La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le 25 septembre – Journée des langues européennes France – Lycée Bertrand de Born, Périgueux Lalphabet et la culture bulgare Présentation faite par Tsvetanka.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le 25 septembre – Journée des langues européennes France – Lycée Bertrand de Born, Périgueux Lalphabet et la culture bulgare Présentation faite par Tsvetanka."— Transcription de la présentation:

1 Le 25 septembre – Journée des langues européennes France – Lycée Bertrand de Born, Périgueux Lalphabet et la culture bulgare Présentation faite par Tsvetanka Guéorguiéva

2 Bon voyage A travers la culture bulgare…

3 L'alphabet de Cyrille et Méthode C'est au IXe siècle, durant le premier état bulgare, que les frères Cyrille et Méthode, originaires de Salonique, créèrent l'alphabet cyrillique (à gauche, ci dessous). Il fut ensuite simplifié (à droite, ci dessous).

4 La langue bulgare Nous les Bulgares nous utilisons l'alphabet cyrillique qui comprend 30 signes, dont certains identiques à l'alphabet latin, mais ne se prononçant pas toujours de la même façon. Alphabet cyrillique L'alphabet cyrillique est un alphabet phonétique ou chaque lettre se prononce d'une seule façon.

5 Écriture Le bulgare sécrit avec lalphabet cyrillique avec quelques différences par rapport au russe. Il ne comporte en effet que 30 lettres et les prononciations peuvent ne pas être identiques.alphabet cyrilliquerusse CapitaleАБВГДЕЖЗИЙ Minusculeабвгдежзий Prononciation[a][a][b][b][v][v][g][g][d][d] [ɛ][ɛ][ʒ][ʒ] [z][z][i][i][j][j] CapitaleКЛМНОПРСТУ Minusculeклмнопрсту Prononciation[k][k][l][l][m][m][n][n] [ɔ][ɔ] [p][p][r][r][s][s][t][t][u][u] CapitaleФХЦЧШЩЪЬЮЯ Minusculeфхцчшщъьюя Prononciation[f][f][x][x] [t͡s][t͡s][tʃ][tʃ][ʃ][ʃ][ ʃ t] [ə][ə] [ʲ][ʲ] [ju][ja]

6 Le bulgare, première langue slave écrite Le saviez-vous ? La Bulgarie est la patrie de l'alphabet cyrillique et l'on peut affirmer que c'est à partir du vieux bulgare, première langue écrite des Slaves, que les autres cultures slaves se sont développées au Moyen Âge. L'Etat bulgare est né, en 681, de l'union entre deux ethnies - les slaves et les "protobulgares" venus d'Asie centrale - qui s'allièrent face à leur puissant voisin byzantin qui représentait pour eux, par ses appétits territoriaux, une menace constante. Les premiers souverains de cet Etat eurent vite conscience qu'il fallait forger puis cimenter son unité par une seule langue. Après s'être converti à l'orthodoxie, Boris 1er eut la sagesse d'acceuillir en Bulgarie les disciples des deux frères missionnaires Cyrille et Méthode chassés d'Europe centrale, et de leur offrir les meilleures conditions pour poursuivre leur oeuvre : la création d'alphabets slaves ; d'abord le glagolitique attribué à Constantin le Philosophe (plus connu sous le nom de saint Cyrille), puis le cyrillique qui porte son nom et devint l'alphabet des Slaves de l'est et du sud.

7 Le bulgare Au cours de son histoire, le bulgare s'est profondément modifié ; de langue synthétique (avec une déclinaison, comme le grec ancien, le latin, le russe encore aujourd'hui), il est devenu peu à peu analytique, comme le français : ainsi, par exemple, les fonctions sont exprimées à l'intérieur de la phrase non plus par des cas mais par des prépositions, et un article défini se développe, postposé au nom, l'infinitif est remplacé par une subordonnée. Tous ces traits se retrouvent, peu ou prou, d'ailleurs, dans les autres langues balkaniques et font que parmi les langues slaves, le bulgare est certainement celle dont la syntaxe est la plus proche de la syntaxe française. Si son système verbal est complexe (du fait des aspects, des nombreux temps et modes, dont le médiatif inconnu en français), celui du français n'est guère aisé non plus ! Vous aurez certes, à vous familiariser avec un autre alphabet et ses trente lettres, mais cela va vite et le bulgare ne présente pas de difficulté orthographique majeure : le plus souvent, il se prononce comme il s'écrit.

8 Transcription de lalphabet bulgare A, a : a Б, б : b В, в : v Г, г : g comme dans « gare » Д, д : d Е, е : è sous accent – é hors accent Ж, ж : j З, з : z

9 Suite de lalphabet И, и : i Й, й : ï comme dans yak ou paille К, к : k Л, л : L М, м : m Н, н : n О, о : o П, п : p Р, р : r С, с : s ou ss Т, т : t

10 Suite de lalphabet У, у : ou Ф, ф : f Х, х : kh Ц, ц : ts Ч, ч : tch Ш, ш : ch Щ, щ : cht Ъ, ъ : eu comme dans « beurre » Ь, ь : io Ю, ю : iou Я, я : ia

11 Lumières

12 Lalphabet bulgare Au 9ème siècle lEtat bulgare évoluait dans une situation politique pour le moins compliquée. Le christianisme sétablissait durablement en Europe, déchiré déjà entre catholiques et orthodoxes. Il fallait que la Bulgarie sadapte. Le khan Boris Ier, qui régnait à cette époque ( ) introduit le christianisme en Bulgarie, bon gré ou par la force. Pour autant, les saintes écritures, écrites en latin, grec ou hebreu, nétaient pas compréhensibles ni pour les Slaves ni pour les Bulgares. Le besoin dun alphabet propre simposait.

