La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

QUEST-CE QUE LA SCIENCE ECONOMIQUE ? « Si vous êtes un bon économiste, vous serez réincarné en physicien, si vous êtes un mauvais économiste, vous serez.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "QUEST-CE QUE LA SCIENCE ECONOMIQUE ? « Si vous êtes un bon économiste, vous serez réincarné en physicien, si vous êtes un mauvais économiste, vous serez."— Transcription de la présentation:

1 QUEST-CE QUE LA SCIENCE ECONOMIQUE ? « Si vous êtes un bon économiste, vous serez réincarné en physicien, si vous êtes un mauvais économiste, vous serez réincarné en sociologue » - attribué à un professeur déconomie indien Si les économistes parvenaient à se cantonner dans le rôle dhommes modestes et compétents sur le même plan que les dentistes, ce serait merveilleux ! – Keynes «Les économistes ont su prévoir avec succès neuf des cinq dernières récessions.» - Paul Samuelson 1Qu'est ce que la science économique ?

2 2

3 1- Une première définition de léconomie : la science des richesses Mot « économie » apparaît dans la Grèce ancienne Science de la gestion domestique (mais aussi de la gestion publique) 3Qu'est ce que la science économique ?

4 "L'économie est l'art de gouverner un hôtel (maison) et les appartenances pour acquérir des richesses" Nicolas ORESME – L'Ethique "L'économie ne signifie, dans l'acception ordinaire, que la manière d'administrer son bien ; elle est commune à un père de famille et à un surintendant des finances du royaume. La première économie, celle par qui subsistent toutes les autres est celle de la campagne. (…) L'économie d'un Etat n'est précisément que celle d'une grande famille." VOLTAIRE – Dictionnaire philosophique – Qu'est ce que la science économique ?

5 Conception moderne de léconomie se forme à partir du 17 ème siècle Mutation intellectuelle Mutation économique et sociale Interrogation sur la « richesse » " L'économie politique montre comment se forment, se distribuent et se consomment les richesses. " Jean Baptiste SAY : Traité d'économie politique, I, page 1, Qu'est ce que la science économique ?

6 Texte « fondateur » : Adam Smith « Essai sur la nature et les causes de la richesse des nations » Qu'est ce que la science économique ?

7 Deux questions majeures - Quest-ce que la richesse ? - Comment peut-on penser la coordination dindividus libres et autonomes ? "Ce n'est pas de l'altruisme du boucher, du brasseur ou du boulanger, que nous attendons notre repas, mais de l'attention qu'ils accordent à leur propre intérêt. Nous nous adressons, non pas à leur sentiment d'humanité, mais à leur égoïsme, et on ne leur parle jamais de nos besoins mais des avantages qu'on va leur procurer". Adam SMITH – La richesse des nations – Qu'est ce que la science économique ?

8 8 « Un nombreux essaim dabeilles habitait une ruche spacieuse. Là, dans une heureuse abondance, elles vivaient tranquilles. Ces mouches, célèbres par leurs lois, ne létaient pas moins par le succès de leurs armes, et par la manière dont elles se multipliaient. Leur domicile était un séminaire parfait de science et dindustrie. » « Qui pourrait détailler toutes les fraudes qui se commettaient dans cette ruche ? Celui qui achetait des immondices pour engraisser son pré, les trouvait falsifiés dun quart de pierres et de mortier inutiles et encore, quoique dupe, il naurait pas eu bonne grâce den murmurer, puisquà son tour il mêlait parmi son beurre une moitié de sel. La justice même, si renommée pour sa bonne foi quoique aveugle, nen était pas moins sensible au brillant éclat de lor. Corrompue par des présents, elle avait souvent fait pencher la balance quelle tenait dans sa main gauche. » « Tel était létat florissant de ce peuple. Les vices des particuliers contribuaient à la félicité publique. Dès que la vertu, instruite par les ruses politiques, eut appris mille heureux tours de finesse, et quelle se fut liée damitié avec le vice, les plus scélérats faisaient quelque chose pour le bien commun. » « Que dis-je ! Le vice est aussi nécessaire dans un Etat florissant que la faim est nécessaire pour nous obliger à manger. Il est impossible que la vertu seule rende jamais une Nation célèbre et glorieuse. » Bernard de MANDEVILLE – La fable des abeilles

