmes d’information sur la santé : connectivité point à point SYSTÈMES À CONNECTER Ententes 2 App 1 Appl 1 Appl 2 6 Appl 3 Interfaces = N (N-1) 12 Appl 4 Coûts de base Coût d’une intégration Simple = $; Moyenne = $; Complexe = $ Une approche irréaliste 38 783 systèmes au Canada Simples : 4 527; moyens : 20 081; complexes :14 175 1,5 milliards de points d’intégration 183 928 milliards de $ Nous devons trouver une autre approche

55 Nous devons trouver une autre approche
Intégration des systèmes d’information sur la santé : réseaux d’hôpitaux SYSTÈMES À CONNECTER Ententes 2 App 1 Appl 1 Appl 2 6 Appl 3 Interfaces = N (N-1) 12 Appl 4 Coûts de base Coût d’une intégration Simple = $; Moyenne = $; Complexe = $ Hypothèse 1 126 réseaux d’hôpitaux, comprenant chacun 71 systèmes à intégrer et grouper en 44 points d’intégration (EAI) 1 892 (44 x 43) intégrations par réseau, pour un total de 2,1 millions d’intégrations (1 126 x 1 892) au Canada En supposant l’existence d’un protocole normalisé pour les interfaces 68 172 millions de $ (si simples : $) 202 316 millions de $ (si moyens : $) Nous devons trouver une autre approche

56 Intégration des systèmes d’information sur la santé : approche recommandée dans le cadre de l’Architecture SDSÉ SOLUTION DE DSÉ (SDSÉ) INFOSTRUCTURE DE DSÉ (iDSÉ) Visualiseur de DSÉ Application de point de service Données et services auxiliaires Entrepôt de données sur la santé Données et services de DSÉ Données et services de registres Services de dossiers longitudinaux Couche d’accès à l’information sur la santé Coûts de base Coût d’une intégration Simple = $; Moyenne = $; Complexe = $ Hypothèse Tous les hôpitaux et établissements de soins de longue durée utilisent un moteur d’intégration et comptent comme un point d’intégration Simples : 4 575; moyens : 8 134; complexes : 6 597 19 306 points d’intégration En supposant l’existence d’un protocole normalisé pour les interfaces 2 170 millions de $

57 Justification de l’approche recommandée
Seule approche efficace par rapport aux coûts pour atteindre le niveau requis d’intégration des applications Optimise la capacité à assurer un temps de réponse approprié et un accès constant aux données de milliers de systèmes sources Optimise la capacité à appliquer les politiques de protection de la vie privée et de sécurité de manière uniforme et cohérente Procure une voie évolutive vers l’harmonisation sémantique de l’information en provenance des divers points de prestation de services Permet un haut degré d’évolutivité pour réaliser l’intégration des services de santé au niveau local, puis régional, provincial/territorial et inter-administrations Permet un haut degré de souplesse quant à la reconfiguration des réseaux de services de santé

58 Perspectives de l’Architecture
Architecture opérationnelle CONTEXTE Applications potentielles Architecture des processus de travail cliniques Modèles d’intégration et de mise en œuvre Architecture du système Architecture de l’information 58

59 Architecture des processus de travail de la SDSÉ
Cadre de référence clinique du DSÉ : La vie des Lambert Description de l’utilisation d’une solution de DSÉ dans différents contextes de prestation de services de santé 14 scénarios différents ont été élaborés Extensible par l’ajout de nouveaux cas d’utilisation Aucun cas d’utilisation relatif à l’administration des systèmes ou de la sécurité n’est abordé La vie des Lambert Cadre centré sur les patients Axé sur les membres d’une même famille et sur l’évolution de leur état de santé Axé sur les événements liés aux soins de santé Représentés en utilisant la notation UML Conçu avec l’outil de modélisation Magic Draw Publié dans le « Répertoire des artéfacts » Disponible en format HTML Disponible en format Magic Draw et XMI aux fins de téléchargement dans d’autres outils de gestion de cas

60 Cadre de référence clinique de la SDSÉ
CAIS Étape comm. Déposer nouveau patient La vie des Lambert APPLICATION DE PDS IMPORTANTE RÉUTILISATION ICI Consultation Scénario BPCD Consultation Activité clinique Événements cliniques PI DSÉ Ajout nouveau patient Nouvelle consultation avec le médecin de famille Nouvelle activité clinique avec le médecin de famille Visite à la clinique Admission Scénario PI DSÉ Scénario Activité clinique Événements cliniques PI DSÉ Événements cliniques PI DSÉ Hôpital, SLD, CCC, DEP Bureau de médecin DME Visualiser de DSÉ Médecin/ prestateur Système de laboratoire (SIL) Clinicien de laboratoire Centre de radiologie PACS/RIS Radiologiste Système de pharmacie Pharmacien Services de santé publique Prestateur en santé publique PI DSÉ POINT DE SERVICE l’Architecture SDSÉ de référence 60

61 Documentation des exigences relatives aux services de l’iDSÉ
Services de dossiers longitudinaux Services communs Documentation des exigences relatives aux services de l’iDSÉ Bus de communications INFOSTRUCTURE DE L’ADMINISTRATION Données et services de registres Données et services auxiliaires Données et services de DSÉ Entrepôt de données Registre des clients Gestion des épidémies Signalement de SSP Dossier de santé partagé Information sur les médicaments Imagerie diagnostique Information de laboratoire Données sur la santé CAIS Registre des prestateurs CAIS CAIS CAIS CAIS CAIS CAIS CAIS Registre des établissements Règles opérationnelles Répertoire DSÉ Structures des messages Règles de normalisation CAIS Registre de terminologie CAIS CAIS Données gestion sécurité Données de protection de la vie privée Configuration CAIS CAIS CAIS PI i « Déposer » PI i « Lister » PI i « Obtenir » PI i « Lister » PI i « Obtenir » Données PI DSÉ Données PI DSÉ Données PI DSÉ Données PI DSÉ Données PI DSÉ PI DSÉ PI DSÉ PI DSÉ PI DSÉ PI DSÉ Hôpital, SLD, CCC, DEP Bureau de médecin DME Bureau de médecin DME Visualiser de DSÉ Visualiseur de DSÉ POINT DE SERVICE Médecin/ prestateur Médecin/ prestateur Médecin/ prestateur Médecin/ prestateur Médecin/ prestateur l’Architecture SDSÉ de référence

62 Cas d’utilisation : perspective des soignants
INFOSTRUCTURE DE L’ADMINISTRATION POINT DE SERVICE Données et services auxiliaires Données et services de registres Données et services de DSÉ Entrepôt de données Données gestion sécurité CAIS Bus de communications Données de protection de la vie privée Configuration Services communs Hôpital, SLD, CCC, DEP Bureau de médecin DME Visualiseur de DSÉ Médecin/ prestateur Système de laboratoire (SIL) Clinicien de laboratoire Centre de radiologie PACS/RIS Radiologiste Système de pharmacie Pharmacien Services de santé publique Prestateur en santé publique La première catégorie de documents est de nature contextuelle et informationnelle Ils énoncent les exigences fonctionnelles des utilisateurs et les hypothèses d’utilisation d’une solution de DSÉ Ils définissent quand les applications de PDS devraient interagir avec une iDSÉ dans le contexte des activités professionnelles quotidiennes des soignants Nous ne tentons pas de documenter toutes les utilisations potentielles d’un DSÉ L’éventail de types de prestation de services de santé et de santé publique documenté est assez vaste pour être représentatif DOCUMENTATION DES EXIGENCES RELATIVES AUX INTERFACES DU DSÉ La vie des Lambert Scénario Consultation Activités cliniques

