La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Cest le lundi 5 octobre 1959, vers 10 heures du matin, que le ministre M.Soustelle, venant de Tahiti, arriva par un avion de la Compagnie T.A.I.,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Cest le lundi 5 octobre 1959, vers 10 heures du matin, que le ministre M.Soustelle, venant de Tahiti, arriva par un avion de la Compagnie T.A.I.,"— Transcription de la présentation:

1

2

3

4 Cest le lundi 5 octobre 1959, vers 10 heures du matin, que le ministre M.Soustelle, venant de Tahiti, arriva par un avion de la Compagnie T.A.I., qui atterrit à laérodrome de Lavegahau. Le général de Gaulle déléguait son ministre pour prendre contact avec les autorités du protectorat, aussi bien les autorités autochtones que les autorités françaises immédiates. Le 9 décembre 1959, un avion Lancaster apportait le texte du décret, fixant le référendum au dimanche 27 décembre Tous les Wallisiens et Futuniens domiciliés à Wallis et Futuna, ainsi quen Nouvelle-Calédonie et aux Nouvelles-Hébrides, étaient appelés à répondre « Oui » ou « Non » à la question suivante : «Désirez-vous que les îles Wallis et Futuna fassent partie intégrante de la République française sous la forme dun territoire doutre-mer ?». Le dimanche 27 décembre 1959, lensemble de la population des Wallisiens et des Futuniens alla aux urnes. Voici le résultat de ce référendum : Referundum du statut de 1961

5 Un extrait du statut de 1961 Document 5 : Titre 1er : organisation et régime juridique Article 1 : Les îles de Wallis, Futuna, Alofi et les îlots qui en dépendent constituent, sous la dénomination de « Territoire des îles Wallis et Futuna », un territoire doutre-mer doté de la personnalité morale et de lautonomie administrative et financière. Le territoire des îles Wallis et Futuna est représenté au Parlement de la République et au Conseil économique et social dans les conditions définies par les lois organiques. Article 2 : Les originaires du territoire des îles Wallis et Futuna ont la nationalité française. Ils jouissent des droits, prérogatives et libertés attachés à la qualité de citoyen français et sont soumis aux mêmes obligations. Ceux dentre eux qui nont pas le statut de droit commun conservent leur statut personnel tant quils ny ont pas expressément renoncé. Article 3 : La République garantit aux populations du territoire des îles Wallis et Futuna le libre exercice de leur religion, ainsi que le respect de leurs croyances et de leurs coutumes en tant quelles ne sont pas contraires aux principes généraux du droit et aux dispositions de la présente loi. [...] Article 7 : [...] Pour lexercice de ces compétences dans le territoire, la République dispose de services siégeant à Nouméa, ou de ladministrateur supérieur du territoire, dans les conditions qui seront définies par décret. Ladministration de la justice relève également de la République. [...] Titre III : Institutions territoriales Section I : le chef du territoire Article 9 : Ladministrateur supérieur des îles Wallis et Futuna exerce les fonctions de chef du territoire. [...] Loi n° du 29 juillet 1961 conférant aux îles Wallis et Futuna le statut de territoire doutre-mer (Version consolidée au 22 février 2007)

6 Quelques dates importantes pour lévolution du territoire suite au statut. 03/03/1957 Premier vol régulier Wallis-Nouméa sur un DC3 27/12/1959 Approbation par referendum du statut de TOM 29/07/1961 Promulgation de la loi n° conférant a Wallis-et-Futuna le statut de TOM 20/05/1964 Arrête n° 19 portant organisation des circonscriptions administratives 15/12/1968 Mise en service du premier réseau téléphonique de Wallis 29/01/1969 Inauguration des bureaux de lAdministration Supérieure a Havelu 17/05/1969 Ouverture de la Paierie de MataUtu 18/08/1970 Première liaison aérienne Wallis-Futuna (vol expérimental) 29/07/1986 Inauguration de la télévision a Matalaa 12/12/1986 Livraison du Twin Otter Ville de Paris, offert par Jacques CHIRAC 24-29/12/1986 Le cyclone Raja fait dimportants dégâts a Futuna 19/09/1987 Inauguration de lélectricité a Futuna 24/08/1989 Inauguration de la station terrienne de France Câble Radio (FCR) 12/03/1993 Tremblement de terre a Futuna, 6,3 sur léchelle de Richter 01/04/1998 Première connexion internet sur réseau téléphonique commute (RTC) 28/03/2003 Révision constitutionnelle et passage de TOM à COM 15/05/2005 Début de la crise coutumière 10/09/2007 Mise en service de lADSL par le SPT et France Câble Radio Du protectorat au statut actuel Du fait de cette présence française, une demande de protectorat émanant de la reine Amelia est présentée au gouvernement français et ratifie en 1887 pour Wallis et en 1888 pour Futuna. Linstallation dun résident de France a Wallis officialise ce protectorat. Pourquoi devenir un TOM : En 1942, Uvea est utilisée comme base arrière par les Etats-Unis pour répondre a lavancée des troupes japonaises soldats sinstallent alors a Wallis : ils introduisent des biens de consommation courante et réalisent des chantiers dinfrastructures commandites par larmée. Lile connait une période dabondance. Laprès-guerre est marque par la crise économique et linstabilité politique. Le 27 décembre 1959, les iles Wallis-et-Futuna adoptent largement, a 94,4 % des voix, le statut de Territoire dOutre-mer. La loi n° du 29 juillet 1961 fixe un an et demi plus tard le statut du Territoire. Les conséquences du statut de 1961 : Dans les années , alors que les mines de nickel calédoniennes connaissent une forte expansion, Wallis-et-Futuna subit ses premières vagues démigration massives vers cette collectivité voisine, flux qui na jamais été interrompu depuis. La population dorigine wallisienne et futunienne résidant aujourdhui en Nouvelle-Calédonie est estimée a plus de personnes, ce qui est supérieure a la population du Territoire elle-même. Suite a la révision constitutionnelle du 28 mars 2003, le Territoire de Wallis-et-Futuna devint une Collectivité dOutre-mer a statut particulier, sans que le statut de 1961 nait été modifie.


Télécharger ppt "Cest le lundi 5 octobre 1959, vers 10 heures du matin, que le ministre M.Soustelle, venant de Tahiti, arriva par un avion de la Compagnie T.A.I.,"

Présentations similaires


Annonces Google