La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

D é crochage scolaire : pour des interventions plus efficaces Pr é sentation au Colloque de l OCCOPPQ, secteur psycho é ducation Pierre Potvin Ph.D. ps.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "D é crochage scolaire : pour des interventions plus efficaces Pr é sentation au Colloque de l OCCOPPQ, secteur psycho é ducation Pierre Potvin Ph.D. ps."— Transcription de la présentation:

1 D é crochage scolaire : pour des interventions plus efficaces Pr é sentation au Colloque de l OCCOPPQ, secteur psycho é ducation Pierre Potvin Ph.D. ps. é d., ps-p é d. Consultant chercheur Professeur chercheur associ é D é partement de psycho é ducation Universit é du Qu é bec à Trois-Rivi è res Le 28 et 29 mai 2009 D é crochage scolaire : pour des interventions plus efficaces Pr é sentation au Colloque de l OCCOPPQ, secteur psycho é ducation Pierre Potvin Ph.D. ps. é d., ps-p é d. Consultant chercheur Professeur chercheur associ é D é partement de psycho é ducation Universit é du Qu é bec à Trois-Rivi è res Le 28 et 29 mai 2009

2 Contenu de l atelier Quelques statistiques Quelques statistiques Les efforts des 20 dernières années Les efforts des 20 dernières années Une augmentation des problèmes Une augmentation des problèmes Une approche de lutte au décrochage Une approche de lutte au décrochage Un exemple dune école Un exemple dune école Le rôle de la psychoéducatrice et du psychoéducateur Le rôle de la psychoéducatrice et du psychoéducateur Conclusion Conclusion Échange avec les participants Échange avec les participants

3 Sources de r é f é rences Mes travaux de recherche Mes travaux de recherche 3 études longitudinales sur la réussite éducative ( ) 3 études longitudinales sur la réussite éducative ( ) Une recherche-action en Gaspésie ( ) Une recherche-action en Gaspésie ( ) Lexpérience depuis 2 ans du projet pilote daccompagnement décoles secondaires (CTREQ) avec Marie-Martine Dimitri ( ) Lexpérience depuis 2 ans du projet pilote daccompagnement décoles secondaires (CTREQ) avec Marie-Martine Dimitri ( ) Les recension des écrits: Les recension des écrits: Écoles efficaces ( Archambault et Harnois, 2006; Gauthier, Mhammed, Bissonnette, et Richard, 2005) Écoles efficaces ( Archambault et Harnois, 2006; Gauthier, Mhammed, Bissonnette, et Richard, 2005) Décrochage scolaire ( Fortin, Marcotte, Potvin, Royer et Joly, J. 2006) Décrochage scolaire ( Fortin, Marcotte, Potvin, Royer et Joly, J. 2006) Pratiques efficaces (Gauthier et al, 2005 ) Pratiques efficaces (Gauthier et al, 2005 ) Transfert de la recherche ou transfert de connaissances (Gauquelin et Potvin, 2008; Potvin, 2003) Transfert de la recherche ou transfert de connaissances (Gauquelin et Potvin, 2008; Potvin, 2003) Gestion du changement ( Colerrette, Schneider, Legris, 2001, 2002, 2003; Lafortune 2008) Gestion du changement ( Colerrette, Schneider, Legris, 2001, 2002, 2003; Lafortune 2008) Méthodologies de recherche (Anadon, 2001; Savoie-Zajc, 2001) Méthodologies de recherche (Anadon, 2001; Savoie-Zajc, 2001)

4 Quelques statistiques

5 Taux de décrochage depuis 30 ans 40,5 % en 1979 à 19,0 % en 2006 ( et à 19 ans) 40,5 % en 1979 à 19,0 % en 2006 ( et à 19 ans) Forte diminution durant les 20 premières années Forte diminution durant les 20 premières années Stabilité depuis 1999 Stabilité depuis 1999 Fig. 1 - Taux de d é crochage selon l'âge (en %) 0,0 10,0 20,0 30,0 40,0 50, Ann é es % de d é crochage 17 ans 18 ans 19 ans Source : MELS, Les indicateurs de l é ducation, 2008, p. 63