63 Profil d’interopérabilité du DSÉ (PI DSÉ)
INFOSTRUCTURE DE L’ADMINISTRATION Données et services auxiliaires Données et services de registres Données et services de DSÉ Entrepôt de données POINT DE SERVICE CAIS Hôpital, SLD, CCC, DEP Bureau de médecin DME Visualiseur de DSÉ Médecin/ prestateur Système de laboratoire (SIL) Clinicien de laboratoire Centre de radiologie PACS/RIS Radiologiste Système de pharmacie Pharmacien Services de santé publique Prestateur en santé publique La deuxième catégorie de documents est de nature normative et précise les interfaces entre les applications de PDS et le DSÉ Ils établissent un langage afin de décrire les types de demandes de service qui seront faites à une iDSÉ Ils déterminent les données qui seront échangées en faisant référence aux vues du modèle de données Ils partent de l’hypothèse du recours à des appels de services Web SOAP, dans lesquels des requêtes et des réponses sous forme de messages HL7 version 3 encodés en XML sont transmis entre les applications de PDS et l’iDSÉ PROFIL D’INTEROPÉRABILITÉ DU DSÉ PI DSÉ Étapes de communication

64 PI de l’infostructure de DSÉ (PI i)
INFOSTRUCTURE DE L’ADMINISTRATION Données et services auxiliaires Données et services de registres Données et services de DSÉ Entrepôt de données Gestion des épidémies Signalement de SSP Dossier de santé partagé Information sur les médicaments Imagerie diagnostique Information de laboratoire Données sur la santé Règles opérationnelles Répertoire DSÉ Structures des messages Règles de normalisation Données gestion sécurité Services de dossiers longitudinaux CAIS Bus de communications Registre des clients Registre des prestateurs Registre des établissements Registre de terminologie Données de protection de la vie privée Configuration Services communs PROFIL D’INTEROPERABILITÉ DE L’INFOSTRUCTURE PI de l’infostructure Catalogue des services de l’infostructure Spécification d’interface générique POINT DE SERVICE La troisième catégorie de documents est de nature normative et précise les mécanismes qui, au sein de l’infostructure de DSÉ, orchestrent et traitent les transactions Ils décrivent le déroulement des activités de traitement des transactions Ils décrivent les capacités attendues des services d’une iDSÉ en matière de traitement des transactions

65 Perspectives de l’Architecture
Architecture opérationnelle CONTEXTE Applications potentielles Architecture des processus de travail cliniques Modèles d’intégration et de mise en œuvre Architecture du système Architecture de l’information 65

66 Infostructure de DSÉ : présentation des services
INFOSTRUCTURE DE L’ADMINISTRATION Données et services auxiliaires Données et services de registres Données et services de DSÉ Entrepôt de données Gestion des épidémies Signalement de SSP Dossier de santé partagé Information sur les médicaments Imagerie diagnostique Information de laboratoire Données sur la santé POINT DE SERVICE Hôpital, SLD, CCC, DEP Bureau de médecin DME Visualiseur de DSÉ Médecin/ prestateur Règles opérationnelles Répertoire DSÉ Structures des messages Règles de normalisation Système de laboratoire (SIL) Clinicien de laboratoire Centre de radiologie PACS/RIS Radiologiste Système de pharmacie Pharmacien Services de santé publique Prestateur en santé publique Services de dossiers longitudinaux CAIS Bus de communications Registre des clients Registre des prestateurs Registre des établissements Registre de terminologie Données gestion sécurité Données de protection de la vie privée Configuration Services communs

67 Infostructure de DSÉ : connectivité fondée sur des normes
INFOSTRUCTURE DE L’ADMINISTRATION POINT DE SERVICE Données et services auxiliaires Données et services de registres Données et services de DSÉ Entrepôt de données Gestion des épidémies Signalement de SSP Dossier de santé partagé Information sur les médicaments Imagerie diagnostique Information de laboratoire Données sur la santé Règles opérationnelles Répertoire DSÉ Structures des messages Règles de normalisation Services de dossiers longitudinaux Registre des clients Registre des prestateurs Registre des établissements Registre de terminologie Données gestion sécurité Données de protection de la vie privée Configuration CAIS Bus de communications Services communs Hôpital, SLD, CCC, DEP Bureau de médecin DME Visualiseur de DSÉ Médecin/ prestateur Système de laboratoire (SIL) Clinicien de laboratoire Centre de radiologie PACS/RIS Radiologiste Système de pharmacie Pharmacien Services de santé publique Prestateur en santé publique PI DSÉ PI i Normes de DSÉ CAIS

68 Infostructure de DSÉ : Bus de communications
INFOSTRUCTURE DE L’ADMINISTRATION Données et services auxiliaires Données et services de registres Données et services de DSÉ Entrepôt de données POINT DE SERVICE CAIS Bus de communications BUS DE COMMUNICATIONS MESSAGERIE Services de transformation Services de routage Services de chiffrement/ déchiffrement Services d’encodage/ de décodage Services d’analyse syntaxique Services de sérialisation PROTOCOLE Services de protocole d’application Services de protocole de réseaux

69 Infostructure de DSÉ : Services communs
INFOSTRUCTURE DE L’ADMINISTRATION Données et services auxiliaires Données et services de registres Données et services de DSÉ Entrepôt de données POINT DE SERVICE CAIS Données gestion sécurité Données de protection de la vie privée Configuration Services communs SERVICES COMMUNS INTEROP Services d’interopérabilité Services de recherche/résolution INTÉGRATION Services des catalogues des services Services de courtage Services de mappage Services de mise en file d’attente CONTEXTE Services de gestion des sessions Services de mise en antémémoire Services de protection de l’identité Services de gestion de l’identité Services d’anonymisation Services d’authentification des utilisateurs Services de gestion des consentements Services de chiffrement Services de contrôle d’accès Sevices d’audit de sécurité Services de signature numérique Services généraux de sécurité ABONNEMENTS Services d’alertes systèmes et de notifications Services de publication/ d’abonnement GESTION Services de gestion Services de configuration GÉNÉRAUX Services d’audit Services de gestion des journaux Services de gestion des politiques Services de gestion des erreurs/ exceptions PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE ET SÉCURITÉ

70 Infostructure de DSÉ : Services de dossiers longitudinaux
INFOSTRUCTURE DE L’ADMINISTRATION Données et services auxiliaires Données et services de registres Données et services de DSÉ Entrepôt de données POINT DE SERVICE CAIS Règles opérationnelles Répertoire DSÉ Structures des messages Règles de normalisation Services de dossiers longitudinaux SERVICES DE DOSSIERS LONGITUDINAUX DONNÉES Services de gestion des clés Services ETC GESTION Services de qualité des données Composantes de domaines (registres, DSÉ, domaines, utilisateur, contexte) Services de répertoire DSÉ Services d’orchestration Service de normalisation Services de règles opérationnelles Services d’assemblage Services de données Services de réplication

71 Services de dossiers longitudinaux de l’iDSÉ : répertoire DSÉ
INFOSTRUCTURE DE L’ADMINISTRATION Données et services auxiliaires Données et services de registres Données et services de DSÉ Entrepôt de données POINT DE SERVICE CAIS Règles opérationnelles Répertoire DSÉ Structures des messages Règles de normalisation Services de dossiers longitudinaux Le répertoire DSÉ conserve une liste séquentielle de tous les événements qui touchent le portrait clinique d’un client. Il indique également l’endroit où les données concernant chaque événement sont conservées dans l’iDSÉ. Il sert à extraire l’historique des événements pour un client ou à obtenir l’information se rapportant à un événement donné. SERVICES DE DOSSIERS LONGITUDINAUX DONNÉES Services de gestion des clès Services ETC GESTION Services de qualité des données Composantes opérationnelles de domaines (registres, DSÉ, domaines, utilisateur, contexte) Services de répertoire DSÉ Services d’orchestration Service de normalisation Services de règles opérationnelles Services d’assemblage Services de données Services de réplication RÉPERTOIRE DSÉ ID de l’événement (ID d’instance de l’événement) ID de dossier ID de dossier parent Type de catégorie Sujet de l’acte (identificateur du client pour l’iDSÉ) Auteur de l’acte (prestateur) Emplacement d’exécution de l’acte Horodatation de l’acte Statut de l’acte Langue de l’acte Type d’acte : Catégorie de l’acte (p. ex. : requête) Code de catégorie de l’acte (p. ex. : demande de tests de laboratoire) Code de l’acte (p. ex. : hémogramme) ID de la source de l’acte (ID fournie par le PDS) ID de modèle HL7 ID de l’emplacement des données sur l’événement (URI)