9 Qu'est ce que la science économique ?9 Une volonté scientifique : identification de lois à validité universelle « Le travail, ainsi que toutes choses que lon peut acheter ou vendre, et dont la quantité peut augmenter ou diminuer, a un prix naturel et un prix courant. Le prix naturel du travail est celui qui fournit aux ouvriers, en général, les moyens de subsister et de perpétuer leur espèce sans accroissement ni diminution. Les ressources qua louvrier pour subvenir à son entretien et à celui de la famille nécessaire pour maintenir le nombre des travailleurs, ne tiennent pas à la quantité dargent quil reçoit pour son salaire, mais à la quantité de subsistances et dautres objets nécessaires ou utiles dont lhabitude lui a fait un besoin, et quil peut acheter avec largent de ses gages. Le prix naturel du travail dépend donc du prix des subsistances et de celui des choses nécessaires ou utiles à lentretien de louvrier et de sa famille. » « Le prix courant du travail est le prix que reçoit réellement l'ouvrier, d'après les rapports de l'offre et la demande, le travail étant cher quand les bras sont rares, et à bon marché lorsqu'ils abondent. Quelque grande que puisse être la déviation du prix courant relativement au prix naturel du travail, il tend, ainsi que toutes les denrées, à s'en rapprocher. » « Quand le prix courant du travail est au-dessous de son prix naturel, le sort des ouvriers est déplorable, la pauvreté ne leur permettant plus de se procurer les objets que l'habitude leur a rendu absolument nécessaires. Ce n'est que lorsqu'à force de privations le nombre des ouvriers se trouve réduit, ou que la demande de bras s'accroît, que le prix courant du travail remonte de nouveau à son prix naturel. » David Ricardo – Principes de léconomie politique et de limpôt

10 Qu'est ce que la science économique ?10 Léconomie est-elle une science politique ? " Le grand objectif de l'économie politique d'un pays est d'accroître la richesse et la puissance de ce pays » "L'économie politique, considérée comme une branche de la science du statesman ou législateur, propose deux objets distincts : premièrement, de procurer au peuple en abondance revenu ou subsistance, ou plus précisément, de le rendre capable de se procurer lui-même ce revenu ou cette subsistance ; et deuxièmement, de fournir à l'État ou au commonwealth un revenu suffisant pour les services publics. Elle se propose d'enrichir à la fois le peuple et le souverain." Adam SMITH – La Richesse des Nations

11 Qu'est ce que la science économique ?11 Léconomie est-elle une science historique ? - Question se pose à partir de Karl Marx " Léconomie, cest létude des mécanismes de production, déchange, et de consommation dans une structure sociale donnée et des interdépendances entre ces mécanismes et cette structure " Jacques ATTALI et Marc GUILLAUME – L'antiéconomique

12 Qu'est ce que la science économique ?12 2- Une deuxième définition de léconomie : la science des choix la notion de rareté La nécessité de choix Les coûts dopportunitésLes coûts dopportunités Limportance de la rationalité et de lanalyse coût - avantageLimportance de la rationalité et de lanalyse coût - avantage

13 Qu'est ce que la science économique ?13 Définition de léconomie de L. Robbins (1931) « The science which studies human behaviour as a relationship between ends and scarce means which have alternative uses » "L'économie est la science qui étudie le comportement humain en tant que relation entre les fins et les moyens rares à usage alternatif" Lionel ROBBINS

14 Qu'est ce que la science économique ?14 Un principe danalyse : lindividualisme méthodologique Pour comprendre et expliquer les phénomènes humains, il est nécessaire de remonter à leurs véritables éléments, aux économies individuelles dans la collectivité, et de rechercher les lois selon lesquelles l'économie sociale provient de lois individuelles. Carl MENGER