6 Le décrochage au Québec ( ) Réseau public (72 CS) : 27,8 % Réseau public (72 CS) : 27,8 % Garçons : 35,1 % Garçons : 35,1 % Filles : 20,5 % Filles : 20,5 % Régions Régions Montréal (N = ) :31,5 % Montréal (N = ) :31,5 % Saguenay-Lac-Saint-Jean (N = 2 485) :14,2 % Saguenay-Lac-Saint-Jean (N = 2 485) :14,2 % Commissions scolaires Commissions scolaires Commission scolaire de Montréal :38,1 % Commission scolaire de Montréal :38,1 % Commission scolaire du Lac-Saint-Jean :15,2 % Commission scolaire du Lac-Saint-Jean :15,2 % Source : MELS, Portraits statistiques de l é ducation par r é gion, 2006

7 Extrait du rapport Ménard,(2009) p. 14

8 Les efforts des 20 dernières années

9 Les premières initiatives 1990 : Le Gouvernement fédéral lance « Lécole avant tout » 1990 : Le Gouvernement fédéral lance « Lécole avant tout » 1992 : Mise en œuvre dun plan national (Plan Pagé) 1992 : Mise en œuvre dun plan national (Plan Pagé) Enveloppe budgétaire pour la réalisation de projets favorisant la réussite, élaborés par les équipes-école Enveloppe budgétaire pour la réalisation de projets favorisant la réussite, élaborés par les équipes-école

10 Débuts de la recherche Centre de recherche et dintervention sur la réussite scolaire (CRIRES) créé en 1992 Centre de recherche et dintervention sur la réussite scolaire (CRIRES) créé en 1992 Nombreux groupes de recherche universitaire Nombreux groupes de recherche universitaire Chaires de recherche vouées à léducation Chaires de recherche vouées à léducation Fonds québécois de recherche sur la société et la culture (FQRSC) Fonds québécois de recherche sur la société et la culture (FQRSC) Programme de recherche sur la persévérance et la réussite scolaires (PRPRS) Programme de recherche sur la persévérance et la réussite scolaires (PRPRS) Plusieurs M $ investis dans la recherche en éducation Plusieurs M $ investis dans la recherche en éducation

11 Dans les années 2000 Plusieurs mesures par le MELS : Plusieurs mesures par le MELS : PSÉM, SIAA, Éveil à la lecture, Aide aux devoirs, Renouveau pédagogique au primaire et au secondaire PSÉM, SIAA, Éveil à la lecture, Aide aux devoirs, Renouveau pédagogique au primaire et au secondaire Mesures des autres réseaux : Mesures des autres réseaux : École en santé, Québec en forme, IDEO 16-17, École orientante École en santé, Québec en forme, IDEO 16-17, École orientante Fondations Fondations Loi sur linstruction publique : Loi sur linstruction publique : Plans stratégiques des CS, projets éducatifs, plans de réussite Instances régionales de concertation sur la persévérance scolaire et la réussite éducative (IRC) Instances régionales de concertation sur la persévérance scolaire et la réussite éducative (IRC) Secrétariat à la jeunesse et Stratégie daction jeunesse Secrétariat à la jeunesse et Stratégie daction jeunesse CTREQ CTREQ

12

13 Extrait du rapport Ménard,(2009) p. 17

14 Quelques constats tirés de nos recherches et de nos collaborations avec les milieux scolaires Malgré les nombreux efforts, les multiples mesures implantées et linvestissement financier des 20 dernières années, on constate que le taux de décrochage scolaire depuis 1999 na pas diminué. Nous croyons quun virage pour une plus grande efficacité dans les actions doit être effectué: Que léducation devienne une priorité politique et sociale Une plus grande alliance entre la recherche universitaire et la pratique Une utilisation plus grande des pratiques reconnues Une plus grande coordination des actions et de la concertation Des actions centrées davantage sur lélève, la classe, lécole et sa famille Formation et accompagnement des milieux ayant un taux élevé de décrochage