72 Infostructure de DSÉ : données du localisateur SDSÉ
INFOSTRUCTURE INTER-ADMINISTRATIONS Données du localisateur SDSÉ ID de client de l’iDSÉ (IDCI résolue) ID d’instance de registre de clients (racine d’identificateur d’objet) ID d’instance d’iDSÉ (quelle instance d’une iDSÉ) URI d’iDSÉ (l’URI pour accéder à la CAIS) Performance optimisée Type d’information (médicaments, laboratoire, ID) (selon les catégories d’actes HL7) Date de création Date de la dernière mise à jour Localisateur SDSÉ INFOSTRUCTURE DE L’ADMINISTRATION SOLUTION DE DSÉ (SDSÉ) INFOSTRUCTURE DE DSÉ (iDSÉ) Visualiseur de DSÉ Application de point de service Données et services auxiliaires Entrepôt de données sur la santé Données et services de DSÉ Données et services de registres Services de dossiers longitudinaux CAIS POINT DE SERVICE

73 Approche axée sur les services centralisées
INFOSTRUCTURE INTER-ADMINISTRATIONS Localisateur SDSÉ INFOSTRUCTURE DE L’ADMINISTRATION SOLUTION DE DSÉ (SDSÉ) INFOSTRUCTURE DE DSÉ (iDSÉ) Visualiseur de DSÉ Application de point de service Données et services auxiliaires Entrepôt données sur la santé Données et services de DSÉ Données et services de registres Services de dossiers longitudinaux CAIS Point of Service Application POINT DE SERVICE Administration A Administration B Administration C

74 Approche axée sur les services répartis
INFOSTRUCTURE INTER-ADMINISTRATIONS Synchronization des localisateurs SDSÉ Localisateur SDSÉ Localisateur SDSÉ INFOSTRUCTURE DE L’ADMINISTRATION SOLUTION DE DSÉ (SDSÉ) INFOSTRUCTURE DE DSÉ (iDSÉ) Visualiseur de DSÉ Application de point de service Données et services auxiliaires Entrepôt données sur la santé Données et services de DSÉ Données et services de registres Services de dossiers longitudinaux CAIS Point of Service Application POINT DE SERVICE Administration A Administration B Administration C

75 Localisateur SDSÉ : approche intégrée SDL
POINT DE SERVICE Données et services auxiliaires Données et services de DSÉ Entrepôt de données Données et services de registres Règles opérationnelles Répertoire DSÉ Structures des messages Règles de normalisation Services de dossiers longitudinaux Registre des clients Registre des prestateurs Registre des établissements Registre de terminologie CAIS INFOSTRUCTURE INTER-ADMINISTRATIONS INFOSTRUCTURE DE L’ADMINISTRATION Localisateur SDSÉ

76 Approche axée sur les services intégrés SDL
INFOSTRUCTURE INTER-ADMINISTRATIONS Synchronisation des registres des clients INFOSTRUCTURE DE L’ADMINISTRATION SOLUTION DE DSÉ (SDSÉ) SOLUTION DE DSÉ (SDSÉ) SOLUTION DE DSÉ (SDSÉ) INFOSTRUCTURE DE DSÉ (iDSÉ) INFOSTRUCTURE DE DSÉ (iDSÉ) INFOSTRUCTURE DE DSÉ (iDSÉ) Services de dossiers longitudinaux Services de dossiers longitudinaux Services de dossiers longitudinaux Données et services auxiliaires Entrepôt données sur la santé CAIS Données et services de DSÉ Données et services de registres Données et services auxiliaires Entrepôt données sur la santé CAIS Données et services de DSÉ Données et services de registres Données et services auxiliaires Entrepôt données sur la santé CAIS Données et services de DSÉ Données et services de registres Application de point de service Application de point de service Visualiseur de DSÉ Application de point de service Application de point de service Visualiseur de DSÉ Point of Service Application Point of Service Application Visualiseur de DSÉ POINT DE SERVICE Administration A Administration B Administration C

77 Infostructure de DSÉ : Services de domaine de données de DSÉ
INFOSTRUCTURE DE L’ADMINISTRATION Données et services auxiliaires Données et services de registres Données et services de DSÉ Entrepôt de données POINT DE SERVICE CAIS Dossier de santé partagé Information sur les médicaments Imagerie diagnostique Information de laboratoire DOSSIER DE SANTÉ PARTAGÉ DONNÉES Services de gestion des clés GESTION Composantes de domaines Services de normalisation Services d’interopérabilité iDSÉ Services de règles opérationnelles Services d’assemblage Services de données

78 Infostructure de DSÉ : Visualiseur de DSÉ
INFOSTRUCTURE DE L’ADMINISTRATION Données et services auxiliaires Données et services de registres Données et services de DSÉ Entrepôt de données POINT DE SERVICE CAIS Visualiseur de DSÉ Médecin/ prestateur VISUALISEUR DE DSÉ Services d’interopérabilité iDSÉ Visualiseur de DSÉ Composantes d’objets opérationnels Services de normalisation Services de navig. utilisateur final Services règles opérationnelles Serives d’affich. utilisateur final Services de données

79 Infostructure de DSÉ : Registre des clients
INFOSTRUCTURE DE L’ADMINISTRATION Données et services auxiliaires Données et services de registres Données et services de DSÉ Entrepôt de données POINT DE SERVICE CAIS Registre des clients Registre des prestateurs Registre des établissements Registre de terminologie

80 Infostructure de DSÉ : pourquoi un registre des clients?
INFOSTRUCTURE DE L’ADMINISTRATION Données et services auxiliaires Données et services de registres Données et services de DSÉ Entrepôt de données POINT DE SERVICE CAIS Registre des clients Registre des prestateurs Registre des établissements Registre de terminologie Est-ce que M. Lambert a visité l’urgence depuis que je l’ai vu pour la dernière fois il y a un an et demi ? Info sur le patient Info sur l’utilisateur Historique des visites Médicaments Laboratoire Imagerie diagnostique Visualiseur de DSÉ Médecin/ prestateur VISUALISEUR DE DSÉ

81 Registre des clients de l’iDSÉ le défi
IPME 1 : A 123 Philippe Leblanc 1, rue Principale 1: B 456 Phil Leblanc 1, rue Principale 1 : C 789 Philippe Leblanc 1, rue Principale 1: C 987 Philippe Leblanc 1, rue Principale 2: B 444 Philippe Leblanc 2, rue Delormier Pharmacie A Laboratoire B ??? C 123 Philippe Leblanc 1, rue Principale 456 Phil Leblanc 1, rue Principale 444 Philippe Leblanc 2, rue Delormier 789 Philippe Leblanc 1, rue Principale 987 Philippe Leblanc 1, rue Principale

82 Registre des clients de l’iDSÉ : quelles données ?
La génération de l’identificateur de client de l’iDSÉ (IDCI) est un service assuré par le registre des clients. L’IDCI est la pierre angulaire de l’interopérabilité tant à l’échelle locale qu’entre infostructures de DSÉ. Nom DDN Sexe Adresse Téléphone NAS ULI IDCI MDR ID ID du labo Statut d’admissibilité Détails sur la couverture Renseignements d’identification naturels et statiques Renseignements d’identification naturels et dynamiques Renseignements d’identification artificiels et statiques Renseignements d’identification artificiels et dynamiques Données de base du système sur la personne

83 Registre des clients de l’iDSÉ : modèle d’interopérabilité
ADMINISTRATION IDCI : ID racine A1. ID de client IDCI : ID racine A2. ID de client Registre des clients A1 Registre des clients A2 Synchronisation active uniquement des clients qui voyagent Registre des clients A1.1 Registre des clients A1.2 Applications Applications RÉGION

84 Infostructure de DSÉ : Registre des prestateurs
INFOSTRUCTURE DE L’ADMINISTRATION Données et services auxiliaires Données et services de registres Données et services de DSÉ Entrepôt de données POINT DE SERVICE CAIS Registre des clients Registre des prestateurs Registre des établissements Registre de terminologie

85 Infostructure de DSÉ : pourquoi un registre des prestateurs?
INFOSTRUCTURE DE L’ADMINISTRATION Données et services auxiliaires Données et services de registres Données et services de DSÉ Entrepôt de données POINT DE SERVICE CAIS Registre des clients Registre des prestateurs Registre des établissements Registre de terminologie Quels nouveaux résultats de tests m’ont été transmis ? Visualiseur de DSÉ Médecin/ prestateur Info sur le patient Info sur l’utilisateur Historique des visites Médicaments Information de laboratoire Imagerie diagnostique VISUALISEUR DE DSÉ