15 Qu'est ce que la science économique ?15 "Tout d'abord nous devons prendre acte du fait que toute action est accomplie par des individus. Une collectivité agit toujours par l'intermédiaire d'un ou plusieurs individus dont les actes sont rapportés à la collectivité comme à leur source secondaire. C'est la signification que les individus agissants, et tous ceux qui sont touchés par leur action, attribuent à cette action, qui en détermine le caractère. (…) "La vie d'une collectivité est vécue dans les agissements des individus qui constituent son corps. Il n'existe pas de collectif social concevable, qui ne soit opérant à travers les actions de quelque individu. La réalité d'une entité sociale consiste dans le fait qu'elle dirige et autorise des actions déterminées de la part d'individus. Ainsi la route pour connaître les ensembles collectifs passe par l'analyse des actions des individus. » Ludwig Von MISES – L'Action Humaine

16 Qu'est ce que la science économique ?16 lélargissement du raisonnement économique « J'ai commencé à m'interroger sur le crime dans les années 1960 alors que je me rendais à l'Université de Columbia pour la soutenance d'un étudiant en théorie économique. J'étais en retard et j'ai dû décider rapidement entre laisser ma voiture dans un parking payant ou risquer une contravention pour l'avoir garée illégalement dans la rue. J'ai calculé la probabilité d'avoir une contravention, l'importance de l'amende et le coût d'une place de parking. J'ai décide de prendre le risque et de me garer clans la rue. (Je n'ai pas eu de contravention). Comme je me dirigeais vers la salle d'examen en marchant le long des bâtiments, il me vint à l'esprit que les autorités de la ville avaient probablement fait la même analyse. La fréquence des inspections des véhicules en stationnement et l'importance de l'amende imposée aux contrevenants devaient dépendre de leurs estimations des calculs effectués par les contrevenants potentiels comme moi. Bien entendu, la première question que j'ai posée à ce malheureux étudiant fut d'élaborer le comportement optimal des délinquants et de la police, chose que je n'avais pas encore faite. (…) Le point de départ de mes recherches sur la famille est l'hypothèse que quand des hommes et des femmes décident de se marier, d'avoir des enfants ou de divorcer, ils cherchent à maximiser leurs utilités en comparant les avantages et les coûts. Donc, ils se marient s'ils espèrent vivre mieux qu'en restant célibataires, et ils divorcent s'ils espèrent améliorer leur bien-être. » Gary BECKER - Journal des Économistes et des Études Humaines, vol.4 n°2&3 - Juin/Septembre 1993.

17 Qu'est ce que la science économique ?17 3 – Quelques débats autour de la scientificité de léconomie 3.1 Peut-on parler de lois en économie ? Question : peut-on construire en économie des lois comparables à celles que lon trouve dans les sciences de la nature ? Thèse 1 : possibilité didentifier un certain nombre de lois fondamentales en économie Cf. loi de loffre et de la demande " Les actions humaines présentent certaines uniformités, et cest seulement grâce à cette propriété quelles peuvent faire lobjet dune étude scientifique. Ces uniformités portent encore un autre nom ; on les appelle des lois. Quiconque étudie une science sociale, quiconque affirme quelque chose au sujet des effets de telle ou telle mesure économique, politique ou sociale, admet implicitement lexistence de ces uniformités, sinon son étude naurait pas dobjet, ses affirmations seraient sans fondement." V. Pareto : Manuel déconomie politique

18 Qu'est ce que la science économique ?18 Thèse 2 : spécificités de léconomie interdisent de construire des lois comparables à celle des sciences de la nature Il y a danger "à appliquer à l'économie politique une méthode qui est excellente pour les sciences physiques, mais qui ne saurait être appliquée sans discernement à un ordre de phénomènes dont les causes sont si variables, si complexes, et dans lesquelles intervient surtout cette cause éminemment variable et irréductible en formule algébrique: la liberté humaine » Emile Levasseur (commentaire sur les travaux de Walras) Conclusion : on peut identifier des lois « relatives et conditionnelles » « Les éventuelles lois sont contingentes soit à une liste extrêmement précise dhypothèses et de conditions analytiques pour les approches théoriques, soit à la restriction à un espace géographique et une période historique pour les approches économétriques. (…) En ce sens, les économistes devraient saffranchir du modèle des sciences de la nature et abandonner lidée dune mathématique économique ou dune physique sociale comme objectif et méthode dexplicitation des lois économiques. » Robert Boyer – Peut-on mettre en évidence des lois économiques

