La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La société française au XVIIe siècle Chapitre 3 Sciences Humaines 9/10.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La société française au XVIIe siècle Chapitre 3 Sciences Humaines 9/10."— Transcription de la présentation:

1 La société française au XVIIe siècle Chapitre 3 Sciences Humaines 9/10

2 Lhiérarchie de lépoque Le roi Les aristocrates Travailleurs et cerfs La bourgeoisie

3 Les paysans Ils ne savaient ni lire ni écrire en général, travaillaient dur et ne tiraient pas grande chose de leur travail. Ils étaient obligés de travailler sur le domaine seigneurial et pour participer aux projets gouvernementaux.

4 La vie urbaine Dans les années 1700, Paris était de loin la plus grande ville en France 600,000 personnes! La plupart des gens qui habitaient Paris et les autres villes étaient venus de la campagne à la recherche de travail. Beaucoup de gens étaient donc pauvres et vivaient dans les taudis.

5 La bourgeoisie La classe moyenne en France. La bourgeoisie jouait un rôle important dans léconomie parce quils investissaient dans de nouvelles entreprises. Difficile pour les membres de la bourgeoisie à sauter de classe à cause des monopoles qui existaient.

6 Louis XIV, lextravagant Roi-Soleil Il a regné sur la France pendant 72 ans à à 1715 Il se considérait comme le maître de la vie intellectuelle et artistique en France. Il a choisi son nom, Roi- Soleil, parce que, selon lui, il éclairait la nation. >. >.

7 Le palais de Versailles Louis a forcé des nobles influents dy vivre avec lui.

8 Au bord du désastre Louis XIV sest engagé dans plusieurs guerres afin de promouvoir ses intérêts et agrandir le territoire français. La plupart ont échoué. La plupart ont échoué. Elles ont épuisé ses finances. Elles ont épuisé ses finances. Sous le règne de Louis XIV, le déficit du gouvernement représentait le double de ses revenus.

9 Louis XV Il est monté sur le trône à la mort de Louis XIV, son arrière- grand-père, en Il avait cinq ans. Il avait cinq ans. Pendant son règne, les extravagances de la cour et lincapacité du gouvernement de réaliser des réformes économiques et socials ont conduit la France au bord du désastre.

10 Le règne de Louis XVI Il est monté sur le trône en Il nétait pas préparé à être roi et, malgré son charme, il ne possédait pas les qualités nécessaires à un roi de France pour affronter les troubles qui sannonçaient. Souvent, il laissait les autres prendre les décisions à sa place. Ce que je désir le plus, cest dêtre aimé. - Louis XVI

11 Louis XVI - continué Louis XVI ne bénéficiait pas du soutien de la classe moyenne. Les gens daffaires et les professionnels étaient les plus frustrés par le système et auraient acceuilli un changement avec joie. Ces gens instruits et informés ne comprenaient pas linaction du gouvernement.

12 Marie Antoinette En 1770, Louis XVI a épousé Marie Antoinette. Elle venait de lAutriche, un pays ennemi, et était impopulaire dès le départ. Extravagante, elle adorait les belles choses et dépensait des fortunes sur les bijoux. Elle avait des opinions très définies sur le gouvernement, mais elle manquait de connaissances ou dexpérience pour justifier son jugement.

13 De nouvelles idées Plusieurs philosophes ont vécu durant ce temps, et ont été des catalyseurs de la Révolution. De nombreux philosophes français rejetaient la monarchie absolue et favorisaient la démocratie, que lAngleterre avait gagnée au prix dune révolution, de même que les États-Unis après 1776.

14 Le siècle des lumières La science et lintelligence dominaient. Isaac Newton en Angleterre. La loi de la gravité universelle La loi de la gravité universelle John Locke, un philosophe anglais La philosophie de lempiralisme La philosophie de lempiralisme Rousseau, Voltaire et Montesquieu Des philosophes de renommée internationale Des philosophes de renommée internationale Voltaire était contre lÉglise et pour la liberté des pensées. Voltaire était contre lÉglise et pour la liberté des pensées. Montesquieu croyait que le roi devait travailler main dans la main avec les parlements élus. Montesquieu croyait que le roi devait travailler main dans la main avec les parlements élus. Rousseau proposait un contrat social, un accord, selon lequel chacun acceptait de respecter certaines règles. Il croyait dans lharmonie naturelle. Rousseau proposait un contrat social, un accord, selon lequel chacun acceptait de respecter certaines règles. Il croyait dans lharmonie naturelle. Plusieurs écrivains ont été arrêtés ou exilés.