86 Registre des prestateurs : sources des données
INFOSTRUCTURE DE L’ADMINISTRATION Médecins Dentistes Prestateurs non agréés Registre des prestateurs fondé sur les normes de DSÉ Registre des prestateurs Registre des prestateurs fondé sur les normes de DSÉ Applications Applications Applications POINT DE SERVICE

87 Des solutions fondées sur des normes : qu’est-ce que cela signifie ?
87

88 Solutions fondées sur des normes
Solutions de DSÉ interopérables : principales exigences architecturales Architecture normailsée Interfaces normalisées Solutions fondées sur des normes Comportement fonctionnel normalisé Structure de données normalisées Vocabulaires de données normalisés (règle d’encodage) 88

89 Solutions fondées sur des normes
Pourquoi des normes? Les normes facilitent l’échange d’information et constituent un élément fondamental du DSÉ Elles offrent une opportunité de réduire les coûts si les fournisseurs et les systèmes convergent sur des normes pancanadiennes et internationales De plus, les normes peuvent alléger les efforts de reproduction Exigences obligatoires en matière d’admissibilité aux investissements Conformité aux normes (infostructure et architecture) Initiatives conformes aux lignes directrices ou aux normes qui ont été adoptées par Inforoute Si aucune norme ou ligne directrice n’existe, les projets doivent soutenir l’interopérabilité et la similitude des solutions sur le long terme Le rôle d’Inforoute est d’établir des normes et des exigences pour obtenir des produits robustes et interopérables ainsi que des résultats probants.

90 Principes d’établissement de normes pancanadiennes de DSÉ
Inforoute a élaboré des principes dans l’établissement de standards pancanadiens de DSÉ afin de fournir une orientation pour l’adoption de solutions fondées sur des normes Les 11 principes se trouvent sur le portail « Route du savoir » d’Inforoute Axés sur les opérations Adoption de normes existantes quand cela est possible

91 Principes d’établissement de normes pancanadiennes de DSÉ
Les initiatives concernant les normes doivent être animées par le secteur de la santé et doivent viser un besoin d’affaires clairement défini Chaque fois que cela est possible et avantageux, il importe de tirer parti des normes existantes, avec une approche incluant l’adoption ou l’adaptation des normes existantes, avant d’en développer de nouvelles La norme de messagerie « Health Level 7 version 3 » est requise dans le cadre du développement de tous les nouveaux messages liés au DSÉ Les investissements d’Inforoute sont fondés sur un engagement à mettre en œuvre les normes pancanadiennes de DSÉ Des normes seront établies, testées, raffinées et évaluées dans le cadre de la mise en œuvre dans les projets initiaux (précurseurs) Inforoute appuiera les initiatives d’investissement des projets initiaux visant à mettre en œuvre des normes pancanadiennes Summary only – 18 principles

92 Principes d’établissement de normes pancanadiennes de DSÉ
L’établissement de normes étant un processus évolutif qui ne sera pas parfait la première fois, nous devrons peut-être mettre en oeuvre des normes qui n’ont pas fait l’objet d’une approbation complète Inforoute s’est engagée à appuyer le rôle de leadership du Canada qui vise à influer sur les normes internationales de DSÉ Inforoute travaillera avec d’autres pays qui entreprennent des initiatives de DSÉ similaires afin de tirer parti de leur travail et créer des synergies entre les projets au fur et à mesure qu’ils se dirigent vers des normes qui seront approuvées à l’échelle internationale Inforoute s’associera avec l’Institut canadien d’information sur la santé (ICIS), HL7 Canada, IHE Canada et d’autres organismes de normalisation en vue d’établir des normes pancanadiennes de DSÉ L’établissement de normes pancanadiennes de DSÉ est coordonné par le biais d’un processus de collaboration ouvert, transparent et inclusif, tel que défini par nos partenaires Summary only – 18 principles

93 Processus de collaboration à l’établissement de normes
La collaboration à l’établissement de normes et un élément essentiel et une exigence clé du développement d’un dossier de santé électronique (DSÉ) pancanadien interopérable Les administrations, les organisations de normalisation, les professionnels de la santé et les fournisseurs qui développeront, exploiteront et utiliseront un DSÉ interopérable participent au processus de collaboration à l’établissement de normes Ce processus permettra d’établir des normes pancanadiennes de DSÉ pour les investissements d’Inforoute grâce à la coopération et au consensus GOUVERNANCE Comité de direction sur les normes de DSÉ Comité consultatif sur les normes pancanadiennes de DSÉ DÉVELOPPEMENT PANCANADIEN Télésanté COLLABORATION/COORDINATION STRATÉGIQUE Laboratoire Imagerie diagnostique Infostructure Groupe(s) d’experts Médicaments Registres DSÉ interopérable Groupes de travail sur les normes pancanadiennes

94 Normes pancanadiennes de DSÉ – Statut en mars 2006
Groupes de travail sur les normes panacanadiennes Information sur les médicaments Registre des clients Registre des prestateurs ID/Téléradiologie Information de laboratoire Terminologie clinique Normes techniques de l’iDSÉ Normes cliniques de l’iDSÉ Santé publique Projets dans le cadre des programmes Architecture SDSÉ version 1 Définition et normes de données du DSÉ Processus de collaboration à l’établissement de normes Plan stratégique sur les normes Répertoire des artéfacts Interopérabilité ISO en télésanté Agrément du CCASS en télésanté Messagerie HL7 version 3 CeRx (anciennement Rx5) Registre des clients Registre des prestateurs IRIS (Infoway Reference Implementation Suite) Nomenclature et messagerie de laboratoire Messagerie pour les demandes de remboursement électroniques (NeCST) Intégration des terminologies cliniques du DSÉ Profils du DSÉ pour l’interopérabilité entre les systèmes d’ID, les registres et les consommateurs Évolution de l’Architecture SDSÉ Architecture de protection de la vie privée et de sécurité Surveillance médicale Télésanté Laboratoire Imagerie diagnostique Médicaments Registres DSÉ interopérable

95 Infostructure de DSE : connectivité fondée sur des normes
Données et services de registres POINT DE SERVICE Données et services auxiliaires Données et services de DSÉ Entrepôt de données INFOSTRUCTURE DE L’ADMINISTRATION PI DSÉ PI i PI-I DSÉ Norme PCS-DSÉ CAIS Médecin/ prestateur Clinicien de laboratoire Radiologiste Pharmacien Prestateur en santé publique Standards en architecture Architecture SDSE Cas d’utilisation SDSE Modèle de données SDSE Modèle de services SDSE Profil d’interopérabilité SDSE Standards terminologiques Projet ITC Terminologies déployées dans les standards de messagerie Standards de messagerie applicative Registre Client Registre Prestateur Pharmacie CeRx Laboratoire Imagerie diagnostique/ Télé radiologie DSEi Messagerie et terminologie DSEi Standards techniques Standards sur les services en santé publique Standards de surveillance en santé publique

96 Architecture orientée services (AOS) : qu’est-ce que cela signifie ?
96

97 Le niveau d’encapsulation peut varier : cinq formes normales de logiciel encapsulé
1 2 3 4 5 Accès externe Autres données Données propres Logiciel encapsulé Interface de programmation Surchargé, incomplet; n’importe quelles données Une fonction complète; n’importe quelles données Données propres seulement Données exclusives Données opaques Source : Gartner

98 Les avantages d’une SOA
Applications d’une AOS quant aux solutions d’iDSÉ Recyclage d’applications existantes pour fournir des services dans le cadre d’une iDSÉ fondée sur une architecture orientée services Développement d’un nouveau genre de services pour permettre les transactions coordonnées dans une iDSÉ (p. ex. : services de dossiers longitudinaux) Utilisation de solutions de DSÉ disponibles dans le commerce pour mettre en service les composantes d’une iDSÉ Deux degrés de séparation Services à l’extérieur d’une iDSÉ sous forme de profils d’interopérabilité de DSÉ pour toute une infostructure, perçus comme un seul système doté de services transactionnels Services à intérieur d’une iDSÉ pour optimiser la capacité d’évolution et de maintenance ainsi que la souplesse fonctionnelle

