La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Prevention de la réactivation de la tuberculose chez limmunodéprimé Dr DOUADI Youcef Pneumologie-Maladies Infectieuses Centre Hospitalier de Saint Quentin.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Prevention de la réactivation de la tuberculose chez limmunodéprimé Dr DOUADI Youcef Pneumologie-Maladies Infectieuses Centre Hospitalier de Saint Quentin."— Transcription de la présentation:

1 Prevention de la réactivation de la tuberculose chez limmunodéprimé Dr DOUADI Youcef Pneumologie-Maladies Infectieuses Centre Hospitalier de Saint Quentin

2 Amiens, 28 Avril 2005 Situations cliniques Traitement par immunosuppresseur ou Chimiothérapie Immunodépression non iatrogène Patients VIH Traitements par anti TNF

3 Amiens, 28 Avril 2005 Traitements immunosuppresseurs ou par chimiothérapie Peu d études randomisées Nombreux cas cliniques publiés Risque relatif attribuable important estimé jusque 20 ou 30 fois supérieur à l immunocompétent (ATS 2000, NEJM 2004) Traitement par corticoïdes seul à considerer si > à 10 mg / j en chronique Etude post transplantation rénale avec INH seule. Réduction non significative de la survenue de TB même s il ya une tendance positive. Recommandations variant selon la situation clinique (ATS 2000, CSHPF 2003, SPLF 2004)

4 Amiens, 28 Avril 2005 Traitements immunosuppresseurs ou par chimiothérapie Séquelles de tuberculose sans traitement approprié : – Traitement tuberculeux standard avant le traitement par immunosuppresseur Absence de signe clinique, virage IDR ou contact tuberculeux – INH 9 mois (ATS, SPLF)Voire 12 mois (CSHPF) – Alternative non validée INH-Rifampicine 3 mois

5 Amiens, 28 Avril 2005 Immunodepression non iatrogène Diabète, Insuffisance rénale dialysée, Gastrectomisé, Silicotiques… Pas d étude clinique randomisée RR estimé entre 10 et 20 fois celui de l immunocompétent. Recommandations identiques à celui de l immunodepression iatrogène

6 Amiens, 28 Avril 2005 HIV Plus de sept essais randomisés (Haïti, Ouganda, Kenya, Zambie, USA…) Plus de 2000 patients. IDR positive Diminution sous INH de 50% du Risque de TB Diminution de 10% de la mortalité attribuable Recommandations (ATS, SPLF, Dormont) – Contact Tuberculeux – IDR > 10 mm et environnement a risque – INH 9 mois

7 Amiens, 28 Avril 2005 Agents anti TNF Anticorps chimériques, ou récepteurs solubles dirigés contre le TNF- Utilisés comme anti-inflammatoires en seconde intention dans: – La polyarthrite rhumatoïde, – La maladie de Cröhn – La spondylarthrite ankylosante – Le rhumatisme psoriasique. – Leur utilisation tend à sétendre (Behcet grave, uvéite…)

8 Amiens, 28 Avril 2005 Trois anti-TNF commercialisés Infliximab : Remicade* – patients traités dont 400,000 patients PR – perfusion tous les 15 jours puis espacées Etanercept : Embrel* – > RA patients – 1 injection sous-cutanée 1 à 2 fois/sem Adalimumab: Humira* – > patients PR dans des essais contrôlés ou ouverts

9 Amiens, 28 Avril 2005 Anti-TNF et Tuberculose Rôle du TNF – Fondamental via récepteur TNFR1, dans la formation du granulome durant l'infection à M. Tuberculosis, et dans la susceptibilité aux pathogènes intra cellulaires. – favorise la capacité de phagocytose des macrophages et intervient dans l'apoptose. – nécessaire à la formation des granulomes qui vont séquestrer les mycobactéries et prévenir leur dissémination. – Des études ont montré que la présence de lésions granulomateuses indiquait une réponse immune adaptée. – l'excès de TNF alpha. par rapport à ses récepteurs peut être nocif.

10 Amiens, 28 Avril 2005 Anti -TNF et Tuberculose En 2001 (Keane, nejm ): 70 tuberculoses / patients traités par Infliximab. – Quarante patients présentaient une atteinte extra pulmonaire dont 17 cas d'atteinte disséminée. 78 % des cas apparaissaient dans un délai de 3 perfusions et 98 % dans un délai de 6 perfusions donc une apparition précoce après l'introduction de l'anti-TNF. En 2003 : 350 cas confirmés de TB active sur une estimation de 430,000 patients traités dans le monde – Incidence estimée de la TB pour les PR sous anti-TNF => 24.4 / pour les PR aux US => 6.2 / => RR : 4 – Fréquence des formes extrapulmonaires +++ – Gravité +++ au moins 4/70 décès dus à la tuberculose – Réactivation de lésions préexistantes +++ (délai survenue 12 sem)

11 Amiens, 28 Avril 2005 Anti -TNF et Tuberculose sécurité à long terme de l' infliximab : Gomez-Reino, système de surveillance post-commercialisation espagnol. Augmentation spectaculaire du nombre de cas : – Incidence de la tuberculose dans une cohorte de PR avant l'ère des anti-TNF était de 95 cas pour patients – Incidence de la tuberculose en 2000 à 1893 cas pour patients et 1113 cas en 2001.