15 Augmentation des problèmes

16 Transformation de la réalité sociale et culturelle Lécolier : dhier à aujourdhui Lécolier : dhier à aujourdhui Le rôle de l'école : Le rôle de l'école : Gérer les problèmes : plus importants et plus fréquents (indiscipline, violence, consommation, santé mentale, etc.) Gérer les problèmes : plus importants et plus fréquents (indiscipline, violence, consommation, santé mentale, etc.) En plus dinstruire et de qualifier… socialiser En plus dinstruire et de qualifier… socialiser Gestion de classe et décole : ce nest plus ce que cétait! Gestion de classe et décole : ce nest plus ce que cétait! Le défi dapprendre pour lélève, denseigner pour l'enseignant, de gérer lécole pour la direction Le défi dapprendre pour lélève, denseigner pour l'enseignant, de gérer lécole pour la direction

17 Transformation de la réalité sociale et culturelle (suite) La réalité de la famille (reconstituée, monoparentale, etc.) La réalité de la famille (reconstituée, monoparentale, etc.) La relation parent – enfant : La relation parent – enfant : Diminution de lautorité parentale Diminution de lautorité parentale Impacts sur lautorité à lécole Impacts sur lautorité à lécole Lenfant et ladolescent : Lenfant et ladolescent : Sur-stimulés : environnement technologique (jeux, etc.), culture de lurgence Sur-stimulés : environnement technologique (jeux, etc.), culture de lurgence Sous-stimulés : milieux défavorisés Sous-stimulés : milieux défavorisés Demande une sur-stimulation des enseignants Demande une sur-stimulation des enseignants

18 Une approche de lutte au décrochage

19 Des actions centrées sur lélève, la classe, lécole et la famille Plus les interventions séloignent de lélève, de la classe et de lécole, moins elles risques dêtre efficaces Plus les interventions séloignent de lélève, de la classe et de lécole, moins elles risques dêtre efficaces Programmes prometteurs : Tenir compte de la nature multi déterminante des élèves à risque et intervenir auprès de plusieurs contextes à risque. Programmes prometteurs : Tenir compte de la nature multi déterminante des élèves à risque et intervenir auprès de plusieurs contextes à risque. Quelques constats tirés de nos recherches et de nos collaborations avec les milieux scolaires Des actions et des Programmes multidimensionnels Élèves Des compétences scolaires, sociales, stratégies cognitives, etc. Familles Des pratiques éducatives des parents, lengagement des parents dans les activités scolaires. Classe Le climat de la classe, la modification des perceptions des enseignants, la gestion de classe, la pédagogie motivationnelle, etc. École Le soutien administratif et lengagement du directeur sont déterminants pour limplantation et la réussite dun programme. Les attitudes positives du personnel envers les élèves. Les règles et procédures claires et lapplication constante. Le niveau dexigences élevé. Le climat de lécole centrée sur la tâche et la réussite scolaire.

20 Leffet école «…la recherche sur lefficacité des écoles ne se limite plus à la question de savoir si les écoles influencent ou non les résultats des élèves puisque, de toute évidence, la réponse est affirmative (Bressoux, 1994; Good et Brophy, 1986; Henchey, 2001; Lezotte, 1995; Marzano, 2000; National Institute for Direct Instruction, 2003; Reynolds et al. 2002; Teddlie et Reynolds, Teddlie et al, 1989…) » cité dans Gauthier, C., Mellouki, M., Bissonnette, S., Richard M.. Écoles efficaces et réussite scolaire des élèves à risque: Un état de la recherche.(2005).CRIFPE, Université de Laval.«…la recherche sur lefficacité des écoles ne se limite plus à la question de savoir si les écoles influencent ou non les résultats des élèves puisque, de toute évidence, la réponse est affirmative (Bressoux, 1994; Good et Brophy, 1986; Henchey, 2001; Lezotte, 1995; Marzano, 2000; National Institute for Direct Instruction, 2003; Reynolds et al. 2002; Teddlie et Reynolds, Teddlie et al, 1989…) » cité dans Gauthier, C., Mellouki, M., Bissonnette, S., Richard M.. Écoles efficaces et réussite scolaire des élèves à risque: Un état de la recherche.(2005).CRIFPE, Université de Laval. © CTREQ 2009 Dimitri, M-M, Potvin, P.20