99 1er degré de séparation: le service DSÉ
INFOSTRUCTURE DE L’ADMINISTRATION Données et services auxiliaires Données et services de registres Données et services de DSÉ Entrepôt de données Gestion des épidémies Signalement de SSP Dossier de santé partagé Information sur les médicaments Imagerie diagnostique Information de laboratoire Données sur la santé POINT DE SERVICE Hôpital, SLD, CCC, DEP Bureau de médecin DME Visualiseur de DSÉ Médecin/ prestateur Règles opérationnelles Répertoire DSÉ Structures des messages Règles de normalisation Système de laboratoire (SIL) Clinicien de laboratoire Centre de radiologie PACS/RIS Radiologiste Système de pharmacie Pharmacien Services de santé publique Prestateur en santé publique Services de dossiers longitudinaux CAIS Bus de communications Registre des clients Registre des prestateurs Registre des établissements Registre de terminologie Données gestion sécurité Données de protection de la vie privée Configuration Services communs SERVICE DSÉ Obtenir résolution ID client Lister requêtes laboratoire Obtenir résultats laboratoire Lister résultats laboratoire Obtenir prescriptions Lister médications Télécharger image diagnostique Lister résultats imagerie diagnostique Obtenir rapport imagerie diagnostique Obtenir données cas d’épidémie Lister rapport de cas d’épidémie Obtenir détail du prestateur Lister lieux de service Lister événements de rencontre Obtenir sommaire de visite Obtenir profil clinique Obtenir données démographique du client

100 2ième degré de séparation : à l’interne de l’iDSE
INFOSTRUCTURE DE L’ADMINISTRATION Données et services auxiliaires Données et services de registres Données et services de DSÉ Entrepôt de données Gestion des épidémies Signalement de SSP Dossier de santé partagé Information sur les médicaments Imagerie diagnostique Information de laboratoire Données sur la santé POINT DE SERVICE Règles opérationnelles Répertoire DSÉ Structures des messages Règles de normalisation Services de dossiers longitudinaux CAIS Bus de communications Registre des clients Registre des prestateurs Registre des établissements Registre de terminologie Données gestion sécurité Données de protection de la vie privée Configuration Services communs Application de point de service PI i PI DSÉ SERVICES iDSÉ Services RC Services RP Services LR Services terminologiques Services signalement SSP Services de dossier santé partagé Services médicament Services ID Services laboratoire Services normalisation Services assemblage Services A&A Services de courtage Services de consentement Services de session Services de journalisation Services épidémie Services règles d’affaires Services d’ orchestration Services index DSÉ

101 Principes de fonctionnement
101

102 Principes/règles de fonctionnement
DSÉ avec domicile/sans domicile Gestion des identificateurs de l’iDSÉ Répertoire DSÉ Localisateur SDSÉ Interface entre PDS et iDSÉ Degré de transparence du DSÉ pour les applications de PDS Portée des transactions Modèles de confiance valides pour une iDSÉ Normalisation Audit, journalisation et utilisation de journaux HL7 v. 3 (messagerie et modèles) Degré de paramétrage But premier des dépôts d’une iDSÉ Autres utilisations de la CAIS (PDS à PDS) Capacités multilingues Environnement d’exécution Principes/objectifs de performance Environnement d’intégration PDS Gestion des erreurs Consentement Authentification et autorisation Identificateurs d’objets (OIDS) en tant que principe Événements prospectifs

103 Perspectives de l’architecture
Architecture opérationnelle CONTEXTE Applications potentielles Architecture des processus de travail cliniques Modèles d’intégration et de mise en œuvre Architecture du système Architecture de l’information 103

104 Modèle conceptuel de données de l’iDSÉ
Gouvernance Lien entre les évènements Évènement Rôle Personne Resource Environnement Endroit Capacité Modèle de haut niveau représentant des concepts généralisés Modèle axé sur les événements pour représenter les instances de services cliniques touchant le dossier d’un patient Vaste éventail de types d’événements – gouvernance, personnes assumant des rôles, prestation, environnement, ressource Inspiré du Modèle conceptuel de données sur la santé (MCDS) Aligné sur le modèle RIM de HL7 version 3 Correspondance établie avec plusieurs modèles de données de DSÉ locaux et internationaux – Québec, Alberta, Ontario, Australie et d’autres Des vues plus détaillées sont disponibles – vues transactionnelles, vues de domaines

105 Perspectives de l’architecture
Architecture opérationnelle CONTEXTE Applications potentielles Architecture des processus de travail cliniques Modèles d’intégration et de mise en œuvre Architecture du système Architecture de l’information 105

106 Couche d’intégration CAIS: Voie évolutive
106

107 État provisoire : pas de services de DSÉ (non souhaitable)
Chaque système de l’infostructure de l’administration utilise des ID patients et d’autres ID robustes (p. ex. : prestateur, consultation) en fonction des ID générés par le PDS (p. ex. : les NDM). Les systèmes sources communiquent au Registre Clients - IPME les ID clients. Les applications de PDS et les systèmes de l’infostructure interrogent le RC-IPME pour obtenir ces ID afin d’accéder aux données de tout système de l’infostructure. Le niveau d’interrogation et de mise à jour des NDM dans l’IPME est incompatible avec des centaines ou des milliers de systèmes de PDS. Il y a des problèmes de performance quant à l’accès au RC-IPME à chaque interaction dans l’infostructure de DSÉ. État provisoire : pas de services de DSÉ (non souhaitable) INFOSTRUCTURE DE L’ADMINISTRATION Données et services de registres Données et services de DSÉ Registre des clients Système d’information sur les médicaments HL7 (RC) API RC Interrogation IPME 7) interrogation patient 8) Obtention tous NDM connexes 9) Réf. croisée et ajout données SIM API RC API SIM HL7 (RC) HL7 v. 3 (CeRx) Recherche/résolution Inscription client 1) Recherche client 2) Création nouveau client 3) Mise à jour client existant Profil pharmaceutique 4) Demande profil pharm. 5) Demande revue interaction méd. 6) Entrée nouvelle ordonnance HL7 v3 (CeRx) CONSULTATION Inscription client Recherche client Création nouveau client; ou Mise à jour client existant Profil pharmaceutique Demande profil pharm. Demande revue interaction méd. Entrée nouvelle ordonnance Need a “walk-through” description “Source Systems” to the CR not shown, but assumed to be primary or key point-of-service and claims/insurance systems Drug Info System Repository contains community pharmacy system client identifier numbers or its own internal client ID numbers in this scenario What is a “Clinical Portal”, and for what Physicians (hospital or community or both?) HL7 v. 3 (CeRx) Pharmacie API RC API SIM Portail clinique API SIM API RC HL7 (RC) Pharmacien Médecin POINT DE SERVICE

108 État provisoire : CAIS sans SDL
Le système de registre des clients « détermine » un ID client global unique (IDCI) pour les patients. Le système d’information sur les médicaments (SIM) utilise l’IDCI pour stocker les données relatives aux ordonnances et à leur exécution. Les applications de PDS interrogent le registre des clients et obtiennent l’IDCI, puis l’utilisent comme jeton pour l’ensemble de la transaction. Ce modèle élimine la nécessité de la communication entre le SIM et le RC, et réduit le nombre de transactions avec le RC à une seule par transaction. Services communs État provisoire : CAIS sans SDL Bus de communications INFOSTRUCTURE DE L’ADMINISTRATION Inscription client Recherche client Création nouveau client Mise à jour client existant Données et services de registres Données et services de DSÉ Recherche/ résolution Registre des clients Système d’information sur les médicaments Obtention ID DSÉ CAIS CAIS HL7 v. 3 (CeRx) HL7 (RC) Profil pharmaceutique Demande profil pharm. Demande revue interaction méd. Entrée nouvelle ordonnance Détermine IDCI Données gestion sécurité Données de protection de la vie privée Configuration CAIS CONSULTATION Inscription client Recherche client Création nouveau client; ou Mise à jour client existant Profil pharmaceutique Demande profil pharm. Demande revue interaction méd. Entrée nouvelle ordonnance HL7 HL7 Pharmacie système PI DSÉ Visualiseur de DSÉ PI DSÉ Pharmacien Médecin POINT DE SERVICE