13 La grammaire: (succint) La grammaire bulgare ressemble en de nombreux points au français. Utilisation des auxiliaires être et avoir, construcion des phrases similaires ( sujet - verbe - complément, avec mobilité des compléments possible avant le verbe ou le sujet...), absence de déclinaisons autres que les genres et le pluriel (à la différence du russe ou de l'allemand). Les genres: le bulgare possède 3 genres (masculin: tous les mots se terminant par une consonne; ex: мъж, prononc. "maj", homme. feminin: tous les mots se terminant par a ou я; ex: жена, prononc. "jena", femme. neutre: tous les mots se terminant par une voyelle autre que a ou я; ex: дете, prononc. "dété", enfant.) L'article est utilisé en suffixe en rajoutant "ът" (at) aux noms masculins, "та" (ta) aux noms feminins, "то" (to) aux nomx neutres. ( мъжът, majat, l'homme; жената, jenata, la femme; детето, deteto, l'enfant) Le pluriel est construit par un suffixe qui transforme la dernière lettre selon le genre. le plus simple et le plus courant, c'est le "а" qui se transforme en "и" : жена ( jena, femme) devient жени (jeni, femmes).

14 Les frères Cyrille et Méthode - créateurs dalphabet A cette époque, la Bysance avait accueilli un certain nombre de laristocratie bulgare. Cyrille et Méthode étaient issus notamment dune telle famille. Ils se sont retrouvés à la cour royale bulgare après linvitation du roi Boirs et à la suite de leurs missions en Moravie. Une liberté totale leur fut accordée pour le développement de leurs activités épistolaires. Ils créérent dabord un premier alphabet, connu sous le nom de glagolitique. Celui-ci ne perdura pas après la disparition des deux frères.

15 Lapparition du cyrillique Lalphabet cyrillique tel quon le connaît aujourdhui est une reprise du glagolitique, réalisé par lun des plus brillants élèves des deux frères - Kliment, dit Kliment Ohrdiski (dOhride). Le glagolitique ne savérait pas satisfaisant car il fut plus adapté pour les Slaves de la région de Thessalonique, quaux Slaves/Bulgares en général. Il fallait adapter certaines sonorités propres. Le nouvel alphabet gagna vite en popularité et fut adopté par les Serbes, ensuite par les Russes.

16 Le cyrillique et la Renaissance bulgare du 19ème siècle Lalphabet était cette petite lumière qui permit aux Bulgares de traverser la période noire de la domination ottomane. Le premier à faire revivre lesprit bulgare était le prêtre Païssii qui écrit lHistoire Slavo-bulgare à la fin du 18ème siècle. Ainsi les Bulgares se souvinrent quils avaient eu jadis, eux aussi, un grand royaume, une puissante armée, de grandes villes et des centres culturels.

17 La langue d´aujourd´hui La langue bulgare commence à se présenter sous une forme littéraire à lépoque de lÉveil national. Elle se caractérise avec la disparition des cas et lemploi dun article postpositif, neuf temps du verbe, etc. En Bulgarie daujourd`hui existent plusieurs dialectes régionaux, qui peuvent être groupés en deux ­ de l`Est et de l`Ouest. La différence dans le vocabulaire est insignifiante ­ environ 20 % de mots sont différents.

18 Le 24 Mai La fête du 24 Mai est considérée comme lune de plus nobles et belles célébrations de toutes les fêtes officielles en Bulgarie. Fête nationale, le 24 Mai symbolise lévéil national, lessor et lindépendance culturelle de la Bulgarie. Les écoles, les rues, les manifestations publiques - tout le monde sy met.

19 Les monuments de patrimoine

20 Les monuments Hormis les vestiges archéologiques thraces ou romains, les mosquées ottomanes, les villages pittoresques et les multiples villes aux bâtiments classés, c'est incontestablement autour des églises et des monastères que la Bulgarie cristallise toute la beauté et la richesse de son patrimoine culturel.

21 Le monastère de Rila A 120 km de Sofia, le monastère de Rila est installé au creux de la plus haute chaîne de montagne des Balkans et même de l'Europe du sud-est. Fondé au Xe siècle et classé au patrimoine mondial de l'Unesco, il est sans doute le plus célèbre de Bulgarie. Cette merveille, dont la plupart des bâtiments datent du XIVe siècle, évoque une sorte de forteresse tibétaine abritant une splendide église et un riche musée historique.

22 Le monastère de Bachkovo Le monastère de Bachkovo, au sud de Plovdiv, fondé en 1083 a une trentaine de kilomètre au sud de Plovdiv, au cœur des montagnes Rhodopes. Fondé au XIème siècle, il devint bulgare au XIVème siècle.

23 La tombe thrace de Kazanlak Le tombeau thrace de Kazanlak date de la fin du IVe siècle avant JC. Découvert en 1944, il est classé depuis 1979 au patrimoine mondial de l'Unesco. Il est réputé pour ses peintures murales qui comptent parmi les mieux préservées de la période hellénistique en Bulgarie.

24 Le chevalier de Madara Madarskiat konnik – Le chevalier de Madara. Un relief rupestre, taillé dans les roches de Madara. Cest le monument le plus important de lart monumental de lépoque du Moyen Age précoce, prouvant que les Bulgares portent le principe et la culture indo-européens et sont une nation hautement civilisée. Le chevalier de Madara est choisi comme le symbole bulgare sur leuro.


Télécharger ppt "Le 25 septembre – Journée des langues européennes France – Lycée Bertrand de Born, Périgueux Lalphabet et la culture bulgare Présentation faite par Tsvetanka."

Présentations similaires


Annonces Google