21 Les déterminants de la réussite et de la persévérance scolaire Effet parents Milieu de vie -Le milieu socioéconomique -Qualité de vie offerte au jeune (alimentation – sommeil –activités sportives…) -Climat familial Pratiques éducatives parentales -Style éducatif parental – supervision parental -Relation parents-adolescent -Relation parents-école -Attente parentale de scolarisation Effet élève -Affiliation à des groupes de pairs -Conduites sociales (comportements) -Absentéisme -Habitudes de vie (Alimentation / sommeil) -Activités physiques -Consommation alcool/drogue -Conciliation travail-études -Niveau de dépression -Estime de soi -Perception de soi académique -Rendement scolaire en français et mathématique -Motivation (engagement) -Aspirations scolaires et professionnelles Effet enseignant -Qualité de la relation maître-élève -Qualité de la gestion de classe -Qualité des pratiques pédagogiques -Croyance de l'enseignant dans les capacités de l'élève Effet école -Arrimage primaire/secondaire et classement de l'élève -Offres de services aux élèves à risque: cheminements proposés services daide académique) services daide comportemental -Pratiques de gestion et leadership de la direction -Climat socioéducatif -Sentiment dappartenance -Relation École-famille-communauté Effet milieu – communauté -Engagement de la communauté au niveau de la lutte au décrochage -Service dorganismes communautaire daide aux parents dans l'éducation de leur jeune -Ouverture des milieux aux stages en entreprise, à l'emploi des jeunes et soucis éducatifs Réussite/échec Persévérance/ décrochage Potvin & Dimitri 2008

22 Approche centrée sur lécole et les élèves à risque École Parent Organisme communautaire Intervention jeune Absentéisme École milieu en santé Québec en forme Habitudes de vie École orientante Élève Classe

23 Approche centrée sur lécole et les élèves à risque Niveau de dé favorisation Climat socio éducatif Violence Parascolaire Relation parent ado. Pratiques parentales Soutien affectif Climat familial école-Famille Typologie de risque DDS Habitudes de vie Relation Ens.-élève Gestion de classe Pédagogie

24 La direction assiste à une présentation de la typologie délèves à risque (Fortin, Potvin et coll.) La direction demande au CTREQ dêtre accompagnée (3 à 5 ans) dans un projet de lutte au décrochage Exemple de laccompagnement dune école secondaire dans la lutte au décrochage SIAA (10) (Adapté du projet pilote C70 CTREQ (Dimitri & Potvin 2009) Création à lécole dun comité de pilotage du projet direction, CTREQ, enseignants ressource, enseignants, C.O, psychoéducateur, C.P. C.S., agent de développement SIAA C.S. (10-13 pers.) Analyse de situation (durée +- 6 mois) Données scolaires Données QES Donnée DDS (logiciel dépistage) Données sur les retards et absentéisme

25 Identification de deux cibles prioritaire daction et création de deux chantiers de travail Français (lecture) Problèmes de comportement Chantier sur les problèmes de comportement (PC) Analyse des donnée DDS (logiciel dépistage) 57% risque Deux types : PC (57%) et Dépressifs (19 %) Au niveau des PC ajout des élèves suivis par le pséd et non identifiés par le DDS Analyse des rôles et taches: pséd, éd.sp., ens.ressource, etc. Analyse du fonctionnement du local de retrait Exemple de laccompagnement dune école secondaire dans la lutte au décrochage SIAA (10) (Adapté du projet pilote C70 CTREQ (Dimitri & Potvin 2009)