109 État provisoire : SDL de premier niveau
Le système de registre des clients « détermine » un ID global unique (IDCI) pour les patients. Le SIM utilise l’IDCI pour stocker les données relatives aux ordonnances et à leur exécution. Les services de DSÉ utilisent le RC pour mapper tout NDM local trouvé dans les transactions à l’IDCI correspondant. Les applications de PDS ne doivent pas nécessairement connaître l’IDCI ou peuvent continuer à fournir cet ID elles-mêmes après avoir interrogé le RC (compatible avec le modèle précédent). Services communs État provisoire : SDL de premier niveau Bus de communications INFOSTRUCTURE DE L’ADMINISTRATION Données et services de registres Données et services de DSÉ Inscription client Recherche client Création nouveau client Mise à jour client existant Registre des clients Recherche/résolution Obtention ID DSÉ CAIS Système d’information sur les médicaments HL7 v. 3 (CeRx) Services de dossiers longitudinaux HL7 (RC) CAIS Composantes opérationnelles Répertoire DSÉ Accès de données Détermine IDCI Profil pharmaceutique Demande profil pharm. Demande revue interaction méd. Entrée nouvelle ordonnance RC SIM Données gestion sécurité Données de protection de la vie privée Configuration CAIS CONSULTATION Inscription client Recherche client Création nouveau client; ou Mise à jour client existant Profil pharmaceutique Demande profil pharm. Demande revue interaction méd. Entrée nouvelle ordonnance HL7 HL7 Pharmacie système PI DSÉ Visualiseur de DSÉ PI DSÉ Pharmacien Médecin POINT DE SERVICE

110 État ciblé : infostructure de DSÉ toutes fonctions
Dans ce modèle, les registres des clients, des prestateurs et des établissement, et les services de DSÉ déterminent des ID globaux uniques pour les patients, les prestateurs et les consultations, ainsi que les autres ID robustes requis. Tous les systèmes de l’infostructure utilisent ces ID uniques pour stocker les données cliniques sur les personnes. Les services de DSÉ mappent tout ID local à l’ID DSÉ correspondant. Les systèmes de services de domaines (SIM, ID, laboratoire) s’appuient sur les services de DSÉ pour que les ID DSÉ nécessaires soient fournis avec chaque transaction. État ciblé : infostructure de DSÉ toutes fonctions INFOSTRUCTURE DE L’ADMINISTRATION Données et services auxiliaires Données et services de registres Données et services de DSÉ Entrepôt de données Gestion des épidémies Signalement de SSP Dossier de santé partagé Information sur les médicaments Imagerie diagnostique Information de laboratoire Données sur la santé POINT DE SERVICE Hôpital, SLD, CCC, DEP Bureau de médecin DME Visualiseur de DSÉ Médecin/ prestateur Règles opérationnelles Répertoire DSÉ Structures des messages Règles de normalisation Système de laboratoire (SIL) Clinicien de laboratoire Centre de radiologie PACS/RIS Radiologiste Système de pharmacie Pharmacien Services de santé publique Prestateur en santé publique Services de dossiers longitudinaux CAIS Bus de communications Registre des clients Registre des prestateurs Registre des établissements Registre de terminologie Données gestion sécurité Données de protection de la vie privée Configuration Services communs

111 Modèles de mise en œuvre de l’infostructure de DSÉ
111

112 Modèles pour les grandes et moyennes juridictions
Services communs Bus de communications Registre des clients Registre des prestateurs Information de laboratoire Information sur les médicaments Juridictions de grande taille Provincial : registres clients, prestateurs de soins et établissements Provincial : laboratoire, médicaments et CAIS Supra-régional : SDL, dossier de santé partagé, répertoire d’ID et visualiseur de DSÉ Localisateur SDSÉ à travers les régions Local : DME, SIC et autres applications RÉGIONAL/ JURISDICTION RÉGION 1 Services de dossiers longitudinaux RÉGION 2 Services de dossiers longitudinaux Imagerie diagnostique Dossier de santé partagé Imagerie diagnostique Dossier de santé partagé CAIS LOCAL/RÉGIONAL SIC Visualiseur de DSÉ DME SIC DME Visualiseur de DSÉ Services communs Bus de communications Registre des clients Registre des prestateurs Information de laboratoire Information sur les médicaments Juridictions de moyenne taille Provincial : registres clients, prestateurs de soins et établissements Provincial : laboratoire, médicaments, dossier de santé partagé, répertoire d’ID, CAIS, SDL, et visualiseur de DSÉ Localisateur SDSÉ à travers la province Local : DME, SIC et autres applications Services de dossiers longitudinaux RÉGIONAL/ JURISDICTION Dossier de santé partagé Imagerie diagnostique CAIS LOCAL SIC Visualiseur de DSÉ DME

113 Juridictions de petite taille
Services communs Services de dossiers longitudinaux Bus de communications Juridictions de petite taille PROVINCIAL Registre des clients Registre des prestateurs Imagerie diagnostique Dossier de santé partagé médic/lab CAIS LOCAL SIC Visualiseur de DSÉ DME Provincial : registres clients, prestateurs de soins et établissements Un système d’information clinique intégré dans un hôpital qui joue le rôle provincial de dossier santé partagé incluant les domaines de laboratoire et de médicaments Un service provincial d’imagerie diagnostique Provincial : un visualiseur de DSÉ et une CAIS Les systèmes locaux des cliniques médicales et les autres systèmes d’information clinique se connectent en tant que points de service This is based somewhat on the iEHR discussion with Yukon Territory, however their plans are not yet complete.

114 Modèle 1 : une seul infostructure de DSÉ
Services de dossiers longitudinaux Services communs PROVINCIAL Bus de communications Données et services de registres Données et services de DSÉ Registre des clients Registre des prestateurs Registre des établissements Registre des terminologie Information sur les médicaments Données et services de DSÉ Dossier de santé partagé Imagerie diagnostique Information de laboratoire Règles opérationnelles Répertoire DSÉ Structures des messages Règles de normalisation Données gestion sécurité Données de protection de la vie privée Configuration CAIS Services de santé publique Système de pharmacie Centre de radiologie PACS/RIS Système de laboratoire (SIL) Hôpital, SLD, CCC, DEP Bureau de médecin DME Visualiseur de DSÉ POINT DE SERVICE Prestateur en santé publique Pharmacien Radiologiste Clinicien de laboratoire Médecin/ prestateur Médecin/ prestateur Médecin/ prestateur

115 Modèle 2 : infostructure de DSÉ partagée
Services communs PROVINCIAL Bus de communications Données et services de registres Données et services de DSÉ Registre des clients Registre des prestateurs Registre des établissements Registre des terminologie Information sur les médicaments RÉGIONAL Services de dossiers longitudinaux Services de dossiers longitudinaux RÉGION 1 RÉGION 2 Dossier de santé partagé Imagerie diagnostique Information de laboratoire Dossier de santé partagé Imagerie diagnostique Information de laboratoire Règles opérationnelles Répertoire DSÉ Structures des messages Règles de normalisation Règles opérationnelles Répertoire DSÉ Structures des messages Règles de normalisation Données gestion sécurité Données de protection de la vie privée Configuration CAIS Services de santé publique Système de pharmacie Centre de radiologie PACS/RIS Système de laboratoire (SIL) Hôpital, SLD, CCC, DEP Bureau de médecin DME Visualiser de DSÉ POINT DE SERVICE Prestateur en santé publique Pharmacien Radiologiste Clinicien de laboratoire Médecin/ prestateur Médecin/ prestateur Médecin/ prestateur

116 Modèle 3 : infostructures de DSÉ réparties
PROVINCIAL Données et services de registres Données et services de DSÉ Registre des clients Registre des prestateurs Registre des établissements Registre des terminologie Information sur les médicaments POINT DE SERVICE Données et services de DSÉ RÉGIONAL POINT DE SERVICE Données et services de DSÉ RÉGIONAL POINT DE SERVICE Données et services de DSÉ RÉGIONAL Région 1 Région 2 Région X Moins d’optimisation Plus d’optimisation Pas de solution Différentes spécifications Différentes normes Spécifications et normes Modèle de données Processus opérationnels Règles opérationnelles Interface utilisateur Même solution Service partagé La réutilisation diminue les coûts, accélère la mise en œuvre, réduit les risques et favorise l’interopérabilité