15 Le début de la Révolution Une crise Les sommes que Louis XVI et ses successeurs dépensaient provenaient essentiellement des taxes et de lexploitation des classes moyenne, ouvrière et paysanne et non des bénéfices réalisés par les nouvelles entreprises. Sous le règne de Louis XVI, la France était au bord de la faillite et la Révolution, imminente. Une série de désastres sont survenues dans les années 1780 ont aggravé la situation. La famine, plus de enfants ont été abandonnés chaque année. La famine, plus de enfants ont été abandonnés chaque année. Le chômage, ils mouraient de faim et navaient plus rien à perdre. Le chômage, ils mouraient de faim et navaient plus rien à perdre.

16 Une crise - continué Pendant la Révolution, la populace parisienne était très violente. Elle a appuyé des mesures extrèmes qui ont contribué à lavènement de la Terreur. Louis XVI a réagi en faisant imprisonner, ou parfois guillotiner, les révolutionnaires.

17 Les états généraux Une sorte de parlement qui se réunissait que sur convocation du roi, ce qui était rare. Le vote des classes priviligiées – les aristocrates et les membres du clergé – avait deux fois plus de poids que celui de la classe moyenne. Louis XVI a convoqué les é.g. à Versailles, en 1789, parce que le pays était en faillite. La dernière convocation des é.g. a été en 1614! La dernière convocation des é.g. a été en 1614! Les membres des é.g. ont refusé daccéder aux désirs du roi. Malgré quelques conflits internes, le peuple français navait pas perdu lespoir de voir un jour sinstaller une démocratie.

18 Lesprit révolutionnaire sintensifie Les gens du peuple pressentaient de grands événements, et lesprit révolutionnaire les a gagné rapidement. Ils ont occupé la ville de Versailles par milliers, impatients dentendre les dernières nouvelles et surtout, la proclamation de la démocratie. Ils savaient quils vivaient une page dhistoire. Ils savaient quils vivaient une page dhistoire. Ils ont essayé à fonder un nouveau gouvernment: lAssemblée nationale constituante, afin délaborer une nouvelle constitution.

19 La prise de la Bastille Le calme a été de courte durée. La foule sest attaquée aux prisons de la ville dans lespoir de libérer les prisonniers politiques. Louis XVI a envoyé des mercenaires étrangers sur Paris et Versailles. Puisque le roi combattait la Révolution avec des soldats, le peuple a pris les armes aussi. Le 14 juillet 1789, une immense foule a attaqué et a pris la forteresse de la Bastille, la prison royale. Il y avait sept prisonniers, et tous ont été libérés. La foule coupa la tête du gouverneur et la promené dans les rues de Paris. La prise de la Bastille a effrayé Louis XVI. Afin dassurer lordre dans Paris, les citoyens ont formé une nouvelle armée, la Garde nationale, commandée par le marquis de La Fayette, héros de la révolution américaine.

20 La grande peur Paris et Versailles ont été les principaux foyers de la Révolution, mais lesprit révolutionnaire sest propagée rapidement. La paysannerie craignait que les troupes royales et les nobles arrêtent la Révolution. Cette crainte dune répression sest transformé en panique, la Grande Peur, qui a gagné rapidement les régions rurales. Les paysans ont attaqué les châteaux des aristocrates, les ont incendiés et ont tué des centaines de personnes. Ils ont envahi les bureaux de ladministration et ont brûlé les registres qui attestaient leurs obligations envers les seigneurs féodaux. La Grande Peur sest répandu dans presque toute la France.

21 Paris et le Roi Le 4 août 1789, lAssemblée nationale constituante sest réunie à Versailles. Elle a aboli les droits et privilèges féodaux, et a mis fin au servage. Ensuite, elle a déclaré tous les citoyens égaux devant la loi. Ces changements étaient extraordinaires!

22 Une révolution qui a englouti ses propres enfants


Télécharger ppt "La société française au XVIIe siècle Chapitre 3 Sciences Humaines 9/10."

Présentations similaires


Annonces Google