26 Exemple de laccompagnement dune école secondaire dans la lutte au décrochage SIAA (10) (Adapté du projet pilote C70 CTREQ (Dimitri & Potvin 2009) Plan daction au chantier sur les PC Identification de 3 cibles daction Élèves à risque (DDS + pséd) 2 types retenus; PC + Dépressifs Pré-expérimentation dun programme ciblé pour les PC Protocole dentente avec le CLSC (médico psychosocial) pour les élèves de type Dépressif Classe Projet de soutien des enseignants en gestion classe École Développement, adaptation au secondaire du système « Encadrement par privilège Développement du Plan de réussite de lécole Le Plan de réussite de lécole se développe et sajuste en fonction des travaux du comité de pilotage et de chaque chantier. Développement en parallèle dun cadre dévaluation ( équipe daccompagnement )

27 Année 1 Hiver 2008 Résolution de problème Mobilisation de léquipe école autour de : Étape 1 Identifier les situations problématiques -Analyse de situation o Données du QES o Lire pour apprendre o Sondage lecture o Logiciel de dépistage -Identification de deux cibles o Lecture o Problèmes de comportement -Création de comités o Pilotage o 2 chantiers Année Résolution de problème Mobilisation de léquipe école autour de : Étape 2 Approfondissement de lanalyse de situation … Étape 3 Analyse des pratiques du milieu au niveau des deux cibles Étape 4 Propositions damélioration des pratiques o PC. 3 cibles o Élève o Classe o École o 2 e logiciel o Lecture : stratégies Étape 5 Mettre en œuvre … o Expérimentation de stratégies en lecture o Pré expérimentation dun programme ciblé PC Année Résolution de problème Mobilisation de léquipe école autour de : Étape 5 Mettre en œuvre les améliorations ou les nouvelles pratiques o Lecture… o Problèmes de cpt. o Élève à risque – programme ciblé o Gestion de classe o Lencadrement par privilèges o 3 e logiciel (Adapté du projet pilote C70 CTREQ (Dimitri & Potvin 2009)

28

29 Rôle du psychoéducateur de la psychoéducatrice Un leader dynamique pour lensemble de lécole Un coordonnateur des actions avec la direction adjointe Ses principales responsabilités concernent: La mission de socialisation de lélève Le soutien dans les missions dinstruire et de qualifier

30 Rôle du psychoéducateur de la psychoéducatrice Mission de socialiser Les élèves PC, code 12 et autres Les autres types délèves PIPM. Antisociaux, Dépressifs Implantation de programmes ciblés et universels Supervision du local de retrait Supervision du travail des éd.ps. Avec C.O.ou psy. responsabilité du DDS Collaboration aux actions auprès des parents – TS (CLSC), Organismes communautaires Collaboration aux autres actions : École milieux en santé, École orientante, etc. Protocole dentente avec CLSC – délégation de certains cas (Dépressifs, santé mentale, etc.)

31 Rôle du psychoéducateur de la psychoéducatrice Danger et obstacles possibles Être confiné et restreint : Aux suivis individuels des cas lourds (50% de la tâche ou +) À la gestion de crises Trop de travail, trop de cas lourds, trop de crises… pas le temps dimplanter des interventions favorisant la prévention Être pris dans une culture durgence… de certaines écoles Et bien dautres problèmes…

32 Conclusion La réussite éducative, la persévérance, la lutte au décrochage scolaire… La lutte à la pauvreté et à la défavorisation (responsabilité de lÉtat, Organismes de santé, Organismes communautaires) Laide aux familles, aux parents La valorisation des études, de lécole, de la profession enseignante Lamélioration de la relation parent enfant / ado. Rapprochement de lécole et des parents Lintervention préventive en petite enfance, préscolaire et primaire Dépistage Aide et suivi Lien entre les écoles sources et lécole secondaire Au secondaire Actions cohérentes, coordonnées – inspirées dinterventions exemplaires et de recherches Concertation – Santé – organismes du milieu.

33 Échange avec les participants


Télécharger ppt "D é crochage scolaire : pour des interventions plus efficaces Pr é sentation au Colloque de l OCCOPPQ, secteur psycho é ducation Pierre Potvin Ph.D. ps."

Présentations similaires


Annonces Google