117 Décisions relatives à la mise en œuvre
Choix opérationnels ? Qui, où, quand, quoi Valeur clinique Adoption Choix de développement d’une solution ? Services/fonctions Persistance des données Normes de communication Normes de données Outils d’intégration Plan d’évolution ? Quelle fonctionnalité quand Voie évolutive des services de DSÉ Choix de configuration ? Provinciale vs régionale Un seule solution/plusieurs mises en œuvre Solutions multiples Décisions relatives à la mise en œuvre PROVINCIAL POINT DE SERVICE Données et services de registres Données et services de DSÉ Règles opérationnelles Répertoire DSÉ Structures des messages Règles de normalisation Registre des clients Registre des prestateurs Registre des établissements Registre des terminologie Information sur les médicaments Imagerie diagnostique Dossier de santé partagé Information de laboratoire Services de dossiers longitudinaux CAIS Bus de communications Hôpital, SLD, CCC, DEP Bureau de médecin DME Visualiseur de DSÉ Médecin/ prestateur Système de laboratoire (SIL) Clinicien de laboratoire Centre de radiologie PACS/RIS Radiologiste Système de pharmacie Pharmacien Services de santé publique Prestateur en santé publique Données gestion sécurité Données de protection de la vie privée Configuration Services communs

118 Perspectives de l’architecture
Architecture opérationnelle CONTEXTE Applications potentielles Architecture des processus de travail cliniques Modèles d’intégration et de mise en œuvre Architecture du système Architecture de l’information 118

119 Mise en œuvre de l’infostructure de DSÉ
Services de dossiers longitudinaux Services communs Mise en œuvre de l’infostructure de DSÉ Bus de communications INFOSTRUCTURE DE L’ADMINISTRATION Données et services de registres Données et services auxiliaires Données et services de DSÉ Entrepôt de données Registre des clients Gestion des épidémies Signalement de SSP Dossier de santé partagé Information sur les médicaments Imagerie diagnostique Information de laboratoire Données sur la santé Registre des prestateurs Registre des établissements Règles opérationnelles Répertoire DSÉ Structures des messages Règles de normalisation Registre de terminologie Données gestion sécurité Données de protection de la vie privée Configuration CAIS Planification stratégique Gestion du changement Développement et (ou) intégration de systèmes Développement de message de DSÉ Mise à l’essai (conformité) Mise en œuvre des systèmes Enseignement et formation Exploitation et maintenance

120 Données de la SDSÉ : pour rehausser la valeur des applications existantes
Infostructure DSÉ (iDSÉ) Données clients Données prestateurs Données établissements Données protect. vie privée Données sécurité Données consultations Données sang/allergies/ vaccination Sommaires consultations Notes cliniques Observations, problèmes, états Données demandes/ résultats Données orientations Données laboratoire Données pharmacie Données ID SOLUTION DSÉ (SDSÉ) INFOSTRUCTURE DSÉ (iDSÉ) CAIS Données et services auxiliaires Entrepôt de données sur la santé Données et services de DSÉ Données et services de registres Chargement données Transmissions données Normes de DSÉ Présentation améliorée Normes de DSÉ Présentation améliorée Normes de DSÉ Maladies chroniques Formation santé / Prévention santé Normes de DSÉ Projets personnalisés Exploration des données Normes de DSÉ ADT DDC SGP Rx Labo ID here are all the other things that can and/or will need to be done to bring this vision to reality – this is where there is some real value for providers Chargement initial données, transmissions données, intégration des systèmes Hôpitaux, cliniques privées, urgence, soins à domicile, centres spécialisés, SLD Laboratoires, pharmacie, diagnostiques Autosoins Recherche/Surveillance

121 Perspective de l’utilisateur : Visualiseur de DSÉ
Services de dossiers longitudinaux Services communs Perspective de l’utilisateur : Visualiseur de DSÉ Bus de communications INFOSTRUCTURE DE L’ADMINISTRATION Données et services de registres Données et services auxiliaires Données et services de DSÉ Entrepôt de données Registre des clients Gestion des épidémies Signalement de SSP Dossier de santé partagé Information sur les médicaments Imagerie diagnostique Information de laboratoire Données sur la santé Registre des prestateurs Registre des établissements Règles opérationnelles Répertoire DSÉ Structures des messages Règles de normalisation Registre de terminologie Données gestion sécurité Données de protection de la vie privée Configuration CAIS Info sur le patient Info sur l’utilisateur Historique des visites Profil pharmaceutique Info de laboratoire Imagerie diagnostique Visualiseur de DSÉ Médecin/ prestateur POINT DE SERVICE EHR VIEWER

122 Perspective de l’utilisateur final : application de DME
Services de dossiers longitudinaux Services communs Perspective de l’utilisateur final : application de DME Bus de communications INFOSTRUCTURE DE L’ADMINISTRATION Données et services de registres Données et services auxiliaires Données et services de DSÉ Entrepôt de données Registre des clients Gestion des épidémies Signalement de SSP Dossier de santé partagé Information sur les médicaments Imagerie diagnostique Information de laboratoire Données sur la santé Registre des prestateurs Registre des établissements Règles opérationnelles Répertoire DSÉ Structures des messages Règles de normalisation Registre de terminologie Données gestion sécurité Données de protection de la vie privée Configuration CAIS Info sur le patient Info sur l’utilisateur Antécédents médicaux du patient Profil pharmaceutique Info de laboratoire Imagerie diagnostique Bureau de médecin DME Base de données DME Médecin/ prestateur POINT DE SERVICE APPLICATION DE DME

123 Données de la SDSÉ : autorise de nouvelles catégories d’applications
Infostructure DSÉ (iDSÉ) Données clients Données prestateurs Données établissements Données protect. vie privée Données sécurité Données consultations Données sang/allergies/ vaccination Sommaires consultations Notes cliniques Observations, problèmes, états Données demandes/ résultats Données orientations Données laboratoire Données pharmacie Données ID SOLUTION DSÉ (SDSÉ) INFOSTRUCTURE DSÉ (iDSÉ) CAIS Données et services auxiliaires Entrepôt de données sur la santé Données et services de DSÉ Données et services de registres Aide à la décision L’assistant Le mentor Normes de DSÉ Flux travail automatisé Interactions médicaments Résultats anormaux Normes de DSÉ Nouvelles applications Suivi patients Normes de DSÉ Projets personnalisés Exploration de données Normes de DSÉ ? ? ? ? ? ? ? ? ? Patients

124 Modèles de configuration fondée sur des solutions commerciales
124

125 SIC avec visualiseur intégré
INFOSTRUCTURE JURISDICTION POINT DE SERVICE Données et services de registres Données et services auxiliaires Données et services DSÉ Registre des clients Gestion des épidémies Signalement de SSP Information sur les médicaments Imagerie diagnostique CAIS Registre des prestateurs CAIS Gestion consentement CAIS CAIS Registre des établissements CAIS Authentification/contrôle d’accès SYSTÈME D’INFORMATION CLINIQUE Dossier santé partagé Laboratoire Journalisation/audit IAE Registre de terminologie Bus communication CAIS Interopérabilité Général Intégration Souscription Contexte Gestion Dossier santé partagé laboratoire Services dossiers longitudiinaux Visualiseur DSÉ serveur PI DSÉ transaction : Obtenir, lister, déposer standards DSÉ pancanadienne PI DSÉ PI DSÉ PI DSÉ PI DSÉ PI DSÉ PI DSÉ PI DSÉ Services de santé publique Système de pharmacie Centre de radiologie PACS/RIS Système de laboratoire (SIL) Hôpital, SLD, CCC, DEP Bureau de médecin DME Visualiseur de DSÉ