12 Amiens, 28 Avril 2005 Anti-TNF et Tuberculose La majorité des cas de tuberculose se présente comme la réactivation d'une tuberculose latente: – Réaction positive à l'IDR, – Absence de symptômes pulmonaires ou d'anomalies radiologiques).

13 Amiens, 28 Avril 2005 Facteurs de risque de tuberculose sous infliximab RR X 4 chez les patients PR traités par infliximab Facteurs de risque : – Immunodépression médicamenteuse – Etat débilité(durée de la PR) – Age – Emmigration – Immunodépression autre Carmonaet al. J of Rheum 2003;30:

14 Amiens, 28 Avril 2005 Adalimumab et tuberculose Dans les essais de phase III, TB chez 1,5% des pts Après discussions avec la FDA, screening et prophylaxie – Europe RP – USA IDR – Pour patients IDR+, traitement préventif anti TB fda.gov, march 2003

15 Amiens, 28 Avril 2005 Etanercept et tuberculose Létanercept est un récepteur soluble à la différence d anticorps pour l infliximab et de lhumira, Il se lierait préferentiellement au TNF soluble et non membranaire Risque semble plus faible Délai médian après la première dose : 11,5mois Manadan et al., ACR 2002

16 Amiens, 28 Avril 2005 Les recommandations AFSSAPS Avant dinitier un traitement par anti-TNF, une évaluation du risque de TB latente ou active doit être réalisée : – Antécédents : tuberculose ou primoinfection traitée ou non, contage.. – IDR tuberculine à 10U et radio poumon Les problèmes de lIDR tuberculine – Interpétation après BCG – Faux négatifs en cas dimmunodépression sévère

17 Amiens, 28 Avril 2005 Les recommandations AFSSAPS Si diagnostic de tuberculose active, pas dinititiation dun traitement par antiTNF Si diagnostic de tuberculose latente : – Prophylaxie anti-tuberculeuse à débuter au moins 3 semaines avant linitiation de l anti TNF – Tous les patients doivent être informés du risque infectieux – Contact avec un médecin en cas de signes évocateurs dinfection (fièvre, toux, perte de poids…)

18 Amiens, 28 Avril 2005 Recommandations AFSSAPS (Résumé)

19 Amiens, 28 Avril 2005 Propositions de traitement pour une TB latente Rifampicine (Rifadine°) 10 mg/kg/j et isoniazide (Rimifon°) 3-5mg/kg/j, 3 mois Isoniazide seul pour 9 mois peut être utilisé chez les patients très agés, ou cirrhotiques. Rifampicine (Rifadine°) 10 mg/kg/j et pyrazinamide (Pirilène°) 20 mg/kg/j, 2 mois en cas de contre- indication à l isoniazide, sous surveillance +++ du BH

20 Amiens, 28 Avril 2005 Efficacité ? On remarque la diminution de l'incidence de la tuberculose après les recommandations de prise en charge de la tuberculose latente et de l'amélioration du dépistage mais:

21 Amiens, 28 Avril 2005 Efficacité ? Ruiz et al, exposent le cas d'une patiente ayant présenté une tuberculose sous infliximab malgré un traitement prophylactique. Femme, antécédents de PR active, et réfractaire à plusieurs traitements de fond. Bilan pré-thérapeutique : IDR positive; Tuberculose éliminée par une radio du thorax et des cultures des expectorations. Thérapeutique prophylactique mise en place par isoniazide pendant 6 mois. Après la 1l ème perfusion, leucocyturie aseptique; uroculture positive à mycobacterium tuberculosis. Le germe n'était pas résistant et la patiente a été traitée par les antituberculeux usuels.

22 Amiens, 28 Avril 2005 Conclusions Difficulté de prise en charge des situations chroniques et répétitives. Problème complexe necessitant une prise en charge multidisciplinaire. Developpement des traitements immunomodulateurs Extension des indications Quid des autres infections intracellulaires ?


Télécharger ppt "Prevention de la réactivation de la tuberculose chez limmunodéprimé Dr DOUADI Youcef Pneumologie-Maladies Infectieuses Centre Hospitalier de Saint Quentin."

Présentations similaires


Annonces Google