19 Qu'est ce que la science économique ? La place des mathématiques en économie « Léconomie littéraire est supérieure à léconomie mathématique, mais elle est trop difficile pour moi » Paul Samuelson Principe de Walras : utilisation des mathématiques pour fonder une « économie politique pure »

20 Qu'est ce que la science économique ?20 (…) il y a une économie politique pure qui doit précéder l'économie politique appliquée, et cette économie politique pure est une science tout à fait semblable aux sciences physico-mathématiques. (…) Si l'économie politique pure, ou la théorie de la valeur d'échange et de l'échange, c'est-à- dire la théorie de la richesse sociale considérée en elle-même, est, comme la mécanique, comme l'hydraulique, une science physico-mathématique, elle ne doit pas craindre d'employer la méthode et le langage des mathématiques. (…) (…) l'économie politique pure doit emprunter à l'expérience des types d'échange, d'offre, de demande, de marché, de capitaux, de revenus, de services producteurs, de produits. De ces types réels, elle doit abstraire, par définition, des types idéaux, et raisonner sur ces derniers, pour ne revenir à la réalité que la science une fois faite et en vue des applications. Nous aurons ainsi, sur un marché idéal, des prix idéaux qui seront dans un rapport rigoureux avec une demande et une offre idéales. Et ainsi de suite. (…) Quant au langage, pourquoi sobstiner à expliquer très péniblement et très incorrectement, comme la souvent fait Ricardo, (…) en se servant de la langue usuelle, des choses qui, dans la langue des mathématiques, peuvent sénoncer en bien moins de mots, dune façon bien plus exacte et bien plus claire ? Léon Walras – Eléments déconomie politique pure

21 Qu'est ce que la science économique ?21 Formalisation mathématique justifiée par trois arguments principaux - mise en évidence des hypothèses et construction rigoureuse du raisonnement - formalisation peut permettre la résolution de problèmes complexes - mise en œuvre de tests pour valider les hypothèses Double critique de lutilisation des mathématiques en économie - mathématiques permettent de consolider la domination dun courant de la science économique - mathématiques risquent de déboucher sur une coupure avec la réalité

22 Qu'est ce que la science économique ?22 Débats autour de la rationalité économique Conception de la rationalité « substantive » « un homme est réputé rationnel lorsque a) il poursuit des fins cohérentes avec elles-mêmes; b) il emploie des moyens appropriés aux fins poursuivies » - Maurice Allais Rationalité substantive peut se concevoir en information parfaite ou en information imparfaite (prise en compte de calculs de probabilités – Savage 1954) Hypothèse de la rationalité substantive est au cœur de la réflexion néo-classique

23 Qu'est ce que la science économique ?23 Triple critique à cette conception Coût de la collecte de linformation : rationalité procédurale (ou limitée) – H. Simon Biais heuristiques dans la réflexion des individus (cf prise en compte du risque : paradoxe dAllais) Existence dautres principes que le strict calcul individuel dans la prise de décision individuelle (« sentiments moraux » - Smith ; économie comportementale – Kahneman – Ariely) Retour

24 Qu'est ce que la science économique ?24 Vous venez de gagner un billet gratuit pour un concert d'Eric Clapton. Vous hésitez car Bob Dylan joue au même moment et le ticket d'entrée coûte $40. En temps normal, vous auriez été prêt à débourser $50 pour voir Dylan. Sur la base de ces informations, quel est pour vous le coût d'opportunité du choix d'Eric Clapton? A. $0 B. $10 C. $40 D. $50 si vous allez au concert Bob Dylan, vous perdez 40 $ (le prix du billet) et vous gagnez une satisfaction de 50 $, soit une valeur nette de 10 si vous allez au concert Eric Clapton, vous perdez cette valeur nette de 10 $, plus le prix du billet Clapton (nul, en l'occurence) soit au total 10 $ : c'est le coût d'opportunité. Il s'agit de l'avantage auquel vous renoncez en assistant au concert d'Eric Clapton. A vous de voir si le concert Clapton vaut plus ou moins de 10 $, selon vous. Retour


Télécharger ppt "QUEST-CE QUE LA SCIENCE ECONOMIQUE ? « Si vous êtes un bon économiste, vous serez réincarné en physicien, si vous êtes un mauvais économiste, vous serez."

Présentations similaires


Annonces Google