126 SIC avec visualiseur externe
INFOSTRUCTURE JURISDICTION POINT DE SERVICE Données et services de registres Données et services auxiliaires Données et services DSÉ Registre des clients Gestion des épidémies Signalement de SSP Information sur les médicaments Imagerie diagnostique CAIS Registre des prestateurs CAIS Gestion consentement CAIS CAIS Dossier santé partagé laboratoire Registre des établissements CAIS Authentification/contrôle d’accès SYSTÈME D’INFORMATION CLINIQUE Dossier santé partagé Services dossiers longitudiinaux Laboratoire Journalisation/audit IAE Registre de terminologie Bus communication CAIS Interopérabilité Général Intégration Souscription Contexte Gestion PI DSÉ transaction : Obtenir, lister, déposer standards DSÉ PI DSÉ PI DSÉ PI DSÉ PI DSÉ PI DSÉ PI DSÉ PI DSÉ Services de santé publique Système de pharmacie Centre de radiologie PACS/RIS Système de laboratoire (SIL) Hôpital, SLD, CCC, DEP Bureau de médecin DME Visualiseur de DSÉ

127 Utilisant une plateforme d’intégration (IAE)
INFOSTRUCTURE JURISDICTION POINT DE SERVICE Données et services de registres Données et services auxiliaires Données et services DSÉ Registre des clients Gestion des épidémies Signalement de SSP SIC : Dossier santé partagé et laboratoire Information sur les médicaments Imagerie diagnostique CAIS Registre des prestateurs CAIS Gestion consentement CAIS CAIS CAIS Registre des établissements CAIS Authentification/contrôle d’accès Journalisation/audit IAE Registre de terminologie Bus communication CAIS Interopérabilité Général Intégration Souscription Contexte Gestion PI DSÉ transaction : Obtenir, lister, déposer standards DSÉ PI DSÉ PI DSÉ PI DSÉ PI DSÉ PI DSÉ PI DSÉ PI DSÉ Services de santé publique Système de pharmacie Centre de radiologie PACS/RIS Système de laboratoire (SIL) Hôpital, SLD, CCC, DEP Bureau de médecin DME Visualiseur de DSÉ

128 Sommaire de l’Architecture SDSÉ
128

129 Architecture SDSÉ comme norme et modèle de conception
Fournit des spécifications dont les organismes prestateurs et la communauté des fournisseurs peuvent se servir pour : concevoir et développer l’infostructure de DSÉ elle-même concevoir et développer des interfaces pour permettre à des systèmes existants d’interopérer au moyen de l’infostructure de DSÉ concevoir et développer de nouvelles applications qui tirent parti des avantages de l’infostructure de DSÉ pour procurer une valeur ajoutée aux prestateurs de soins et aux patients, ainsi que pour favoriser le bien-être des Canadiens Fournit un modèle de conception et un ensemble des spécifications normalisées qui : assurent la souplesse nécessaire pour satisfaire la grande variété d’environnement de prestation de services que l’on retrouve maintenant permettent aux administrations d’optimiser leurs investissements actuels en TI, tout en leur donnant la possibilité de faire évoluer leurs solutions permettent l’ajout contrôlé de système sources pour alimenter les dossiers de santé électroniques et l’ajout d’utilisateurs de ces derniers 129

130 Du concept à la mise en œuvre
Le programme d’investisse- ment en matière de DSÉ interopérable d’Inforoute constitue la principale voie afin de rendre l’Architecture SDSÉ opérationnelle par : l’entremise de partenariats avec les administrations qui sont prêtes à réaliser l’interopérabilité entre des systèmes existants Par l’entremise des administrations qui sont prêtes à incorporer leurs registres et domaines La seconde voie relative à la mise à l’essai et au raffinement des spécifications de l’Architecture SDSÉ passe par l’adoption par la communauté des fournisseurs et l’acquisition d’applications déjà interopérables Des fournisseurs majeurs ont incorporé l’approche architecturale d’Inforoute dans leurs stratégies de produits L’Architecture SDSÉ peut constituer le cadre qui permettra aux administrations d’évaluer les solutions des fournisseurs et de s’assurer qu’elles seront compatibles avec leurs infostructures de DSÉ évolutives Ce processus constituera le banc d’essai des spécifications de l’Architecture SDSÉ Des éléments des spécifications de l’Architecture SDSÉ seront mis à jour par ces équipes de projet, à mesure que les concepts seront testés et raffinés Des lignes directrices seront énoncées afin d’aider d’autres administrations à mettre en œuvre ces capacités CONCEPT MISE EN ŒUVRE

131 Faire de l’Architecture SDSÉ une norme pancanadienne
Inforoute comprend l’importance de disposer de spécifications stables et gérées en matière d’interopérabilité Les administrations et les organismes prestateurs doivent pouvoir être confiants que leur engagement à mettre en œuvre l’infostructure de DSÉ est fondé sur de solides spécifications, qui seront mises à jour et gérées Les mises en œuvre de l’infostructure révèleront quelles spécifications doivent être modifiées pour optimiser la performance et assurer la fiabilité Pour cette raison, les spécifications de l’Architecture SDSÉ seront soumises au processus de collaboration à l’établissement de normes pancanadiennes mis en place par Inforoute Assurer une participation pancanadienne dans la définition des besoins Veiller à ce que tous les groupes et organisations concernés connaissent à l’avance les exigences financières ainsi que celles liées à la gestion du changement Procurer un modèle de portée et de gestion du changement pour les spécifications de l’Architecture SDSÉ elles-mêmes 131

132 Sommaire de l’Architecture SDSÉ : Dépôt de DSÉ
Concepts Les données sur les patients sont stockées et accessibles dans un seul DSÉ logique. L’information longitudinale et pertinente sur le plan clinique est exacte et fiable. Le DSÉ coexiste avec les domaines provinciaux. Le DSÉ peut être mis en œuvre dans des administrations de tous niveaux. Le DSÉ a une définition commune dans tout le Canada. Avantages Interopérabilité, performance, évolutivité Adoption par les prestateurs, soutien des cas d’utilisation dans tout le continuum des soins, information opportune et exacte pour les prestateurs Protection des investissements, pas de dédoublements de données non nécessaires Souplesse, satisfaction des besoins locaux et provinciaux Économique, fondé sur des normes, interopérable

133 Sommaire de l’Architecture SDSÉ : la CAIS
Concepts La CAIS (couche d’accès à l’information sur la santé) procure un moyen commun d’interopérer avec le DSÉ, les registres et les domaines Les applications des prestateurs passent par la CAIS pour accéder au SDSÉ La CAIS assure des communications fiables et des services communs à valeur ajoutée pour permettre l’interopérabilité dans l’ensemble du continuum des soins et entre les administrations Avantages Moyen commun fondé sur des normes qui sera plus économique, sécuritaire et privé; les applications se concentrent sur la logique clinique vs la logique d’intégration Environnement efficace par rapport au coût pour une vaste gammes d’applications des prestateurs; intégration fondée sur des normes Environnement d’exécution standard, sécuritaire et privé, efficient, évolutif et économique, performant

134 Sommaire de l’Architecture SDSÉ : l’iDSÉ
Concepts Des normes communes permettront l’intégration et l’interopérabilité La norme de messagerie pour les communications externes est la norme HL7 version 3 Les registres ont une définition commune dans tout le Canada Avantages Réduction des coûts de conception, de développement, de mise à l’essai et d’exploitation Interopérabilité véritable; l’alignement sur des normes internationales favorise l’intérêt des fournisseurs interopérabilité, économies, sécurité et protection de la vie privée

135 Sommaire de l’Architecture SDSÉ : les applications
Concepts Les messages transmis par les applications de point de service alimentent le DSÉ en données cliniques Les applications des prestateurs lisent les données du DSÉ via la CAIS en plus de leurs magasins de données opérationnelles Les cas d’utilisation, les règles d’affaires et la visualisation des données sont des fonctions des applications de point de service Avantages Coût peu élevé et modèle d’intégration commun, sécuritaire et privé, évolutif, extensible, protection des investissements actuels Vues personnalisées des données adaptées aux besoins des prestateurs, sécuritaires et privées, évolutives, exactes, fiables, performantes Concurrence et innovation chez les fournisseurs, services extensibles et à valeur ajoutée pour les prestateurs

136 Merci ! Site Internet : infoway-inforoute.ca
Courriel : Connexions santé


Télécharger ppt "Mise à jour de l’architecture"

Présentations similaires


Annonces Google